L'essentiel Luxembourg n°3289 24 déc 2021
L'essentiel Luxembourg n°3289 24 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3289 de 24 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : gibier et fruits de mer, les classiques de Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg VENDREDI 24 DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU « Débattre de l’obligation vaccinale » LUXEMBOURG Xavier Bettel confirme qu'il ne reculera pas sur le CovidCheck au travail et évoque l'obligation vaccinale. Entretien. « L’essentiel »  : Risque-t-on d’autres restrictions ? Xavier Bettel, Premier ministre : On peut s’attendre à tout... Nous en avons tous marre. Ces mesures changent la vie des gens et pèsent LUXEMBOURG Pas de répit pour les manifestants opposés aux mesures sanitaires, ni pour les « Je n'ose pas imaginer les conséquences de l'infection si je n'avais pas été vacciné » sur le moral de tout le monde. Le problème, c’est qu’on ne peut rien anticiper... Est-on face à une « nouvelle épidémie » ? Je ne sais pas, mais nous sommes face à une nouvelle vague. Il s’agit d’éviter qu’elle devienne un tsunami. Omicron est plus contagieux, mais il serait aussi moins pathogène, ce qui pourrait être une bonne nouvelle. La vaccination peut-elle tout solutionner ? Tout régler, non. Mais elle apporte plus de sécurité par rapport au déroulement de la maladie. Omicron est plus résistant au vaccin mais ce dernier demeure protecteur. À l’hôpital, j’ai rencontré un patient Covid qui n’était pas vacciné. La première chose qu’il m’a dite, c’est qu’il regrettait. Avez-vous douté lorsque vous avez été infecté ? Non, car je n’avais reçu qu’une seule dose. Je n’ose pas imaginer les conséquences si je n’avais pas été vacciné du tout. Ces cinq jours à l'hôpital ont été très difficiles pour ma famille. Des milliers de Luxembourgeois ont subi la même chose. Je pense à ceux qui ne s’en sont pas sortis. Faut-il rendre le vaccin obligatoire ? J’aimerais qu’en janvier, nous discutions de l’obligation vaccinale, qu’on liste le pour et le contre. Une fois la position commune du gouvernement définie, je souhaite un débat de consultation au Parlement. Vous vous étiez pourtant prononcé contre... Je voulais l’éviter, c’est pour cela que toutes ces mesures ont été adoptées. Mais si nous Le Premier ministre « assume » les mesures. -PHOTO : VINCENT LESCAUT ne réussissons pas à nous en sortir, l’option sera sur la table. Quelle réponse à ceux qui vous accusent de prendre des mesures « liberticides » ? Que l’intérêt général prime. Les comparaisons au nazisme sont inacceptables. Qu’on m’insulte de tous les noms, c’est une chose, mais comparer le CovidCheck au sort des 6 millions de Juifs tués durant la guerre, c’est ne pas connaître l'histoire. Heureusement, 90% des gens qui ont manifesté la première fois Nouvelles mobilisations à Noël forces de l'ordre. Deux nouvelles mobilisations sont prévues en ce week-end de Noël Deux manifestations auront lieu ce week-end. -PHOTO : VINCENT LESCAUT dans la capitale. Pour ce vendredi 24décembre l'heure et le lieu de rassemblement des manifestants ne sont pas clairement définis. Les partisans du mouvement Saturday for Liberty ont prévu un rassemblement, ce samedi 25 décembre à 14h au Glacis. « La police a mis en place un dispositif renforcé pour assurer les déroulements et encadrements des manifestations prévues. Des unités de maintien de l'ordre seront prêtes à intervenir si la situation l'exige », précise la police dans un communiqué. « Des congés ont dû être annulés pour permettre la présence d'effectifs en nombre suffisant », indique un agent à « L'essentiel ». n’étaient pas d’accord avec cette haine. J’ai aussi eu des lettres de soutien après ce qui s’est passé chez moi. Pourriez-vous revenir en arrière ? Non, non, non et non. Je ne céderai pas ! Les choix politiques sont guidés par des faits. Pas par les fausses informations, la haine ou la violence. Quelles solutions pour les non-vaccinés au travail ? Ils peuvent se faire tester tous les jours. Je sais que c’est cher et compliqué, mais ils ne sont pas forcés de se faire vacciner tant que l’obligation vaccinale n’a pas été décidée. Comment pourrait-elle être mise en place ? Il y a plein de modèles qui existent et que nous analysons. Des amendes sont-elles nécessaires ? Quelles sanctions ? Qu’est-ce qui se passe pour les non-vaccinés ? Je présenterai cela plus tard. RECUEILLI PAR THOMAS HOLZER « J'ai essayé de retenir Pierre Gramegna » Le Premier ministre s'est confié sur les départs de Dan Kersch (LSAP), de Romain Schneider (LSAP), mais surtout de Pierre Gramegna (DP) : « J’ai insisté pour le retenir encore un peu mais je n’ai pas réussi à le convaincre. Nous sommes tous interchangeables, moi le premier ! 582 infections au Covid recensées 69 patients sont hospitalisés en raison du coronavirus. Trois poids lourds sont partis, ils vont me manquer mais je me réjouis de travailler avec Claude Haagen, Georges Engel et Yuriko Backes ». Xavier Bettel assure que son parti n'est pas encore en ordre de bataille pour 2023. « J'ai une crise à gérer et autre chose en tête que les élections ». LUXEMBOURG Le nombre de nouvelles infections au Covid- 19 recensées reste élevé avec 582cas sur 5151tests effectués en 24heures (11,31% de positivité), selon le bilan publié jeudi. Un nouveau décès porte le bilan depuis le début de l'épidémie à 907. À l'hôpital, la situation reste plutôt stable, avec 50patients en soins normaux (-3 en un jour) et toujours 19en soins intensifs. La jauge des rassemblements baisse LUXEMBOURG Dès samedi, les rassemblements de plus de 20 personnes se feront sous régime 2G+, mais le test pourra être remplacé par la distanciation sociale. De plus de 2 000 personnes, les événements nécessitant un protocole sanitaire sont passés à plus de 200. Les mesures doivent être votées ce vendredi.
VENDREDI 24 DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Vite lu Une 4 e minute de silence LUXEMBOURG Pour la quatrième fois depuis fin novembre, les soignants, services de secours et ministres ont observé, jeudi midi, une minute de silence pour inciter la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Des horaires adaptés LUXEMBOURG Les 24 et 31 décembre, les centres de vaccination et la Helpline santé sont ouverts le matin et ferment en début d'après-midi. Ils resteront fermés à l'occasion des jours fériés de Noël et du jour de l'An. Des injections à l'armée LUXEMBOURG La vaccination contre le Covid est nécessaire pour accéder au service volontaire et à la carrière militaire de l'armée, selon les ministres en charge. Cette obligation s'applique aussi aux militaires des unités de disponibilité opérationnelle. « Vacciner nos enfants pour protéger les grands-parents » LUXEMBOURG Depuis jeudi, la vaccination des enfants de 5 à 11 ans est ouverte dans trois centres du pays. Au centre de vaccination du Hall Victor-Hugo, au Limpertsberg, un tout nouveau public attend patiemment dans un espace réservé. Depuis jeudi, la vaccination est ouverte aux enfants âgés de 5 à 11 ans. « On a choisi de faire vacciner nos enfants pour protéger leurs grands-parents, à qui ils rendent souvent visite », explique la maman de Noah, 9 ans et Fynn, 11 ans. Cette dernière, qui travaille dans le secteur de la santé, n'a pas hésité une seule seconde. « Ils suivent ce qu'il se passe depuis le début. C'était facile de leur expliquer », ajoute-t-elle. Selon nos informations, environ 70 rendez-vous étaient programmés dans ce centre de vaccination pour le premier jour de cette nouvelle campagne. « La question ne s'est pas Pas de tests antigéniques en pharmacie durant les jours fériés. Fériés sans tests en pharmacie LUXEMBOURG Le Syndicat des pharmaciens luxembourgeois (SPL) a annoncé jeudi que les pharmacies de garde ne réaliseraient pas de certifications de tests antigéniques rapides (TAR) durant les jours de fêtes de fin d’année, soit les 24, 25, 26 et 31décembre, ainsi que le 1er janvier. Le SPL rappelle que « la priorité absolue des pharmacies reste la dispensation des médicaments ». La liste des pharmacies qui réalisent des tests antigéniques rapides endéans leurs heures d’ouverture peut être consultée via le site, pharmacie.lu Les 5 à 11 ans sont vaccinés sur rendez-vous à Luxembourg, Esch-Belval et Ettelbruck. -PHOTO : VINCENT LESCAUT posée pour nous. Dès que c'était possible, j'ai pris rendezvous pour mon fils », témoigne une autre maman, pour qui il s'agit surtout d'un devoir de solidarité. « Ça ne me fait pas peur, je sais que je dois le faire », témoigne un enfant de 10 ans. « Pourquoi hésiter ? On LUXEMBOURG Dans son avis rendu jeudi suite aux nouvelles mesures anti-Covid, le Collège médical s’est exprimé en faveur d’une vaccination obligatoire. Les médecins estiment qu’un « large consensus » est ressenti au sein de la communauté Brûlé à cause de sa cheminée DUDELANGE Un habitant de Dudelange a été victime de graves blessures, mercredi soir, après un incendie provoqué en allumant sa cheminée. Le feu a pu rapidement être maîtrisé par les secours. Après avoir reçu les premiers soins sur place, la victime a été transportée à l'hôpital. leur fait des vaccins depuis qu'ils sont bébés sans se demander ce que contiennent les flacons », ajoute le parent de Luka, 11 ans. « Chacun a son opinion », lance la maman d’Ivana, 9ans. « Je suis contente d'avoir pu me faire vacciner », sourit sa fille. Favorables au vaccin obligatoire scientifique dans ce sens. Ils demandent aux autorités politiques de « l’imposer lors de la prochaine adaptation de la loi ». Le Collège ajoute qu' « il est d’avis que cette obligation vaccinale ne doit pas être sectorielle, mais bien générale ». Autre son de cloche un peu plus loin : « Ma petite fille ne veut pas du vaccin. On lui a laissé le choix », raconte une mamie venue pour son rappel. Le vaccin Pfizer utilisé pour les enfants contient un tiers de la dose administrée aux adultes. YANNIS BOUARABA « L'obligation ne doit pas être sectorielle, mais générale ». Des séjours excessifs en centre de rétention LUXEMBOURG Parmi les 3068personnes qui ont séjourné au centre de rétention du Findel depuis son ouverture en 2011, 366 étaient des mineurs (11,3%), note le rapport 2020 du contrôleur externe des lieux privatifs de liberté (CELPL), Claudia Monti. Cette dernière indique avoir pu identifier 30cas où la durée de séjour d’un mineur a « clairement dépassé » la limite légale (46 jours en moyenne), dans l’attente de son retour vers son pays d’origine. « Aucun ne semble avoir été retenu avec des membres de sa famille. Mais deux mineurs ont été retenus trop longtemps lors de deux rétentions successives », ajoutet-elle. La durée moyenne de séjour toutes classes d’âge confondues est égale à 34,5jours.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :