L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°135 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 272

  • Taille du fichier PDF : 225 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs logiciels gratuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
Magazine Dans les labos >Des photons pour crypter les messages Demain, toute tentative d'espionnage sera vouée à l'échec.. national de chercheurs en cryptographie « casse » une clé de 512 bits. En fait, pour disposer d'un système inviolable, trois principes sont à respecter : utiliser une clé de même longueur que le message, ne l'utiliser qu'une fois et une seule, et enfin se la communiquer en toute sécurité. En pratique, on bute sur ce dernier point. C'est là que les photons interviennent comme moyen de transport sécurisé de la clé. Ces particules présentent un double avantage. D'une part, elles voyagent facilement sans trop interagir avec le milieu. D'autre part, elles obéissent aux lois de la mécanique quantique, et notamment à l'une d'elles qui voue à l'échec toute tentative d'espionnage : « toute mesure du signal altère le signal ». Autrement dit, le simple fait d'essayer d'intercepter un photon en modifierait la valeur. Chaque photon polarisé représente un bit Depuis 1989, les expériences se succèdent pour coder l'information avec des photons et les transmettre. La méthode la plus répandue consiste à les polariser, c'est-à-dire à les orienter dans l'espace. Selon sa direction, chacun représente un bit. Cependant des problèmes subsistent. Comme, par exemple, la production d'une succession de photons parfaitement distincts les uns des autres, sur laquelle travaille l'Institut d'optique théorique et appliquée d'Orsay. Actuellement, on utilise des lasers très atténués. Le risque est d'envoyer deux photons en même temps. C'est tout à l'avantage de l'espion qui pourrait alors, sans donner l'alerte, récupérer les « doubles » pour reconstituer une partie ou toute la clé. Une autre difficulté concerne le récepteur, car les détecteurs de photons ne sont pas encore au point. Pourtant l'optimisme règne. « Les premiers systèmes, probablement destinés à l'armée américaine ou aux banques, devraient voir le jour dans les 5 ans à venir », estime John G. Rarity. Perrine Vennetier Comment faire voyager idéalement les photons ? Plusieurs laboratoires français, européens et américains expérimentent l'échange quantique. C'est à celui qui enverra ses particules lumineuses le plus loin. À travers des fibres optiques Depuis 1995, les 23km de fibres optiques qui courent sous le lac de Genève sont exploitées avec succès par l'équipe suisse de Nicolas Gisin. C'est là qu'ont été réussies les premières expériences de cryptographie quantique. A l'époque, l'information était portée par des photons polarisés. Le seul ennui, c'est qu'au cours de leur voyage dans la fibre, les photons voient leur état de polarisation se modifier. Pour coder les bits, les chercheurs exploi- >Par satellite Contrairement à ce qui se passe dans une fibre optique, la polarisation des photons ne se modifie pas dans l'air. D'où la tentative de les transmettre dans ce tent donc désormais une autre propriété des photons : leur phase. Moduler la phase revient, en quelque sorte, à jouer sur la « couleur » de la lumière. Une caractéristique qui se conserve dans la fibre. « Le système est donc beaucoup plus fiable et plus robuste », renchérit Jean-Pierre Goedgebuer, directeur du laboratoire d'optique Pierre-Michel Duffieux de l'université de Franche- Comté. Le chercheur français devrait à son tour expérimenter un échange quantique de clé par modulation de phase. Programme prévu : début 2002, sur la vingtaine de kilomètres du réseau intranet du laboratoire francoaméricain Georgia Tech Lorraine-CNRS Télécom, à Metz. Pour l'instant, le record de distance de milieu naturel. En janvier 2001, l'expérience, financée en partie par le quatrième programme cadre de recherche européen, était tentée à Malvern, au Royaume-Uni. Résultat : des photons étaient échangés sur une distance de 1,9 km, en extérieur et de nuit. Ce type de communication se limite pour l'instant à des transmissions horizontales du sol au sol dont la principale limitation est l'absorption des photons www.oi net.com l'Ordinateur individuel - 88 - N°135 - Janvier 2002 communication quantique frise les 50 km. « L'an dernier, raconte Richard J. Hugues, le responsable du laboratoire de Los Alamos (Etats-Unis), nous en avons fait la démonstration sur une fibre de 45km de long à Washington DC. » Bien qu'en verre très pur, la fibre optique absorbe les photons. Cette limitation physique ne permet pas d'espérer dépasser une centaine de kilomètres. Mais cette distance est largement suffisante pour envisager une application de la cryptographie quantique en réseau local. Grégoire Ribordy, de l'université de Genève, y croit fermement. Le chercheur a en effet déposé en octobre 2001 les statuts de l'entreprise id Quantique afin de commercialiser les premiers prototypes. par l'air. Mais au-delà de 5 km au-dessus du sol, l'air est moins dense et l'absorption des photons réduite. A terme, le système de cryptographie quantique dans l'air pourrait donc utiliser des satellites en orbite basse. Ainsi une clé stockée au-dessus de Tokyo, au Japon, pourrait être récupérée à Paris. Compte tenu des coûts d'un tel type de communication, la recherche concerne en priorité les militaires.
Votre Euroscope 2002 ? Une seule certitude : avec Ciel, vous êtes prêt pour l'Euro. 350 CHT* 2295,85 F HT COMPATIBILITÉ EURO CERTIFIÉE 199 OIT* 1305,35 Hi, Informations - Démonstrations - Commande rapide ? Contactez notre service clientèle ou 01 55 26 33 33 (code à rappeler 01) Connectez-vous sur www.ciel.com Rendez-vous dans l'un des 7 000 points de vente partenaires, a3p\cus\oevier au r février 2002 Salon des Entrepreneurs e'nd 38 - Palois des fere> Ou retournez-nous vite ce coupon à l'adresse suivante : Ciel - 11, rue de Cambrai - 75917 Paris cedex 19 Avec les logiciels de gestion Ciel, spécialement conçus pour les petites entreprises et les indépendants, gérez votre activité en euros en toute simplicité. Certifiés NF Compatibles Euro, les logiciels Ciel disposent en plus d'un assistant intégré pour réussir votre passage à l'euro : l'Euro'pass. Et pour vous accompagner encore plus loin, Ciel vous propose des services exclusifs pour répondre à toutes vos questions. Alors faites comme 350 000 entreprises, laissez-vous guider par Ciel, la marque la plus recommandée par les experts-comptables auprès des petites entreprises**. Société Code NAF/APE : Nombre de salariés - Nom : Fonction Vous travaillez sous : 0 Windows 0 Macintosh Adresse : Statut : Prénom : Ville Code Postal : Tél. Fax : E-mail CIEL apprivoisez votre gestion www.ciel.com Ou par fax au : 01 55 26 40 33 J'ai un projet d'équipement à D moins d'l mois ❑ de 1 à 3 mois O plus de 3 mois



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 272