L'Ordinateur Individuel n°139 mai 2002
L'Ordinateur Individuel n°139 mai 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°139 de mai 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 260

  • Taille du fichier PDF : 216 Mo

  • Dans ce numéro : le spam, ça suffit !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Magazine Enquête Votre messagerie n'est pas une poubelle ! Halte au spam  : bloquez les mails indésirables Vous êtes assailli de mails publicitaires, de messages vous renvoyant à des sites pornos ? Les spammeurs ont parfois des techniques très agressives pour s'introduire dans votre boîte aux lettres électronique. Mais vous pouvez vous défendre ! alut Christophe, comme on en parlait l'autre jour au match de foot, je t'ai retrouvé le site coquin dont voici l'adresse. » Le message d'un proche ? Non, d'autant que vous ne vous appelez pas Christophe et que vous n'aimez pas le foot. Ce message précis, que l'un de nos lecteurs a reçu dans sa boîte aux lettres, est un exemple parmi d'autres de « spam », parfois traduit en français par « pourriel », contraction entre « poubelle » et « courriel ». Autrement dit, des messages publicitaires, déguisés ou non, qui vous parviennent sans votre accord. Qu'ils vantent les mérites d'un site boursier ou des tarifs imbattables sur des DVD, ces messages indésirables inondent de plus en plus souvent les boîtes aux lettres. C'est d'autant plus agaçant qu'il faut alors trier son courrier, sans compter le temps de téléchargement et le coût de la communication. Chez Noos, des liens pour adultes Selon une étude de la Commission européenne, à l'échelle du globe, le spam coûte chaque année aux internautes 10 milliards d'euros en frais de connexion ! Les responsables ? Des sociétés commerciales qui prospectent des clients potentiels, parfois de façon agressive, sans leur demander leur accord. En février dernier, le câblo-opérateur Noos a semé le trouble en envoyant à ses abonnés une lettre d'information déplacée. Dans ce message, le premier lien publicitaire permettait, à partir d'un service de location de vidéos par Internet, de télécharger indirectement des extraits de films pornos gratuits. Certes, il fallait remplir un petit formu- www.Olnet.com « J'en ai assez de recevoir du spam tous les jours. J'utilise plusieurs adresses, et aucune n'y échappe. » Pascal Vigeant, webmestre, habitant à Montpellier. Pascal Vigeant enrage souvent lorsqu'il songe aux inconnus qui inondent sa boîte aux lettres électronique. Ce webmestre d'une petite PME de Montpellier (Hérault) reçoit chaque jour, au travail et à la maison, plusieurs messages parasites. « On m'envoie des pubs pour des sites marchands, des jeux d'argent ou des téléphones mobiles. Chaque fois, je pique une colère, déplore-t-il. Je possède plusieurs adresses personnelles et professionnelles. Aucune n'y échappe. Pourtant, je ne les diffuse guère sur Internet. Je me l'Ordinateur individuel -74- N°139 - Mai 2002 demande vraiment comment les spammeurs ont pu les intégrer dans leurs bases de données. » A la rigueur, il tolère le message si l'entreprise s'excuse pour le dérangement, propose un désabonnement et indique des coordonnées précises. Mais c'est rare. Selon lui, le spam le plus agaçant provient des sites pornographiques. « Si votre patron constate que vous recevez des messages de soidisant amis avec des liens de sitesX, voire des photos, cela peut vous causer du tort même si vous n'y êtes pour rien ! »
J 410 « Notre adresse de messagerie est détournée. Chaque jour, je reçois 5000 mails qui ne me concernent pas. » « Le spam est indispensable pour faire connaître les petits marchands en ligne. ».Jean-Marc Veillon, cadre-dirigeant de la société Atpro. Pierre S., responsable informatique d'une PME parisienne de 500 salariés. Dirigeant de la société Atpro, Jean-Marc Veillon réalise des campagnes de publipostage électronique pour des sites Web. Il envoie donc des messages en masse. « Lors d'une opération pour la boutique de charme Hotplaisirs.com, nous avons expédié 120000 e-mails. Les adresses provenaient de notre liste d'inscrits, mais aussi de fichiers d'adultes loués à des sites de rencontre en ligne, explique-t-il. Les résultats ? Plus de 60 000 internautes sont venus consulter le site. Pour le reste, nous avons seulement reçu une dizaine de plaintes. Les ventes ont immédiatement augmenté. » Et de justifier cette méthode  : « Le spam est vital pour les petits sites Web. Ils n'ont pas les budgets annuels de 30 000 € (196 787 F) indispensables pour être visible surYahoo ! ou Google. Mais il faut punir les excès, par exemple lorsqu'une société envoie un message à un internaute qui avait exigé de ne rien recevoir. » Spécialisée dans la distribution de boissons, l'entreprise de Pierre S. est victime d'une manoeuvre extrêmement malfaisante. Un spammeur arrose des dizaines de milliers d'internautes en utilisant, comme adresse d'expédition, le nom de domaine de sa société (du type expediteur@masociete.fr). « Des messages usurpant l'adresse de notre société mais qui ne passent pas par notre serveur sont émis par un spammeur anonyme. Résultat, nous recevons toutes les protestations des internautes mécontents, et surtout les messages en retour envoyés à une mauvaise adresse. Je reçois ainsi entre 2000 et 5000 mails par jour, que je dois effacer tous les matins. » Soit près de 200000 messages depuis deux mois... environ 4 Go de texte ! « Suite à la plainte d'internautes, notre nom de serveur a même été placé sur la liste noire du fournisseur d'accès World Online. Pendant un moment, nos agents commerciaux ne pouvaient plus contacter nos clients qui étaient abonnés chez ce prestataire. » « L'accord de l'internaute n'est pas primordial  : l'important, c'est que l'e-mail le concerne. » YannGozlan, chef de projet Internet pour la société d'e-mailing Charter. Selon YannGozlan, chargé du développement de la société d'e-mailing Charter, de nombreux internautes reçoivent avec satisfaction un e-mail commercial non sollicité. Il faut juste qu'il soit bien ciblé. « Nous travaillons avec des adresses électroniques accompagnées d'informations sur l'internaute, comme son âge ou son métier. Nous voulons qu'il puisse être intéressé par la publicité », explique-t-il. Même s'il n'a pas donné formellement son accord. « Les visiteurs des salons professionnels, les abonnés à un journal spécialisé liront avec intérêt l'e-mail qui touche leurs centres d'intérêts ou leur activité professionnelle. Il ne faut pas être trop rigide sur la nécessité d'un accord préalable. » l'Ordinateur individuel -75 - N°139 - Mai 2002 www.01 net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 260