L'essentiel Luxembourg n°3298 7 jan 2022
L'essentiel Luxembourg n°3298 7 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3298 de 7 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 30

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : Djokovid bloqué en Australie, une affaire d'État.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg VENDREDI 7 JANVIER 2022/LESSENTIEL.LU Les médecins sont trop peu nombreux LUXEMBOURG Le bilan de santé du pays est bon, selon le « Luxembourg Country Health Profile » réalisé par des experts de la Commission européenne et de l’OCDE. Le Grand-Duché « compte parmi les pays avec la meilleure espérance de vie ». Même si elle a reculé de onze mois avec le Covid (81,8 ans en 2021), note Juliane Winkelmann, rédactrice du rapport. Ce dernier loue l’accessibilité Le chiffre du jour 1 932 Au lendemain d'un record à 2 131 nouveaux cas de Covid, le Luxembourg a encore annoncé près de 2 000 infections jeudi sur 6 113 tests (31,62% de positivité). Un décès de plus a été enregistré. À l'hôpital, la situation est stable (47 en soins normaux, 20 en soins intensifs). Vite lu cas Enceintes et boostées LUXEMBOURG Si certaines ont été refoulées par des médecins hésitants ; la ministre de la Santé a rappelé que le Conseil supérieur des maladies infectieuses recommande une dose booster aux femmes enceintes « en dehors du premier trimestre de grossesse ». Réinfections en hausse LUXEMBOURG Au 2 janvier, 95 993 résidents,soit 15,3% de la population, étaient déclarés guéris du Covid et disposaient d’une certaine immunité suite à une infection.Entre le 29 février 2020 et le 2 janvier 2022,2 377 ont eu une réinfection, dont 611 la semaine dernière, sans doute du fait du variant Omicron. aux soins, avec un bémol sur l’avance des soins ambulatoires. Le Luxembourg a « des dépenses de santé parmi les plus élevées d’Europe », assurées à 85% par le secteur public. Des « modes de vie dits malsains » (tabagisme, alcool) pèsent sur le bilan. Un adulte sur six est obèse. L’étude pointe le peu de médecins, trois pour 1000habitants, dont 60% ont plus de 50ans. « Avec 1 500 ou 2 000 cas par jour, le suivi devient ingérable » LUXEMBOURG La ministre de la Santé, Paulette Lenert, évoque la situation sanitaire. « L'essentiel » Le nombre d’infections au Covid explose. Est-ce hors de contrôle ? Paulette Lenert  : Nous assurons encore le contact tracing. Mais lorsque l’on dépasse les 1500 ou 2000cas par jour, le suivi devient ingérable. Ce sont des milliers de coups de fil à passer. Nous sommes passés à l’autodéclaration, qui fonctionne plutôt bien. Que sait-on de la virulence d'Omicron ? C’est sûr qu’Omicron est plus contagieux, nous avons les données pour l’affirmer. Nous ne voyons pas d’explosion au L'AMMD plaide pour l'obligation LUXEMBOURG L’Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD) s'est prononcée jeudi en faveur de la vaccination contre le Covid de tous les adultes (sauf en cas de contre-indications). Une décision à « réévaluer » régulièrement selon l'évolution de la pandémie. Un « cocktail d'anticorps » jugé encourageant au CHL Le traitement Ronaprevea été utilisé pour 21 patients du CHL. Paulette Lenert n'est pas contre une obligation vaccinale. niveau des hôpitaux, mais les experts nous disent que c’est encore tôt pour juger. Il faut attendre une bonne semaine. Que pensez-vous de l’obligation vaccinale ? Je ne suis pas réticente par principe. Je mets simplement Silencieux et très engagés ETTELBRUCK Jeudi à midi, le personnel soignant a observé pour la septième fois depuis le 25 novembre une minute de silence. Le but de l'action est de sensibiliser aux difficultés de la crise sanitaires dans le secteur des soins et à l'importance du vaccin. Les membres du personnel du CHNP (Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique) se sont mobilisés. en garde, car ce sont des discussions compliquées. Il ne suffit pas de décréter l’obligation, il faut définir ce que cela signifie pour le particulier au niveau du travail, des loisirs, des sanctions. Faut-il que l’obligation soit générale ou sectorielle, par exemple ? Ce n’est pas tranché ? Non. Nous risquons de passer des semaines sur ce sujet, alors qu’il faut toujours préparer des lois Covid. Mais il est logique que nous parlions d’obligation vaccinale, après deux années de pandémie et avec une certaine part de nonvaccinés dans la société. Voulez-vous « emmerder les non-vaccinés », comme le président français ? C’est un mot que je n’aurais LUXEMBOURG Le traitement Ronapreve, cocktail d'anticorps conçu pour produire une résistance au Covid, a été administré dans les cinqpremiers jours après l'apparition des symptômes à 21patients au CHL, du 30décembre au 6janvier. Selon Grégory Gaudillot, responsable de la pharmacie du CHL, « aucun effet indésirable n'a été constaté, et un seul patient a dû être hospitalisé pour des symptômes liés au Covid ». Les 12ans et plus d'au moins 40kg sont éligibles. pas choisi ! (rires). Tout le monde est à bout de nerfs, nous savons à ce stade que la vaccination est la seule issue. Mais envenimer le discours n'est pas une bonne chose. Faut-il lever des restrictions, quitte à faire prendre des risques aux non-vaccinés ? Si le risque pour le système sanitaire est trop élevé, tout le monde en souffrira. Nous ne pouvons pas dire  : « Tant pis pour les non-vaccinés ». Des gens vaccinés vont quand même à l’hôpital. La loi Covid n’est donc pas près de s’arrêter ? Je ne pense pas. Mais les choses peuvent évoluer rapidement. Je m’attends à ce qu’un jour, les choses se finissent ! RECUEILLI PAR JOSEPH GAULIER
mcarthurglenluxembourg.com Soldesdu3au31janvier,selon décret ministériel, horsalimentaireetcosmétique. Encore plus de réductions sur nos prix déjà outlet OUVERT DIMANCHE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :