L'essentiel Luxembourg n°3345 15 mar 2022
L'essentiel Luxembourg n°3345 15 mar 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3345 de 15 mar 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : aides à l'électrique, la rallonge du gouvernement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg Vite lu Metsola à l'Athénée LUXEMBOURG Lors de sa visite au Luxembourg, aujourd'hui, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, ira à l’Athénée, une école ambassadrice du Parlement, pour échanger sur la guerre en Ukraine avec 66 jeunes. Une cellule spéciale LUXEMBOURG Une cellule spécifique dédiée aux bénéficiaires du statut de protection temporaire sera prochainement mise en place dans l'agence de l'Adem à Luxembourg. La date n'est pas encore connue. LUXEMBOURG «Je suis totalement opposé à un traitement différent des réfugiés d'Ukraine, qui fuient une guerre, de ceux qui fuient la Poutine a parlé à Bettel et «ne rejette pas le dialogue» LUXEMBOURG Hier, le Premier ministre, Xavier Bettel, a échangé avec le président russe. Xavier Bettel aurait noué une relation franche avec Poutine. «Mettre un terme à une tragédie humaine, stopper l’attaque contre l’Ukraine et instaurer un cessez-le-feu». Par ces mots adressés à Vladimir Poutine lors d’un entretien téléphonique hier matin, le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, a «condamné dans les termes les plus forts l’agression de la Russie contre l’Ukraine». Selon nos informations, la volonté de «poursuivre le dialogue» avec Poutine a été actée lors du Conseil européen la semaine passée. Bettel qui le connaît depuis 2015 s’est imposé comme un interlocuteur légitime. «Nous sommes capables de nous dire les choses», confiait-il en décembre 2021 après leur dernier entretien. Si, contexte oblige, l’échange a été tendu, Poutine «n’a pas Jean Asselborn «opposé» à un traitement différent Syrie ou d'autres pays de cette région», a indiqué Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères à l'Anadolu Agency, en marge de l'Antalya Diplomacy Forum. «Si la guerre fait fuir les gens, la porte de l’UE doit être ouverte pour certains, comme pour d’autres», a-t-il ajouté. «On a l’opportunité d’aider» Le groupe va en Roumanie aider les réfugiés. -PHOTO: VINCENT LESCAUT FOETZ/SIRET «On ne pouvait pas rester devant la télé à regarder les images de la guerre sans rien faire. On a l’opportunité d’aider alors on l’a prise», disent Filipe, Romain, Géraldine, Manon, Nadine et Shane. Hier matin, ces particuliers ont pris le départ du Technoport à Foetz vers Siret, en Roumanie, où ils distribueront vivres et produits de soins aux réfugiés ukrainiens. «L’ACL et Stoll Trucks nous prêtent des camions. Voyages Emile Weber un camping-car. L’École européenne à Mamer a assuré une grande partie des dons… Nous avons 30 m³ de produits et également des dons», énumère Géraldine, initiatrice de cette mission humanitaire. Échange aussi avec Zelensky À la suite de son entretien avec Vladimir Poutine, le Premier ministre, Xavier Bettel, a aussi parlé hier avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, «à la demande» de ce dernier. Ils ont évoqué «l’importance d’une solution négociée à ce conflit». Xavier Bettel a, selon le ministère d'État, réitéré son soutien à l’Ukraine et au peuple ukrainien et souligné la solidarité du Luxembourg. LUXEMBOURG Le ministère de l'Éducation nationale estimait hier «à 700-800 le nombre d’enfants et de jeunes en âge d'être scolarisés qui ont rejoint le Luxembourg depuis l’Ukraine». Près de la moitié s’est présentée au guichet d’accueil et l’autre moitié a été rejeté le dialogue». L'ambassade de Russie au Luxembourg l'a confirmé à «L'essentiel», assurant que M. Poutine «apprécie la volonté de dialogue» de M. Bettel. Qu'à répondu le président russe invité notamment à «établir un contact direct» avec le président ukrainien Zelensky? Il «a informé Xavier Bettel sur la situation sur le terrain et les pourparlers en cours. Malgré des rapports compliqués, il est important de maintenir, si possible, les discussions entre chefs d’État et de gouvernement». Selon l’ambassade, les intérêts russes au Grand-Duché n'ont pas été abordés. «Pas le sujet le plus important», ditelle. Pas plus que la sortie du ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn sur «l’élimination de Vladimir Poutine»: «Le ministre s’est exprimé (NDLR: pour revenir sur ses propos) et M. Bettel a indiqué que l’affaire était close. Nous nous en tenons à cela». THOMAS HOLZER ET NICOLAS MARTIN Les petits réfugiés seront scolarisés dans les meilleurs délais. 700 à 800 enfants déjà arrivés MARDI 15 MARS 2022 / LESSENTIEL.LU accueillie par des familles. Arrivés récemment, «très peu» ont déjà rejoint une classe. «Leur scolarisation se fera dans les meilleurs délais, dans le cadre des procédures d’accueil prévues», note le ministère, qui ne peut prévoir «le nombre total d’arrivants». Hébergements pour les réfugiés LUXEMBOURG Le Service national de la jeunesse (SNJ) se mobilise pour accueillir des réfugiés ukrainiens. 24personnes sont hébergées à l'auberge de jeunesse à Hollenfels et 30 au chalet de Weicherdange. Des Ukrainiens seront aussi hébergés sur le nouveau site du SNJ à Cinqfontaines. En tout, près de 200lits sont mis à disposition. Par ailleurs, le secteur de l'horeca a lancé une enquête sur la mise à disposition d'hébergements pour l'Office national de l'accueil (ONA).
MARDI 15 MARS 2022/ LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 «Comme nu sans masque» LUXEMBOURG Au milieu des visages nus, certains ont décidé de garder le masque pour des raisons variées. «On peut l’enlever?», demande Lauriane, 29 ans, en tirant sur l’élastique de son masque. «Je ne savais pas, je vis en autarcie, je travaille sur ma thèse». Comme elle, certains clients hier au Belval Plaza n’étaient pas au courant des dernières mesures sanitaires. À l’instar de cet étudiant étranger qui, une fois informé par nos soins, s’apprêtait à jeter son masque à la poubelle avec le sourire avant qu’on lui précise qu’il en avait encore besoin dans les transports en commun. Les autres passants, relativement nombreux, qui gardaient le leur avaient des raison variées. «Je ne suis pas entièrement sûre de la situation Davantagederichessesproduites La restauration s'est mieux portée en 2021 qu'en 2020. Hier, on voyait encore des masques au Belval Plaza, comme ailleurs. -PHOTO: VINCENT LESCAUT sanitaire, témoigne ainsi Milene, 24 ans. Kalvyn le porte par solidarité avec moi», ajoute-telle en désignant son compagnon. «Quand je vois les infections en hausse, je me demande s'il n’est pas trop tôt, renchérit Armelle, 25 ans. Je ne voudrais pas contribuer à répandre le Covid». LUXEMBOURG Indicateur de la production de richesse, le produit intérieur brut a progressé de 4,8% au quatrième trimestre de 2021 par rapport à la même période en 2020, et de 0,5% comparé au troisième trimestre de 2021. En volume, le Statec estime la progression à 6,9 % sur l'ensemble de 2021. C'est la branche commerce, transports, hébergement, restauration qui présente la plus forte progression annuelle (+8,2%), tandis qu'agriculture et pêche (-2,9%) et construction (-0,7%) sont en baisse. Pour Sébastien, 31 ans, et Michri, 40, la raison, ce sont leurs mères respectives qui sont personnes à risque, mais aussi, après deux ans de pandémie, la force de l’habitude. «Sans mon masque, j’ai l’impression d’être tout nu», commente ainsi Sébastien. Et puis, il y a les touristes. «On se sent L'avenue de l'Europe rouverte lundi RODANGE/ATHUS Cette fois, c'est la bonne! La réouverture au trafic de l'avenue de l'Europe entre le rond-point Jardinerie et celui du terrain de football de Pétange aura bien lieu lundi. «Voire déjà samedi», coupe Richard Constant, d'Idelux, maître d'œuvre du chantier débuté le 7janvier sur le pont de la N830. «On est en train de préparer la couche de roulage sur le pont». Une seconde phase de travaux «reste programmée à l'été, probablement en juillet-août. Elle devrait durer un mois et demi», prévient Richard Constant. -PHOTO: VINCENT LESCAUT Ivre, il les menace avec un couteau LUXEMBOURG Un individu en état d'ébriété a menacé un couple avec un couteau et a donné un coup de poing à l'homme, dimanche vers 23h, avenue de la Liberté, a indiqué la police hier. Une dispute verbale aurait éclaté plus en sécurité avec. On l’enlève en extérieur», soulignent Yannick, 30 ans, Susanne, 60, et Erhard, 66, Allemands. «On n’était pas sûrs des règles au Luxembourg, explique Anett et Zoltàn, 33 ans, Hongrois. Mais on préfère le garder, on craint une nouvelle vague». SÉVERINE GOFFIN entre l'agresseur et le couple. L'auteur présumé a pu être interpellé peu après par les forces de l'ordre dans le quartier de la Gare. Comme l'homme était fortement alcoolisé, il a été placé en cellule de dégrisement. Vite lu 1 923 nouveaux cas LUXEMBOURG Entre vendredi et dimanche, 1923infections au Covid ont été recensées sur 5531tests effectués. Par ailleurs, deux nouveaux décès portent le total à 1006 depuis le début de la pandémie. 31patients sont à l'hôpital, dont trois en soins intensifs. Franz Fayot est positif LUXEMBOURG Le ministre de l'Économie, Franz Fayot, a été testé positif au Covid, a indiqué son ministère hier. Il présenterait «de légers symptômes». Le ministre est à l'isolement à son domicile et continue à assumer ses fonctions en télétravail. Syndicatsetpatronat préparentlatripartite LUXEMBOURG Après l'annonce d'une tripartite suite à l'explosion des prix de l'énergie, les syndicats et le patronat ont fait part de leur position. «L'index est important et doit être maintenu. Il permet de compenser la perte de pouvoir d'achat. Par les temps qui courent, il faut des mesures extraordinaires pour les ménages qui ont déjà perdu du pouvoir d'achat pendant le Covid», indique Nora Back, présidente de l'OGBL. Patrick Dury, président national du LCGB, la rejoint en indiquant qu'il faut «rendre leur pouvoir d'achat aux salariés». La CGFP attend plus de résultats qu'après l'Energiedësch et soutient que le gouvernement veut manipuler l'index. Jean-Paul Olinger, directeur de l'UEL, estime que «la situation est difficile pour beaucoup d'entreprises. Je suis d'avis qu'il faut considérer la situation sur une certaine durée car tout change très rapidement et constamment».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :