L'Ordinateur Individuel n°126 mars 2001
L'Ordinateur Individuel n°126 mars 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°126 de mars 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 254

  • Taille du fichier PDF : 219 Mo

  • Dans ce numéro : le best of du Web 2001.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
Bancs d'essai Web Presenter, de LMSoft Nouveautés Logiciels et sites Pour créer vos pages Web en quelques clics Avec ce logiciel, ouvrir un site Internet est à la portée de tous. Et pas besoin de savoir programmer pour ajouter sons, photos et vidéos. Mettre la création de pages Web à la portée de tous, c'est ce que propose, avec Web Presenter, l'éditeur québécois LMSoft. Il s'agit d'une déclinaison de Presenter Pro, son programme de création de présentations multimédias proche de PowerPoint, de Microsoft. Le pari est gagné : Web Presenter n'exige aucune connaissance particulière pour créer vos documents et les mettre en ligne. Sa prise en main est aussi rapide que son installation : dix minutes en tout et pour tout pour en comprendre le fonctionnement. Des icônes éloquentes Les utilisateurs, même débutants, de logiciels de traitement de texte ou de dessin sous Windows se familiariseront rapidement avec la boîte à outils qui apparaît au démarrage. Les icônes associées aux boutons qu'elle comporte parlent d'elles-mêmes : des ciseaux pour couper, une image pour insérer un élément graphique, un haut-parleur pour un son, un T pour les textes... Vous pouvez partir d'une page vide ou de l'un des vingt modèles proposés. Chaque fois que vous intégrez un élément multimédia (texte, image, son ou vidéo) qui composera la page Web, une fenêtre de dialogue s'ouvre, permettant d'attribuer au document diverses propriétés (effets d'apparition, couleur, taille, etc.), et de lui affecter des liens vers une autre page, une adresse Internet La boîte à outils permet d'insérer les textes, les photos, les sons et les vidéos. La taille et l'emplacement des éléments se déterminent à l'aide de la souris, et les autres paramètres (liens, couleurs, polices, styles, etc.) par le biais de fenêtres de dialogue. Les caractéristiques Editeur : LMSoft. Distributeur en France : Apacabar. Catégorie : création de sites Web et de présentations multimédias. Configuration minimale : Pentium 100 avec Windows 95, 32Mo de mémoire vive, 40 Mo d'espace disque et un lecteur de CD-ROM 4X. Site Web : www.lmsoft.com (téléchargement d'une version de démonstration complète : 18 Mo). Le prix Environ 490F (75 €). ou un fichier. Et tout, dans Web Presenter, est ainsi : simplissime ! Il ne faut pas plus d'une heure pour composer son CV, et guère plus de deux pour créer un album de famille en ligne. La seule petite difficulté tient au vocabulaire québécois, utilisé ici ou là pour définir un outil ou une action. Vous devrez deviner que « fureteur » et « brancher » signifient respectivement navigateur et créer un lien hypertexte... Web Presenter permet en outre Grâce à vingt modèles de page, plus de cent boutons et des dizaines d'icônes, vous créez rapidement votre site. De plus, Web Presenter reconnaît les formats vidéo MPEG, AVI et MOV, et les formats audio WAV, Midi et MP3. d'élaborer facilement des animations et des effets de transition, grâce à un Assistant. Ceux-ci sont alors transcrits en DHTML (Dynamic HTML), un langage de description de pages Web qui est lu en standard par les versions récentes d'Internet Explorer et de Navigator. On passe ensuite allégrement du mode Création au mode Visualisation en cliquant sur l'outil en forme de flèche. Et vous verrez immédiatement apparaître à l'écran leuvwvv.01 net.com l'Ordinateur individuel- 158 -N°126- Mars 2001 Un aperçu permanent Web Presenter offre un aperçu permanent de la page en cours de création. D'un clic, on passe en mode Visualisation, dans lequel les liens sont actifs pour naviguer d'une page à l'autre. Le résultat, converti automatiquement en DHTML, peut être consulté par le biais d'un navigateur avant la mise en ligne. Points forts - Accessible aux néophytes. - Bonne qualité de l'interface. - Visualisation permanente du résultat de la création en cours. Points faibles - Pas de module de création de formulaires en ligne. - Absence de visualisation de la structure globale du site. Usage recommandé Programme destiné à ceux qui souhaitent créer rapidement leur page personnelle sur le Web, sans connaître les langages de programmation tels que le HTML. Il conviendra à de petites entreprises pour créer des sites limités, mais ne peut suffire pour construire des boutiques en ligne et des sites plus élaborés. résultat de ce que vous faites. Enfin, au moment d'enregistrer votre site avant de le publier sur Internet, Web Presenter se charge de rendre les vidéos fluides et l'affichage rapide pour faciliter la consultation de vos pages. Un bémol : pour mettre votre site en ligne, vous devez vous procurer un logiciel de transfert de fichiers (FTP), car Web Presenter est dépourvu de cette fonction. Karyn Poupée
ClickImpôts 2001 Plus - ICAbles Decumeng%Ciickepols 2001%xemple. cid E Quelse. Feceilie oce 0 ve3e 001 MIIIMI 7:171 Bancs d'essai >Simulateur fiscal : Clicklmpôts Plus 2001, d'Harvest Aucune déclaration ne lui résiste.. LE, Avec la dernière version de son logiciel phare, Harvest vous offre la possibilité de réduire, parfois, le montant de l'addition fiscale. Si vous ignorez le droit fiscal, ce programme est fait pour vous. Edité par Harvest, le principal éditeur français de logiciels de simulation fiscale, la nouvelle version de Clicklmpôts tient compte de la loi de finances 2001. Il est ainsi possible de savoir si vous avez droit à la prime pour l'emploi et de calculer, en cas de réponse positive, la somme que le fisc devra vous rembourser. De même, le plan Fabius est pris en compte, ainsi que le calcul de l'allégement de l'impôt sur le revenu qui en résulte pour 2001, 2002 et 2003. Ceux qui, l'an dernier, avaient acheté la version 2000 peuvent bénéficier de la mise à jour qui contient toutes les nouvelles dispositions. Un conseiller fiscal dans votre PC L'évolution majeure, par rapport à la version précédente, réside dans la possibilité de déclarer les plus-values immobilières. Les plus-values mobilières et les revenus fonciers étaient déjà intégrés dans la version 2000. La navigation reste simple et elle est assistée par des outils efficaces. Par exemple, pour remplir le formulaire du fisc, l'assistant Déclaration vous pose les questions nécessaires les unes après les autres, et donne les informations indispensables sur les étapes à franchir dans des notes affichées en bas de page ou par le biais de boutons d'aide. Le logiciel pro- D.,i b Impet sur le Revenu I p Auditrice I da Cense bande de paumes 6 charge Nordde de pies Revenu let tee Mage Miscibles Revenu bonde Rédigions d'Impôt gibes imputations 2 32 387008 F -10 000 F 377 008 F IMPOT BRUT 65 765 F IMPOT NET A PAYER Tom moyen d'imposition -22 500 F 0F 13 265 F Mn X Tee Magné digestion 41.75 Seuil de la banche dimposign 362362F% tee de le banche crimpostion 485 240 F Mage disponible 108 232 F Contotenons moud. 1 on 311D6m.""1 - 4 _Jar. B., in125 EPé,l pJCdc j Le programme d'Harvest calcule automatiquement le montant de l'impôt que vous devrez verser cette année. NS.allon 11.1.7t, ememble b, dtbenéz r "cyan Inlége ane laleae Wele de h ce » de ces.. dag., crerme peota-nea Ilfreeosi dada. I cue'Frei zaheoe pou dem won : eleger ke del Vottpouvez Lw PM. » 11.1.cadess. ulatwu. m'au.. à du.. cil Okbell(avec edi5r4.1 1.4 ul pidond do 23% OF po Mil Afflen,dlkt laM.. cgnown dcdel «.es parois amuo,dam leur pape dIcl*dVo. net t'el.. d al 2E5 F Nean ecn, Men. eu. Opales 6 13 400 F Veau p., 5 clobtent te penaud mernd 5 577 F lea.dm. a « vo.1. st* : dive. 10000 F VS.rrea nyttidévoI 37 MF 56 t1 pan ftsuld5 577 F >Gardes d'enfants, frais d'entretien, pensions alimentaires, dons effectués... toutes les dépenses susceptibles de réduire vos impôts sont envisagées. Vous ne courez plus le risque d'en oublier. Les caractéristiques I> Le prix Editeur : Harvest. La version complète : 300F Catégorie : simulateur fiscal. (46 €). Configuration minimale : PC La mise à jour : Pentium 133 ou équivalent, 200 F (30 €). toutes versions de Windows, La version téléchargeable : 32Mo de RAM, 25 Mo d'espace 220F (34 €). libre sur le disque. La mise à jour téléchargeable : Adresse de téléchargement : 170F (26 € 1. www.clickimpots.com gresse en sautant les questions qui ne vous concernent pas. Votre déclaration peut ensuite être imprimée. Réplique exacte du formulaire officiel, ce document peut être envoyé à votre centre des impôts. Il doit toutefois être accompagné de l'original reçu par courrier, sur lequel vous n'aurez à apposer que votre signature. A partir des informations fournies, Clicklmpôts Plus calcule la somme due à l'Etat. La force de l'outil réside dans ses Nouveautés Logiciels et sites capacités de simulation, qui vous aident à choisir l'option la plus avantageuse. Ainsi, le module de conseil vous indique, à l'aide du « Conseiller fiscal », les différentes charges (pensions, dons, cotisations syndicales...) à déclarer afin de réduire le montant de votre impôt. Enfin, pour trouver des réponses aux questions d'ordre fiscal auxquelles le logiciel ne répond pas, vous pouvez interroger l'équipe du site Internet de Clicklmpôts. Les sp.1/4:ialistes de Quicklinpilts Une assistance en ligne gratuite Accessible directement depuis la barre des menus, le site de Clicklmpôts (www.clickimpots.com) vous met en contact avec des spécialistes capables de répondre à toute question d'ordre fiscal et technique. Le service est gratuit, et les réponses se font par forum ou par retour d'e-mail. Le temps de réponse n'est pas garanti. Points forts - Simplicité d'utilisation. - Impression de la déclaration selon les normes officielles. - Logiciel en vente sur Internet. - Nombreux conseils. - Possibilité de consulter des conseillers fiscaux chevronnés. >Point faible - Le prix relativement élevé. >Usage recommandé Ce logiciel est destiné plus particulièrement aux contribuables devant remplir des déclarations complexes. Pour calculer l'impôt, il prend en compte les plus-values immobilières et mobilières ainsi que les revenus fonciers. Pour des déclarations plus simples, on peut se tourner vers les simulateurs de calcul d'impôts sur Internet. déclarations compliquées ne deviendront pas totalement limpides pour autant. Mais la version 2001 n'en est pas moins utile pour aborder avec moins de stress la période des déclarations de revenus. Cela dit, l'idée de devoir débourser 300 F (46 €) pour ce logiciel, qui n'aura plus grande utilité une fois la déclaration remise, fera peut-être hésiter les acheteurs potentiels. Bernard Simoni l'Ordinateur individuel - 159-N°126- Mars 2001 www.01net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 126 mars 2001 Page 254