L'Ordinateur Individuel n°132 octobre 2001
L'Ordinateur Individuel n°132 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°132 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 270

  • Taille du fichier PDF : 227 Mo

  • Dans ce numéro : gravure... 79 réponses pour tout copier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
Bancs d'essai Nouveautés Logiciels et sites >Montage vidéo : Studio 7, de Pinnacle Du punch pour vos films de vacances Après avoir monté les images prises avec votre caméscope DV à l'aide de ce logiciel, vous pourrez les passer sur votre télé ou les mettre en ligne. Que faire des heures de vidéos tournées pendant vos vacances ? Pourquoi ne pas les monter en utilisant Studio 7, de Pinnacle ? Supprimez les passages les moins intéressants, ordonnez les séquences, insérez des transitions visuelles, des effets sonores... et vous étonnerez vos amis. Vous pourrez aussi mettre en ligne vos vidéos ! Ce logiciel s'adresse aux utilisateurs de caméscope DV, à condition qu'ils disposent d'une carte d'acquisition vidéo sur leur PC. Il se démarque par sa simplicité, la richesse de ses modèles de transitions pour passer d'une scène à une autre, et sa rapidité d'encodage. Seulement 150 Mo pour une heure de vidéo En revanche, Studio 7 n'intègre pas de module pour exporter directement les vidéos sur un graveur de DVD, contrairement à son concurrent Video Studio, d'Ulead, facturé environ 100 F de moins (700F, 107 €). Lors de l'acquisition, c'est-à-dire du transfert des séquences vidéo du caméscope au PC, l'option SmartCapture mobilise peu d'espace disque. Du coup, une heure de vidéo n'occupe que 150 Mo, contre 13 Go en qualité DV. La qualité des images est dégradée, mais ce n'est pas gênant à ce stade. Seules les séquences utilisées seront réimportées dans leur qualité d'image originelle. L'interface de Studio 7 est composée de deux parties. Celle du haut affiche un album comprenant 41mrd., Ppm, hajeetub..,A.I2 aft. la MM gil v -I e ni 4 - 1 I 5_, finlwl'iag61 9rale* rel JA t 1 H.. » lia ler.1.1 MM Lomi am va in >Après avoir double cliqué sur l'icône d'une séquence dans la fenêtre de montage, vous pouvez rapidement modifier, à l'image près, son début et sa fin à l'aide de marqueurs. Il suffit de déplacer ceux-ci le long d'une barre de défilement.. -.. >Studio 7 Page 1 de 3 est livré avec f : 01 ilrl I 226 transitions, Alpha Mrsqls qui permettent SIPX Plus 0 esds el s ad e I-IPss Plus Barre [- Fy I Fe d'insérer. un effet HP% Plus Elbe, e dalle lij rIl, NI _- [1 - À 41 Ti% a I ra LI I visuel entre deux séquences. Pinnacle en propose également en téléchargement libre sur son site Web. › Les caractéristiques Editeur : Pinnacle. vidéos (1 h de vidéo de qualité Catégorie : montage vidéo. DV occupe 13Go), et, surtout, Configuration recommandée : une carte d'acquisition FireWire. Pentium II à 300MHz, 128Mo Système d'exploitation : de mémoire vive, 200Mo Windows 98 SE, Me, 2000 et XP. d'espace libre sur le disque dur pour l'installation du logiciel,i. Le prix plusieurs Go pour stocker les Environ 800F (122 €). les séquences. Celle du bas comporte la fenêtre de montage. Pour monter un film, il suffit de glisser les séquences de l'album dans cette fenêtre. Une fois assemblées, vous pouvez insérer entre chacune d'elles des effets visuels de transition. D'excellente facture, ils sont regroupés sous forme d'icône dans un catalogue. Il suffit d'y piocher l'effet recherché et de l'insérer entre deux scènes. En cliquant deux fois sur son icône, vous pouvez régler les paramètres de l'ef- fet. On apprécie de visualiser le rendu d'une transition dès qu'elle est insérée, alors que d'autres logiciels exigent un temps de calcul qui atteint plusieurs dizaines de secondes. L'encodage, autrement dit l'enregistrement du film dans un format particulier, est 20% plus rapide qu'avec un programme concurrent comme Video Studio, d'Ulead. Si vous enregistrez le film en qualité DV, 35 minutes d'encodage suffiront pour un film de 30 minutes. Pour le regarder sur www.ol n et.com l'Ordinateur individuel-158 -N°132 - Octobre 2001 à CIC) W Reret vos vidéos sur le Web Une fois le film monté, Studio 7 permet de l'enregistrer aux formats Windows Media Video, de Microsoft, ou RealVideo, de RealNetworks, pour le mettre en ligne ou l'envoyer par e-mail. r >Points forts - Simplicité d'utilisation. - Prévisualisation immédiate des séquences, ainsi que des transitions (effets visuels). - Qualité et quantité des effets de transitions. - Rapidité d'encodage. >Point faible - Absence de module pour exporter directement les vidéos sur un DVD. Usage recommandé Studio 7 s'adresse aux utilisateurs de caméscope vidéo numérique (DV), qui disposent d'une carte d'acquisition. Ils pourront rapidement et facilement monter des films familiaux, à qui ils donneront une touche « professionnelle », notamment gràce aux effets de transition remarquables de ce produit. Studio 7 intéressera également les entreprises, pour le montage de petits films promotionnels. Celles-ci apprécieront notamment la possibilité de réaliser rapidement une petite séquence prête à être mise en ligne, pour présenter un produit, par exemple. votre télé, vous n'avez plus qu'à le transférer à nouveau sur une cassette DV, à l'aide de votre caméscope. L'opération durera le temps du film. Enfin, pour mettre en ligne vos images, enregistrezles au format Windows Media Video, de Microsoft. Environ 10 minutes suffiront pour encoder un film de 30 minutes, avec une défmition de 320 x 240 points et 25 images par seconde. Romain Hennion
* =zr 5111 Bancs d'essai, leamial ii3 >Dans le module IP Phone, une icône permet d'accéder au serveur Callserve pour vérifier le nombre d'unités d'appel restantes. Il est possible de se constituer un annuaire depuis e PhoneTools, ou encore de rapatrier son carnet d'adresses depuis Outlook, de Microsoft. e› Les caractéristiques e Editeur : BVRP Software. Catégorie : logiciel de communication Internet. Configuration recommandée : un PC équipé de Pentium 266 muni de 64 Mo de mémoire vive, et disposant également de 40 Mo d'espace libre sur le disque dur. Adresse : www.bvrp.fr. tb- Le prix Environ 450F (69 €). Nouveautés Logiciels et sites >Logiciel de communication : e PhoneTools, de BVRP Software Téléphoner moins cher depuis son PC Grâce à ce logiciel de communication Internet de BVRP Software, vous pourrez appeler l'étranger à des prix très attrayants. Logiciel de communication tout-en-un, e PhoneTools, de BVRP Software, reprend toutes les fonctions de Classic PhoneTools, du même éditeur. Il permet, entre autres, d'envoyer des fax par le biais d'Internet, de transformer son modem en répondeur téléphonique, ou de téléphoner depuis un PC vers un autre PC. Seule différence, mais de taille : il est désormais possible d'appeler à moindre coût un téléphone fixe ou un portable depuis son PC. Payez d'avance pour peu dépenser Avant tout, vous devez souscrire un abonnement au service Internet Callserve. Dès que vous essayez d'appeler un téléphone fixe depuis votre PC, e Phone- Tools vous connecte directement au serveur (très clair et en français). Moyennant l'achat d'unités payables par carte de crédit, pour un minimum de 105 F (16 €), vous bénéficiez de tarifs plus intéressants que ceux proposés par France Telecom ou Télé2, pour ne citer que ces deux opérateurs. Par exemple, appeler les Etats-Unis avec l'abonnement Primaliste de France Telecom revient à 60 centimes la minute en heures creuses, contre 55 centimes avec Télé2, et seulement 50 centimes en passant par Callserve (coût de votre communication Internet compris). Ici, la différence représente seulement quelques centimes mais pour certains pays, notam- ment d'Afrique et d'Asie, elle peut atteindre plusieurs francs par minute. Et la qualité audio de la communication est aussi bonne que celle que l'on obtient en utilisant un téléphone. Ce service s'avère donc très intéressant si un membre de votre famille s'est expatrié, ou si vous appelez régulièrement l'étranger dans le cadre de votre activité professionnelle. L'envoi de fax depuis votre PC vers un télécopieur s'effectue selon le même procédé. Mais, curieusement, pour bénéficier de cette option, il faudra vous abonner à VisionLab, Callserve n'assurant pas l'envoi de fax. Ici, la procédure d'abonnement, en anglais, manque de clarté et incite à la prudence. Sachez tout de même que, pour profiter de ce service, vous devrez acheter des unités pour un montant minimal de 150 F (23 €). Outre la communication de PC vers téléphone, portable ou fax, le module IP Phone permet également de téléphoner de PC à PC. Dans ce cas précis, on ne paie que la communication locale vers son fournisseur d'accès. Si vous disposez d'une webcam, vous aurez la possibilité de voir vos correspondants grâce au système de visualisation point par point, compatible avec NetMeeting, de Microsoft. En revanche, ce mode de communication de PC à PC n'étant pas à transmis- Habillez votre interface ! Avec e PhoneTools, vous disposez de cinq habillages différents de l'interface. Le Skin Touch, aux allures d'organiseur, offre un confort d'utilisation optimal. Si votre définition d'affichage est élevée, augmentez la taille de l'interface pour une meilleure lisibilité. > Points forts - Paramétrage automatique des différents modules. - Prix modique des communications vers l'étranger. >Point faible La nécessité d'un opérateur de téléphonie différent pour le fax et le téléphone. > Usage recommandé e PhoneTools s'adresse aux personnes désirant disposer d'un logiciel de communication tout-en-un. Les économies substantielles réalisées en utilisant le serveur Callserve intéresseront les professionnels en relation avec l'étranger. Mais aussi toutes les personnes qui appellent régulièrement des amis ou des membres de leur famille exilés. En outre, envoyer un fax, un e-mail ou encore organiser une vidéoconférence à partir d'un même logiciel représente un gain de temps non négligeable. sion bidirectionnelle simultanée, il vous sera donc impossible de parler en même temps que votre correspondant ou de l'interrompre. Dans chaque module, un bouton d'aide permet de lancer l'assistant en ligne. Les informations sont claires et très détaillées. Le paramétrage des différents outils de communication se fait automatiquement, dès l'installation du logiciel. Philippe Fontaine l'Ordinateur individuel-159 - N°132 - Octobre 2001 www.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 132 octobre 2001 Page 270