L'Ordinateur Individuel n°124 janvier 2001
L'Ordinateur Individuel n°124 janvier 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°124 de janvier 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 208 Mo

  • Dans ce numéro : internet sans peine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 230 - 231  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
230 231
Comment ça marche... Suite de la page 225 » > inférieure à celle du capteur. Et c'est très pratique car, lorsqu'une photo est destinée à être diffusée sur le Web, rien ne sert de la sauvegarder en plusieurs millions de pixels. La procédure d'interpolation des couleurs dépend du savoirfaire de chaque marque. Se préoccuper des photosites adjacents ne suffit pas toujours. Il faut souvent regarder ce qui se passe alentour. C'est ce qui est fait sur le reflex Dl, de Nikon, qui examine au total, pour chaque pixel à créer, l'état de 144 photosites. Cette analyse permet notamment de tenir compte des transitions franches dans l'image et d'éviter la création de teintes intermédiaires qui n'existent pas. Vers une standardisation Une tendance récente, lancée par Hewlett-Packard et Pentax dans leur dernière génération d'appareils photo numériques est d'inclure un logiciel d'optimisation, qui peaufine la restitution des couleurs et fait ressortir les détails dans les zones sombres et claires. Dans le même ordre d'idée, de nombreux modèles donnent déjà la possibilité d'ajuster la luminosité, le contraste et la netteté. C'est pourquoi, en vue d'une meilleure optimisation, même si 8 bits seulement sont affectés à chaque composante RVB dans le fichier de sortie, il est important que le capteur soit capable d'analyser chaque couleur primaire sur 10 ou 12 bits, voire 14 bits avec les matériels professionnels. Ces derniers permettent d'ailleurs de conserver les données émises par le capteur sous la forme d'un fichier appelé Raw, le Power- Shot G1, de Canon, étant le premier appareil grand public laissant l'usager choisir dans un programme les paramètres du fichier JPEG final. La photo est ensuite enregistrée sur un support de mémoire amovible (voir notre encadré Des pellicules numériques, qui détaille les différents standards). Ces fichiers sont rarement au.> Des pellicules numeriques La traditionnelle bobine de film s'est transformée en carte mémoire. Hélas ! on est très loin d'une standardisation, mais presque toutes les cartes contiennent de la mémoire flash ! Face à l'augmentation de la définition, la capacité des disquettes, principalement utilisées par Sony, est devenue faible. CompactFlash Elle existe sous deux.-,.111 ; formes, les types I et Il, qui ne diffèrent que par 1,7 mm d'épaisseur. En type I, la capacité maximale est de 256Mo, tandis qu'en type II, les 512 Mo sont d'ores et déjà atteints. Mais il y a encore mieux. IBM a, en effet, réussi à créer un minidisque dur au format CompactFlash dont la capacité est de 1 Go StartMedia Extraplate, la SmartMedia, a une capacité maximale moindre que la CompactFlash. Les 128 Mo viennent tout juste d'être annoncés. Le contrôleur d'entrées-sorties n'est pas dans la carte mais dans l'appareil photo, ce qui crée parfois des problèmes de compatibilité nécessitant une mise à jour de ce dernier au service après-vente. › Memory Stick Sony est le seul à utiliser ce format de carte mémoire dont il est le créateur. Aujourd'hui, la capacité plafonne à 64 Mo, mais des cartes de 128 et de 256Mo Or sont annoncées pour 2001. Il s'apprête d'ailleurs à commercialiser une Memory Stick de taille réduite, à l'intention des baladeurs MP3 et des appareils photo miniaturisés qu'il prépare. format Tiff pour une simple raison de coût des mémoires de stockage de haute capacité. Une image de trois millions de pixels occupe environ 9 Mo ! Il faut comprimer, et c'est le format JPEG (que tous les logiciels savent lire) qui est employé. En réalité, ces fichiers JPEG relèvent souvent du format Exif (Exchangeable Image File) établi en 1985 par le Jeida (Japan Electronic Industry Development Association). Outre MultiMedia Card et SD Card Apparemment, rien ne distingue la SD Card de la MultiMedia Card. Mais la SD Card intègre des fonctions limitant les possibilités de copie quand elle est insérée dans un baladeur MP3. Elles sont surtout employées dans les caméscopes récents pour stocker les photos numériques, jusqu'à 64 Mo (les cartes 128 et 256Mo sont attendues pour 2001). L'ID Photo Sanyo, associé à Olympus et Hitachi Maxell, a développé 1- un disque optomagnétique de 5 cm de diamètre d'une capacité de 730Mo. Un premier appareil photo numérique utilisant ce nouveau support est en voie de commercialisation au Japon sous la marque Sanyo. Sony et Sharp ont aussitôt annoncé la mise en chantier d'un disque concurrent de 1 Go. Le CD-R Sony a doté l'un de ses appareils photo, le MVC-CD1000, d'un graveur utilisant des CD-R (disque non réinscriptible) de 8cm de diamètre contenant 156 Mo. Principal avantage de ce procédé : le transfert des photos est immédiat sur n'importe quel ordinateur muni d'un lecteur de CD-ROM. Il n'est même pas besoin d'installer le moindre logiciel. l'image comprimée, 1'Exif comporte des informations supplémentaires sur les conditions de la prise de vue. Avec un programme ad hoc (ACDsee, par exemple), il est possible d'afficher ces paramètres (vitesse, ouverture, sensibilité en ISO, réglages du flash, etc.). Ces fichiers ne sont pas placés n'importe comment sur la carte mémoire. Le logiciel inclut dans l'appareil, le firmware, qui peut d'ailleurs être mis à jour par l'Ordinateur individuel - 226-N°124-Janvier 2001 le biais de l'interface série ou USB, les inscrit selon la norme DCF (Design rule for Camera File system), autre standard établi par le Jeida fin 1998. Ainsi, toute carte comporte un répertoire nommé DCIM, abritant à son tour un sous-répertoire, mentionnant parfois la marque de l'appareil et contenant les images. Une carte est reconnue d'un appareil photo numérique à un autre et, si la norme a parfaitement été respectée, il est en théorie possible de consulter sur l'écran LCD d'un modèle des images prises avec un autre appareil, et même de les supprimer. Des modèles pour tous les publics Enfin, un autre standard est employé, le DPOF, qui consiste à enregistrer un fichier texte comportant des consignes d'impression pour chaque photo. Quand la carte mémoire est placée dans une imprimante, cette dernière lit ces données et imprime les vues choisies par l'usager en conséquence, par exemple selon le nombre d'exemplaires demandé. Aujourd'hui, la photo numérique concerne un vaste public, allant des enfants les plus jeunes (il existe une Barbie Cam !) aux professionnels les plus exigeants. Si l'amateur averti dispose de compacts plus ou moins élaborés, le professionnel a le choix entre des reflex aussi performants que les meilleurs modèles argentiques. Ce sont d'ailleurs ces derniers qui ont été adaptés par l'ajout d'un capteur et de la section électronique de traitement, de stockage et d'alimentation. D'autres professionnels, qui travaillent en studio pour obtenir des images de la plus haute qualité, utilisées pour la publicité, les magazines de prestige ou la recherche technique et scientifique, disposent de dos numériques dont les qualités en matière d'analyse de couleurs dépassent les capacités de la photographie argentique. Laurent Katz
. AM EN SIRE T 421527797000 11. Prix TTC : 58,40 F/m E C o Prix HT au 01/10/2000, soit 49 F HT/m NOMS DE DOMAINES E-MAILS HEBERGEMENT E-COMMERCE SERVEURS DEDIES www.amenfr EN FRANCE DE L'HÉBERGEMENT SUR SERVEUR COBALT VOTRE ARGENT EST SAC Transférez vos sites sur nos serveurs *Frais de transfert gratuit VOTRE PACK WEB PRO Hébergé à Paris sur des serveurs Cobalt RAQ 4 comprend : MESSAGERIE ILLIMITÉE 010 Comptes POP (avec alias illimités) Reclirection automatique par e-mail ou pour tous%.,c6 e-mails o Répondeur automatique Lettre de diffusion (mailing-list) o Antivirus en standard TRAFIC ILLIMITÉ 0100 Mo d'espace disque o Accès FTP privé o Extension Frontpage 98/2000 & SSI Scripts CGI personnalisés (Perl 5,C, Java...) o Base de données : MySQL o Language de script : PHP ou ASP « E-COMMERCE READY » t e N OPTION : PROTOCOLE SSL, CYBERMUT, CYBERPLUS Sauvegarde quotidienne °Statistiques détaillées & Monitoring VOTRE TEMPS EST SACRÉ ADMINISTRATION SIMPLIFIÉE 7 jours sur 7, 24 h sur 24, via une interface Web sécurisée. vous pouvez à l'aide de votre tableau de bord : Créer de nouveaux comptes, mettre à jour les paramètres E-mails de chaque utilisateur, consulter vos statistiques, effectuer des sauvegardes... et ceci de manière totalement autonome NOS CLIENTS SONT SACRÉS + de 5 000 sites hébergés f VOS E-MAILS PERSONNALISÉS votre prenom@votre-nom.com... VOTRE SITE WEB 100 Mo hébergé en France -trafic illimité ! !'r ! WelhPn Commandez en ligne sur www.amen.fr ou appeler le 0825, 28 r 0825 6.Nos clients sont sacrés ! : albh VOTRE NOM DE DOMAINE -corn http://www.votre-nom.com,.net,.org... HT/mois Frais InterNIC inclus Aucun frais caché PHP ou ASP pour vos scripts votre base de données MySQL [CONCEPTEURS DE SITE, WEBDESIGNERS, REVENDEURS... BÉNEFICIEZ DE CONDITIONS PARTICULIÈRES SUR http://www.amenk/partenaires



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 246