L'Ordinateur Individuel n°123 décembre 2000
L'Ordinateur Individuel n°123 décembre 2000
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°123 de décembre 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 302

  • Taille du fichier PDF : 264 Mo

  • Dans ce numéro : 51 micros au banc d'essai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
Magazine Dans les labos >Des hommes déjà programmés par logiciel L'informatique fait des miracles En substituant à certains organes ou tissus nerveux des implants électroniques, des scientifiques et des médecins ont permis à plusieurs patients de surmonter leur handicap. liez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent... », peut-on lire dans la Bible. 2000 ans plus tard, de tels événements se produisent à nouveau. Mais cette fois, c'est grâce à l'in- « Le miracle d'un paralytique'par JohannKarlLuth (16:2-1698) formatique. En France, un paraplégique pourvu d'un implant se lève de sa chaise roulante et se met à marcher. Aux Etats-Unis, un aveugle, dont le cerveau est connecté à une caméra, recouvre en partie la vue. En Espagne, des dizaines de sourds, pourvus d'une puce électronique greffée dans l'oreille, entendent désormais leurs proches. Pas étonnant, dans ces conditions, que les chercheurs et le public soient tentés de faire un parallèle entre les progrès de la science et les miracles relatés dans le Nouveau Testament. Le professeur Pierre Rabischong, un « Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton grabat et marche. » (Jean, 5.8) En France, ce paralysé arrive à marcher Après dix années passées dans un fauteuil roulant, Marc Merger, un Strasbourgeois de 39 ans, a enfin retrouvé l'usage de ses jambes. Certes, il est assisté d'un déambulateur et sa marche est maladroite. Mais il peut se lever et avancer. D'autres paralysés devraient bientôt l'accompagner sur sa route. En effet, le professeur Rabischong, de l'université de Montpellier, compte changer la vie de cinq autres paraplégiques au cours des prochains mois. Sa technique consiste à greffer sous la peau de l'abdomen un circuit électronique faisant office de stimulateur. De ce circuit, contenu dans un cylindre en céramique de 5cm de diamètre, partent seize fils en acier recouverts de Téflon. A leurs extrémités, se trouvent des électrodes rondes de la taille d'une pièce de dix centimes, placées sur les muscles des jambes. Le stimulateur envoie des impulsions électriques de très faible amplitude vers les électrodes qui excitent les muscles, provoquant ainsi leur contraction et leur extension. Hanches et genoux bougent à leur tour : le patient marche. La durée des impulsions et leur cadence sont calculées par ordinateur. Le sujet porte également à la ceinture un boîtier contenant le programme de pilotage du système, dont les ordres sont envoyés à l'intérieur du corps par radio, via une antenne..Marc Merger, 39 ans, paralysé depuis 10 ans, réapprend à marcher grâce au système mis au point par le professeur Pierre Rabischong. www.Olnet.com l'Ordinateur individuel - 100-N°123 - Décembre 2000 chercheur montpelliérain, a d'ailleurs intitulé son programme de recherche sur les paraplégiques « Lève-toi et marche ! » C'est parce qu'il bénéficie du fruit de ces travaux que Marc Merger, un patient de 39 ans, paralysé depuis 10 ans, peut marcher à nouveau grâce à un système de stimulation électrique implanté sous la peau de l'abdomen. Ce système repose sur une puce, développée par IBM, qui envoie des impulsions électriques aux muscles des jambes. Sous l'effet de ces stimulations, et après traduction des signaux par un programme informatique, les muscles se contractent et se relâchent, entraînant la flexion des genoux. Marc Merger s'aide encore d'un déambulateur. Mais il compte bientôt passer aux béquilles. Une perspective qui ne lui monte pas à la tête : « Je ne suis ni un héros ni un miraculé. Je ne suis que
Après avoir passé 25 ans dans les ténèbres, cet Américain a retrouvé une partie de sa vision grâce à un implant greffé sur le cerveau même (visible en transparence sur ce photomontage). Ce que nous voyons et ce que voit Jerry Jerry a devant les yeux un mannequin d'enfant habillé de noir et un bonnet de ski de la même couleur. Va-t-il les distinguer ? C'est la question que se posent les scientifiques de l'Institut Dobelle, qui ont mis au point ce dispositif. La caméra située sur les lunettes de Jerry capte l'image, puis l'ordinateur la corrige en scindant en deux groupes plusieurs dizaines de niveaux d'inten- « Les Aveugles de Jéricho » par Nicolas Poussin (1594-1665) « Et Jésus lui dit Vois, tu foi ru sauvé. » (Luc 18.42) Aux Etats-Unis, cet aveugle peut distinguer les formes sité de lumière : clair et sombre. Les contours séparant ces deux zones sont alors mis en évidence. C'est cette image sombre aux contours clairs que voit Jerry. La transmission et le calcul se font au rythme de huit images par seconde. Jerry reconnaît bien un enfant et un bonnet. Il va même prendre ce dernier et le placer sur la tête du mannequin. Le pari est gagné. râce à une caméra posée sur ses V lunettes et à un implant greffé à l'intérieur de son cerveau, Jerry, un Américain de 62 ans, aveugle depuis plus de vingt-cinq ans, a retrouvé en partie la vue. Il peut désormais lire de gros caractères et reconnaître des formes. Ce « miracle » technologique, il le doit au docteur Dobelle, créateur de l'institut new-yorkais du même nom. Les lunettes de Jerry sont uniques. Sur un des verres, une caméra miniature capte les images du monde extérieur. Sur l'autre, un télémètre à ultrasons mesure la distance qui le sépare des objets. A la ceinture, Jerry porte un ordinateur qui analyse les images et les signaux détectés par le télémètre. C'est l'inconvénient du système : il faut transporter en permanence plusieurs kilos de matériel. Après analyse des images captées, l'ordinateur extrait des signaux qu'il transmet au cerveau, grâce à 68 électrodes reliées au cortex visuel (la partie du cerveau qui gère la vision). Les signaux transmis au cortex se transforment alors en autant de taches lumineuses qui permettent à Jerry de voir. Faiblement, certes. Mais de voir. De nombreux chercheurs travaillent sur des implants rétiniens, plus discrets, puisqu'ils sont introduits dans l'oeil. Mais aussi plus difficiles à mettre en place et à greffer, car cet organe ne cesse de bouger. Ils ont également une portée thérapeutique limitée puisqu'ils ne s'adressent qu'aux cécités dues à une dégradation de la rétine et non du nerf optique. A Chicago, au cours de l'été, un premier implant de 3mm, en l'occurrence un microprocesseur enrobé de silicone, a été placé dans l'oeil d'un patient. Il contient environ 3 500 cellules sensibles à la lumière qui convertissent tous les rayons lumineux en signaux électriques. A Louvain, en Belgique, une autre expérience a permis d'installer une minicaméra dans l'oeil du patient. Pas besoin de fil : les images sont transmises par ondes radio à un implant qui les transforme en signaux électriques avant de les transmettre au cerveau au moyen d'électrodes reliées au nerf optique. Malgré la complexité de leur mise en oeuvre, ces solutions semblent promises à un bel avenir. l'Ordinateur individuel - 101 -N°123 -Décembre 2000 www.Oinet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 274-275L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 276-277L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 278-279L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 280-281L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 282-283L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 284-285L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 286-287L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 288-289L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 290-291L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 292-293L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 294-295L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 296-297L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 298-299L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 300-301L'Ordinateur Individuel numéro 123 décembre 2000 Page 302