L'Ordinateur Individuel n°133 novembre 2001
L'Ordinateur Individuel n°133 novembre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°133 de novembre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 278

  • Taille du fichier PDF : 264 Mo

  • Dans ce numéro : les CD-ROM d'or 2001.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
Magazine Dans les labos >Israël à la pointe de la sécurité informatique Face à un nouveau virus, il faut être capable de riposter en quelques heures.. systèmes de protection parés contre presque tout type d'intrusion. De son côté, la société eAladdin mise sur les systèmes de reconnaissance de signature de virus. Soit des programmes capables d'identifier les instructions dangereuses dissimulées dans le code d'un fichier, ou de détecter n'importe quel virus ou cheval de Troie, même si ceux-ci sont éclatés en petits fichiers. Cependant, les virus mutent et sont de plus en plus souvent cryptés. « Il nous faut généralement entre une à six heures pour réaliser la mise à jour de nos antivirus face à un nouveau virus, explique Ofer Elzam, responsable du développement chez eAladdin. Mais cela peut prendre beaucoup plus de temps si des portions sont chiffrées. » Ce qui était le cas avec les virus Magister ou Hybris, disséminés cette année sur Internet, et dont l'antidote a demandé plus d'un jour de travail à l'équipe. Et maintenant, des sites Web piégés... Reste que la transmission de virus et les attaques directes de serveurs d'entreprise ne sont plus les seules menaces. D'autres manoeuvres malhonnêtes sont susceptibles de voir le jour avec l'explosion d'Internet. Entre autres dangers potentiels : la création de sites Web, d'apparence anodine, sur lesquels les visiteurs se feraient dépouiller ou manipuler. Des opérations dissimulées à l'intérieur d'une page Web pourraient, par exemple, contraindre un ordinateur qui y a accès à transférer des fichiers ou à effacer des répertoires complets sur son disque dur. Développer des programmes capables de déjouer de telles manipulations fait désormais partie des priorités de la recherche en matière de sécurité. A tel point qu'une autre société israélienne, Finjan, s'en est fait une spécialité. Didier Castelnau d Des méthodes bien ciblées A l'affût de la moindre faille, les ingénieurs de ces sociétés israéliennes mettent au point des antidotes contre les virus et les programmes dangereux, ou développent des protections contre les attaques de pirates. ›eAladdin surveille l'évolution des virus « Nous travaillons sur de nombreux échantillons de virus qui se répliquent d'un ordinateur à l'autre avec, à chaque fois, une petite différence. Pour mieux se dissimuler ; le code dangereux modifie aléatoirement quelques-uns de ses paramètres. Mais nous parvenons tout de même à le détecter à 99% », explique Ofer Elzam, responsable du développement chez eAladdin. Cette société a développe " pour ses Une équipe de quatre personnes analyse chaque jour les souches des derniers virus. logiciels une sorte d'enclos virtuel, dont le rôle est d'empêcher le virus de s'attaquer à des fichiers présents sur le PC Dans cet environnement fermé, l'antivirus lance le fichier infecté et le force à muter de façon répétée. A mesure que le virus évolue, l'antivirus augmente ses chances de reconnaftre des parties déjà connues et répertoriées comme dangereuses. Seul hic : les nouvelles générations de virus peuvent se mettre à jour automatiquement, en téléchargeant de nouvelles lignes de code. Par exemple, le virus Sonic, repéré l'hiver dernier, s'est déployé sur les ordinateurs en téléchargeant un module principal sur une page personnelle hébergée par Geocities. A terme, les concepteurs de virus pourraient améliorer cette technique et rendre ceux-ci plus malins pour les protéger contre les antidotes. Les virus seraient ainsi capables de rechercher des mises à jour en identifiant automatiquement des fichiers en circulation au sein des forums de discussion, ou parmi les fichiers échangés grâce à des logiciels de partage en Peer-to-Peer. ›Finjan décontamine les pages Web Les sites Web nous réservent parfois des surprises. En effet, le code de programmation JavaScript ou ActiveX de certaines pages peut déclencher, à l'insu de l'intemaute, des opérations sur son ordinateur. Normalement, ces langages servent à animer une portion d'écran ou à ouvrir une fenêtre de dialogue. Mais ils peuvent aussi permettre de copier un fichier sur votre disque dur sans prévenir, voire activer le microphone de votre PC et vous enregistrer ! Au sein de la société israélienne Finjan, une quinzaine d'ingénieurs traquent les opérations suspectes qui exploitent ces codes. Problème : la prolifération de nouveaux standards et de nouvelles extensions aux navigateurs oblige Finjan à renouveler en permanence ses logiciels de protection. Un gros chantier est en préparation avec l'arrivée du langage C#, de Microsoft. Concurrent du code Java, ce dernier va introduire de nouvelles opérations sur nos ordi- ficher Edten Affichape Faye. ORS jj jtRecbsrchef -2,Dassers « dr _..1E.1Documents and SettIngs1DCA1Bureau1You Have BeT3j BOOTLOG n COMMAND DETLOG You Have Been Hellen Softem. Derno Hacked ! Y Fr.n5oftwareDemo sélectionnez un élément p.J M5D05.- obtene une descreon. leirecordIng Var M. desuments en Ince2. ; t1)5U111)LOG gnOLL 132 POs'tele travà.14.1.1 (di Le site www.finjan.com propose une démonstration qui explique comment l'applet Java d'une page Web peut, à votre insu, déplacer et copier un fichier sur votre disque dur. nateurs. « Nous devrons passer en revue toutes les routines de ce langage », indique Yigal Edery, vice-président de la recherche chez Finjan. Un travail de fourmis en perspective. ›CheckPoint verrouille les PC reliés au Net Pour éviter qu'un ordinateur ne soit la cible d'un pirate, l'idéal serait d'indiquer, à chaque instant et à toutes les machines d'un réseau, quelle personne a le droit de s'y connecter. Et de préciser selon les cas quelles sont les conditions de sécurité à respecter (mot de passe, adresse de connexion autorisée, etc.). Bref, cela reviendrait à faire dialoguer les ordinateurs entre eux. C'est précisément l'ambition de l'éditeur de pare-feu CheckPoint. Son langage informatique Inspect emploie un vocabulaire qui permet à un PC d'identifier automatique- www.Olnet.com l'Ordinateur individuel- 94-N°133 -Novembre 2001 ment toute machine qui le contacte, ou d'exiger le cryptage d'un document à transmettre. Ce langage pourrait être employé dans la communication entre diverses sortes d'appareils électroniques. « A l'avenir, Inspect empêchera que quelqu'un ne s'introduise sur un téléphone GPRS, un organiseur de poche, voire un appareil électroménager relié à Internet », explique Thierry Karsenti, responsable du développement chez CheckPoint. Histoire d'éviter, si votre four « intelligent » se connecte un jour au Net, que quelqu'un n'ouvre le gaz à votre place. 2s1
Le seul élément qui soit "petit" chez lui c'est le prix. Un maximum de technologie pour un prix minimum : Voilà ce que vous attendez d'une solution pour PME. Avec le tout dernier processeur Intel" Pentium'4 et Microsoft'Windows" XP Professionel, le NEC PowERMATE i-Select ML3 P1500 vous procure des performances incomparables avec une solution évolutive et complète, spécialement conçue pour la PME. Processeur Intel'Pentium 4 à 1,5GHz * Carte vidéo nVIDIA TNT2 M64 Microsoft'Windows'XP Professionel Ecran 17" NEC VR17, 1280x1024, pitch 0,28 Mémoire 128Mo de SDRAM Suite logicielle* Disque dur 20 Go Garantie 1 an sur site Mémoire cache 256Ko, lecteur CDROM 48X, Chipset i845 - 400 MHz, Elatier Slim, Norton Antryirus 2001 (90 jours) Suite logicielle Microsoft'Word 2000, Microsoft'Money 2000, Microsoft Midtown Madness 20, Dictionnaire Hachette DVD). Les PC NEC utilisent une version originale de Microsoft'Windows" vvvvw.microsoft.com/piracy/hovvtotell commandez en direct Microsoft'Windows'XP Professional NEC Le POWERMATE i-Select MU P1500 intègre le tout nouveau Windows XP Professionel qui offre à l'utilisateur en entreprise les bénéfices suivants : une plateforme de travail fiable et performante disponible à tout moment, un haut niveau de protection et de confidentialité pour les données et applications et enfin une communication et collaboration simplifiécf, avec ses dients et partenaires. 5990 F HT 913,17 € HT 7 164 F TTC 1 092,14 € TTC $1L FW7LNMX Windows'XP avec les optimisations du processeur Pentiume4 NEC Computers France - 10 rua Gadehoy Immeuble Optima 92821 Puteaux Cedex - *N°Indigo : 0,99F/mn Fax 02 41 22 36 10',peedStep et Celeron sont Ittitel Co : maton OU de ses filmiey y il,- Lé,.. autres puys Merosoft, Mércr.oft Windows 98, MICO:Oh Office, sont dett argui., tielesects par Microsoft Coq, les autres marques otées sont la 18, tr. ±,c115 détenteurs respertifs Cette configuration type présent., * ble par l'adjoncton d'éléments. Les pro, et inforn, , dus : els jxêavis Cette offre est valabe du 15 octobre au 31 janvier 2E32, -ad.nstan rapgraphiques °muions r t inwneconlner 0 825 003 636 Erais de port en sus. une division de NEC Computers International BV du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 274-275L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 276-277L'Ordinateur Individuel numéro 133 novembre 2001 Page 278