L'essentiel Luxembourg n°3296 5 jan 2022
L'essentiel Luxembourg n°3296 5 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3296 de 5 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : Jessica Chastain à l'affiche du film 355.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Voyage MERCREDI 5 JANVIER 2022/LESSENTIEL.LU I L’Argentine, une nature à couppBUENOS AIRES Le vaste pays d’Amérique du Sud regorge de paysages plus grandioses et contrastés les uns que les autres. L’Argentine, c’est certes sa capitale Buenos Aires, où s’attabler devant un savoureux pavé de bœuf, où se laisser porter par les rythmes langoureux du tango, où s’embarquer dans un pèlerinage à la gloire de Diego Maradona. Mais ce vaste pays, c’est surtout des paysages grandioses et contrastés qui se déploient de la plaine d’altitude, partagée avec la Bolivie, aux confins glacés des terres australes. C’est quand on quitte la capitale et ses allures parfois madrilènes que l’on prend véritablement conscience d’être en Amérique du Sud. En ce moment en Argentine, c’est l’été, et donc le moment parfait pour avaler un maté corsé, boisson traditionnelle issue de la culture des Amérindiens Guaranis, puis se lancer dans des treks, de l’escalade et des chevauchées dans les grands espaces. Dans la pampa, immense plaine des gauchos, les cowboys argentins, on trouvera le gîte dans une estancia. Dans une bodega à Mendoza, on dégustera un rouge issu d’un vignoble lové au pied de la Cordillère des Andes. On contemplera un tapis d’étoiles surplombant un océan de sel aux Salinas Grandes. On s’émerveillera devant les formations géologiques hallucinantes de la vallée de la Lune. Du nord au sud, les chutes d’Iguazú qui grondent dans leur forêt luxuriante et le Perito Moreno qui s’émiette dans d’assourdissants craquements se disputent la palme du spectacle naturel le plus grandiose. L’Argentine est également la maison d’une faune hallucinante, du capybara à la baleine en passant par le lama. SÉVERINE GOFFIN Découvrir la capitale sur un air de tango Le tango est délicat, langoureux et poétique et… assez peu Covid-compatible. Mais aujourd’hui, masqués et vaccinés, les aficionados repeuplent gentiment les milongas et espaces publics de la capitale argentine pour évoluer au gré de cette musique et danse nées à la fin du XIX e siècle le long du Rio de La Plata qui sépare l’Argentine de l’Uruguay. Le tango est une bonne manière de découvrir Buenos Aires, du quartier coloré de La Boca, près du stade de foot, au vénérable et populaire San Telmo en passant par le quartier Monserrat où se trouve la maison rose, siège du pouvoir exécutif argentin. Autre ville, autre musique, autre danse. Córdoba charme par son architecture coloniale, son animation estudiantine et les rythme rapides du cuarteto. La Boca déploie ses couleurs. Une faune plus que fabuleuse Les pumas est le surnom des joueurs de la sélection argentine de rugby, même si en réalité un jaguar orne leur blason. Outre les deux félins, l’Argentine regorge d’animaux fabuleux. À la péninsule Valdés, on verra ainsi des baleines franches, orques, ou dauphins. Et cette saison est propice à l’observation des renards gris, lions de mer, manchots… Parmi les animaux autochtones bien reconnaissables, on croisera des lamas ou encore de sympathiques capybaras (carpincho en espagnol), une sorte de gros cochon d’Inde. Le jaguar orne le blason de la sélection argentine de rugby.
dE111111. MERCREDI 5 JANVIER 2022/LESSENTIEL.LU Voyage 15 er le souffle Comment aller à Buenos Aires ? L’Argentine est un pays lointain, de l’autre côté du monde, Buenos Aires se trouve à plus de 11 300 km de Luxembourg. S’y rendre prend donc du temps et nécessite de prendre plusieurs avions. Au départ du Findel vers la capitale argentine, plusieurs possibilités existent, avec des escales à Francfort, Amsterdam, Paris, ou Madrid. Comptez au mieux 16 heures de trajet, et jusqu’à 26 heures en comptant la durée de l’escale. Pour les tarifs, tout dépend de la période, mais ne comptez pas moins de 800 euros l’aller-retour en classe économique, voire autour de 1 100 ou 1 200 euros si vous prenez vos billets un peu tard. Le désert de sel de Jujuy offre des scènes irréelles. Majestueuses chutes d’Iguazú À la frontière avec le Brésil, résonne le grondement des chutes d’Iguazú. Chaque seconde, six millions de litres d’eau Féerie de glace en Patagonie Les terres australes de la Patagonie argentine jouent les contrastes entre lacs, forêts, steppes battues par les vents, sommets plongeant dans les nuages, les eaux sombres de l’Atlantique… Au glacier Perito Moreno, le voyageur verra des blocs de glace se décrocher pour plonger dans les eaux turquoise et laiteuses. C’est sur l’île de Terre de Feu, au-delà du détroit de Magellan, que l’on trouvera Ushuaïa, ville du bout du monde d’où partent les croisières en Antarctique. s’écrasent avec fracas dans un nuage d’écume blanche parfois traversé d’arc-en-ciel. Ce spectacle majestueux qui se Chaque seconde, six millions de litres d’eau s’écrasent avec fracas. Paysage en camaïeu de mauves Au glacier Perito Moreno, le voyageur est aux premières loges. Sur l’horizon de la Quebrada de Humahuaca, profonde vallée longeant le fleuve Río Grande dans la province de Jujuy, au nord-ouest argentin, les montagnes se parent d’un camaïeu d’ocres et de mauves, changeant au gré de la luminosité. Cette terre andine parsemée de cactus où se baladent des lamas abrite de nombreux vestiges précolombiens, tels ceux de l’ancienne ethnie Omaguaca. Le voyageur mettra ses lunettes de soleil pour contempler la blancheur des Salinas Grandes de Jujuy et Salta. Ce désert de sel se rallie en franchissant un col à plus de 4 000 m d’altitude. La Quebrada de Humahuaca, au nord-ouest, est parsemée de cactus. joue sur un front de 3 kilomètres est le fait de 275 cascades. La plus haute d’entre elles, la Gorge du Diable, atteint les 80 m de hauteur. La majeure partie des chutes d’Iguazú (environ 80%) se trouve côté argentin et est facilement accessible grâce au train écologique de la jungle et à des circuits aménagés, via un maillage de passerelles, au milieu de la forêt tropicale luxuriante peuplée d’une foule d’oiseaux multicolores. Aux endroits stratégiques, des plateformes permettent de s’approcher à quelques mètres des chutes. Si les chutes sont les stars, le parc autour vaut aussi le détour. Pour se loger la ville d’Iguazú propose notamment des éco-lodges. Les saveurs se font fondantes Les alfajores, vraie tentation. Le fameux mets du pays qui fond dans la bouche est la viande du bœuf nourri à l’herbe de la pampa. Mais les Argentins sont également des becs sucrés. Ils raffolent du dulce de leche, une confiture de lait très sucrée qui accompagne les crêpes et les glaces et se trouve aussi dans les alfajores, des biscuits enrobés de sucre. Voyager sur une route mythique À l’instar de la route 66 aux États-Unis, la route nationale 40 est un tracé mythique en Argentine. Elle traverse le pays du Nord au Sud sur 5 000 km en longeant la Cordillère des Andes, depuis la frontière bolivienne jusqu’à l’extrême sud de la Patagonie. Elle emmènera le voyageur à travers une vingtaine de parcs nationaux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :