L'Ordinateur Individuel n°122 novembre 2000
L'Ordinateur Individuel n°122 novembre 2000
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°122 de novembre 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 278) mm

  • Nombre de pages : 308

  • Taille du fichier PDF : 264 Mo

  • Dans ce numéro : internet, 13 fournisseurs d'accès testés en laboratoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 234 - 235  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
234 235
Pratique Guide >Trouvez une information sur Internet Suite de la page 228 @Choisissez vos outils Moteur, annuaire, métamoteur, site expert... L'outil à retenir dépend de ce que vous voulez trouver. Votre première tâche, lorsque vous désirez trouver une information sur le Web, est de déterminer quel outil vous allez utiliser. En effet, moteurs, annuaires ou sites spécialisés ne recherchent pas les mêmes éléments et ne fonctionnent pas de la même manière. C'est la raison pour laquelle il est indispensable, pour augmenter vos chances de succès, d'exploiter conjointement différents moyens. Ainsi, si certains outils, comme les moteurs, explorent systématiquement le contenu des pages Web, d'autres, tels les annuaires, recourent à une classification des sites par catégories. Si vous effectuez une recherche sur des termes techniques, par exemple « polyméthacrylate de méthyle », un moteur donnera de meilleurs résultats qu'un annuaire. La moitié du Web n'est pas référencée La distinction entre moteur et annuaire n'est d'ailleurs pas toujours tranchée. Ainsi, le site Voila (www.voila.fr) regroupe les deux outils auxquels il soumet votre question. Les réponses obtenues par les deux voies sont présentées dans des onglets séparés. Chaque jour apparaissent de nouveaux moteurs de recherche. Comment trouver le bon ? Pour résoudre ce problème, il existe un certain nombre de sites chargés précisément de référencer les moteurs de recherche, des annuaires de moteurs en quelque sorte. Ainsi, le baromètre des moteurs, accessible sur la page d'accueil de Enfin (www.enfin Les moteurs genera istes Comment ils fonctionnent Pour examiner le contenu du Web au fur et à mesure qu'apparaissent des pages nouvelles, les moteurs généralistes utilisent des logiciels automatiques, autrement dit des robots. Le contenu de ces pages est ensuite répertorié dans d'importants index, ou bases de données. A la différence d'un annuaire, un moteur fournit des listes de pages et non de sites. Il peut donc désigner plusieurs fois le même site. Les annuaires Comment ils fonctionnent Un annuaire répertorie des liens qu'il répartit ensuite par catégories ou rubriques (divertissements, sports, éducation, informatique, etc.). Ce travail de recensement et de classement est effectué par des hommes et non par des robots. Ainsi, lorsque l'on effectue une recherche à l'aide d'un annuaire, les résultats obtenus portent sur la description ou le nom d'un site et non sur le contenu de ses pages. Les méta moteurs Comment ils fonctionnent Il s'agit d'outils qui se présentent sous la forme de sites Web ou de logiciels. Les métamoteurs orientent votre question vers plusieurs moteurs. Les résultats sont classés, soit par le nom du moteur de recherche, soit par la pertinence des réponses. Les métamoteurs permettent d'agrandir le champ d'action de la recherche. La plupart éliminent les doublons (les sites trouvés par plusieurs moteurs). Ce qu'ils permettent de trouver En un mot : tout ! Textes, images, sons, vidéos, etc. L'avantage d'un moteur de recherche est qu'il scrute l'intérieur des pages Web. En ce sens, il est plus précis qu'un annuaire. Mais si l'objet de votre requête est vaste (football, voyages...), vous serez submergé par l'abondance de résultats. Pour l'éviter, vous pouvez utiliser des opérateurs booléens (ET, OU, SAUF, « ») pour mieux cibler la recherche. Ce qu'ils permettent de trouver S'ils offrent un accès à toutes sortes de documents, les annuaires ne sont néanmoins qu'une étape dans le processus de recherche. En effet, une fois qu'un lien est trouvé, vous devrez ensuite visiter le site pour obtenir la réponse à votre question. Conseillés aux débutants, les annuaires ont un champ d'action limité, mais leurs résultats sont précis car ils sont hiérarchisés en catégories. Ce qu'ils permettent de trouver Les métamoteurs offrent les mêmes résultats que les moteurs de recherche, avec cette différence qu'ils combinent les réponses fournies par ces derniers. On peut, en revanche, leur reprocher leur lenteur. De plus, il est difficile d'effectuer des recherches pointues en raison de l'incompatibilité de syntaxe entre les divers moteurs. Il est donc préférable de limiter leur utilisation à des recherches plus générales. www.oinet.com l'Ordinateur individuel - 232-N°122 - Novembre 2000 Les sites recommandés Voici les plus connus. En anglais : www.altavista.com, www.northernlight.com, www.alltheweb.com, www.infoseek.com, et www.hotbot.com. En français : www.lycos.com, www.google.com, www.altavista.fr, www.voila.fr, www.caloweb.com, www.souary.com, www.excite.fr, www.ecila.fr et www.lokace.com. Les sites recommandés Le plus célèbre est Yahoo !, en version anglaise (www.yahoo.com) ou française (www.yahoo.fr), qui recense environ 100000 sites, à l'instar de www.nomade.fr. Egalement en français, signalons www.hachette.net, www.francite.com, www.actusite.com ou www.carrefour.net. A destination des anglophones, www.looksmart.com affirme répertorier environ deux millions de sites ! Les sites recommandés Tout d'abord, il existe un logiciel, Copernic 2000, de Copernic, qui interroge les moteurs et simplifie les requêtes complexes. Il est disponible gratuitement à l'adresse www.copernic.com/fr. Pour les sites en anglais, citons www.all4one.com, www.mamma.com, www.infind.com et www.dogpile.com. Les francophones utiliseront plutôt www.ixquick.com.
de recherche Les moteurs spécialisés Comment ils fonctionnent Astronomie, arts, économie... On voit désormais apparaître des moteurs spécialisés dans un thème. Grâce à un outil de ce type, on cible plus facilement sa recherche dès lors qu'elle porte sur un champ spécifique, car on évite ainsi les confusions avec des termes qui seraient également utilisés dans d'autres domaines. Une autre source de recherche est constituée par les encyclopédies. Les sites experts Comment ils fonctionnent L'idée est très simple et... très en vogue : plutôt que de perdre du temps à effectuer ses recherches, on questionne un expert qui se charge de trouver les réponses, moyennant une rétribution. L'avantage de ces outils est qu'ils permettent de consulter les archives regroupant les questions posées et les réponses correspondantes. Dans le domaine professionnel, on parle du concept de veille. Ce qu'ils permettent de trouver Consacrés à des domaines bien précis, les moteurs spécialisés évitent à l'internaute de recevoir une multitude de résultats sans rapport avec sa question mais simplement dus à une confusion homonymique. Ainsi, avec un moteur spécifique à la chimie, une requête sur le mot « réduction » vous orientera, par exemple, vers l'oxydoréduction mais vous épargnera les tarifs réduits de la SNCF ! Ce qu'ils permettent de trouver Des sites experts sont disponibles dans tous les domaines : santé, informatique, finances... Avec ces outils, l'utilisateur pose une question et obtient une réponse précise. La plupart de ces services sont payants. Ainsi, Question.fr vous demandera environ 90F (14 €) pour une question simple, et près de 190F (29 €) pour une recherche plus complète. Pour ce prix, la réponse est garantie dans les 12 heures. Les sites recommandés Enfin (www.enfin.com) recense un grand nombre de moteurs spécialisés (animaux, audiovisuel, humour...). Pour l'actualité, PresseD (www.pressed.com) constitue une mine d'informations (pas toujours gratuites). Se consacrant à tout ce qui touche à la santé, www.medisite.fr répertorie plus de 6 000 sites. Enfin, www.kelkoo.com permet de trouver des produits au meilleur prix. Les forums, groupes de discussion et listes de diffusion Comment ils fonctionnent Se nichant sur le Web, les forums constituent le plus souvent l'une des rubriques d'un site. Le principe est identique pour les groupes de discussion, avec cette différence qu'il faut s'abonner à des serveurs de news, accessibles à partir de logiciels spécialisés. Enfin, les listes de diffusion (newsletter) proviennent le plus souvent de sites d'actualité. On s'y abonne et l'on reçoit des informations par e-mail. Ce qu'ils permettent de trouver Sur un forum ou un groupe de discussion, le meilleur côtoie le pire. Il faut donc se méfier des fantaisistes. Les chances d'obtenir une réponse sont faibles, mais la pertinence de celle-ci sera indéniable. En effet, les réponses émanent souvent d'experts. Quant aux listes de diffusion, leur contenu est souvent de qualité puisqu'il est dû à des spécialistes du secteur concerné (journaux, entreprises, associations...). Les sites recommandés Parmi les annuaires qui répertorient les forums et les listes de diffusion, citons, pour les francophones, www.indexo.com, www.kitalettre.com et www.francopholistes.com. Pour des recherches internationales, la référence est www.liszt.com. Pour ce qui concerne les groupes de discussion, chaque fournisseur en propose une longue liste. Sachez que les noms de groupe débutant par fr. sont francophones. Les sites recommandés En France, www.question.fr, www.paypersearch.com et www.woonoz.com constituent trois services d'experts intéressants. Pour des recherches internationales, citons www.exp.com, www.askme.com, www.webhelp.com, www.about.com et www.askanexpert.com. Pour les professionnels, les sites les plus réputés sont www.cybion.fr, www.seneque.fr, et www.veille.com..com), délivre des informations sur les principaux outils, sur l'actualité de ces logiciels ainsi que sur la différence entre les moteurs et les annuaires. Et sa rubrique Quoi de neuf ? présente la liste des nouveaux moteurs de recherche disponibles en français. Citons également Pandia (www.pandia.com), en anglais, qui dispense des conseils sur les investigations avancées, et Search Gateway (www.searchgateway.com), qui vous permet, lorsque les moteurs de recherche, tel AltaVista, fonctionnent en plusieurs langues, de choisir celle qui vous convient. Quant au site Search Engine Guide (www.searchengineguide.com), il annonce plus de 3 400 moteurs de recherche sur sa page d'accueil. Tous ces outils ne se cantonnent pas à une liste de moteurs, mais y ajoutent de précieux conseils d'utilisation. Certains proposent même des listes de diffusion gratuites, par l'intermédiaire desquelles vous serez tenu au courant de toutes les nouveautés dans le domaine des moteurs de recherche. Sachez cependant que le Web a sa zone d'ombre : selon le site Abondance (www.abondance.com), plus de la moitié des deux milliards de pages que compte le Net ne sont référencées par aucun moteur de recherche ni annuaire. Il s'agit notamment de toutes les pages internes à certains sites d'entreprises. Ces dernières, auxquelles les moteurs généralistes n'ont pas accès, peuvent être retrouvées en exploitant les outils de recherche qui sont propres à ces sites. C'est également le cas pour certaines bases de données, par exemple Webencyclo (www.webencyclo.com), une encyclopédie gratuite sur le Web qui propose son propre outil de recherche. Il y a, enfin, toutes les pages dont l'auteur a demandé à ne pas être référencé, et auxquelles les sites « officiels » ne renvoient évidemment jamais. l'Ordinateur individuel - 233-N°122 - Novembre 2000 www.Olnet.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 262-263L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 264-265L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 266-267L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 268-269L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 270-271L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 272-273L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 274-275L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 276-277L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 278-279L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 280-281L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 282-283L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 284-285L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 286-287L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 288-289L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 290-291L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 292-293L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 294-295L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 296-297L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 298-299L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 300-301L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 302-303L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 304-305L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 306-307L'Ordinateur Individuel numéro 122 novembre 2000 Page 308