L'Ordinateur Individuel n°128 mai 2001
L'Ordinateur Individuel n°128 mai 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°128 de mai 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 274

  • Taille du fichier PDF : 236 Mo

  • Dans ce numéro : peut-on se passer de Microsoft Office ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 252 - 253  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
252 253
Pour agir et réagir avec doigté Manier des objets de façon sensible Le retour de force s'applique souvent à la manipulation d'objets ou à la perception d'environnements. Selon que l'on a affaire à la réalité matérielle ou à une réalité virtuelle, le fonctionnement diffère quelque peu. >Le retour de force appliqué au monde réel Le solide est manipulé par des dispositifs appelés effecteurs (des pinces motorisées, par exemple). Sa position et ses caractéristiques physiques sont analysées par des capteurs de mouvement ou de pression, qui r 1111111111 fonctionnent avec des jauges de contrainte ou des matériaux piézoélectriques. Effecteurs et capteurs sont gérés par leur système informatique, qui communique avec l'ordinateur distant (de quelques mètres ou de milliers de kilomètres). Ce dernier simule les sensations physiques que pourrait ressentir, par le biais d'effecteurs (exosquelette, manche à balai, volant, etc.), l'opérateur et détecte, grâce aux capteurs, les manipulations qu'il souhaite effectuer. >Le retour de force appliqué au monde virtuel Ici, l'objet est créé par des logiciels de CAO ou de jeu qui, grâce à des bibliothèques d'effets sensoriels, envoie des commandes aux effecteurs en contact avec la main de l'utilisateur. Ce dernier perçoit alors l'objet de façon sensible, car les commandes expédiées jusqu'au dispositif à retour de force, reconnues par le logiciel (comportant un microprogramme, ou firmware) du périphérique, se traduisent par l'activation des effecteurs. Inversement, tout déplacement virtuel de l'objet par l'opérateur conduit à l'envoi de commandes vers le logiciel, qui recalcule la position de l'objet avant de le réafficher. Comment fonctionne 1 à balai virtuel Le joystick à retour de force, du fait de sa ressemblance avec le levier actionnant les volets des avions, est souvent employé avec les simulateurs de vol. En modulant sa propre résistance au mouvement et en transmettant des vibrations à la main, il accroît le réalisme de la simulation. Les systèmes de transmission : ils assurent le couplage du manche aux moteurs Le mouvement rotatif de chaque moteur doit être transformé en mouvement linéaire pour déplacer le manche dans une direction précise. C'est l'objectif de ce dispositif mécanique composé de deux bielles et d'un jeu d'engrenages. Le mécanisme est suffisamment fluide pour ne pas gêner le joueur quand le retour de force est désactivé. Les moteurs : Ils assurent les mouvements Deux moteurs à couple élevé, un par degré de liberté, fournissent la force nécessaire pour déplacer le manche dans n'importe quelle direction, et pour le faire vibrer afin de simuler des impacts ou la résistance du manche à balai d'un avion. L'échographie bientôt France Telecom Recherche et Développement travaille sur un projet de palpation inédit. La société est en train de mettre au point un système de télé-échographie. ›ie nouveau rôle du gynécologue Le médecin manipule une sonde virtuelle, solidaire d'un périphérique haptique Phantom, de marque Sensable, qui lui permet de percevoir physiquement le contour et le volume de l'abdomen et de piloter à distance les mouvements de la sonde. Le praticien agit exactement www.oinet.com l'Ordinateur individuel -251-N°128 -Mai 2001
manche Les boutons et les commandes : ils gèrent les fonctions liées aux jeux On les retrouve sur tous les joysticks, qu'ils soient à retour de force ou non. Ce sont les boutons programmables qui donnent accès à certaines commandes du jeu, comme l'appel d'un menu ou la détermination du comportement spécifique d'un objet ou d'un personnage. Ils sont complétés par des boutons de tir, un champignon directionnel ou encore un accélérateur. Les capteurs : ils détectent l'orientation I du manche ! Grâce à un système associant diodes lumineuses et cellule photoélectrique, l'inclinaison du manche et ses variations sont déterminées en permanence, et transmises à l'ordinateur, pour l'informer des actions du joueur. Le processeur : il prend en compte les commandes liées au retour de force Les joysticks les plus récents contiennent un processeur assurant l'exécution des commandes qui déclenchent des mouvements du manche. Le processeur du PC se trouve ainsi déchargé des tâches liées au retour de force. réalisée à distance comme s'il déplaçait cette dernière sur le ventre de la patiente. Il observe les images échographiques sur l'écran, tandis qu'un système de visiophonie lui permet de dialoguer avec la personne. Pour agir sur les muscles artificiels du robot et les moteurs de positionnement de la sonde, des informations sont envoyées. >La ligne de transmission L'image échographique ainsi que des informations relatives à la position de la sonde et à la résistance qu'elle oppose sont transmises par un groupe de lignes Numéris au médecin examinateur. Les différents flux de données sont synchronisés : il n'y a pratiquement pas de décalage entre les déplacements que le médecin fait subir à la sonde et les sensations et les images échographiques qui lui sont communiquées en retour. Un débit de 384 bits est un minimum. >Le robot échographiste L'automate, en forme de petit dôme, renferme une sonde échographique. L'opérateur le place sur le ventre du patient. Quatre muscles artificiels à commande pneumatique le maintiennent en place et assurent son déplacement dans deux directions. Des micromoteurs, réagissant aux commandes envoyées par les médecins, permettent d'orienter la sonde et de faire varier la pression qu'elle exerce. l'Ordinateur individuel-252 -N°128 - Mai 2001 www.oinet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 128 mai 2001 Page 274