L'essentiel Luxembourg n°3272 1er déc 2021
L'essentiel Luxembourg n°3272 1er déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3272 de 1er déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : le super-héros des enfants malades.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 1 ER DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU « Si je ne me fais pas vacciner, je ne pourrai plus travailler » LUXEMBOURG Ils étaient nombreux à recevoir leur première dose de vaccin, hier, après les nouvelles annonces de Xavier Bettel. L’attente était plus longue que d’habitude hier devant le centre de vaccination situé 70, Grand-Rue, dans la capitale. Une heure trente en moyenne. Au lendemain des annonces du gouvernement, renforçant le dispositif Covid- Check, l’étau s’est resserré sur les personnes non vaccinées. « Nous sommes arrivés à un point où on ne nous laisse plus vraiment le choix », témoigne Cédric, qui travaille dans la finance. L’homme de 34 ans, qui a contracté une forme légère du virus, estime que la vaccination n’est pas nécessaire dans son cas et qu’il n’a pas été convaincu par l’argumentaire du gouvernement. C’est finalement pendant sa pause-déjeuner qu’il a décidé La file d'attente s'est allongée depuis l'annonce des nouvelles mesures renforçant le CovidCheck. Avec CovidCheck, mais sans licenciement ? LUXEMBOURG Une personne de plus est décédée des suites du Covid-19, selon les chiffres publiés hier par le ministère de la Santé, LUXEMBOURG Partenaires sociaux et gouvernement se sont rencontrés hier pour évoquer l'application du CovidCheck (testé, vacciné ou guéri) dans toutes les entreprises en janvier. « Des entrevues constructives, entre acteurs ayant conscience de l'urgence et satisfaits d'être consultés », estimait le directeur de l'Union luxembourgeoise des entreprises (UEL), Jean-Paul Olinger. Les syndicats ont notamment demandé d'exclure tout licenciement en cas de refus du CovidCheck, avec des sanctions alternatives. L'OGBL sollicite une prise en charge des tests au moins dans certains cas. Pour l'UEL, il s'agit de mettre en place un dispositif « applicable, lisible et tenant compte des spécificités des secteurs ». Pour éviter des contrôles quotidiens multiples, faire connaître son statut vaccinal à son employeur serait possible. portant à 875 le nombre de victimes au pays. Les hospitalisations sont en hausse, avec 52 patients en soins normaux (+2) et douze en Le télétravail reste facultatif LUXEMBOURG En annonçant l'introduction du CovidCheck à partir du 15 janvier sur le lieu de travail, le Premier ministre, Xavier Bettel, a précisé que le télétravail restait optionnel. « Il a toujours été une recommandation, il n'y a pas de volonté de l’imposer ». Le chef du gouvernement a cité « des aspects négatifs, notamment au niveau psychologique » pour justifier son intention de ne pas l'étendre de manière obligatoire. « Il n’est pas la solution miracle ». Un décès et une légère hausse des hospitalisations soins intensifs (+2). Lundi, 171 cas positifs ont été recensés sur près de 3 000 tests et il y avait 4 387 infections actives. de se conformer aux nouvelles mesures. « Il nous protège des formes graves, mais il n'empêche pas la diffusion », ajoute-til, précisant n’avoir jamais été totalement opposé au vaccin. Ce qui n’est pas le cas de Claire, qui se veut toujours réticente. Employée de l’État, elle souffre de crises épileptiques et redoute les effets secondaires. « On nous met clairement la pression », lance-telle, dans la file d’attente. L’obligation du CovidCheck au travail semble être le principal motif d’incitation. « Il faut bien gagner son pain, non ? Je n’ai pas le choix, si je ne me fais pas vacciner, je ne pourrai plus travailler », explique Jean-François. Ce dernier n’est pas non plus convaincu par les nouvelles mesures. Il pointe la baisse d’efficacité des vaccins avec le temps. « Ils devront peut-être être mis à jour en raison des nouveaux variants », conclutil. YANNIS BOUARABA Visites limitées dans les hôpitaux CovidCheck et contrôle d'identité seront de rigueur. -PHOTO : EDITPRESS Les premières doses sont sans rendez-vous dans les centres. La 3 e dose sur rendez-vous LUXEMBOURG Alors que la demande de vaccination anti-Covid était très forte hier, au lendemain des annonces gouvernementales, le ministère de la Santé a annoncé de nouvelles règles pour les doses de rappel. Elles ne peuvent plus être administrées que sur rendezvous dans les centres de vaccination Victor-Hugo, Esch-Belval et Ettelbruck. La population adulte est priée d’attendre l’invitation par courrier. Dans ces centres, seule la première dose peut être administrée sans rendez-vous. Le rappel a lieu après six mois (Pfizer/Moderna), quatre mois (AstraZeneca) ou un mois (Janssen). LUXEMBOURG Dès aujourd'hui, les règles changent pour accéder aux hôpitaux. Désormais, un CovidCheck avec contrôle d’identité sera exigé à l'entrée. Désinfection des mains, port du masque, distanciation à 1,5 m restent imposés. Pour les visites, la Fédération des hôpitaux luxembourgeois précise qu'elles ne sont autorisées qu'entre 15 et 19h. Un visiteur maximum par patient pendant une heure par jour sera admis et seulement sur autorisation médicale. Des visites supplémentaires peuvent toutefois être admises dans certaines conditions (fin de vie, pédiatrie, maternité...).
MERCREDI 1 ER DÉCEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Le gouvernement prépare sa mue LUXEMBOURG Ils seront trois ministres à quitter leur fonction début janvier. L’exécutif devra s’adapter. Le gouvernement va changer de visage d'ici janvier, lorsque trois ministres feront leurs valises. Si les rumeurs enflaient depuis quelques jours pour les socialistes Dan Kersch (vice- Premier ministre, ministre des Sports et ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire) et Romain Schneider (ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural et ministre de la Sécurité sociale), l’annonce hier du départ de Pierre Gramegna (ministre des Finances) a pris tout le monde de court. « Ce sont des raisons personnelles qui l’ont poussé à Braqueur en fuite RODANGE Une épicerie de la rue du Commerce, à Rodange, a été braquée par un individu qui s’est enfui avec la caisse, hier, vers 11h. L’homme a menacé l’employé avant de mettre l’argent dans un sac. Vêtu de noir, il est parti à pied. Plusieurs braquages ont été recensés ces derniers jours dans le sud du pays. PUB Pierre Gramegna, Dan Kersch et Romain Schneider sont sur le départ. quitter son poste », explique son parti. « Seule une poignée de personnes étaient dans la confidence », dit un membre du DP. Il assure que ce départ « ne cache aucun différend politique ». Le remplacement n’aurait pas encore été décidé, soulignant l’aspect imprévu de l’événement. Interrogé, l’intéressé « ne veut pas donner d’interview pour le moment ». Rien à voir avec le LSAP, qui a tout annoncé hier. Dan Kersch et Romain Schneider seront remplacés poste pour poste par Georges Engel et Claude Haagen. Romain Le quartier de la Gare a la parole LUXEMBOURG En amont d'une « réunion d'échange » très attendue entre les représentants de la ville de Luxembourg et les riverains du quartier de la Gare aujourd'hui, à 18 h 30, au hall omnisports de la Gare, le Syndicat national de la police grand-ducale (SNPGL) a pris position. Lors de son assemblée générale, le président du syndicat, Pascal Ricquier, a estimé sur RTL que « l'amélioration de la présence et la visibilité des policiers à la Gare » s'est faite au détriment des effectifs de transport de détenus puis des commissariats locaux. 450 personnes inscrites pourront s'exprimer. Une traduction en français et anglais sera disponible. Alain Kinsch favori pour la succession Pierre Gramegna ayant annoncé sa démission, le gouvernement va devoir lui trouver un successeur. Si les responsables du DP affirment officiellement que la recherche d'un remplaçant n'a pas débuté, plusieurs noms sont évoqués dans les cercles proches du pouvoir et du parti libéral. Le nom d'André Bauler, président de la commission Finances et très en pointe sur ces sujets, paraît naturel. L'hypothèse d'un remaniement a aussi été évoquée, avec Claude Schneider va quitter la vie politique, tandis que Dan Kersch restera député. Yves Cruchten, actuel président du parti, deviendra chef de fraction. Une source gouvernementale relève que dans le cas de ce triple départ, « il s’agit de décisions personnelles, comme Meisch, actuel ministre de l'Éducation nationale, qui hériterait du portefeuille des Finances. Mais c'est un autre profil qui tient la corde, selon les informations de « L'essentiel »  : il s'agit d'Alain Kinsch, membre du Conseil d'État et administrateur d'Arrival. Il est connu pour avoir occupé le poste de Country Manager Partner pendant plus de dix ans chez Ernst & Young. Son entrée au gouvernement avait déjà été évoquée par le passé, sans se concrétiser. cela peut arriver à des employés d’entreprises », tout en relativisant l’impact politique : « Nous ne savons pas encore comment nous allons nous organiser, mais les projets vont continuer, avec des personnes qui se connaissent ». JOSEPH GAULIER La question de la sécurité sera évoquée ce soir. -PHOTO : VINCENT LESCAUT AUXSOINS INTENSIFSSATURÉS impfen.lu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :