L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 4,20 €

  • Parution : n°141 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 224

  • Taille du fichier PDF : 441 Mo

  • Dans ce numéro : spécial futur... vos 20 prochaines années high-tech.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 142 - 143  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
142 143
Bancs d'essai Nouveautés Logiciels et sites >Téléchargement musical payant  : Virginmega.fr, de Virgin Un site pour découvrir des artistes peu connus Le catalogue est maigre  : 400 titres. Mais il est varié. Et les formules d'achat sont souples  : à l'unité, par abonnement ou par carte prépayée. Virgin France lance son site de musique payante, Virginmega.fr. Une initiative qui suit celle d'Universal Music France, avec son site e-compil.fr. Dans les deux cas, la copie et la gravure des morceaux de musique n'est pas libre. Virginmega.fr ne propose que quelque 400 titres pour l'instant. On est loin du millier de titres d'e-compil.fr. Sur Virginmega.fr, faute d'accord avec les majors, on ne trouve que des titres de maisons de disques plus petites, comme Wagram ou Naive. Les oeuvres proposées sont bien loin des hits martelés à la radio. Neuf styles musicaux au choix Mais les styles musicaux sont variés  : dance, jazz, pop, rap, variété, techno, hip-hop, reggae, rock. Vous pouvez chercher des morceaux par genre musical ou, à l'aide du moteur de recherche, par titre, nom d'interprète, d'auteur, de compositeur. Avant d'acheter, vous pouvez écouter des extraits d'une trentaine de secondes. Cette durée, suffisante pour identifier un morceau que l'on connaît, est en revanche bien courte pour en découvrir un nouveau. Avant de rapatrier sur votre disque dur la ou les chansons sélectionnées, vous aurez le choix entre quatre modes de paiement  : abonnement, ou l'une des trois formules sans engagement (contre une seule sur e-compil). Avec l'abonnement, vous pouvez télécharger 20 titres par mois ›Only@virgin, le magazine en ligne du site, est intéressant et agréable à lire. Et les interviews d'artistes sont accompagnées de vidéos. Comment Télécharger Verffiee que vous ares suffisamment d'espace disque tapen ade lautta st mir de.ffill,.11.120Ltiffill tapa 2'Caquet le boulon neffit nupet. ckclaseous Con.. le nom de fichier et l'emplacement ou sous voulez Perneffitsffir ex C tblesTelechargernents Les caractéristiques Editeur  : Virgin France. Catégorie  : site de téléchargement musical payant. Configuration conseillée  : PC ou Mac avec 64Mo de mémoire vive, carte son de 16 bits, accès à haut débit par câble ou ADSL. pendant trois mois, pour environ 55 € (361 F) payables dès la souscription, par carte bancaire. Sur e-compil, qui ne fait pas mieux côté tarif, la durée minimale d'abonnement est double, six mois minimum. Près de 55 € (361 F) pour 60 titres, soit quatre albums de 15 titres chacun... c'est avantageux ! Dans un magasin, le même achat reviendrait à environ 68 € (446 F). On économise donc 13 € (85 F), tout en ayant la possibilité de choisir chaque titre. Les deux premiers mois, si vous ne téléchargez pas 20 titres mensuellement, les morceaux restants sont reportés sur le mois suivant. Si vous ne voulez pas vous engager, vous pouvez choisir tout de suite 15 titres pour environ 15 € (98 F), soit Une connexion par câble ou ADSL est conseillée. Pour déverrouiller les fichiers téléchargés, il faut rester connecté une dizaine de secondes lors de la première écoute de chaque morceau. Avec un modem V90, il faut une quinzaine de minutes pour rapatrier une chanson de 4 minutes. Adresse  : www.vir nmega.fr. Le prix Carte prépayée, environ 10 € (66F) ; abonnement de 3 mois (60 titres), 55 € (361 F) ; forfait pour 15 titres, 15 € (98F) ; prix du titre, de 1,4 à 2,25 € (de 9 à 15 F). l'équivalent d'un album CD, au même prix. Vous avez aussi la possibilité d'opter pour le téléchargement au titre ; mais c'est cher, de 1,4 à 2,25 € (de 9 à 15 F) ! Vous pouvez encore acheter une carte prépayée dans l'un des seize magasins de Virgin France. D'une valeur de 10 € (66 F), elle vous permet de télécharger 10 titres, sans contrainte de délai. Une formule pratique quand on est trop jeune pour avoir une carte bancaire. Une fois vos achats réglés, vous êtes guidé jusqu'au téléchargement des morceaux, dont la qualité sonore est proche de celle d'un CD-audio, avec un encodage au format Windows Media Audio (WMA) à 128 kbit/s. Vous ne pouvez graver les morceaux que www.01 net.com l'Ordinateur individuel - 140 -N°141 -Juillet-août 2002 Choisissez un styl e I Virg in- iz style% Am in Electro-techno 1- New York f Barbès ifUilliams Traffic" 2-/lais.. Cesne. Une compil en un clin d'oeil Vous ne savez que choisir ? Lancez le Virgini-zer. Cet astucieux petit logiciel vous propose une compilation de 10 titres téléchargeables dans l'un des neuf styles musicaux disponibles. Si son choix ne vous convient pas après avoir écouté des extraits, une touche vous permet de recommencer l'opération jusqu'à ce que vous soyez satisfait. > Points forts - Simplicité d'utilisation. - Variété des formules de paiement. - Magazine d'actualité musirile >Points faibles - Ecoute d'extraits de 30 secondes seulement. - Catalogue peu fourni. - Artistes peu connus. - Contraintes de copie. - Coût du téléchargement au titre. >Usage recommandé Virginmega.fr s'adresse à ceux qui acceptent de payer pour télécharger de la musique en toute légalité. C'est une bonne adresse pour découvrir des artistes peu connus, mais pas pour trouver les derniers tubes. Il est plus facile à utiliser que des sites gratuits tel Audiogalaxy.com, et plus sûr que les réseaux d'échange tel que Kazaa, contenant des spywares. deux fois sur CD, et les transférer dix fois vers un baladeur compatible WMA. Cela paraît peu, mais e-compil.fr n'autorise qu'une gravure et trois transferts. Et puis, vous pouvez recopier à l'envi les CD gravés. Jean-François Launay
Steganos Security Suite Centrale Coffre-fort Steganos Destructeur de traces Internet effeuillage de l'ordinateur Cryptage vetnons 11,selne,s Bancs d'essai archet katamettes Qestionnate de fichiers Destyucteur de documents Gestionnaire Mots de passe Affiche k tecteut semasse dans rEsstiotalets Wssiosss Appotte2 des modticatont pesarrettes du botes sema rés Pm exemple, au mot de passe. Masque celle'mette L aosakation mem& aMive Nouveautés Logiciels et sites ›Cryptage de données  : Security Suite 4, de Steganos Un coffre-fort pour cacher vos documents Pour à peine 50 € (328F), cette suite met vos données à l'abri des indiscrets. Impossible de les consulter sans connaître votre mot de passe. Ala maison, vous partagez votre PC avec les membres de votre famille. Au bureau, vos collègues ont accès à votre micro. Pourtant, certains fichiers ne regardent que vous. Pour seulement 50 € (328 F), Security Suite 4, de Steganos, garantit la confidentialité de vos informations et supprime les traces de vos opérations, notamment celles effectuées sur Internet. Vos documents ne seront accessibles qu'à l'aide de votre mot de passe, et les fichiers que vous effacez impossibles à récupérer. Vos données sur un disque dur virtuel Avec un mot de passe de 10 caractères, vous serez à l'abri des pirates expérimentés. Avec 20 caractères, vous mettrez en échec les spécialistes du décryptage. Security Suite 4 utilise la méthode de cryptage AES  : avec une clé de 20 caractères, elle a jusqu'à présent résisté à toutes les attaques. Vos données seront stockées sur un disque dur virtuel  : votre coffre-fort. Son icône ne s'affichera dans la fenêtre de l'Explorateur de Windows qu'après saisie de votre mot de passe. Puis, comme sur un disque dur classique, vous pourrez ouvrir vos documents avec vos logiciels, copier et effacer des fichiers, etc. Quand vous fermerez votre coffre-fort, l'icône disparaîtra et vos données seront cryptées. Personne ne pourra alors consulter les textes, tableaux, Lecteur, sértdisé askett. Emme I Ouste et lek. le lecteur révisé. Ekitier lidrnn.7111 ednorq_.) x >Pour fermer votre coffre-fort, commencez par sélectionner son icône. Puis, dans la fenêtre de dialogue qui apparaît, cliquez sur le bouton Fermer. images, vidéos ou programmes rangés dans votre coffre-fort. Pas même le responsable informatique de votre société. Security Suite 4 permet aussi de comprimer et d'archiver vos documents cryptés sur disquettes, CD-R ou CD-RW. Et vous pourrez au besoin les consulter sur une machine dépourvue du logiciel. Un double clic sur les fichiers d'archives et la saisie de votre mot de passe suffiront pour les ouvrir. Security Suite 4 sait également crypter les courriers électroniques. Mais n'oubliez pas d'indiquer au destinataire le mot de passe qui a servi à chiffrer le mail, afin qu'il puisse le lire. Le destructeur de documents, inclus dans la suite, remplace la poubelle de Windows. Les heladtabi demis:su 1 earrisettil La Centrale donne accès aux fonctions de Security Suite 4. Elle permet aussi de changer les mots de passe à tout moment. p.Les caractéristiques Editeur  : Steganos. Catégorie  : cryptage de données. Configuration minimale  : PC Pentium avec Windows 95, 64Mo de mémoire vive, 9Mo d'espace libre sur le disque dur, lecteur de CD-ROM. Langue  : français. Adresse du site  : www.steganos.com/fr. Le prix Environ 50 « (328F). fichiers qu'il détruit ne pourront pas être récupérés, même avec des logiciels spécialisés comme Norton Utilities, de Symantec. Vous désirez que toutes les traces de vos travaux soient effacées après votre passage ? Le destructeur peut supprimer l'historique des programmes et des fichiers récemment ouverts. Il vide le cache de votre navigateur Web, et supprime les cookies déposés sur le PC par les sites visités lors de vos séances de surf. Impossible, là encore, à quiconque de les récupérer avec Norton Utilities. Security Suite 4 présente peu de défauts, mais on regrette que la capacité du coffre-fort ne puisse dépasser 1 Go. Cela oblige à archiver régulièrement son contenu. Autre problème  : le L'art du camouflage. Crypter des données permet de les rendre illisibles pour tout utilisiteur qui ne dispose pas du mot de passe. Mais les fichiers de données illisibles restent visibles. On sait ainsi que vous avez quelque chose à cacher ! Pour éviter cela, Security Suite 4 vous permet de dissimuler vos données dans des fichiers anodins  : des images de type BMP ou des morceaux de musique WAV. Voyez-vous le fichier Word caché dans notre photo de vacances ? J >Points forts - Simplicité. - Haut niveau de sécurité. - Prix. >Point faible - Pas de protection contre l'effacement des données. - Taille du disque dur virtuel limitée à 1 Go. >Usage recommandé Contrats en cours de négociation, correspondance, photos... Security Suite 4, de Steganos, s'adresse à tous ceux qui désirent protéger leurs données confidentielles. On peut l'utiliser sur un PC portable aussi bien que sur un PC de bureau, à la maison comme au bureau. Il permet également d'effacer du PC les traces laissées par vos activités  : sites Internet visités, logiciels exécutés... répertoire du coffre-fort n'est pas protégé contre l'effacement. Une destruction accidentelle ou malintentionnée de vos données est possible. Une version d'essai de 30 jours est disponible sur www.steganos.com/fr. Elle pèse 10 Mo, il vous faudra environ 40 minutes pour la télécharger avec un modem V90. Frédéric Botton l'Ordinateur individuel - 141 -N°141 - Juillet-août 2002 wwvv.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 224