L'Illustration n°4324 16 jan 1926
L'Illustration n°4324 16 jan 1926
  • Prix facial : 3,50 F

  • Parution : n°4324 de 16 jan 1926

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Jacques-Julien Dubochet

  • Format : (290 x 380) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 75,4 Mo

  • Dans ce numéro : les inondations en Hollande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
16 -- N° 4324 L'1LLI S T: R. A Tl N 16 .JANVIER 1926 so 50 40 I 1920 1921 n 1922 ü1923 30 *77 20 : 2 2 2 2 2 10 •..7 00 90 180 1 70 60 50 40 30 20 bo DO ' ... '.'.. I . I .» al :....: - 90 80 , el 70 60 50 30 20 Io ep ,4 :,: , : , •i;:, 4 .,,,, ..,.. e :,:•' .. . 7 A v ...-. •::: Ensemble 1 i.:. . Ilaei■ • des Pays • li IMMIll :±: 5MAL;:l •* .•: , 3 MM ..... glIlk : 5:11 .i: M11•11 IIMI '''jii 0 yu. AMUI Me4111 .. Fillliffiellillall ... e.:. ■ e41■ :, 41 l I4y ■ir■I i4 ' i e rffli ,:•:: ter 4 J M'AM e :.: e: e Ir /11 1 111—ig ,..• . :-...r..... •:::., iiiii , 4 , MIlleall 1ÿI! Mi :.:.: k. e .i;5 , ::, I FA . ..:.:•...:- À Iii ENI en fenil eel III1 :,,e.., Mr. 5 e 5 1 I... 4 .:. W e r :i, I .i: P. • !:3r ■ :. 7% Vil IMMO" MI eff. Ig 1 5 '•;• r-Ém• 4er :•.::::". Ir " e av keld ei À 10 1 : 5 , e .., I e .,,, À . Allemagne Autriche Belaiaue Danem rk Esoanne Finlande Gd!Bretne Honoris f•;: - 0 Italie Norvège PavsBas r Palme p :::: À > Portugal ic ■ ee Roumaine :::: • B.S.0 S. Suède r Suisse e r ei e. E::::, Tchéco lev. %, 0 :;:.: x e ,..: 0 e d _ 260 250 240 230 220 210 200 190 180 170 180 150 140 130 120 HO 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 o Fluctuations de l'émigration transocéanique des divers pays de l'Europe. de 1920 à 1923. Le chiffre 100 étant pris comme indice de la moyenne des quatre années. les chiffres au-dessus et au-dessous de 100 (sur les côtés) expriment, non po nt un nombre réel, mais une proportion et indiquent seulement le pourcentage de chaque année. Ainsi, en 1923. l'émigration s'est accrue, en Allemagne. dans la proportion de 250 "„ par rapport à la moyenne des quatre années. pionniers.. des agrieulteurs. Ils eolonisaient des terres vierges. Aujourd'hui, on vonstate que la ()art de l'agriculture diminue, tandis qu'augmente celle de l'industrie et des professions libérales. l'e ne sont plus des têtes brûlées que l'Europe envoie désormais à l'Amérique, des êtres incapables de s'adapter à la civilisation ou de malheureux indigents qui ne trouvaient de travail nulle part. ('e sont de bons éléments et, quelquefois, les meilleurs éléments, ('es « ouvriers qualifiés » qui se font si rares... et qui représentent une aristocratie dans le monde du travail. Mais. eependant, si l'on considère de plus près la répartition des métiers dans ce tht migratoire. on constate un fait curieux : un certain maudire de ces travailleurs spécialisés tendent à perdre leur spécialisation lorsqu'ils sont arrivés à destination. Sans doute, en présence des difficultés nouvelles, aeeeptent-ils n'importe quelle besogne. Il s'agit avant tout de vivre et de faire vivre leurs familles. ('es agriculteurs, ces bons ouvriers, ces intellectuels même deviennent souvent de simples manoeuvres. Ils fifit n'importe quoi et ils seront désarmais rangés stras la rubrique des « professions inconnues » lorsqu'ils se feront rapatrier. Il suffit pour s'en convaincre de jeter 011 éon') sur les statistiques : la part des professions inconnues. qui est de 29 ei lorsque les émigrants; (Initient l'Europe, est presque doublée au retour (46 %). Ainsi. inal7ré les restriet les difficultés de tout ordre que rencontrent les émigrants. les papiers. les visas, les délais. la nécessité de posséder une somme d'argent déterminée. les examens médicaux auxquels ils sont soumis, l'obligation de n'être pas des illettrés, le risque de se voir refoulés. après un long et dur voyage. à l'instant où ils débarquent sur le sol étranger, en dépit de ses tribulations multipliées. le mouvement migratoire est continu : il est le résultat de la misère des temps. Le chômage de l'industrie dans certains pays à elumge élevé, aussi bien que le bouleversement évoniunique dans les pays à ehange bas provoquent une recrudeseenee (l'émigration. Dans les pays d'Europe, devenus terre d'immigration, on voit s'établir des murants titan-eaux et s'infiltrer des éléments étrangers qu'il est plus difficile de trier. Ainsi cette question des numvements migratoires, présentée selon une perspective d'ensemble et sous une lumière identique. apparaît plus actuelle que jamais. Sans (Imite en viendra-t-on bient51, à débattre la question délicate Rosée devant 1;1 eotiscien( des hommes : les pays civilisés, comprenant encore d'immenses espaces ineultes et libres, ont-ils le. droit d'empêcher les pays surpeuplés de déverser.. ('lier Industrie 26.5 0/0 Agriculture 14,4 % o rt,S -r f ansy , r( Gonlr" • \ 0 ° ,`,` Professions Domestiques inconnues ou ‘'Sî,\et Manoeuvres sans profession s 16.1 c./. 2 9, 3 "rà. ,3,..°%, Emigrants. 200 190 180 170 180 150 140 150 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 o I I _ - 1920 :.: 1921 — , 1522 .; 1923 — e.' L _ . .e: e .4., :•:• le e m ra ei• . , . • ::2. 7 ei 1 ',go : ;:.., g Y pois .::;:, er ..4 e 4 e, ,,,r • « ey e% .1.: •-• gl ::::r ine À «À md d e r Yer ,III e .... Io . :: 4 e■ e i. .-' ,1.• ›; 4 g 'ri e:: e :1ik Y 'i:i1' er :i:•:r 'eer ;:.-er ::.:.. I 1;i::.A i:i:e.•:i e:,À .,...:d o; 'NP ,,,, À a • ;::.4 1!›.4, :5 0 •• ri 5 « À ::::: ...,,, •,.. ::::,, :el :,:::, ::•:, '0' ::::a «o :;. . .4 . ?.?..0 A'.::: .. 4 •ike 30 :?.*: .i'....r Abu , • ... ee p k::4 ..... . ?e/ • ris:. Belgique Espagne Gq Bretga Hongrie Italie Pologne Portugal Roumanie Suède chécosoy. Ensemble des Pays .;;:' 'el e 14 el% :•::.1 À 11'4 iillir 1' :•:• A A,, / 200 190 180 170 160 150 140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 o ILe retour des émigrants • intensité de l'immigration des nationaux européens, de 1920 à 1923. (Pourcentage. comme ci-dessus. pour chaque pays. par rapport à la moyenne des quatre années.) Industrie A g s3 )cult ure es ,f ,.. .1.1.0 k1::%e; ::::•,:.$) :. e";,:_: Oe '. _,:s e :),.\,,e;:::1. o. 7 ' -.. • 15ref".slibérales ' 4 e / services ' publics '. Professions inconnues ou sans profession 4 6 °/.. 9;5 0/0 Rapatriés. Répartition, par professions. des émigrants et des rapatr.és transocéaniques en 1923. eux Ictus travailleurs inutilisés:' l'uniment parviendra-t-on é concilier les droits de ,'Raque Etat à protéger la main-d'anivre nationale et le droit à l'existence que revendique la l'Inde internationale des hommes sans travail ("est le secret de l'avenir. N flua uur.
L'ILLUSTRATION Le shah se rendant en carrosse, entre une double haie de cavaliers, au Medjless (Assemblée nationale), où il va prêter serment sur le Coran. , Au premier plan, à gauche, sur la terrasse d'un toit, on aperçoit un des aoldata disposés de place en place sur tout le parcours du cortège, pour veiller à la sécurité du souverain. RÉZA KHAN, SHAH DE PERSE C'est au début du mois de novembre dernier qu'un vote du Medjless, qui est l'unique corps législatif persan, avait proclamé la déchéance de la dynastie des Kadjars, fondée il y a quelque cent trente-cinq ans par Agha Mohammed Khan, et demandé la création d'un gouvernement provisoire ainsi que la réunion d'une Assemblée constituante. Cette Assemblée a tenu séance, du 8 au 12 décembre 1924, à Téhéran, au Takieh-Dolat, ancien théâtre religieux, et donné à Sardar Cépeh Réza Khan Pahlavi — ainsi doit-on transcrire exactement et complètement son nom — et à sa descendance la couronne impériale. Cette révolution s'est opérée d'une façon d'autant plus pacifique que le shah déchu était, depuis de longs mois, absent de son pays, sur lequel Réza Khan exemait déjà une dictature de fait. Le nouveau shah s'est rendu le 14 décembre au Medjless, où il a prêté serment sur le Coran. Le lendemain, dans le magnifique palais de Golestan. il a reçu le corps diplomatique, et, assis sur le trône de marbre de la Salle des glaces, les directeurs de services des différents ministères et les principaux magistrats. Quant à la cérémonie du couronnement. elle aura lieu seulement au mois de mars, qui ouvre l'année persane. Les gravures de ces deux pages Le nouveau shah dans son carrosse. Dans la Salle des glaces : des serviteurs retirent la housse du trône. LA PRISE DE POUVOIR DU NOUVEAU SHAH DE PERSE, A TÉHÉRAN, LE 14 DÉCEMBRE 1925



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :