L'Ordinateur Individuel n°129 juin 2001
L'Ordinateur Individuel n°129 juin 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°129 de juin 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 234 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... 90 astuces indispensables.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
Magazine Enquête >Mise en ligne de fichiers musicaux, trafic de CD gravés... Comment la police du MP3 vous traque Les industriels du disque ont décidé de frapper fort contre la diffusion illégale de morceaux de musique. Ils guettent, sur le Web, les échanges hors la loi. Les gros trafiquants ne sont plus les seuls visés : c'est au tour des particuliers d'être inquiétés. « I était à peu près 9 heures du matin, quand sept policiers ont frappé à la porte de mes parents. J'ai eu vraiment peur. J'étais abasourdi. Je ne comprenais pas pourquoi ils venaient m'arrêter. Ils m'ont alors expliqué que des maisons de disques avaient porté plainte contre moi, à cause de mon site. J'ai été mis en garde à vue et mon disque dura été emporté comme pièce à conviction. » SébastienL., d'Anglet, dans le Pays Basque, cherche encore les mots pour décrire le choc qu'il a ressenti ce matin-là, il y a un peu plus d'un an, lors de son arrestation. « Je ne suis tout de même pas un terroriste ! » Son Les hébergeurs surveillent Sous la pression des maisons de disques, les sociétés qui hébergent des pages Web ou proposent des espaces de stockage traquent les fichiers MP3. >Pour limiter les risques de conflit avec l'industrie musicale, les hébergeurs ont tout intérêt à surveiller de près le contenu des sites qu'ils mettent en ligne et à imposer des règles d'usage strictes. « Pour notre part, nous avons toujours interdit le stockage de fichiers MP3 », explique Marc Simoncini, PDG d'iFrance. Nombreux sont ceux qui font appel à des logiciels d'analyse du trafic pour relever les pics de fréquence des visites de certaines pages. Principales suspectes : les pages « grenier », ne contenant que des fichiers. Chez iFrance, des outils de filtrage permettent également de repérer les fichiers avec l'extension.mp3 lors de la mise à jour d'un site. L'hébergeur se réserve alors le droit d'intervenir. Les fichiers ou la page Marc Simoncini, PDG d'iFrance, interdit les fichiers MP3. incriminés peuvent être rapidement'nterdits d'accès. Le visiteur reçoit alors un message lui indiquant que les liens ne sont plus disponibles. crime : la diffusion de quelques dizaines de fichiers MP3 sur son site Web, ainsi que des liens vers d'autres sites. A l'origine de son arrestation : une plainte déposée par la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP). La puissante association française, qui défend les intérêts des auteurs et des industriels du disque, a décidé de frapper fort contre la diffusion illégale de fichiers musicaux. Elle ne s'attaque plus seulement aux gros trafiquants, mais aussi aux particuliers. Son fer de lance : l'application de la loi française sur la copie à titre privé qui interdit, en dehors d'un usage personnel, la reproduction et la wvvw.Olnet.com l'Ordinateur individuel - 94-N°129-Juin 2001 diffusion d'une œuvre musicale sans l'autorisation de 1'artiste-interprète ou du producteur. Dans ce contexte, échanger quelques fichiers MP3 avec un ami, les graver sur un CD pour les offrir ou bien les publier sur un site, est assimilé à un acte de piratage. A plus forte raison si c'est dans un but lucratif. Tout internaute qui se livre à ces pratiques risque d'être condamné. Un site de fan menacé de poursuites Il est de moins en moins facile de passer entre les mailles du filet sur Internet. La SCPP a créé tout spécialement une cellule antipiratage qui surveille le Web et travaille de concert avec les services de police. L'association a ainsi obtenu, en 1999, la condamnation d'un lycéen qui vendait des compilations de fichiers MP3 sous le manteau. Suite à ses plaintes, des ateliers de contrefaçon de CD ainsi que des boutiques proposant des Les producteurs guettent Installée à Neuilly-sur-Seine, en banlieue parisienne, la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) a créé une cellule antipiraterie chargée de repérer les échanges illégaux sur le Net. Représentant près de 600 producteurs du monde musical, bien décidés à faire respecter leurs droits, la SCPP a mis en place sa propre cellule de veille. Objectif : dénoncer toutes les formes de trafic de fichiers musicaux, aussi bien à grande échelle qu'au niveau de particuliers. Pour l'heure, ses limiers sont essentiellement à l'affût des officines de gravures illicites de CD-R et des pourvoyeurs de fichiers MP3 sur le Net, qu'ils soient en libre accès ou payants. Deux des cinq membres de l'équipe ont ainsi pour mission de surfer à longueur de journée sur Internet pour y débusquer des pirates de musique potentiels. Et ce avec des moyens à la portée de tout internaute : à savoir les moteurs de recherche Web et FTP, sans négliger l'épluchage des forums de discussion. Toujours est-il que la méthode porte ses fruits. Ainsi, en à peine un an, la cellule antipiraterie de la SCPP a pris dans ses
Plus de 90000 CD pirates ont été saisis, puis détruits, lors d'une opération des douanes en Bulgarie. Le combat contre la contrefaçon et le piratage de fichiers musicaux se durcit en Europe et aux Etats-Unis. Laurence Marcos dirige la cellule de lutte antipiratage de la SCPP. filets 95000 fichiers MP3 illicites et entraîné la fermeture de 660 sites et comptes. « Nous intervenons lorsqu'un enregistrement est reproduit sans l'autorisation du producteur », résume Laurence Marcos, à la tête de l'équipe. Le moindre fichier hors la loi identifié entraîne un courrier. Dans un premier temps, un e-mail d'avertissement est envoyé à l'internaute indélicat, indiquant que le défaut d'autorisation représente une infraction et mentionnant les titres musicaux concernés. « Dans 70% des cas, les contenus illicites sont retirés dans les 24 heures », poursuit Laurence Marcos. En cas de désobéissance, l'hébergeur est sollicité pour bloquer l'accès aux fichiers. Après identification du contrevenant, l'affaire peut aller jusqu'au procès, surtout pour les récidivistes. « Durant l'année, nous avons déposé environ une vingtaine de plaintes en justice », poursuit la responsable. Les peines encourues vont de l'amende à la prison Les enquêteurs débarquent Lorsque la SCPP dépose une plainte contre une société ou un internaute, les services de police ou de gendarmerie peuvent procéder à des arrestations dans les 48 heures. « Nous ne nous attaquons pas à des particuliers qui copient deux CD, mais à des gens qui en font un échange important, commercial ou non », explique le commissaire Courtin, de la Brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information, ou Befti. Rattaché à la Préfecture de police, le Befti agit dans la petite couronne parisienne pour démanteler des ateliers de gravure de CD clandestins ou arrêter un pirate diffusant plusieurs centaines de fichiers MP3. Les interpellations, une vingtaine l'an passé, ne sont pas toujours précédées d'un avertissement. Elles ont lieu à la suite d'enquêtes menées en interne ou de plaintes déposées par la SCPP. « Lors de l'arrestation, nous saisissons immédiatement le matériel : ordinateur, graveur, etc. La garde à vue, qui dure 24 heures, peut être prolongée avec l'accord du parquet », indique le commissaire. Le commissaire Courtin enquête sur les trafiquants de fichiers MP3 et CD. l'Ordinateur individuel - 95 -N°129 - Juin 2001 www.01 net.com à



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 274-275L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 276