L'Ordinateur Individuel n°137 mars 2002
L'Ordinateur Individuel n°137 mars 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°137 de mars 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 260

  • Taille du fichier PDF : 214 Mo

  • Dans ce numéro : le guide pratique de Google.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
Magazine Dans les labos 52000 interviews sur l'horreur nazie à répertorier... Spielberg et IBM au service de la mémoire Les milliers de témoignages de rescapés de l'Holocauste réunis par Steven Spielberg seront archivés grâce aux techniques de reconnaissance vocale d'IBM. De quoi constituer la plus grande base de données jamais réalisée sur le sujet. En 1994, quand Steven Spielberg termine son film la Liste de Schindler, c'est pour lui le début d'une nouvelle aventure. Il crée la Fondation de la Shoah pour retrouver, aux quatre coins du globe, les témoins et survivants de l'Holocauste, et constituer ainsi la plus grande base de données de témoignages liés au sujet. Aujourd'hui, 52 000 personnes ont pu s'exprimer auprès des bénévoles de la Fondation de la Shoah. Soit 116000 heures d'interviews réalisées en 32 langues : « A raison de 8 heures par jour, visionner la collection entière prendrait déjà 40 ans ! », explique Bill Byrne, chercheur à l'université Johns Hopkins (Baltimore, Etats-Unis). Deux grandes universités associées au projet De quoi intéresser la Fondation américaine pour la science, qui lance donc le projet Malach (Multilingual Access to Large Spoken Archives). Dans les cinq années à venir, une bourse de 7,5 millions de dollars sera accordée à la Fondation de la Shoah, associée à IBM, à l'université du Maryland et à l'université Johns Hopkins, aux Etats-Unis. Objectif : utiliser les ressources de la reconnaissance vocale, de l'indexation et de la recherche numériques pour rendre accessible aux chercheurs et aux étudiants le fonds documentaire inestimable de la Fondation de la Shoah. Chez IBM, on travaille depuis 40 ans à développer les technologies de reconnaissance vocale à l'usage du grand public. Résultat : déjà 150 brevets déposés. Pourtant, on le sait, l'efficacité de la reconnaissance vocale est encore limitée. En un mot, ça marche quand on s'exprime de... La Fondation de la Shoah collecte les interviews des survivants SURVIVORS OF THE SrIFIXO1AW H Créée par Steven Spielberg, la Fondation de la Shoah collecte depuis 8 ans les témoignages de ceux qui ont survécu à l'Holocauste. Réunir en une gigantesque base de données les interviews filmées des survivants et des témoins de l'Holocauste : telle est la mission de la Fondation de la Shoah. Créée en 1994 par Steven Spielberg, celle-ci a déjà rassemblé à ce jour www.01 net.com l'Ordinateur individuel- 84 -N°137- Mars 2002 pas moins de 52000 interviews, soit plus de 116000 heures de vidéo, qui ont été enregistrées en 32 langues et dans 57 pays. Avec pour enjeu de mettre cette exceptionnelle mémoire collective à la disposition du monde de la recherche et de l'éducation.
6 difficultés pour un formidable défi technologique L'espoir des chercheurs : que le traitement numérique des témoignages sur la Shoah aboutisse à un système de reconnaissance vocale universel. Un défi des plus difficiles... id 116000 heures de vidéo. Transcrire manuellement ce volume exceptionnel de données représenterait un coût rédhibitoire en maind'oeuvre et en temps. Même pour un logiciel de reconnaissance vocale, c'est un très gros travail 4'4132 langues différentes. Les témoins interviewés par la Fondation de la Shoah sont multilingues, utilisent parfois des dialectes rares, et passent souvent du yiddish à l'anglais ou à l'allemand..±1 De nombreux accents étrangers. La plupart des personnes s'exprimant en anglais parlent avec un fort accent. Ainsi, 4 000 témoignages dans cette langue ont déjà été retranscrits manuellement par la Fondation de la Shoah. Des voix altérées par l'âge et l'émotion. Il s'agit du discours de personnes âgées, souvent déformé par l'émotion. Il s'ensuit une très grande variabilité du langage. Les locaux de la Fondation de la Shoah abritent les précieux enregistrements visionner la collection entière prendrait 40 ans, à raison de 8 heures par iour ! IBM apporte 40 ans d'expérience dans le domaine de la reconnaissance vocale Grâce à son travail sur les témoignages des rescapés, IBM espère réussir à automatiser la recherche d'informations. En l'état actuel des techniques de reconnaissance vocale, l'objectif réaliste d'IBM n'est pas d'obtenir une réplique parfaite des témoignages réunis par la Fondation de la Shoah, mais plutôt de produire des transcriptions assez précises pour permettre la recherche d'informations. Première étape : analyser des échantillons de témoignages, afin de modéliser les différents environnements acoustiques présents et d'y adapter les systèmes de reconnaissance vocale. Deuxième étape : diviser chaque témoignage en paragraphes homogènes de quelques minutes (détection des sujets abordés). « Par exemple, explique Bhuvana Rhamabadran, du centre de recherche d'IBM, une interview pourrait être divisée en paragraphes concernant la vie de famille du témoin, ses études, la vie au sein du ghetto, etc. » Enfin, il faut encore TESTI MOMIES or tt HOL Les survivants de l'horreur nazie ont la parole dans ce CD réalisé par la Fondation de la Shoah. Des conditions d'enregistrement très variables. Les témoignages ont été recueillis dans des contextes acoustiques très différents et à l'aide de matériels divers. ()I Des noms propres rares ou inconnus. Les noms de personnes ou de lieux à reconnaître et à indexer n'appartiennent pas forcément à un champ lexical courant. Bhuvana Rhamabadran, chercheur au département Human Language Technologies du centre de recherche Thomas J. Watson, d'IBM. « étiqueter » et classer ces paragraphes par sujets, noms de lieux ou noms de personnes cités, en utilisant des listes de termes normalisés (ou thésaurus). Le but étant, évidemment, de parvenir à automatiser ce processus de recherche au maximum ! l'Ordinateur individuel - 85 -N°137- Mars 2002 www.01net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 137 mars 2002 Page 260