L'essentiel Luxembourg n°3275 6 déc 2021
L'essentiel Luxembourg n°3275 6 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3275 de 6 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : coup de chaud contre les mesures sanitaires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
2 Luxembourg LUNDI 6 DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Les réactions Lydie Polfer, bourgmestre « J'ai vu une masse violente, avec des gens pleins de fureur, de haine et de rage. Je n'avais jamais vu cela auparavant. Cela ne ressemble pas au Luxembourg ». Laurent Mosar, CSV « Nous demandons un débat à la Chambre sur cette manifestation non autorisée, avec le ministre Henri Kox. Ces manifestations nuisent aux commerçants, car les gens ont peur d’aller en ville ». Marche blanche silencieuse « Ce n’est qu’en restant pacifiques, solidaires et nombreux que nous pourrons vaincre la tyrannie et le néo-maccarthisme sanitaire qui s’installent au Luxembourg ». Fernand Kartheiser, ADR « L’immense majorité des manifestants étaient pacifiques. Je m'inquiète d’une radicalisation des deux côtés, entre ceux qui veulent toujours plus de mesures et ceux qui les dénoncent ». Déi Lénk (communiqué) « Nous condamnons les incidents émanant de provocateurs radicalisés issus pour partie d’une extrême droite venue de l’étranger. La police a su apaiser les tensions ». Le ton est monté dans l LUXEMBOURG Les mesures sanitaires ont été la cible de milliers de manifestants samedi, à Luxembourg. Un mouvement troublé par des incidents dans la capitale. « Ils nous avaient dit que tout rentrerait dans l’ordre lorsque 75% de la population serait vaccinée. On y est, et il y a encore des restrictions », lance Danielle. « Il n’y a aucune cohérence dans les mesures. J’ai le droit d’aller au supermarché, mais pas au sport », souffle Sofiane. Las, usés, en colère, plusieurs milliers de manifestants se sont réunis samedi dans la capitale pour dénoncer les mesures sanitaires en vigueur et le renforcement du CovidCheck. Ils étaient 2000, selon la police, davantage d'après nos représentants sur place. Le cortège était calme à son départ du Glacis et sur le trajet jusqu’à la Kinnekswiss, où deux rassemblements ont fusionné. Dans le défilé, certains 4 5 portaient le masque, d’autres non. « Chacun fait ce qu’il veut », avançait Claude, qui disait repousser la vaccination tant qu'il pouvait. « Je serai peut-être obligé pour ne pas perdre mon travail… ». D'autres étaient inflexibles. Si la majorité des participants se montraient pacifiques, quelques dizaines d'individus ont forcé les barrières de marchés de Noël, obligeant la Ville à les fermer. Des manifestants ont conduit la police à sécuriser les portes de la Chambre des députés ou sont montés sur le monument du Souvenir de la Gëlle Fra avec des banderoles assimilant les restrictions imposées aux non-vaccinés à l'Holocauste. Plus tard, le domicile du Premier ministre a été visé (lire cicontre). Des débordements qui ont troublé le rassemblement et ont été vivement dénoncés, en soirée, par des politiques et des membres de la société civile, notamment sous le mot-clé #etgeetdeckduer (c'est assez). JOSEPH GAULIERM, j ; -11I seejtirlee Fur N)Q5 KITS 7-0 os 0 0 LFS Ori Ritwm_, LES Ne vf)X. J -TOUS EN.e 11111F -'11iL,mimmrma- Les manifestants étaient pour la plupart pacifiques. Ils dénonçaient les me Des manifestants, entrés dans les marchés de Noël, ont protesté sur le monument du Souvenir de la Gëlle Fra. 2 Les slogans étaient variés, certains criant « liberté », d’autres allant jusqu'à comparer les mesures à l’Holocauste. 3 Des œufs ont été jetés contre le domicile de Xavier Bettel à Bonnevoie. 4 Deux cortèges se sont réunis à la Kinnekswiss. 5 Certains appelaient à l’union entre vaccinés et non-vaccinés. 6 La police a fait barrage devant la Chambre des députés. 2 6 -PHOTOS  : VINCENT LESCAUT/CLAUDE BIVER (3), TRAlE,Te_frt D F.N bok) 5) Sc) S bRceS e% aus LETS..',  : '
LUNDI 6 DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 a capitale sures sanitaires en vigueur et l'extension programmée du CovidCheck. 3 Un test par jour dans les écoles LUXEMBOURG De mercredi et jusqu'au 14 décembre, les élèves des cycles 2 à 4 du fondamental et des centres de compétences seront invités à réaliser chaque jour un autotest à l’école, via l'initiative « Lëtzebuerg test sech ». Au cycle1, les parents recevront cinq tests pour dépister leur enfant à domicile. La participation est soumise à la nouvelle attestation de consentement parental. LUXEMBOURG Alors que le rythme des vaccinations s'est intensifié la semaine passée, le ministère de la Santé lance sa semaine de la vaccination. De Xavier Bettel  : « Je ne peux pas accepter ce qu'il s'est passé » LUXEMBOURG Le domicile du Premier ministre à Bonnevoie a subi des jets d’œufs samedi en marge de la manifestation. Une voiture à proximité a été rayée. « Nous vivons dans un pays libre et démocratique où chacun peut s’exprimer. Ce qui s’est passé hier dans la ville, je ne peux et je ne veux pas l’accepter », a réagi Xavier Bettel via Twitter. Avant d'ajouter  : « La liberté d'opinion ne signifie pas que l'on peut effrayer les familles en prenant d’assaut les marchés de Noël, s’en prendre à des personnes d’un autre avis (...), minimiser l’Holocauste ». « En tant que Premier ministre, il est de mon devoir de garantir le bien-être du grand public. La démocratie ne peut pas être intimidée. Parce que la démocratie, c’est nous tous », a-t-il conclu. Enquête sur les incidents CovidCheck au travail le 15 janvier LUXEMBOURG Présenter son CovidCheck en arrivant au travail sera obligatoire à partir du 15 janvier, et jusqu’au 28 février au moins. Vendredi, suite Le 15 janvier, il faudra être testé, vacciné ou guéri pour aller sur son lieu de travail. Des pop-up de vaccination à travers tout le pays ce lundi à dimanche, les popup de vaccination gratuite et sans rendez-vous se multiplieront à travers le pays. De Differdange à Wiltz, en passant par Le dispositif de la police avait été renforcé samedi. -PHOTO  : EDITPRESS aux négociations avec les partenaires sociaux, les ministres Dan Kersch (Travail) et Marc Hansen (Fonction publique) ont confirmé que la règle 3G (vacciné, testé, guéri) s'appliquera. Toute personne la refusant ne pourra accéder à son poste de travail et sera contrainte de poser congé ou ne sera pas rémunérée. Un licenciement ou la perte des cotisations sociales est exclu. Les tests resteront payants, sauf en cas de première dose de vaccin. Le télétravail sera promu. Redange Ettelbruck ou Echternach, centres commerciaux, gares et marchés accueilleront des sites. Sites et horaires détaillés sur, impfen.lu LUXEMBOURG Barrières forcées au marché de Noël, dégradations au domicile du Premier ministre, tensions devant la Chambre des députés  : Henri Kox, ministre de la Sécurité intérieure, qui n'avait pas tenu à s'exprimer sur d'éventuels risques, a réagi hier aux incidents de la manifestation de samedi. Il a dénoncé l'attitude « d’une petite minorité qui a pratiqué du vandalisme et a effrayé la population ». Le directeur général de la police, Philippe Schrantz, a assuré que le dispositif policier « avait été renforcé en amont ». Il a rappelé l'importance de ne pas « surréagir en présence de familles ». Si masques et distanciation auraient dû être imposés, « faire respecter strictement ces mesures dans ce contexte est très difficile et peut se révéler contre-productif », a dit le ministre. Le dispositif pourrait être « modifié » à l'avenir. L'enquête ouverte doit cibler les auteurs et analysera de possibles « influences de l’étranger ». Vite lu Soutien à l'Allemagne LUXEMBOURG Luxembourg Air Rescue participe actuellement au transport des patients Covid en soins intensifs en Allemagne. Ils sont transférés en avion d'hôpitaux surchargés vers des cliniques d’autres États fédéraux. Une 3 e dose au Findel LUXEMBOURG Un quatrième centre de vaccination, uniquement pour la dose de rappel, va ouvrir dans le hangar de Luxembourg Air Rescue au Findel. Les vaccinations se feront sur rendezvous. La date reste à préciser. Test vers le Royaume-Uni LUXEMBOURG Dès mardi 5h (au Luxembourg), « toute personne de 12 ans devra présenter un test négatif (antigénique ou PCR) de moins de 48 heures pour aller au Royaume-Uni. Dans le sens inverse, il faut un test PCR au plus tard deux jours après l'arrivée et s’isoler jusqu’aux résultats.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :