L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 27 F

  • Parution : n°130 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 251 Mo

  • Dans ce numéro : guide pratique... votre organiseur en voyage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 202 - 203  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
202 203
Comment ça marche... Au lieu d'être reliés les uns aux autres, tous les calculateurs sont connectés à un bus sur lequel circulent les informations. Les données concernant la sécurité ont priorité sur celles du confort. Il existe aussi parfois des liens plus directs entre un calculateur et un capteur. L'installation d'un réseau radio Bluetooth est même envisagée pour réunir certains composants. Sur quelques modèles Citroën, le détecteur de pression et de température du pot catalytique communique par radio avec le calculateur qui régule le moteur. Ailleurs, notamment chez Renault, les informations sur la pression des pneus sont envoyées, également par radio, non seulement vers le tableau de bord, mais aussi vers l'ESP (Electronic Stability Program). Ce dispositif aide au maintien d'une trajectoire contrôlable en cas de perte d'adhérence. Un gyroscope surveille l'orientation du véhicule, et des capteurs évaluent l'accélération transversale et les différences de vitesse de rotation entre les roues. Dès qu'un écart est détecté, l'ESP produit un effet inverse en agissant sur le couple moteur et le freinage d'une ou de plusieurs roues, et ramène le véhicule dans le droit chemin. Une multitude de processeurs Dans beaucoup de voitures récentes, on ne trouve pas vraiment un processeur principal, mais une ou deux unités centrales ayant un certain niveau de supervision. C'est le cas de l'unité centrale habitacle de la Laguna II, qui exploite une puce 16 bits et 125 Ko de mémoire flash. Chaque calculateur est relié à des capteurs (vitesse des roues, position de la pédale de frein, etc.) et à des « actionneurs ». Ceux-ci assurent notamment l'alimentation en essence, la mise en fonction des laveglaces, le freinage ou le déverrouillage des portes. Les informations sont échangées périodiquement (tous les centièmes de seconde) ou seulement en cas de besoin, par exemple www.01 net.com Peugeot utilise deux types de réseaux, le VAN et le CAN, reposant chacun sur un bus, c'est-à-dire une connexion filaire transportant, en plus de l'alimentation électrique, des données et des commandes organisées en trames. Un ordinateur pour deux réseaux Le BSI (Boîtier de Servitude Intelligent), un ordinateur dont la puissance est similaire à celle d'un PC, est l'âme informatique du véhicule. Un bus pour le CAN Le CAN (Controller Area Network) assure l'échange des données entre le BSI et les calculateurs spécialisés (ABS, contrôle moteur, etc.) par un bus fonctionnant à 250 kbit/s. Trois bus pour le VAN Le VAN (Vehicle Area Network) a été inventé par PSA Peugeot Citroën, avec Renault et quelques équipementiers automobiles. Le protocole qu'il utilise permet de mettre en réseau différents périphériques. Il se subdivise en bus confort, bus carrosserie et bus sécurité, qui fonctionnent à des vitesses différentes (125 ou 62,5 kbit/s). indicateur de pression des pneus Dans la Laguna II, de Renault, toute baisse de pression des pneus est affichée sur un écran du tableau de bord. Ce système représente un facteur de sécurité important, car de nouveaux pneumatiques Michelin sont dotés d'une structure interne permettant de rouler en toute sécurité malgré une crevaison, quand un détecteur d'accélération envoie une valeur hors normes. Aussi le conducteur estil de moins en moins en prise directe avec les éléments qu'il pilote, la pertinence de ses réactions étant évaluée par des cal- sans que le conducteur ne s'en rende compte. Chaque valve Q est associée à un capteur de pression et à un émetteur radio alimenté par une pile au lithium. Un récepteur-décodeur (a) reçoit en permanence le niveau de pression des pneus. Les données sont transmises à l'unité centrale habitacle O. par le réseau CAN O, qui les l'Ordinateur individuel-190 - N°130 - Juillet-août 2001 met en forme pour les afficher sur le tableau de bord O. culateurs qui peuvent, eux aussi, agir sur le véhicule. Des éléments, dont le fonctionnement est en apparence mécanique, dépendent aussi de capteurs et de calculateurs qui réagissent au millième de seconde, comme la ceinture de sécurité ou l'Airbag. Ce dernier ne se déployant pas de la même manière selon l'importance du choc. Les ingénieurs travaillent même sur des capteurs placés dans les sièges, pour adapter le déploie-
Le mode maître-esclave Le BSI est le maître : il interroge O le capteur de pluie grâce au CAN. Si la réponse O est positive, il envoie sur le VAN O, en utilisant le bus confort, des commandes à l'essuie-glaces et aux feux de position, qui lui retournent O une confirmation de bonne exécution de l'ordre reçu. Le mode multimaître Dans ce mode, le BSI est un intermédiaire : il reçoit, par le CAN, la vitesse du véhicule O. Cette information est retournée sur le VAN (bus confort) 0 avant d'être reprise par le compteur de vitesse, qui l'affiche, et l'autoradio, qui ajuste automatiquement le volume sonore. Le système de navigation Carminat Carminat est l'un des systèmes de navigation du marché automobile. Tous fonctionnent selon un principe similaire. Le système Carminat calcule un itinéraire qui s'affiche dans sa totalité ou dynamiquement pendant le trajet pour donner des indications au conducteur par l'intermédiaire d'un synthétiseur vocal O et d'un écran LCD en couleurs à matrice active P, aussi employé par l'autoradio P.Les cartes sont stockées sur un CD-ROM, lu par un lecteur endurci O. c'est-à-dire doté d'une suspension renforcée et d'une mémoire tampon pour résister aux vibrations. La position du véhicule est repérée par le système GPS 0, tandis qu'un gyromètre O détecte en permanence la direction dans laquelle il roule et un odomètre f sa vitesse. Tous ces éléments sont reliés à un calculateur (;) qui agrège en permanence ces données. La carte, extraite du CD-ROM, est affichée sur l'écran LCD, souvent au format 16/9, avec différents niveaux de zoom au gré du conducteur. Outre les voies utilisables (définies entre 50 et 100% selon le pays), les cartes comportent des données touristiques. ment à la morphologie du passager. Les fonctions purement mécaniques tendent à disparaître, comme la jauge d'huile remplacée par un capteur qui envoie une information au tableau de bord. La clé elle-même Capteurs de pluie BSI commence à s'informatiser. Chez BMW, elle cache une puce renfermant un numéro d'identification et un code qui, à chaque ouverture de porte, est modifié par le calculateur du véhicule. L'alimentation électri- Essuie-glaces Éclairage En dehors des données de positionnement GPS, les systèmes Carminat récents récupèrent par voie hertzienne des données TMC du RDS (Radio Data System) sur le trafic routier. En cas de besoin, ils proposent au conducteur un itinéraire de dérivation. que de la clé est originale : le simple fait de la tourner dans la serrure, qui comporte une antenne en anneau, produit suffisamment d'électricité pour alimenter une micropuce. C'est le principe de la dynamo ! Bluetooth Mode de communication radio entre appareils informatiques ou audiovisuels reposant sur l'établissement à la volée d'un réseau de 1 à 8 équipements compatibles. L'un de ces dispositifs pilote les échanges, dont le débit global au sein du réseau ne peut dépasser 1 Mbit/s (première version de Bluetooth). Concept car Voiture prototype mettant en valeur une ligne esthétique nouvelle et des innovations technologiques futuristes. Un concept car n'est pas nécessairement à l'origine d'une série commercialisée. GPS (Global Positioning System) Mis en place par le Département de la Défense américain, le système GPS repose sur une constellation de 24 satellites gérés par des stations terrestres. Il permet de connaître une position géographique avec une précision de l'ordre de quelques mètres. RDS (Radio Data System) Introduit en France en 1987, le RDS est un système de transmission de données par radio. Les informations, codées, sont acheminées sur la bande FM et reprises par les autoradios compatibles RDS. Ils peuvent ainsi afficher le nom de la station et la nature des émissions (infos, sport...), et rester calés sur une station précise, même si cette dernière émet sur des fréquences différentes au cours d'un trajet. Le RDS transmet aussi des données sur le trafic routier. TMC (Trafic Message Channel) Norme européenne s'appliquant aux messages d'information relatifs au trafic routier (bouchons, accidents, voies fermées, etc.). Le format des données est normalisé : type d'incident, envergure de la perturbation du trafic, durée et localisation. Les données TMC sont fournies en France par les sociétés autoroutières et par Mediamobile (une filiale de TDF-France Telecom, Renault, Traffic-Master et Cofiroute), puis diffusées par des stations FM compatibles RDS. l'Ordinateur individuel - 191 -N°130-Juillet-août 2001 www.01 net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 262