L'Ordinateur Individuel n°124 janvier 2001
L'Ordinateur Individuel n°124 janvier 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°124 de janvier 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 246

  • Taille du fichier PDF : 208 Mo

  • Dans ce numéro : internet sans peine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 144 - 145  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
144 145
Nouveautés Logiciels et sites >Montage vidéo : VideoWave 4, de MGI Pour produire son cinéma sur le Web Désormais compatible avec les principaux formats de diffusion en ligne, VideoWave se révèle également simple d'emploi. Destinée aux vidéastes amateurs qui souhaitent monter leurs films de vacances ou des clips de présentation, la version 4 de VideoWave, de MGI, apporte plusieurs bonnes surprises. La principale est son ouverture sur le Web. Même s'il n'est pas initié à la vidéo numérique, l'utilisateur de ce logiciel peut en effet, sans grande difficulté, diffuser ses vidéos sur Internet. A cette fin, l'éditeur propose un espace de stockage sur son site (www.mgisoft.com). Les changements de plans sont vite repérés Le maniement du logiciel est très simple. La première étape consiste à récupérer sur son PC les vidéos à monter. Il peut s'agir de fichiers MPEG ou AVI, ou de séquences provenant d'un magnétoscope ou d'un caméscope. Au cours d'une lecture en accéléré, VideoWave est capable de repérer les changements brusques dans le flux des images, qui correspondent généralement au passage d'une scène à une autre. Cette détection automatique des plans est rapide et efficace, sauf en présence de certaines transitions comme les fondus enchaînés. Le découpage peut aussi s'effectuer manuellement. Une fois les différentes séquences isolées, on peut en augmenter ou en réduire la durée, mais les calculs d'accélérés et de ralentis sont longs : plusieurs minutes pour quelques secondes d'images. >Facile à mettre en oeuvre, VideoWave 4 permet de modifier rapidement l'ordre des scènes dans la bande de scénario (située en haut de la fenêtre). Les transitions, à choisir parmi 60 effets symbolisés par un logo animé, suffisent largement pour un film d'amateur. I> Les caractéristiques Editeur : MGI. Catégorie : montage vidéo. Configuration minimale : Pentium II 266, avec 64 Mo de mémoire vive pour Windows 98, ME ou 2000, VideoWave 4 permet de publier sur Internet des vidéos aux formats RealVideo ou Windows Media Player. Les fichiers de ce type sont moins volumineux que ceux codés en MPEG-1 ou 2, autres formats avec lesquels le logiciel est compatible. Dans tous les cas, il est possible de choisir le taux de compression. On peut toutefois regretter que le logiciel ne reconnaisse ni le format QuickTime, pourtant très usité sur le Web, ni Divx. Pour diffuser des films sur le site de MGI, il Le Détecteur de scènes fournit des repères temporels précis et utiles pour retrouver rapidement une image ou un passage. La sensibilité est paramétrable, même si le repérage « à la main » reste le plus efficace. et 45 Mo d'espace libre sur le disque dur pour le logiciel, plus 1 Go d'espace de travail. Le prix Environ 800F (122 €). faut préalablement s'inscrire en ligne. La procédure, automatique, donne droit à 10Mo d'espace, ce qui est peu. Si l'on en souhaite d'avantage, on peut obtenir 50Mo pour un coût mensuel de 13 dollars (environ 100 F, ou 15 €). En ce qui concerne la partie audio, VideoWave 4 présente quelques insuffisances : il ne traite que les formats Wave et MP3, et ignore les fichiers Real- Audio ou Midi. De plus, les fonctions de mixage audio sont rudimentaires. Il est, par exemple, www.oinet.com l'Ordinateur individuel-140 -N°124 - Janvier 2001 1,43e. de le*t.ear, Sdeelannez gaie, de, eed,:ed. Davêel 28.8 Vca.4AN Marne...de 31.1bis, Plusieurs débits au choix Pour diffuser les vidéos en ligne, il faut utiliser les formats RealVideo ou Windows Media Player. Avec ce dernier, il est possible de choisir le débit en fonction de l'équipement des internautes qui visionneront les séquences. Selon qu'ils utilisent un simple modem, un accès par câble ou un réseau d'entreprise, le débit requis peut aller de 28 kbit/s à 3 Mbit/s ! Points forts - Simplicité d'utilisation. - Repérage automatique des scènes. - Intégration des formats vidéo du Web. Points faibles - Incompatibilité avec QuickTime. - Manipulations rudimentaires de la bande-son. Usage recommandé Le vidéaste amateur trouvera dans VideoWave 4 des fonctions peu élaborées, mais suffisantes pour le montage d'un court-métrage. Grâce aux formats RealVideo et Windows Media Player, il pourra aussi envoyer de petits films par e-mail ou les diffuser sur le Web en flux continu (streaming). impossible d'ajuster une bandeson avec une précision inférieure à la seconde. Malgré tout, ce programme aidera efficacement le vidéaste amateur pour mixer des scènes et leur appliquer des effets spéciaux. Les quelque cinquante pages du manuel d'utilisation, en français, fournissent d'ailleurs de précieux conseils pour tirer parti de plus de soixante effets : translation, mosaïque d'images, tourbillon, etc. Didier Castelnau
ht C Re, Som 1000 2 1,01122 I 2120 1100 1 Oel%.1.6 11113 sq6 100 01 tif, i 21010 tiirr7 211010 0 slow Cvur,.1.11 1 ME MM e PIM 0 2 1221111 nizarrime - a « am.. mem imm.1 » ni ma Ir I ! " 1 ! - areuize Dōpium 4C WAIM (21 t ROM J 00101 « >La console de mixage de Cubasis (en bas à gauche) permet de jouer sur les volumes de sortie, de régler les basses et les aigus, et d'insérer des effets. Elle donne accès, par exemple, à la réverbération, qui permet de simuler l'acoustique d'une petite pièce ou d'un vaste amphithéâtre. 100:211.2011120010,10 1, Bancs d'essai >Création musicale : Cubasis VST 5.0, de Steinberg ri 1.1 I J geitutuflemédiph oWL17-cm Les caractéristiques Nouveautés Logiciels et sites Un studio d'enregistrement à domicile De la composition à la gravure sur CD, Cubasis met à la disposition des musiciens amateurs tous les outils nécessaires pour créer un album. Avec Cubasis VST 5.0, l'éditeur Steinberg propose une version grand public de Cubase, son logiciel d'enregistrement et de traitement du son, très réputé chez les musiciens professionnels. Cette version allégée, qui succède à Cubasis AV, permet d'enregistrer et d'éditer jusqu'à 32 pistes audio, selon la puissance du PC utilisé, et 64 pistes Midi. Ces dernières rassemblent, sous forme de données, les notes et le timbre (violon, piano, etc.) que devra restituer la carte audio de l'ordinateur. Les nouveautés par rapport à la précédente version ? Des effets permettant de modifier le son, des instruments virtuels pour le Midi, et des logiciels séparés pour éditer une boucle audio (WaveLab Lite) et graver un album sur CD (Master Unit). Pas facile pour les débutants ! En raison de la richesse de son interface, le maniement de ce logiciel reste, dans les premiers temps, assez difficile pour le débutant, mais le jeu en vaut la chandelle. En ouvrant la console de mixage de la partie audio, l'utilisateur découvre, en plus de l'égaliseur, une nouvelle bibliothèque de quatre effets : écho, chorus, réverbération et panoramique. Contrairement à de nombreux logiciels concurrents, ces effets n'entraînent aucune distorsion. Pour traiter directement Editeur : Steinberg. Catégorie : création musicale. Configuration minimale : Pentium à 200 MHz, Windows 95 ou 98, 64Mo le fichier sonore, Steinberg fournit, sur le même CD, l'éditeur WaveLab Lite, qui permet par exemple d'insérer des effets, comme une baisse de volume (fade out) à la fin d'un morceau, ou d'inverser le sens de lecture d'un son. L'original du fichier audio étant stocké sur le disque dur, il convient, avant de lui appliquer les effets, de le sauvegarder sous un autre nom. La partie Midi, elle aussi, a été revue. De nouvelles sonorités Les trois instruments VST fournis (synthétiseur, batterie et basse) jouent les notes des pistes Midi. Leurs sonorités sont meilleures que celles créées par la carte audio de l'ordinateur. de mémoire vive, carte son compatible MME ou ASIO. Le prix Environ 1000F (152 €). apparaissent grâce aux instruments virtuels, dont on peut modifier l'attaque ou le timbre. Ainsi, plutôt que de jouer les sons Midi de la carte son, on peut utiliser ceux des trois instruments (synthé, basse et batterie) que fournit Steinberg ou ceux que l'on télécharge (gratuitement ou non) sur Internet. Lors de nos tests, un bug dans l'éditeur de partitions Midi a provoqué l'affichage des notes avec de mauvaises polices de caractères. Fume 4.3ineimmtuirjuoure —44 Modeler le son L'éditeur musical WaveLab Lite, livré avec Cubasis, permet d'augmenter l'ampleur d'un phrasé musical, de le lire à l'envers ou d'appliquer une égalisation pour mettre en valeur les basses ou les aigus.'Points forts - Effets de qualité professionnelle. - Trois instruments virtuels pour le Midi. - Gravure d'un album CD avec gestion personnalisée des plages..Point faible - Prise en main assez difficile pour les débutants. >Usage recommandé Cubasis VST convient aux musiciens amateurs qui souhaitent composer des morceaux de musique, voire réaliser leur propre album sur un CD. Cette anomalie se manifeste quand une autre version de Cubase ou de Cubasis est déjà installée sur l'ordinateur. Heureusement, Steinberg propose sur son site un programme correctif qui résout le problème. Une fois l'oeuvre musicale achevée, on fait appel à Master Unit, une application livrée avec Cubasis pour graver des CD. Ce même logiciel permet, en outre, d'importer des fichiers audio (Wave et même MP3) ou des plages issues d'un autre CD-audio. On les range dans une liste chronologique avec possibilité de régler le niveau de sortie de chacun des morceaux et de mettre en valeur les basses (Bass Boost) ou les aigus (Brilliance). Un degré de finition que l'on ne trouve pas dans les produits concurrents. Didier Castelnau l'Ordinateur individuel - 141 -N°124 - Janvier 2001 www.01net.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 124 janvier 2001 Page 246