L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
L'Ordinateur Individuel n°130 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 27 F

  • Parution : n°130 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 251 Mo

  • Dans ce numéro : guide pratique... votre organiseur en voyage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 126 - 127  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
126 127
Internet sier >Spécial futur Un équipement sophistiqué L'Internet 2 exige l'emploi de nouveaux supports, capables de transporter l'information à grande vitesse. Et des processeurs spécialisés viendront se loger dans vos appareils pour leur permettre de se connecter au réseau. pour faire voyager les données aux débits promis par Internet 2, c'est toute l'infrastructure du réseau qu'il s'agit de revisiter. La fibre optique reste le support privilégié pour les très hauts débits, mais de nouvelles technologies comme le multiplexage de longueurs d'onde, ou WDM (Wave Division Multiplexing), permettent d'atteindre des débits de plusieurs Gbit/s sur une seule fibre optique. Le principe consiste à utiliser plusieurs canaux, ou longueurs d'onde, dans la même fibre. Le débit de cette dernière est ainsi multiplié par le nombre de canaux utilisés. Grâce à ce procédé, des records de vitesse ont été atteints. Le 22 mars dernier, Nec a réussi à transférer des données à la vitesse de 10,9 térabits par seconde (Tbit/s), ce qui correspondait à 273 canaux de 40 Gbit/s chacun, sur une distance de 117 km. Soit l'équivalent d'un million de connexions ADSL ou près de 140 millions de communications téléphoniques simultanées ! Seuls des routeurs optiques de dernière génération, appelés les térarouteurs, sont capables de gérer de tels flux de données. A l'intérieur de ces appareils postés au coeur même du réseau, des micromiroirs dirigent les ondes lumineuses transportées par la fibre optique. D'autres routeurs, dit de bordure, vont fluidifier le trafic en agrégeant les flux de données plus lents et en les réinjectant vers le centre du réseau, plus rapide. De leur côté, pour mettre Internet au coeur de tous les appareils, les constructeurs informatiques fabriquent désormais des composants spécifiques. IBM et Intel ont déjà lancé chacun leur puce spécialisée pour Internet. « Des routeurs 16 fois plus rapides. » >David Bishop vient d'être nommé viceprésident des Bell Labs, les laboratoires de Lucent. « Nos laboratoires travaillent sur des micromiroirs qui équipent les nouveaux routeurs optiques. Ces miroirs font passer la lumière d'une fibre vers une autre. De ce fait, les informations portées par les ondes lumineuses à l'intérieur des fibres ne nécessitent pas d'être transformées en signaux électriques au niveau de ces routeurs, comme c'est le cas lors de leur passage par des routeurs traditionnels. Résultat : le routage optique est 16 fois plus rapide et nécessite 100 fois moins d'énergie. » Pour construire ces routeurs de nouvelle génération, les Bell Labs ont mis en pratique les recherches fondamentales sur les microsystèmes électromécaniques (MEMS). « Grâce à cette technologie, nous arrivons à faire tenir 256 miroirs sur un centimètre carré. Alors que les premiers routeurs optiques Lucent à base de MEMS Des miroirs au coeur des routeurs Les nouveaux routeurs optiques utilisent des miroirs de la taille d'une tête d'épingle pour diriger la lumière qui transporte les flux de données. 256 micromiroirs sont ainsi placés sur une plaque de silicium d'un centimètre carré. Commandé par des micromoteurs, chacun d'eux est orientable selon deux axes pour réfléchir les rayons. Calendrier Début du projet Première expérimentation Commercialisation pour les entreprises Commercialisation pour les particuliers www.Olnet.com l'Ordinateur individuel- 126 - N°130-Juillet-août 2001 viennent tout juste d'être commercialisés, nos chercheurs tentent de réduire encore la taille des miroirs et des mécanismes pour augmenter le nombre de données traitées. » Puce IBM pour grille-pain en ligne IBM s'apprête à lancer un nouveau processeur, baptisé PowerPC IAP, capable de s'insérer dans n'importe quel appareil électronique grand public. La puce comporte un système de gestion de la mémoire et un écran intégré. Sa mission : connecter vos fidèles machines à Internet. Son prix sera d'environ 400 F (61 €). Térarouteur optique Puce Internet 1997 1999 2001 199 2000 2002 2003
Le Web intelligent Vous ne supportez plus de ramer sur le Web ? Patience. D'ici un an ou deux, vos recherches sur Internet seront beaucoup plus rapides et efficaces. Au coeur de cette révolution : le XML, le successeur du langage HTML. Fournir une information adaptée à l'utilisateur, voire personnalisée, telle est la tendance qui s'affirme sur le Web. Des sites comme Yahoo s'efforcent déjà de cerner vos besoins. Mais les plus gros progrès viendront du langage XML (eXtensible Markup Language), le successeur du HTML. Alors que ce dernier se contente de décrire les pages Web, le XML autorise le partage des données. Ainsi, toutes sortes de logiciels (traitement de texte, base de données...) sont susceptibles d'interagir avec des sites Web. Par exemple, des documents Word ou Excel en ligne peuvent être lus et modifiés par tout internaute à l'aide d'un navigateur compatible XML. Une possibilité déjà offerte par Office XP, la suite bureautique de Microsoft, qui devrait se généraliser à d'autres programmes. Le XML devrait aussi accélérer les échanges en simplifiant le traitement des informations et supprimer la fameuse Erreur 404, qui se produit quand un lien est brisé. En effet, des balises XML (code inséré dans les pages Web) permettront de cibler l'info plus rapidement et de mieux renseigner les moteurs de recherche sur les goûts et les désirs de l'utilisateur. Les laboratoires d'IBM ont, quant à eux, développé des logiciels qui analysent les comportements de l'internaute et devancent ses attentes en lui offrant leur assistance. Ces « agents intelligents » permettent d'associer des informations aux hyperliens (par exemple les vitesses de connexion), d'enregistrer des pages Web pour y accéder ultérieurement et de fournir des raccourcis rapides vers l'information la plus pertinente. « Il faut avant tout rendre le Web compréhensible. » >lm Berners-Lee, chercheur au laboratoire d'informatique du MIT et inventeur du Web, est directeur du consortium du World Wide Web (W3C), consacré aux futurs développements du Web. « L'essentiel du contenu du Web est actuellement fait pour que les humains puissent lire les informations, et non pas pour que les machines les exploitent facilement. Par exemple, sur la page d'accueil de la clinique Tartempion, la seule information disponible sur le Dr Tartempion est un lien qui vous renvoie à son CV. L'idée du Web sémantique consiste à permettre à des agents logiciels propres à chaque internaute de parcourir les pages Web et d'y recueillir des informations bien choisies. Un tel agent saura que le DrTartempion travaille dans sa clinique les lundis, mercredis et vendredis et ce même agent vous proposera% 5,3 00rvtn. L'ordinateur Indflete nbe n ment Des agents intelligents... et expressifs La peur, l'incompréhension, la joie de voir une recherche aboutir... Les agents intelligents exprimeront tout comme vous des émotions par rapport à une situation donnée. Facemail, un petit logiciel de la société américaine LifeFX, en est un bon exemple. Il modélise l'expression humaine sur une figurine en 3D et s'insère dans les e-mails. Le programme est téléchargeable sur www.lifefx.com. Calendrier Début du projet Première expérimentation Commercialisation pour les entreprises Commercialisation pour les particuliers Langage XML 1996 2000 2001 2001 des dates de rendez-vous en fonction des disponibilités du médecin. Toutes ces données seront encodées dans les pages Web. Au W3C, nous avons défini deux technologies pour développer ce nouveau Web : le XML qui complète les balises HTML et le RDF, un ensemble de description de données. Les agents logiciels pourront non seulement tirer des informations du Web mais aussi communiquer entre eux. » n4 Agents intelligents 1997 1999 2002 2004 Des moteurs de recherche plus intuitifs Plus faciles à utiliser que leurs prédécesseurs, les moteurs de recherche cartographiques arrivent en France avec notamment l'excellent Kartoo (www.kartoo.com). Plus besoin de jongler avec les opérateurs logiques (Et, Ou, Sauf...) pour effectuer une recherche. Les sites sont reliés entre eux par les mots-clés qu'ils ont en commun, déterminés par Kartoo. C'est la sélection ou non de quelques-uns de ces mots-clés qui va cibler votre recherche. Moteurs de recherche cartographiques 1997 1998 1999 2001 l'Ordinateur individuel - 127 - N°130 -Juillet-août 2001 wwvv.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 130 jui/aoû 2001 Page 262