L'Illustration n°4341 15 mai 1926
L'Illustration n°4341 15 mai 1926
  • Prix facial : 4 F

  • Parution : n°4341 de 15 mai 1926

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Jacques-Julien Dubochet

  • Format : (290 x 380) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 98,7 Mo

  • Dans ce numéro : la mort du prince Napoléon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
512 — N t) 4341 L'ILLUSTRATION 15 MAI 1926 mât d'amarrage avait été dressé. Une fois le réapprovisionnement en essence terminé, on repartait, toujours le 6 mai, à 14 h. 35, pour la dernière partie du voyage, la plus délicate de toutes, la traversée de l'océan Glacial. Le temps était heureusement beau et le vent favorable. Après avoir suivi la côte Nord de la Norvège vers l'Ouest, jusqu'au Nordkyn, la pointe la plus septentrionale du continent européen, à 18 h. 30, le dirigeable piquait au Nord-Nord-Ouest au dessus de l'océan Glacial; à 22 h. 30, il dépassait l'île anx Ours, et, le 7, à 0 h., parvenait à la baie du Roi. Ainsi se trouve accomplie la première partie de l'expédition, dont l'exécution n'était pas sans éveiller de sérieuses craintes. C'est là un nouvel et éclatant succès à l'actif de l'incomparable et en même temps si sympathique pilote qu'est le colonel de Nobile. Le Norge est maintenant à pied d'oeuvre, son plein de gaz et d'essence terminé. Il peut s'envoler •vers le pôle et vers l'Alaska et tout nous fait même supposer qu'à l'heure actuelle il est déjà en route. Au moment où nous mettons sous presse, des radios annoncent le départ et le retour dans la même journée d'une des expéditions amériCaines qui se proposent de saire de connaître et les observations et les calculs de cet explorateur. Ajoutons que la distance de la baie du Roi au pôle aller et retour est de 2.500 kilomètres en chiffres ronds. La seconde expédition américaine en ligne, celle de Wilkins, a réussi, au prix d'efforts considérables, à amener ses approvisionnements à la pointe Barrow, la saillie la plus septentrionale de l'Alaska, d'où elle compte prendre son départ vers l'extrême Nord. Aux dernières nouvelles, son appareil, également un Fokker trimoteurs, avait effectué, dans d'excellentes conditions, un vol d'essai de 380 kilomètres. Le match pour la conquête du pôle par la voie des airs est donc cojnmencé. Selon toute vraisemblance, il nous réservera d'émouvantes péripéties. CHARLES RABOT. LE MONUMENT AUX MORTS DE L'ÉCOLE DE SAINT-MAIXENT En août 1914, 5.200 officiers sortis de l'Ecole militaire d'infanterie étaient mobilisés ; 2.621 sont morts pour la France, soit plus de hi moitié de l'effectif. Le maréchal Foch a présidé, le 2 mai, la cérémonie d'inaugural ion du monument qui perpétuera leur souvenir. Œuvre du statuaire M. Fix-Masseau, directeur de l'école des Arts décoratifs de Limoges, le groupe représente une Victoire entraînant deux officiers : un jeune, itinéraire suivi par le Norge depuis Pulham. VERS LE POLE NORD Le 7 mai, à 6 heures, le Norge, le dirigeable d'Amundsen, est arrivé au Spitzberg, à la baie du Roi, d'où il doit entreprendre l'audacieuse traversée du bassin arctique, vers l'Alaska, en passant par le pôle. Le 16 avril, le ballon était parvenu à Leningrad, après un voyage tant soit peu mouvementé depuis Oslo. A peine avait-il quitté la capitale de la Norvège, dans la nuit du 15 au 16, que d'épaisses brumes masquèrent complètement à son équipage la vue du sol, et, bientôt, il ne sut plus où il se trouvait, toutes les tentatives pour entrer en communication avec les stations radiotélégraphiques de Suède et de Finlande n'ayant donné aucun résultat. Le 16, vers 11 heures, les nuées s'étant dissipées, on aperçut enfin la terre, mais sans réussir à s'orienter au milieu de ces paysages uniformes du Nord. A 15 heures, enfin, on découvrit un important noeud de chemins de fer ; le capitaine donna alors l'ordre de descendre, pour essayer de lire le nom de la gare. C'était Walk, station de la frontière entre Lettonie et Esthonie. Le Norge se trouvait ainsi dans le Sud du golfe de Finlande, alors que son pilote supposait naviguer au Nord de ce bras de mer. Le cap fut immédiatement mis dans le Nord-Ouest; et, quelques heures plus tard, le ballon arrivait à destination. Après être demeurée vingt jours immobile, afin de permettre d'achever les préparatifs de réception à la baie du Roi, l'expédition a repris l'air le 5 mai, à 9 h. 35, pour accomplir la périlleuse étape Leningrad-Spitzberg. Cette fois, tout a marché à souhait. Suivant, vraisemblablement, la ligne ferrée de Leningrad à l'océan Glacial construite pendant la guerre, véritable fil d'Ariane au milieu des immenses solitudes boisées trouées de lacs, toujours pareilles à elles-mêmes, qui occupent la Russie boréale, le Norge survolait, le 6 mai, à 1 h. 15, liandalakcha. station de cette ligne à l'extrémité Ouest de la mer Blanche et, de là, se dirigeait à travers les terres vers Vadsd ; à 4 h. 30, il stoppait au-dessus de ce petit port de la Norvège septentrionale, où un Le commandant R. E. Byrd serrant la main du colonel Roosevelt avant son départ pour le Spitzberg. disputer à Amundsen la conquête du pôle Nord, au moyen d'avions. Le 9 mai, à 1 h. 50, — à cette époque-ci, en effet. le soleil demeure constamment au-dessus de Monzon, — le commandant Byrd, qui, lui aussi, a établi sa base d'opérations à la baie du Roi, a pris l'air à destination du pôle sur un Fokker trimoteurs, monté sur ski. Quinze heures plus tard, annoncent des télégrammes de presse, il ralliait le Spitzberg, ayant, assure-t-il, atteint le but. La position (lu sommet boréal de l'axe de rotation de notre globe n'étant signalée par aucune terre, ni par aucun signe. apparent, son emplacement ne peut être déterminé que par des observations astronomiques. Avant de pouvoir se prononcer sur les résultats du raid du commandant. Byrd. il est donc néces- un ancien. Placé sur un terre-plein, au centre de la cour de l'école, il se détache sur un fond de verdure. Après les discours, devant une assistance nombreuse, le maréchal a déposé une superbe couronne au pied du monument autour duquel était une garde d'honneur d'officiers comptant des leurs parmi les morts dont on célébrait le souvenir, puis il se rendit au monument de la promotion d'Alsace-Lorraine formée par les surviv'ants des admissibles à l'école en 1914. Nommés aspirants au nombre de 420 à la mobilisation, 144 seulement sont revenus ; le fils du maréchal est au nombre des morts. Après la cérémonie, qui fut des plus émouvantes, le maréchal assista à une séance du conseil municipal convoqué extraorcEnairement et fut nommé citoyen d'honneur de Saint-Maixent. FAITS DE I.A SEMAINE .ME FORD LUC. EXPEDIT1ON L'avion de Byrd. Joséphine-Ford. pendant un vol d'essai au-dessus des Curtiss fields (Long Island). Le procès des communistes Clerc et Bernardon, inculpés du quadruple meurtre de la rue Damrémont. s'est clos par l'acquittement du second et par une peine de trois ans de prison infligée au premier. Mm" Regnault, femme de l'ex-ambassadeur de France au Japon, a été assassinée chez elle, rue Denfert-Rochereau, en l'absence de son mari, par des malfaiteurs restés jusqu'ici inconnus. ••••••• M. Lobligeois, radiologue, victime des rayons X, a dû être amputé du bras droit. M. Daniel-Vincent, ministre du Commerce, a présidé l'inauguration du monument élevé à Maubeuge aux victimes de l'héroïque défense de la ville. ••••• M. Camille Barrère, ambassadeur de France, a été élu membre libre de l'Académie des sciences. M. André Messager succède à Paladilhe à l'Académie des beauxarts.
15 MAI 1926 L'ILLUSTH ATION KONtES - - 21 La joie de conduire , xtuf1 ça inceeiJ , ménzey • • • D'apris une gravure de L. Vallet (1895) (Collection Le Goupy). LES MODÈLES CHRYSLER Type "70" (15 CV) Road s le, Pline/on Coupé Royal Sedan Impérial Brougham Couronne 1 m Nein ie Type "80" (23 CV) Road rie, Thea ion s places Coupé Royal ; places Sedan $ places Sedan 7 places Sedan limousine 7 places .s. Roadsgey " Imperia I Clapier" CP. Tout ce que le génie de l'homme a pu inventer Tout ce que la science a pu realiser comme perfectionnements est réuni dans la nouvelle DISTRIBUTEUR GÉNÉRAL 2, Rue des Sablons P A R 1S "IMPERIAL" 23 CV



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 1L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 2-3L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 4-5L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 6-7L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 8-9L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 10-11L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 12-13L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 14-15L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 16-17L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 18-19L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 20-21L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 22-23L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 24-25L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 26-27L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 28-29L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 30-31L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 32-33L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 34-35L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 36-37L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 38-39L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 40-41L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 42-43L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 44-45L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 46-47L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 48-49L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 50-51L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 52-53L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 54-55L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 56-57L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 58-59L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 60-61L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 62-63L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 64-65L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 66-67L'Illustration numéro 4341 15 mai 1926 Page 68