L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 27 F

  • Parution : n°130 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 251 Mo

  • Dans ce numéro : guide pratique... votre organiseur en voyage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 134 - 135  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
134 135
Dossier Spécial futur Les robots de loisirs Humanoïde ou imitant l'animal, le robot quitte le monde industriel pour investir les foyers. Prêt à aider, à distraire ou à tenir compagnie. Bientôt un nouveau membre de la famille ? La quête d'une nouvelle intelligence Leur système de vision s'est affiné et ils sont capables de reconnaître des objets. Même s'ils ne savent pas encore distinguer les reliefs et tenir une discussion, les robots deviennent de bons compagnons. Si les ordinateurs sont capables de battre des champions d'échecs, les cerveaux électroniques ont encore du travail avant de concurrencer celui de l'homme. Mais ils s'y attellent. Certains robots sont déjà à même de reconnaître des objets et de les appeler par leur nom. Une performance, quand on sait quel système complexe d'analyse est nécessaire pour identifier dans une maison, par exemple, une chaise, un sac à main, un ballon, autant d'objets qui peuvent être déplacés et éclairés de façons différentes. Dans les laboratoires de Sony, à Tokyo, Paris, et San Jose, aux Etats-Unis, les programmes de recherche les plus avancés portent sur la reconnaissance d'objets et l'apprentissage de suite d'actions. Outre l'ambition de développer leur intelligence, les chercheurs s'efforcent d'« humaniser » ces machines, c'est-àdire de leur faire simuler des émotions. Ainsi, quand vous prenez votre cybercompagnon dans vos bras, des accéléromètres et des capteurs de pression indiquent qu'il est déplacé vers le haut. Ce mouvement peut être automatiquement associé à une réaction programmée. Votre robot préféré rit ou chante pour montrer sa joie... artificielle. www.oi net.com « Le robot doit apprendre à nommer les objets. » >Frédéric Kaplan, chercheur au Computer Science Lab, de Sony, à Paris. Pour établir une relation étroite avec son propriétaire, le robot de compagnie doit pouvoir communiquer. Autrement dit, associer des mots à des objets. Un véritable travail de dressage pour les chercheurs. Un robot-chien devra, par exemple, comprendre le mot « balle », si on le prononce en lui désignant une balle. Il s'agit alors d'associer la signature sonore du mot à l'objet, qu'il va reconnaître grâce à sa forme et ses couleurs. « Il est illusoire d'imaginer qu'un robot puisse comprendre ce qu'on lui enseigne, souligne Frédéric Kaplan. L'essentiel est de parvenir à lui faire adopter les bons gestes dans une circonstance donnée. » A terme, les scientifiques envisagent d'enseigner de véritables tours aux robots-animaux, en s'appuyant sur les informations fournies par des spécialistes du comportement animal. Chez Sony, pour la conception du célèbre cyberchien Aibo, les ingénieurs ont recueilli des informations auprès 5 des dresseurs de chiens. Le gentil toutou électronique sera-t-il bientôt capable d'aller chercher le journal ? L'apprentissage risque d'être encore très long. Et, de toute façon, pas question de le transformer en bonne à tout faire ou en assistant. Selon le chercheur, « un échange relationnel ne peut être envisagé qu'en évitant tout rapport de servitude entre l'homme et la machine. Le robot doit rester inutile pour devenir un vrai compagnon. Personne n'a envie d'entretenir une relation avec un robot-aspirateur » « Il est difficile de restituer la notion de relief. » Avec deux caméras placées au niveau des yeux, les robots disposent d'un système de vision relativement sophistiqué. « Les deux images parvenant simultanément sous un angle légèrement décalé, il est presque possible d'accéder à la profondeur des objets », explique ErwannLavarec, de la société Wany. Mais il reste difficile pour la machine d'en comprendre la nature. Par exemple, un bâton placé horizontalement un mètre derrière un autre tenu verticalement sera perçu de façon erronée. Le robot ne distinguera qu'une croix et ne fera pas de différence physique entre les deux objets. l'Ordinateur individuel - 134 - N°130 -Juillet-août 2001 ›EnNannLavarec, ancien chercheur à l'université de Montpellier et PDG de la société de robotique Wany.
Tous prêts à être adoptés Vous vous sentez un peu seul ? Vous cherchez un partenaire de jeu ou un animal de compagnie ? Optez pour l'un de ces êtres électroniques d'exception. Etes-vous prêt à vous offrir des compagnons inutiles dont il faudra vous occuper avec soin ? Le succès des Tamagoshi, ces êtres virtuels qu'il s'agissait de nourrir et d'entretenir au risque de les voir mourir, et des automates du type Furby laisse présager l'engouement que devrait susciter la nouvelle génération de robots de loisirs. Et tout particulièrement au Japon. Le marché potentiel serait tel que Honda, le constructeur de voitures, songe à s'orienter vers ce secteur. Son robot Asimo, quatrième d'une lignée d'humanoïdes, est capable de marcher. D'ici à une trentaine d'années, le constructeur imagine qu'il jouera au football et pourra dribbler un joueur professionnel ! Des compagnons utiles aux personnes âgées Sony n'est pas en reste et a présenté l'hiver dernier son prototype SDR-3X. Cet androïde, haut d'une cinquantaine de centimètres, sait déjà taper dans un ballon et viser le filet d'un but. Deux microphones occupent la place des oreilles pour lui permettre de rester à l'écoute de son propriétaire. Il pourra servir de partenaire aux devinettes ou à des jeux d'adresse, mais aussi garder un malade ou détecter l'absence suspecte d'enfants jouant au bord d'une piscine. Au Japon, Matsushita et Panasonic expérimentent des dispositifs de surveillance des personnes âgées avec le soutien du ministère de la Santé. Le robot-ourson Kuma aide ainsi les retraités de la banlieue d'Osaka à se souvenir de leurs rendez-vous médicaux. Il peut aussi donner l'alerte en cas de silence prolongé. Aibo 2, de Sony : le chien qui surfe sur le Web Avec près de 100 000 exemplaires vendus dans le monde entier, à un prix supérieur à 12 000F (1 829E), le robot-chien Aibo a connu un succès sans précédent. Il a évolué depuis son lancement en mai 1999.11 bénéficie de nouvelles couleurs et de kits additionnels qui lui permettent de lire des e-mails et de consulter des pages Web, grâce à une connexion sans fil vers un ordinateur. Son module de reconnaissance vocale permet de le commander à la voix en français, et on peut même le dresser en programmant des tours sur son PC ! TMSUK : une aide ménagère téléguidée BN-1, de Bandai : un chat à choyer Pour environ 3 000 F (457E), vous pourrez vous offrir cet affectueux félin. Bandai a démarré en février 2001 au Japon la vente de ce chat, équipé de capteurs pour réagir aux caresses. Il peut être connecté à un PC et communiquer avec d'autres chats-robots. Développée par la société du même nom, TMSUK est une ménagère-robot peu autonome. Par le biais d'une caméra placée sur sa tête, elle est contrôlée à distance par un opérateur. Du fait de ce mode de pilotage, il est possible de lui confier certaines tâches déli- ! cates. Elle pourrait permettre d'apporter une assistance médicale ou de prodiguer des soins à distance. SDR-3X, de Sony : il a le sens du rythme Haut de 50cm pour un poids de 5 kg, ce robot sportif sait jouer au foot mais aussi se déhancher pour danser et mimer des exercices d'assouplissement. Il sera bientôt vendu à un prix dépassant les 100 000 F (15 245 E). L'engin a toutefois un vocabulaire limité : seulement une vingtaine de mots dans sa première version. Asimo, de Honda : un vrai petit homme Dernier-né d'une famille de quatre humanoïdes, Asimo mesure 1,20m, pèse 43 kg et peut porter un poids de 500g du bout de la main. Comparée à celle de ses prédécesseurs, sa démarche a gagné en réalisme. Il n'est plus obligé de s'arrêter pour changer de direction, peut contourner des obstacles et marcher de côté, comme un crabe. l'Ordinateur individuel - 135 - N°130-Juillet-août 2001 www.01net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 262