L'Ordinateur Individuel n°132 octobre 2001
L'Ordinateur Individuel n°132 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°132 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 270

  • Taille du fichier PDF : 227 Mo

  • Dans ce numéro : gravure... 79 réponses pour tout copier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Actualités Demain En bref > BeOS à la rescousse de PalmOS Le fabricant d'organiseurs Palm vient d'acheter le système d'exploitation BeOS, de la société Be, optimisé pour le multimédia. Objectif : développer les fonctions multimédias et Internet (le streaming vidéo, par exemple) de son système d'exploitation PalmOS, en puisant dans les fonctions de BeOS. Palm espère ainsi combler le retard qui sépare aujourd'hui PalmOS de Windows CE, de Microsoft. > nVidia veut doper son GeForce 3 Le fabricant de processeurs graphiques nVidia proposera, début 2002, un pilote optimisé pour Windows XP, et destiné à son circuit haut de gamme GeForce 3. Baptisé Detonator 4, ce logiciel devrait offrir, selon le constructeur, un gain en rapidité d'affichage de plus de 20% par rapport à l'actuelle version du même pilote. > Des films faciles à télécharger Grâce à DivX Distribution System (DDS), vous pourrez télécharger plus vite un film sur le Web. Ce système s'appuie sur une architecture réseau poste à poste, comme le font Napster ou Audiogalaxy pour récupérer des morceaux de musique au format MP3. Avec le procédé d'encodage DivX, les films dont la qualité est proche de celle d'un DVD pèsent encore lourd, environ 650 Mo pour un long métrage. Vous serez moins dépendant des bouchons sur Internet, les films étant répartis sur plusieurs PC à travers le monde. Mais pas de copies pirates : il vous faudra payer pour pouvoir visionner des films non libres de droits. >Internet Plus d'émotions dans les pages Web Grâce à HumanML, nouveau langage issu du XML, vous saurez par qui, pourquoi et dans quel état d'esprit a été rédigée telle ou telle page Web. Si l'auteur le veut bien... Encore plus fort que XML, voici venir HumanML ! Un langage qui permettra d'enregistrer, dans les documents publiés sur Internet, le profil socioculturel de leur auteur. Ainsi, dans moins d'un an, vous pourrez probablement effectuer une recherche de pages qui ont la prétention de faire rire, qui revendiquent une portée philosophique ou qui se réclament d'un genre littéraire spécifique. A l'origine de HumanML, on trouve l'un des pères du XML, Ranjeeth Kumar Thunga, de l'institut Oasis. C'est d'ailleurs la syntaxe du XML qui sera utilisée pour décrire le contexte culturel, sociologique, géographique, poli- L'année prochaine, vous pourriez être en mesure de commander un billet de train auprès d'une compagnie de chemins de fer nippone... en japonais, sans pour autant parler un seul mot de cette langue ! IBM développe en effet un logiciel, Websphere Transcoding Publisher, capable de jeter un pont entre vous et les serveurs de commerce électronique étrangers. Il devrait traduire à la volée aussi bien vos questions que les réponses des serveurs, qui The race, hoir calor, eyeColor, bond attributes need code flots tor values sbititrn1 ; ichtrutp> ‹./xad : annotation> ‹xyd:at trtbut, narnew'height. typeeesclistring..t tnbut, nipheetveighttypes`usd:string. riese attribut. nameeracre typt./usd:string « uxsd, attributs narneeeyeColor typer.itsdistring./, otse attribut, naine...bulle'type...d:string'i> exsd. attribut* nameescarsMarksTattoos'typeeirsdistrIng. attributoGroup> sd, atti ibuteGraup narnesSender's..tnsd : annotation> - txsd, documentation lanbeere>.htrni,h2>Gendercix.htell, h2JthtnUn>This Is a set of attributes for documenting the s'onde,. of e hurnen.s/shhntia, Taille, poids, race, couleur des cheveux et des yeux... Grâce à HumanML, les auteurs de pages Web pourront se décrire. tique, psychologique ou émotionnel de l'écriture d'un document. A plus long terme, dans une plate-forme de messagerie adaptée, HumanML devrait préciser l'état d'esprit de l'auteur au moment de la rédaction d'un message, pour éviter les malentendus et rempla- seront restituées en français grâce à un programme de synthèse vocale. Pour les entreprises souhaitant mettre en place cette technologie, le ticket d'entrée sera à environ 100 000 F (15 245 €). L'histoire ne dit pas encore si elles factureront ou non ce service de traduction à leurs clients. IBM entend également vendre sa technologie aux opérateurs de téléphonie. Dans deux ou trois ans, vous pourrez peutêtre appeler, en français, n'importe quel Anglais. cer les smileys, trop limités. On prévoit même d'utiliser ce langage pour transmettre aux avatars d'univers virtuels la différence entre un franc sourire et un sourire désabusé... Mais pour cela, il faudra attendre l'arrivée de logiciels capables d'interpréter HumanML. > Reconnaissance vocale Téléphoner dans une langue sans la parler vvww.01net.com l'Ordinateur individuel- 42-N°132 - Octobre 2001 Websphere Transcoding Publisher, d'IBM, devrait comprendre sept langues : le français, l'anglais, l'allemand, l'italien, l'espagnol, le chinois ainsi que le japonais.
TRADUCTION AUTOMATIQUE Pour l'anglais, l'espagnol, l'allemand, vous pouvez compter sur la qualité de traduction de Systran ! TRADUCTION te3 AUTOMATII Ee3 TRADUCTION AUTOMATIQUE auteirdiduF trapue TRADUCTION AUTOMATIQUE Ft SYSTR AIDES, Grand Bilingue'land FRAN AIS/AILE Le meilleur JURIDIQUE INFORMATIQUE mosumaratmmaiscr 1,19M1 1 de la technologie pour des : r. traductions de qualité MIT Pr Une collection de dictionnaires de traduction spécialisés (Informatique, Juridique et Economique, Affaires) couvrant en profondeur les thèmes traités grâce à la précision et au nombre des termes recensés et par leur richesse en expressions. r Je désire recevoir une documentation gratuite sur : ❑ Systran E Grand Bilingue NativeEnglish Nom, Prénom Fonction Adresse e SYSTRAA'ii si. Le meilleur ALLEMAND/FR CC FRAN AIS/ANGLAIS ANGLAIS i FRAN CC de la technologie de, -, ell pour des -I tt e 1 Ç'5'siEE/traductions de qualité NativeEnglish NativeEn h 1,paent de rédaction Code postal Ville Société Tél. FaxL, A ur un anglais précis et sans faute, NativeEnglish regroupe un correcteur multifonctions de l'anglais (ortho- graphe, grammaire, style) conçu pour les français rédigeant en anglais, un dictionnaire bilingue Hachette-Oxford et un dictionnaire anglais Oxford. SYSTRA N Routledge'Technique itomoh,/, livorhTniniral Ilirtieguu± Iblionnuin..imairper Je suis : Ii utilisateur revendeur Routledge Technique Le dictionnaire bilingue de référence de tout ingénieur ayant à travailler en anglais. Plus de 200.000 entrées couvrant environ 70 domaines, parmi lesquels : Construction, Chimie, Electricité, Electronique, Géologie, Mécanique, Optique, Physique... FRANÇAIS/ESPAGNOL ESPAGNOL FRANÇAIS Le meilleur de la technol is, pour des traductions de qualité SYSTR AN SYSTRAN SYSTRAN Leader de la traduction automatique depuis plus de 30 ans, Systran a été longtemps disponible uniquement sur les grands systèmes informatiques, seuls capables de tirer parti de ses immenses dictionnaires et de la précision de ses algorithmes linguistiques. Aussi seuls des utilisateurs pouvant se connecter à ses machines, comme la Communauté Européenne ou la Nasa, pouvaient bénéficier de la qualité Systran. La montée en puissance des processeurs équipant les micro-ordinateurs rendent désormais accessibles ces caractéristiques sur PC. Cette transition s'accompagne de perfections afin d'adapter Systran à la façon de travailler dans l'environnement bureautique et sur Internet. Qualité, puissance et souplesse sont donc désormais les maîtres-mots qui font de Systran la solution professionnelle par excellence de traduction automatique sur micro-ordinateur. 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 270