L'Illustration n°4943 27 nov 1937
L'Illustration n°4943 27 nov 1937
  • Prix facial : 5,50 F

  • Parution : n°4943 de 27 nov 1937

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Jacques-Julien Dubochet

  • Format : (275 x 371) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 61,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'apothéose lumineuse des chateaux de France.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
I. I. l T I', A 'I' I () N Le donjon de Vincennes. Une tourelle de Meillant. (1336-1366.) (Berry, XVIe siècle.) Le château de Tanlay. (Champagne, XVIe-XVIle siècles.)
27 NOVEMBRE 1937 L'ILLUSTRATION Ku 4943 357 Le « mas du Juge » à Maillane. POUR LES BIBLIOPHILES TABLEAUX DE LA VIE DE MISTRAL Un grand artiste, Auguste Brouet, nous offre dans un enchantement d'eaux - fortes une suite de tableaux de la vie de Mistral. L'art de l'aquafortiste ici réalise toutes les magies que le peintre peut tirer de sa palette. Par le jeu tendre ou vigoureux des ombres, par la gamme souple et savante des lumières, voici restitués la chaleur et la fraîcheur, l'aube et le crépuscule ; voici le matin ou le midi qui éclate sur le mur blanc d'un mas ; voici le décor intime en clair-obscur et la veillée familiale près du brasilleinent de l'âtre. La Provence en eaux-fortes nous montre aussi bien que la Provence en couleurs la vérité de sol et de ciel, avec la joie, la pensée, le rêve. Les eaux-fortes d'Auguste Brouet illustrent les Mémoires et récits de Frédéric Mistral dans une édition de grand luxe. Une rareté de bibliophilie dont l'exception est encore marquée par les difficultés matérielles qui, de nos jours, menaçent si gravement l'industrie du beau livre. L'éditeur Grégoire, à qui déjà nous devions de magnifiques présentations des Frères Zemoanno, de Goncourt, de l'Apprentie, de Gustave Geoffroy, de la Maison Tellier, de Maupassant, semble bien avoir réalisé son chefd'oeuvre avec cette édition mistralienne. L'imprimeur Georges Girard lui a donné d'admirables vigilances. Il a « construit » le livre sans coupure de mot à la fin des lignes, ce qui parfois nécessita le remaniement typographique d'une quinzaine de pages. Et, pour que rien ne restât en dehors du tirage strictement limité, on a brûlé toutes les épreuves que la sélection n'avait point retenues. Mais les eaux - fortes d'Auguste Brouet font le trésor de cette réalisation prenante que Mistral eût aimée. Les Mémoires nous donnent le sens d'une vie et d'une oeuvre. Ils sont le « poème de l'éclosion mistralienne ». L'expression est de Joseph d'Arbaud qui, pour l'édition Grégoire, a fait une préface qui est elle-même un poème exalté par un acte de foi. Dans les récits, dans les évocations où se feuillette une existence, l'enfance neuve et la chaude jeunesse nous disent déjà le secret d'un destin, les raisons d'un génie, le mystère d'une renaissance. On y retrouve les leçons d'amour maternel prodiguées par la Mère, la bonne et belle Delaïde, à son petit Frédéric, avec les enseignements fermes et fiers de François Mistral, le Père et le Maître. Nous y voyons la demeure, le mas du Juge, vivant, du jour au soir, sa vie rustique. C'est du mas du Juge qu'au temps des crèches on partait avec la marmaille, gaillard et décidé, pour aller « au-devant des Rois ». C'est au mas du Juge que les laboureurs et les valets de ferme enrichissaient la sensibilité de l'enfant poète de leurs contes et dè leurs dictons. Joseph d'Arbaud précise encore ceci : « A dixhuit ans le poète portait déjà en lui comme un songe avant-coureur de Mireille. De sa mère et de ses tantes il avait reçu en dépôt l'épave d'« une » histoire perdue » dont il ne subsisterait que le nom de l'héroïne. L'histoire fut complétée par les scènes du mas, avec les visages du mas. La haute stature de maître Ramon, le père de Mireille, c'était la Pour l'exactitude du chiffre d'un tirage de luxe: destruction des épreuves éliminées. Au centre, un briquet à la main. l'artiste. M. Brouet. — Phot. P. Vals. Le foyer provençal. Eau-forte d'Auguste Brouet, pour les Mémoires et récits de Frédéric Mistral. silhouette même de François Mistral : « Tous ces gens de campagne, mon père les dominait par la taille, par le sens, comme aussi par la noblesse. » Par les récits du cousin Tourrette, Frédéric connut la Crau et la Camargue, car sa visite aux Saintes- Maries fut tardive ; le bûcheron Siboul, tout en taillant les saules du mas, le renseigna sur le Rhône, « sur ses courants, ses tourbillons, sur ses lagunes, sur ses bois, sur ses graviers et sur ses îles ». D'un conteur de veillées, le vieux Devot, « qui en savait des sornettes à n'en plus finir », l'auteur de Nerte a beaucoup reçu pour son poème. Au mas il apprit ainsi le fantastique populaire que l'on retrouve dans la Vieille Renaude, dans le Rhône et les lies d'or. Ce butin de vieux rêves et de contes lyriques, d'émotions et de visions, lentement assemblé au mas du Juge, Mistral ne cessa jamais de l'accroître. Toute circonstance y était bonne. « Et qui sait si ce ne fut pas chez la Counênque (avec Alphonse Daudet, Anselme Mathieu et le peintre Grivolas), en regardant, à la Ribote de Trinquetaille, les mariniers achever leur repas à la mode de Condrieu, qu'il sentit en lui-même palpiter pour la première fois les laisses du Rhône, comme en Avignon, jadis, sa rencontre avec la petite Praxède, qui avait « l'âge de Béatrix » lorsque Dante la vit », fit jaillir, peut-être, la première lueur de Mireille dans son coeur amoureux d'enfant ? » Ces lignes de Joseph d'Arbaud disent la valeur informatrice d'un livre en même temps que sa pureté de miroir. Il fallait une illustration qui communiât avec cette poésie, une édition qui servît cette beauté. Nous avons les images et le livre. ALBE'RIC CA HUET. Il a été tiré de cet ouvrage : 50 exemplaires sur annam, numérotés de 1 à 50, avec 15 eaux-fortes en premier état hors texte, chapitres et culs-de-lampe, et 14 eaux-fortes après la coupe ; 150 exemplaires sur arches numérotés de 51 à 200, avec 15 eaux-fortes hors texte, les chapitres et les culs-de-lampe ; le numéro 1 contient tous les croquis et dessins originaux (Frédéric Grégoire, édit., 3. rue de Makrre)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :