L'Ordinateur Individuel n°139 mai 2002
L'Ordinateur Individuel n°139 mai 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°139 de mai 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 260

  • Taille du fichier PDF : 216 Mo

  • Dans ce numéro : le spam, ça suffit !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
Loisirs spécial parents Les combines de la triche high-tech Finies les antisèches sur les petits bouts de papiers planqués dans la manche ! Collégiens et lycéens ont trouvé mieux pour s'épargner les révisions. Le matériel high-tech fait irruption dans les salles d'examen. Et les devoirs à la maison se « pompent » sur Internet... Dossier réalisé par Laurence Beauvais james Bond fait petit joueur. Du collège à l'université, les moyens mis en oeuvre par les tricheurs n'ont parfois rien à envier à ses gadgets. Toute la gamme du matériel high-tech est mobilisée. Calculatrices programmables, bien sûr, mais aussi téléphones portables et organiseurs, dictaphones et lecteurs de CD. Tout est bon à la seule condition de contenir de la mémoire ou de pouvoir communiquer avec l'extérieur. Et il ne s'agit là que des techniques les plus accessibles et les plus éprouvées. Deux étudiants ont entrepris de les détailler sur un site Internet au nom explicite  : Web-tricheur.net. L'un d'eux, Cyril, 20 ans, étudiant en DEUG de mathématiques, en a luimême testé plusieurs. Sa dernière idée ? Une microcaméra cachée derrière un bouton de chemise pour filmer le sujet et un émetteur dans le stylo permettant de communiquer avec un complice à l'extérieur. Pour la réception, une mini-oreillette sans fil. Cyril recommande les kits mains libres utilisés par les motards, dont le micro, posé sur le cou au niveau des cordes vocales, est particulièrement discret sous un col roulé. Il juge, en revanche, l'emploi des messages SMS peu efficace  : les échanges sont trop lents. Et il envie les filles  : « Leurs possibilités de dissimulation sont plus nombreuses. Il y a les cheveux longs, bien sûr. Mais également le voile islamique, idéal pour cacher une oreillette. J'ai une amie, non musulmane, qui en met un pour les examens. » Aucun doute, la triche est devenue un sport branché. Aux Etats-Unis, dans les années cinquante, un étudiant sur cinq avouait y avoir eu recours au moins une fois. Il y en a aujourd'hui huit sur dix. En Suède, 37% des enseignants auraient été témoins de fraudes. En France, on ne dispose pas d'enquête récente sur le sujet. Mieux vaut porter des vêtements amples Mais, à en croire les professeurs, la triche est loin d'être marginale. High-tech ou pas, il faut tout de même rappeler qu'elle est interdite. Si les agendas électroniques n'ont pas encore mobilisé les brigades antisèches de l'Éducation nationale, les téléphones portables, eux, sont déjà bannis de beaucoup d'établissements. Ainsi, les tricheurs potentiels ne doivent pas seulement maîtriser l'usage des SMS, mais également apprendre à dissimuler l'appareil qui les transmet. Ce que favorisent les vêtements XXL et les larges poches à rabat le long des cuisses. Et, en plus, c'est à la mode ! Ensuite, il faut savoir évaluer le risque. Certains tenteront leur chance pour un simple devoir sur table, mais pas le jour de l'examen. Pour certaines matières et pas › » L'organiseur Peu utilisé par les collégiens et les lycéens, c'est en revanche le complice des étudiants, qui peuvent stocker dans sa mémoire jusqu'à 1500 mémos (sur un Palm V, par exemple). De plus, la synchronisation avec le PC permet de saisir ses cours à l'aide d'un vrai clavier. Certains modèles Lexibook ou Franklin parlent 6 langues ! À réserver aux interrogations écrites de langues vivantes ou pour préparer l'oral du bac (les candidats ont une quinzaine de minutes entre le moment où le sujet leur est donné et celui où ils « planchent »). Il Le téléphone Il y a plusieurs méthodes. La plus complexe consiste à créer un site WAP intégrant tout ou partie d'un cours et à s'y connecter avec son téléphone portable, à condition qu'il accepte cette norme. La plus simple est de recourir aux SMS  : soit on enregistre ses antisèches sous forme de messages courts dans le répertoire du téléphone, soit on envoie les questions Discrétion  : 14/20. Efficacité  : 15/20. Risque  : comme pour le téléphone mobile, tout dépend des surveillants. Ils se montrent souvent tolérants envers l'organiseur, moins susceptible de gêner les voisins que le téléphone. Interdit aux examens d'Etat. Le dictionnaire électronique La montre-agenda On trouve chez Casio, Fossil ou Timex des montres-répertoires qui permettent de stocker une centaine de noms et des textes très courts. Casio commercialise aussi une montre qui prend et stocke des photos. Pourquoi pas de vos cours ? www.Olnet.com l'Ordinateur individuel-102-N0 139 - Mai 2002 existe également des dictionnaires électroniques de français pour les dictées. Discrétion  : 11/20. Efficacité  : 12/20. Risque  : au bon vouloir du professeur pour un devoir sur table. Interdit aux examens d'Etat. mobile par SMS à un complice à l'extérieur, qui répond de la même manière. Attention à supprimer la sonnerie. Discrétion  : 14/20. Efficacité  : 13/20. Risque  : certains surveillants tolèrent la présence d'un mobile pendant les devoirs sur table. Pour les examens d'Etat, il doit être éteint et parfois remis au surveillant à l'entrée. Discrétion  : 18/20. Efficacité  : 11/20. Risque  : aucun texte en vigueur à ce jour sur la question
9 appareils pour tricher à l'examen Devoir sur table ? Epreuve du bac ? A vous de choisir l'équipement le mieux adapté à vos besoins, à vos possibilités... et à bien évaluer les risques. N'oubliez pas que toutes les méthodes présentées ici sont illégales ! La calculatrice programmable Sur les calculatrices scientifiques comme la TI-92+, de Texas Instruments, on peut stocker aussi bien des textes que des images, pour les consulter ensuite l'air de rien. On peut ainsi saisir l'intégralité de ses cours sur un PC, puis transférer ce dont on a besoin sur la calculatrice, à l'aide d'un simple câble de connexion, vendu en option. Discrétion  : 11/20. Efficacité  : 18/20. Risque  : autorisée pour les matières scientifiques, mais difficilement justifiable pour les autres. Pour certains concours, elle est fournie à l'entrée de la salle d'examen. Le baladeur à disque dur La solution pour ceux qui n'ont pas de graveur. Ils enregistrent leur antisèche sur le PC (au format MP3) puis la téléchargent sur le baladeur, muni, comme il se doit, d'oreillettes. Il n'y a plus qu'à écouter. Discrétion  : 13/20. Efficacité  : 15/20. Risque  : interdit. Mais certains baladeurs, comme le NetWalkman, de Sony, sont tellement discrets... Le lecteur de CD L'idée consiste à enregistrer vocalement ses cours à l'aide d'un PC muni d'un micro, puis à les graver sur un CD-ROM. Si vous disposez d'un lecteur de CD MP3, c'est encore mieux  : vous pourrez stocker 10 fois plus d'informations grâce à la compression des données. Ensuite, il faut s'accrocher discrètement le lecteur à la taille et glisser l'écouteur-oreillette sous un pull à col roulé. Discrétion  : 12/20. Efficacité  : 15/20. Risque  : il est interdit d'utiliser un baladeur durant un examen, même pour écouter de la musique. Le dictaphone L'avantage par rapport au baladeur, c'est qu'il n'y a plus besoin de PC, ou de graveur. Il suffit d'enregistrer directement sur le dictaphone, pour ensuite les réécouter à l'aide des oreillettes. Si le dictaphone est numérique (à disque dur), l'accès aux plages est très facile. Un vieux walkman à cassettes peut aussi faire l'affaire, mais gare au bruit du mécanisme interne. Discrétion  : 13/20. Efficacité  : 14/20. Risque  : interdit. Le lecteur de MiniDisc Le procédé ne repose pas sur la voix mais sur le texte, grâce à la télécommande du lecteur. L'astuce consiste à saisir ses antisèches à la place des titres des chansons (99 pistes de 256 caractères). Ensuite, il suffit de faire défiler ces titres sur la télécommande. Préférer les modèles permettant de contrôler la vitesse de défilement. Discrétion  : 14/20. ç Efficacité  : 11/20. Risque  : interdit. l'Ordinateur individuel - 103 - N°139 - Mai 2002 www.Olnet.com Olmer Cadoul n/Remeroements à Géraldine et à Mélanie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 139 mai 2002 Page 260