L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
L'Ordinateur Individuel n°141 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 4,20 €

  • Parution : n°141 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 224

  • Taille du fichier PDF : 441 Mo

  • Dans ce numéro : spécial futur... vos 20 prochaines années high-tech.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
Dossier  : Spécial futur Six technologies qui peuvent tout changer Le refroidissement intégré Un ordinateur, ça chauffe. A force d'augmenter la puissance et de diminuer la taille, on voit venir le moment où il va fondre ! Seule solution  : chercher des méthodes de refroidissement radicalement nouvelles. L'objectif  : évacuer plus vite la chaleur du processeur Un processeur contient des millions de transistors qui, parcourus par un courant électrique, émettent de la chaleur, un peu à la manière d'un grille-pain. Or, avec la course à la miniaturisation des composants, le nombre de transistors au centimètre carré ne cesse d'augmenter, d'où un accroissement de la température. Dans un portable, elle peut atteindre 85°C ! Pour accompagner cette évolution des composants, il faut donc trouver un procédé de refroidissement plus puissant et plus petit que les traditionnels ventilateurs. Deux solutions  : fabriquer des composants dotés d'un microsystème de refroidissement intégré, ou leur ajouter des miniventilateurs. Les applications  : des appareils miniaturisés et ultra-puissants Vous pourrez enfin tenir un ordinateur portable plus d'une heure sur les genoux sans le moindre échauffement. Dotées d'un système de refroidissement efficace, des puces très puissantes pourront être cousues dans les vêtements ou intégrées dans des appareils usuels sans risque de brûlure. Équipés de ventilateurs moins volumineux, les PC gagneront en compacité. Des systèmes de refroidissement plus performants et moins gourmands en énergie, associés à l'amélioration des batteries, porteront l'autonomie des ordinateurs portables à plusieurs jours. Et vous pourrez enfin dormir comme un bébé en laissant votre ordinateur allumé toute la nuit  : l'absence de pales sur les nouvelles générations de ventilateurs éliminera le bruit lié au flux d'air. L'obstacle  : on travaille à l'échelle microscopique Arvind Raman et Suresh Garimella, chercheurs à l'université de Purdue, aux Etats-Unis, ont mis au point un prototype de ventilateur à base de composants piézo-électriques. De fines I> Ces deux ventilateurs piézo-électriques refroidissent l'air grâce au mouvement de va-et-vient de leur lamelle en laiton (de couleur jaune). ›Arvind Raman (à gauche) et Suresh Garimella, chercheurs à l'université de Purdue, aux Etats-Unis, développent des systèmes de refroidissement inédits. lamelles en laiton vibrent sous l'influence d'un courant électrique. L'air chaud se refroidit brutalement au contact de leur surface en mouvement. Et les premiers résultats sont convaincants. « Nous avons installé un prototype dans un ordinateur portable  : la température est descendue de 8 degrés », explique Arvind Raman. La consommation électrique ne dépasse pas 2 à 3 milliwatts, soit 100 fois moins que celle d'un ventilateur traditionnel. Cela tient au fait qu'il n'y a aucun frottement, ce qui limite la déperdition d'énergie par rapport aux modèles munis d'un moteur et de pales en rotation. « De plus, on ne sent aucun mouvement, aucune vibration à l'intérieur du portable. Et on peut secouer l'appareil sans risque », renchérit Suresh Garimella. Selon ses concepteurs. un tel ventilateur s'userait moins vite qu'un ventilateur classique et ne serait pas plus cher à fabriquer. Mais il faudra attendre encore trois ans et quelques améliorations avant que les industriels l'intègrent à leur matériel. Par ailleurs, les venti- www.oi net.com l'Ordinateur individuel - 98 -N°141-Juillet-août 2002 lateurs piézo-électriques ne sont pas assez puissants pour refroidir à eux seuls un PC de bureau ou un portable. Ils ne peuvent être utilisés que comme solution d'appoint. Aussi, les chercheurs de l'université de Purdue imaginent d'autres solutions pour réguler la température des processeurs. L'une d'elles consiste à faire circuler un fluide refroidissant à la surface de la puce, à l'aide de fins canaux d'environ 30 microns (millièmes de millimètre) de large. Les constructeurs Nokia ou Intel s'y intéressent de près. « Le plus difficile sera de créer des pompes miniatures aux dimensions de la puce pour faire circuler le fluide », estiment les deux chercheurs. Calendrier les ventilateurs d'appoint à technologie piézo-électrique arriveront sur le marché. les chercheurs parviendront à faire fonctionner un prototype de micropompe de refroidissement installé sur une puce.
Six technologies qui peuvent tout changer La messagerie universelle Comment s'y retrouver entre les mails, les SMS, la boîte vocale du bureau, celle du téléphone mobile ? La future messagerie unifiée convertira tous ces messages, et vous les adressera où que vous soyez. A. Bolante/HO/AFP L'objectif  : être toujours joignable Aujourd'hui, vous consultez vos mails avec un logiciel de messagerie, vous chattez avec vos amis par le biais d'un logiciel de discussion et vous décrochez le téléphone pour répondre à vos appels. En interconnectant ces différents outils, la messagerie unifiée promet d'éliminer les frontières entre la voix, le texte ou l'image, pour que tous vos appareils puissent lire les messages sous n'importe quelle forme où que vous soyez. Les applications  : écouter ses mails en voiture, répondre à voix haute... Vous êtes en voiture, et un collègue de bureau vous adresse un mail par la messagerie interne ? Votre logiciel de messagerie unifiée détectera votre absence en accédant automatiquement à votre agenda électronique, et transmettra le mail à votre téléphone mobile professionnel. Le message étant au format texte, impossible de le lire en conduisant. Mais votre mobile détectera la présence d'un autoradio et contactera un serveur de synthèse vocale. La voix sera alors transmise à votre autoradio, qui affichera une photo jointe au courrier sur son écran à cristaux liquides. Vous répondrez à votre interlocuteur en dictant un courrier à votre téléphone mobile, en usage mains-libres. Le message sera automatiquement converti en texte et expédié dans la boîte aux lettres électronique du destinataire. L'obstacle  : la compatibilité des logiciels Microsoft a déjà expérimenté le transfert automatique d'e-mails sur un téléviseur. Grâce à ses technologies de connexion sans fil I> En avili dernier, Microsoft a fait la démonstration du suivi des e-mails sur différents écrans, grâce à la technologie de connexion Mira. change Attention les images de la dernière soirée sont arrivées ! Rendez-vous pour en discuter Dimanche prochain I> Dans quelques années, vous pourrez indifféremment consulter vos e-mails ou vos SMS sur un téléviseur. Mira et d'échange de données Freestyle, un e-mail arrivé sur un PC peut s'afficher au bas de l'écran d'un téléviseur. Cisco et Comverse proposent aux entreprises des logiciels de messagerie unifiée qui transforment un message textuel, reçu en votre absence sur votre PC, en message vocal transmis sur votre mobile. Dans leur laboratoire en Israël, les ingénieurs de Comverse tentent d'améliorer le suivi des messages. Ils planchent ainsi sur la façon dont un message sera routé et mis en forme sur différents appareils en fonction de son contenu. Si l'on envoie depuis un PC un e-mail agrémenté d'une photo ou d'une vidéo, le logiciel de messagerie pourrait le convertir en message au standard MMS, pour qu'il soit lisible sur l'écran d'un mobile. Il faut pour cela comprimer la vidéo. Mais pour que les SMS, les e- mails et la messagerie instantanée vous retrouvent sur votre organiseur ou votre téléphone, les éditeurs de logiciels et les opérateurs de téléphonie devront rendre compatibles tous leurs systèmes, en respectant des standards ouverts. Car aujourd'hui, un utilisateur du logiciel de chat MSN Messenger, de Microsoft, ne peut pas envoyer de message à un abonné d'Instant Messenging, d'AOL. Un standard public comme SIP (Session Initiation Protocol), développé au sein de l'organisme international IETF (Internet Engineering Task Force), fournira aux réseaux des informations concernant la disponibilité d'un destinataire. Et votre mobile sera en mesure d'écarter automatiquement un interlocuteur indésirable, ou de rendre prioritaire un autre. Enfin, la fiabilité de la reconnaissance vocale devra être améliorée, afm de rendre possible la mise au format texte d'un message dicté. Calendrier Un téléviseur relié sans fil à un ordinateur permettra de lire des e-mails ou de chatter sur Internet. Les messages vidéo se banaliseront sur les téléphones portables. Tous les appels seront automatiquement dirigés vers leur destinataire, où qu'il soit, quel que soit son terminal. l'Ordinateur individuel - 99 -N°141 -Juillet-août 2002 www.01net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 141 jui/aoû 2002 Page 224