L'Ordinateur Individuel n°129 juin 2001
L'Ordinateur Individuel n°129 juin 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°129 de juin 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 234 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... 90 astuces indispensables.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
Magazine Dans les labos >Les dinosaures Aujourd'hui, le PC permet de comprendre l'évolution des géants disparus thèses. Jack Horner, le paléontologue conseiller de Steven Spielberg, dispose d'un équipement conséquent. Il se sert d'un logiciel de morphing, mis au point pour un calculateur de Silicon Graphics tournant sous Unix. Il lui est possible d'imaginer, à partir du squelette d'un animal, à quoi celui-ci pouvait ressembler à plusieurs étapes de sa vie. Pour cela, de très nombreux paramètres sont pris en compte par l'ordinateur. Notamment, l'ensemble des informations sur des squelettes de petits et d'adultes appartenant à des espèces voisines. Reconstituer leur environnement Les applications de l'informatique à la paléontologie ne se limitent pas à la modélisation. Au laboratoire de paléontologie du Museum national d'histoire naturelle à Paris, Ronan Allain est spécialiste en phylogénie, une discipline qui cherche à établir des liens de parenté entre les espèces. Pour recréer l'arbre généalogique des dinosaures, il code les caractéristiques des os de différentes espèces (0 si l'animal possède telle particularité, 1 s'il ne la possède pas). En croisant 300 caractéristiques chez 30 espèces, un algorithme dit de parcimonie met en évidence les liens de parenté. Ce travail, qui prend un quart d'heure avec un PC équipé d'un processeur à 450 MHz, serait impossible à effectuer manuellement. Le travail des paléogéographes contribue également à reconstituer le mode de vie des dinosaures, à une époque où la Terre était très différente (situation des continents, conditions géographiques, atmosphériques, climatiques...) Ces spécialistes constituent d'énormes bases de données qui permettent de retrouver les coordonnées d'un continent perdu à une période donnée. Histoire de replanter le décor dans lequel ont évolué, pendant plus de 165 millions d'années, ces monstres d'un autre âge.. Isabelle Boucq Les grands reptiles du passé reconstitués de la tête aux pieds Pour comprendre le fonctionnement des organes des dinosaures, les paléontologues font appel aux ressources de la simulation. Afin de reconstruire dans le détail chaque partie de leur squelette. >Le crâne dur des prédateurs Scanner le crâne de Sue, le plus grand T. Rex jamais retrouvé, a demandé 500 heures et produit plus de 700 images numériques. A partir de ces images, le paléontologue Chris Brochu a recréé en 3D l'intérieur du crâne et le cerveau. D'après la forme de la cavité, il estime que celui-ci devait mesurer à peine 30 centimètres de long et ressembler à un brocoli. De plus, le T. Rex devait avoir un odorat très développé car les parties de son cerveau correspondant à ce sens apparaissent disproportionnées. C'est également grâce à un pro- gramme de simulation qu'Emily Rayfield, paléontologue à l'université de Cambridge, s'est fait une idée de la technique de chasse des allosaures. En appliquant la méthode des éléments finis, la chercheuse a établi que le crâne pouvait résister à des chocs violents, équivalents à un poids de 60 kg tombant d'une dizaine de mètres. De telles simulations requièrent environ 2 heures 30 de calculs sur Sun- Sparc, une station de travail équipée d'un gigaoctet de mémoire. Conclusion : les allosaures, qui avaient, malgré leur taille, Le long cou de l'herbivore DlnoMorph est un logiciel qui permet d'animer virtuellement le squelette d'un dinosaure, sur un calculateur de type Sun ou Silicon Graphics. Il a permis à l'informaticien Kent Stevens et au paléontologue Michael Parrish de démontrer, Il y a quelques années, que le cou des diplodocus, long d'environ 10 mètres, devait être raide et peu mobile. En alimentant leur logiciel de mesures récoltées sur de nombreux fossiles et en simulant tous les mouvements possibles du cou, ils ont montré que cet Imposant dinosaure ne pouvait le relever de plus de 4 mètres. une conclusion contestée depuis par d'autres scientifiques, qui affirment que, si l'on tient compte du cartilage entre chaque vertèbre, le cou retrouve sa mobilité. Un débat de fond que l'ordinateur n'est pas encore en mesure de trancher. >Le cri du dinosaure à grande crête La modélisation de la crête du parasaurolophus permet de simuler les sons qu'il émettait. Aubaine pour Thomas Williamson, du Museum d'histoire naturelle du Nouveau Mexique : la découverte d'un crâne de parasaurolophus, accompagné de la grande crête qui ornait la tête de l'animal. Le tout en bon état. il décide alors de numériser le fossile. C'est en effet la seule façon de comprendre sa structure interne sans le casser. Grâce à une panoplie de puissants calcula- >La marche du saurien volant Outre les os, les dinosaures ont laissé des empreintes. Les chercheurs en tirent aujourd'hui des conclusions sur la façon dont se déplaçaient ces animaux. Ainsi, Jean-Michel Mazin, du laboratoire de géobiologie de l'université de Poitiers, a pu prouver, grâce à des empreintes de ptérosaures retrouvées sur le site de Crayssac, dans le Lot, comment ces reptiles volants marchaient lorsqu'ils étaient au sol. En utilisant d'abord Corel Draw, puis un logiciel de modélisation et d'animation plus évolué (LightWave), il a recréé un ptérosaure en 3D sur son PC. Dans un second temps, il a incorporé dans le programme le profil des empreintes trouvées à Crayssac. Conclusion en recoupant toutes ces données, on a pu établir que le ptérosaure marchait effectivement à quatre pattes. www.Olnet.com l'Ordinateur individuel-110-N°129 - Juin 2001 Le crâne de ce T. Rex pouvait supporter des chocs extrêmement violents. des mâchoires peu puissantes, devaient d'abord assommer leurs proies à coup de tête avant de pouvoir les déchiqueter. L'animation du squelette virtuel du diplodocus est indispensable pour déterminer les oscillations du cou. teurs, Il reconstruit un modèle en 3D de la crête et de ses passages Internes complexes. Le chercheur peut alors calculer la fréquence des ondes capables de se propager dans une telle caisse de résonance. Enfin, en soufflant virtuellement de l'air dans les passages, il reproduit les sons graves que devait émettre le parasaurolophus pour communiquer à travers les jungles épaisses où il vivait. Reproduire les empreintes permet de comprendre la marche du ptérosaure. Courtesy the Field/Museum Ch icago Kent A. Stevens
ne peu\%)) prendre ans équipement ; S,IJr. Comptabilité Gestion commerciale Paye Immobilisations 1 ComptaJ Galion Commerciale mem. Paye Immobilisatkrts PACK DE GESTION A partir de 1990 F HT Le Pack de Gestion 2001 est un ensembe de logiciels qui vous permet de disposer des logiciels indispensables à la gestion de votre entreprise (Compta 2001, Gestion Commerciale 2001, Paye 2001 et Immobilisations 2001). Le Pack de Gestion 2001 est également disponible en version Plus (inclut 1 an de service privilège : fonctions avancées, assistance prioritaire et mises à jour gratuites !). L'euro en toute simplicité) Le e-commerce en un clic de souris Logiciels de gestion Le setis de Petieateeimetif CD-ROM, catalogue et liste des points de vente : 01 34 94 83 02



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 274-275L'Ordinateur Individuel numéro 129 juin 2001 Page 276