L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
L'Ordinateur Individuel n°135 janvier 2002
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°135 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 272

  • Taille du fichier PDF : 225 Mo

  • Dans ce numéro : les 100 meilleurs logiciels gratuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 220 - 221  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
220 221
Comment ça marche... Le saviez-vous ? Manque d'adresses Dans sa forme actuelle, Internet ne permet de créer que 4,29 milliards d'adresses IP différentes (une adresse IP est un numéro servant à repérer un ordinateur sur le Web). C'est insuffisant pour adresser les innombrables terminaux du futur, embarqués dans les voitures, les avions et les appareils électroménagers. Information trop complexe Sur Internet, les données qui transitent sont découpées en paquets de longueurs variables. A l'information elle-même s'ajoutent plusieurs champs indiquant l'adresse du destinataire, de l'expéditeur, le nombre d'octets, etc. Le protocole actuel en impose treize, obligeant les routeurs à un travail complexe. Le prochain protocole (IPv6) n'en prévoit que sept. Plus vite = moins fiable Pour transmettre des informations plus rapidement (de la vidéo par exemple), le protocole habituel d'Internet (TCP/IP) ne convient plus. On utilise l'UDP (User Datagram Protocoô, qui s'affranchit du contrôle d'erreurs. La vitesse est accrue, mais la fiabilité régresse. Le plein écran ? Un rêve ! Il faudrait un débit de 23 Mo/s pour transmettre une séquence vidéo au format VGA de 640 x 480 points à 25 images par seconde. Même avec des logiciels de compression efficace, la télévision sur Internet en est encore loin. Pas de bouchons dans les tuyaux Les câbles d'Internet, essentiellement composés de fibres optiques, ne constituent pas le goulet d'étranglement du réseau. Un seul câble contient plusieurs centaines de fibres, chacune pouvant acheminer de 10 à 40 gigabits par seconde. Entre répéteurs, les distances peuvent atteindre plusieurs centaines de kilomètres. www.01net.com Un centre de commande mondial Répartis à travers le monde et installés chez des fournisseurs d'accès, les 13 000 serveurs caches d'Akamaï forment un réseau virtuel (il n'est pas connecté par des liaisons physiques qui lui sont propres). Il est supervisé (surveillance du trafic, détection des pannes) par un unique centre de gestion, le NOCC (Network Operations Command Center), situé à Cambridge, dans le Massachusetts. elles les installent chez les fournisseurs d'accès, qui les hébergent... gratuitement. En fait, les clients d'Akamaï sont les propriétaires des sites Web qui paient pour que leurs pages soient plus rapidement accessibles. Les fournisseurs d'accès y trouvent aussi leur intérêt : l'accès aux pages Web est accéléré et les internautes sont satisfaits. Le succès a été fulgurant. Bien qu'inconnue du grand public, la société Akamaï est devenue un géant d'Internet. Elle a séduit les sept cents principaux fournisseurs d'accès de la planète et près de la moitié du trafic mondial transite par son réseau ! Du coup, certains s'inquiètent de cette sorte de privatisation d'Internet. Finalement, Akamaï a ajouté ses voies privées à l'Internet communautaire. Ce système instaure de fait un Internet à deux vitesses : les sites les plus visités et ceux qui peuvent se payer les services d'Akamaï ont des temps d'accès plus courts que les autres. Mais d'autres acteurs commencent à s'intéresser à ce marché, avec une stratégie différente. Deux associations d'industriels ont vu le jour en 2000, la Content Alliance, emmenée par Cisco (fabricant de routeurs), et la Content Bridge Alliance, créée par Inktomi (fabricant de matériel pour les réseaux Internet). Leur idée de base est plus globale : les fonctionnalités que propose Akamaï sur ses propres serveurs peuvent être installées au sein même d'Internet, sur tous les routeurs du monde. D'une part, chacun d'eux ferait office de cache et, d'autre part, transmettrait aux autres des informations Le tiers des pages qui circulent sur le Web transite par 13000 serveurs, contrôlés dans une seule et même salle. sur l'état du trafic dans son secteur. Une sorte de Bison Futé se mettrait ainsi en place à l'échelle mondiale. Grâce à lui, un routeur saurait mieux aiguiller les données pour choisir les itinéraires les plus fluides. Aiguiller l'information selon sa nature L'idée va encore plus loin : pour acheminer efficacement l'information, il faut tenir compte de sa nature. En ligne de mire, c'est la vidéo qui est visée. En effet, Internet a été conçu pour véhiculer de la même manière n'importe quel type d'information, ce qui a fait son succès. Mais ce principe bute sur la transmission audiovisuelle qui « passe » très mal. L'envoi d'une vidéo à la demande sur une page Web ne se fait pas de manière satisfaisante. La diffusion en « broadcast » d'un site vers de multiples internautes en direct (comme Loft Story) reste un casse-tête. A l'avenir, les simples pages Web, la vidéo à la demande et la diffusion en broadcast n'utiliseront pas les mêmes principes de codage. Le mode de transmission des fichiers transitant sur le Net variera selon leur contenu (content en anglais), d'où le nom de la Content Alliance et de celui d'un nouveau marché, celui des CDN (Content Deliver), Networks). Un réseau CDN optimise la transmission des données. Il peut être géré par un opérateur international ou local. On peut, par exemple, imaginer un CDN pour transmettre des programmes de télévision à l'échelle d'un pays, d'une région, d'une ville ou d'une entreprise. l'Ordinateur individuel- 218 -N°135 -Janvier 2002 Une « jeune pousse » française s'est aventurée dans cette voie. Activia, fondée par des chercheurs de l'Inria (Institut national de la recherche en informatique et automatisme), propose aux opérateurs de télécommunications des équipements (un PC et des logiciels) dotant les routeurs de capacités évoluées d'aiguillage et de gestion des caches. Ces installations sont au stade du projet pilote chez plusieurs opérateurs. Optimiser les réseaux en améliorant leurs capacités d'aiguillage et de gestion de l'information est sans doute l'évolution logique d'Internet. Ces idées ont germé dans le nouveau protocole d'Internet (Ipv6), techniquement défini mais pas utilisé, et se trouvent au coeur du projet Internet 2. La deuxième génération du Web commence à se déployer... Pour en savoir plus Sur le codage des données >TCP/IP 2e édition, 2001 Joe Casad, Bob Misley Editions Campus Press 9,41 « (62 F). Sur l'architecture d'internet Jean-Luc Goudet Informatique, télécoms, Internet Ouvrage collectif. Editions Francis Lefebvre 93,10 « (611 F). Sur les nouvelles architectures Le plus simple est de consulter les sites des industriels concernés : www.akamai.com (la version française, www.akamai.fr, est en cours de réalisation) et www.activia.net.
Photos Aude Monier Le cinéma sur votre PC Faites-vous une toile sans sortir de chez vous ! Optimisez votre équipement sans trop dépenser, et votre PC vous plongera dans l'ambiance d'une salle de ciné. Et vous pourrez même visionner vos DVD sur le téléviseur du salon... Par Laurent Katz Les experts qui nous ont conseillés >YannGhezi est chef de produit au Département grand public de Denon, société japonaise spécialisée dans l'audionumérique à destination des consommateurs et des professionnels. Il s'intéresse spécialement à la restitution de l'image émanant d'un lecteur de DVD. >Philippe Renan est chef de produit audio chez Creative Labs France, entreprise connue pour ses cartes son et ses solutions multimédias pour PC. Sa fonction l'amène à effectuer des formations auprès des revendeurs à propos des cartes son et des kits d'enceintes pour le home cinéma. O Découvrez le home cinéma sur PC Un lecteur de DVD de salon, c'est bien. Mais pourquoi ne pas profiter plutôt du micro que vous avez déjà ? p.220 P Équipez-vous Vérifiez d'abord que votre PC est apte à lire les DVD-vidéo, puis choisissez les équipements qui vous manquent. p.222 @Réussissez vos branchements Avant d'effectuer vos connexions, apprenez à distinguer les différents types de prises. p.224 0 Visionnez vos DVD Vous pouvez lire un DVD-vidéo sur votre PC, encore plus facilement que sur un lecteur de salon. p.225 4 Retrouvez le véritable son du cinéma Choisissez un kit, installez bien les enceintes... vous obtiendrez un son spectaculaire, digne d'une salle de cinéma. p.226 O Regardez vos films sur grand écran Même si l'écran de votre PC est excellent, utilisez plutôt un grand téléviseur ou, mieux, un vidéoprojecteur. p.228 Créez votre filmothèque Faites des copies comprimées de vos DVD sur CD-R, et compilez vos séquences vidéo préférées. p.230 Guide l'Ordinateur individuel - 219-N°135-Janvier 2002 www.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 135 janvier 2002 Page 272