L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°135 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 272

  • Taille du fichier PDF : 225 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs logiciels gratuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 226 - 227  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
226 227
Guide Pratique >Le cinéma sur votre PC @Réussissez vos branchements Avant d'effectuer vos connexions, apprenez à distinguer les différents types de prises. RBlier son PC aux différents équipements de home cinéma n'est pas toujours simple, car ces appareils ont rarement été conçus pour être directement connectés. Ainsi, un téléviseur exige de recevoir une image non pas sous la forme d'un signal semblable à celui qui alimente un écran d'ordinateur, mais selon des standards tels que le PAL (Europe), le Secam (France) et le NTSC (Etats-Unis et Asie). La carte graphique du PC doit donc comporter un connecteur, de préférence de type Y/C, fournissant une image qui ne dénature pas la qualité du DVD-vidéo. Le point le plus délicat concerne le branchement de la carte son, car la surface réduite de son panneau de connexion interdit l'emploi de prises standards. Chaque constructeur propose sa propre solution, fondée sur des câbles adaptateurs spécifiques. Mais ces derniers ne sont disponibles qu'auprès du fabricant. La carte son, selon qu'elle décode ellemême le signal Dolby Digital à six canaux ou qu'elle laisse cette tâche à un décodeur externe, dispose parfois de prises mixtes, analogiques et numériques. Heureusement, des codes de couleurs facilitent les branchements, à commencer par le rouge et le blanc, conventionnellement associés aux signaux droit et gauche de la stéréophonie. D'autres prises (des minijacks) sont à double usage, délivrant, par exemple, un signal vers le caisson de basses et l'enceinte centrale (sur les cartes de Creative Labs ou de Philips, notamment). Pour ce qui concerne la connexion numérique, elle est identifiée par la dénomination SP/DIF (Sony-Philips/Digital InterFace) et prend plusieurs formes, optique ou filaire. Obtenez un son tridimensionnel De nature optique ou électrique, les branchements audio sont d'une grande variété. Ils relient la carte son, l'amplificateur audio-vidéo, les enceintes ou le décodeur Dolby Digital. Le minijack O, stéréophonique ou monophonique, est employé pour transmettre le signal analogique depuis la carte son vers une chaîne hi-fi. La fiche Cinch ou RCA Reliez votre PC à tout type d'écran Les connecteurs employés dépendent de la nature du signal vidéo (numérique ou analogique) et du type d'écran utilisé (d'ordinateur ou de téléviseur). 0 I Enceintes Son numérique est utilisée sur les matériels de minijack optique O, la prise salon tels que chaîne hi-fi ou Tos optique O et la prise RCA minichaîne (rouge : le canal droit ; analogique O. Les enceintes sont blanc : le canal gauche). Les trois reliées par du câble nu, une fiche types de prises sont le SP/DIF ou simple 0 ou une fiche banane www.01 net.com l'Ordinateur individuel - 224 -N°135 -Janvier 2002 La prise DB15 Dotée de 15 broches, elle s'emploie généralement pour relier la carte graphique à l'écran du PC, et transmet un signal analogique. La prise DVI (Digital Video Interface) Ce connecteur transmet un signal numérique vers un écran plat ou certains vidéoprojecteurs, sans passer par l'analogique, ce qui préserve un niveau de qualité maximal. La prise RCA (ou Cinch) A De couleur jaune, elle transmet un signal analogique vidéo (Pal, Secam ou NTSC) à un'téléviseur avec prise Péritel. Les informations de couleur et de luminosité étant mélangées, la qualité d'image n'est pas optimale. La prise Y/C (S-Video ou Ushiden) Elle véhicule sur tout type d'écran un signal vidéo analogique, en séparant les signaux de couleur et de luminosité : l'image vidéo est de meilleure qualité. Le téléviseur doit disposer d'une prise Y/C. 14 Pour les prises incompatibles Le branchement ne se fait pas toujours directement. Il nécessite parfois des adaptateurs. un adaptateur femelle/femelle pour combiner deux câbles trop courts (environ 8 €, ou 52F). Un adaptateur pour relier les sorties Y/C ou composites à la prise Péritel à l'arrière d'un téléviseur (environ 11 €, ou 72 F). Un adaptateur pour connecter la sortie stéréophonique d'une carte son à un amplificateur hi-fi (environ 4,50 €, ou 30F). g
Visionnez vos DVD Vous pouvez lire un DVD-vidéo sur votre PC, encore plus facilement que sur un lecteur de salon. Si un lecteur de salon se révèle facile à manipuler, un logiciel de lecture de DVD pour PC l'est encore plus, en raison de l'interface souris-menus, complétée par les bulles d'aide. Les programmes de lecture de DVDvidéo donnent accès aux différents réglages par le menu contextuel (obtenu par un clic droit) ou par un panneau de commande. Une première catégorie de réglages concerne le défilement (avance, avance/retour rapide, ralenti, zoom, pause, arrêt), mais aussi la navigation dans le DVD. Ce dernier est divisé en titres (le film, les interviews du réalisateur, les séquences supprimées au montage), et chaque titre est découpé en chapitres. Des réglages spécifiques Une seconde catégorie est liée aux spécificités du DVD : choix de la langue et des sous-titres, adaptation au type d'écran (format 4/3 ou 16/9), contrôle parental, etc. Ce dernier, accessible par un mot de passe, permet d'interdire la lecture d'un DVD. Chaque logiciel propose aussi des options particulières. Ainsi, PowerDVD, de CyberLink, vous permet de récupérer, dans le Presse-papiers de Windows ou dans un fichier, une image de vos séquences ou acteurs préférés, afin de la coller dans n'importe quel logiciel. Enfin, des réglages sur l'image vous offrent la possibilité de corriger la luminosité, le contraste ou les couleurs, sans modifier les réglages de votre écran. Repérez vos séquences favorites Si l'une de vos scènes préférées ne se situe pas au début d'un chapitre, vous ne pourrez pas y accéder directement par le biais de la télécommande du logiciel de lecture. Il faut donc la marquer par un repère. raer,aecee2.70à s reo camewstoeie tr.mmmm, Eamet Le marché mondial des DVD-vidéo est divisé en six zones géographiques. Ainsi, un utilisateur ne peut pas lire un DVD-vidéo fabriqué pour une autre zone. Mais il existe des parades... Paramétrez votre lecteur Un code région est inscrit dans le logiciel de base (firmware) intégré dans votre lecteur, afin qu'il rejette les DVD destinés à une autre zone. Le site américain faq.inmatrix.com vous informe sur le moyen de désactiver ce paramètre, mais aussi sur la lecture de DVD-vidéo sur PC. Consultez aussi la page Web perso.club-internet.fr/farzeno/firmware pour savoir si votre lecteur de DVD est conçu ou non pour une zone et, si c'est le cas, comment outrepasser cette protection. Vous trouverez des liens, pour chaque modèle, vers le logiciel à télécharger et à exécuter pour libérer votre lecteur de cette contrainte. Attention : cette opération annule souvent la garantie du lecteur. >Placez des signets Cette possibilité se retrouve dans les versions récentes des logiciels de lecture. Par exemple, dans PowerDVD, de CyberLink, il suffit de cliquer sur l'image avec le bouton droit pour afficher le menu contextuel, puis de choisir Signet/Ajouter signet. Le centre de commande du logiciel (au bas de l'écran) vous permet de le faire directement, juste en cliquant sur le bouton [signets]. Ici, les signets ne peuvent être renommés, alors que des programmes comme WinDVD ou SoftDVD Max le permettent. Accédez à vos repères PowerDVD propose deux méthodes pour revoir une séquence. La première repose sur l'affichage de l'arborescence des chapitres du DVD-vidéo, qui présente aussi les signets. Un double clic suffit pour accéder directement à la séquence recherchée. La seconde est plus pratique : la commande Signet/Visionneuse présente les marqueurs sous la forme d'une planche de photos. Un clic sur l'une de ces photos sélectionne la scène correspondante. Les signets sont conservés sur le disque dur pour un usage ultérieur. Lisez les films du monde entier Réglez votre logiciel de lecture Des protections supplémentaires sont placées dans la Base de registres de Windows et dans le logiciel de lecture des DVD-vidéo. Un utilitaire gratuit, DVD Genie (wwww.inmatrix.com), propose de remettre à zéro le compteur de changement de zones des logiciels, toujours limité à cinq. Compatible avec la majorité des logiciels de lecture, il permet aussi d'activer certaines commandes peu accessibles, voire non documentées. l'Ordinateur individuel - 225-N°135 -Janvier 2002 www.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 272