L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 4,20 €

  • Parution : n°141 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 224

  • Taille du fichier PDF : 441 Mo

  • Dans ce numéro : spécial futur... vos 20 prochaines années high-tech.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
r14. TISÇALI Sport 4:com -F:cicus 11111114f.CYCLING-MIUVAGERZC-01111 da. e'eif i"C10,10-/ege4. Cyciingi ? eklIllanagere Avec Cyding Manager, le vélo est arrivé en force dans le monde du jeu sur PC. Le studio Cyanide récidive aujourd'hui pour l'imposer définitivement avec Cyding Manager 2. Les 180 étapes en 3D temps réel jouables en solo ou multijoueurs (jusqu'à 20 joueurs) vous feront vivre toute l'intensité des grandes courses cyclistes. La simulation de management détaillée et hyper réaliste vous permettra de vous révéler en tant que véritable directeur sportif. Etes vous prêt à vivre une grande saison pleine d'émotions ? CD PC
Loisirs multimédia ›Action Les flingueurs ont le sang chaud ! Ames sensibles... s'abstenir. Les fusillades éclatent et l'hémoglobine coule à flots dans ce second épisode de -Soldier of Fortune ». Son nom est John Mullins. Il existe réellement, et son métier consiste à louer ses talents de guerrier au plus offrant. Dans Soldier of Fortune II - Double Helix, d'Activision, vous incarnez donc de nouveau ce mercenaire. Cette fois, il est aux prises avec une bande de terroristes qui se sont emparés d'un virus extrêmement dangereux. Pour contrer la menace, Mullins devra réfléchir, un peu, et agir, beaucoup ! Comme dans le premier épisode, Soldier of Fortune II met l'accent sur la violence. Alors, avant de lancer la partie, assurez-vous que les bambins sont couchés et préparez-vous à une débauche d'actions et à des giclées d'hémoglobine. Les développeurs ont amélioré le système de localisation des impacts pour accroître le réalisme. Un tir en pleine tête, et le garde s'écroule, la moitié du crâne volatilisée. Une rafale dans le genou, et l'ennemi sautille en tenant un moignon d'où jaillit un restant d'os. Les concepteurs du jeu doivent penser qu'un corps humain contient des dizaines de litres de sang ! La violence est tellement exagérée qu'elle en devient caricaturale. On se surprend même à rire en voyant ce qui reste des ennemis après qu'on a lancé une grenade dans une pièce. Et c'est évidemment le but recherché  : on est plus proche de l'esprit de Tarantino dans Reservoir Dogs que de celui de Spielberg dans II faut sauver le soldat Ryan. Le moteur graphique de Quake 3, du même éditeur, sert parfaitement le jeu. Les visages des tireurs d'élite sont notamment animés avec un soin tout particulier. Leurs attitudes sont d'un incroyable réalisme. Ils portent la main en un geste de douleur à l'endroit où ils ont été touchés, tombent lentement à genoux sous vos rafales ou exécutent des roulades pour se mettre à couvert. Ils savent également utiliser leur matière grise ! Vous mourrez de nombreuses fois de l'explosion d'une grenade, d'une simple balle SOLDIl'll i Ml'Gare aux éclaboussures, à cette distance, lorsque vous ferez feu ! d'un tireur embusqué ou d'une rafale à bout portant d'un ennemi attaquant par-derrière. Les terroristes possèdent même des grenades aveuglantes. Cette sensation de réalisme est confirmée par les impacts de balles, différents selon les surfaces atteintes  : éclats de verre, trous dans un montant de porte, étincelles métalliques... On aurait cependant aimé que les programmeurs portent plus de soin à certaines séquences. La coursepoursuite en voiture, mitrailleuse en main, fait, par exemple, pâle figure face à celle, très réussie, de Medal of Honor - Débarquement allié, d'Electronic Arts. La mise en scène de la majorité du jeu fait néanmoins oublier ces quelques défauts de réalisation. De l'infiltration dans une gare en So cHer o ortune uble Helix Editeur  : Activision. Langue  : français. Prix  : environ 55 € (361 F). LeS ultats de nos tests Le PC qu'Il vous faut Selon l'éditeur Selon nos tests Minimum Recommandé Processeur Pli 400 P111 500 P111 733 Mémoire vive 128M0 128Mo 256Mo Lecteur 4X 8X 8X de CD-ROM Espace sur 1.2 Go 1,2Go 1.2Go le disque Carte graphique 3D  : indispensable avec 32Mo de mémoire vive. Pilote de la carte graphique  : mise à jour des pilotes conseillée. territoire ennemi à l'impressionnant « arrosage » d'un camp terroriste en hélicoptère, le périple est long et varié ! Et si vous parvenez au bout de ce nettoyage en règle, prolongez le plaisir à plusieurs en réseau local ou par Internet. Soldier of Fortune II - Double Helix y prend toute sa dimension d'excellent défouloir. Hugues }lovasse l'Ordinateur individuel - 79-N°141 - Juillet-août 2002 www.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 224