L'essentiel Luxembourg n°3271 30 nov 2021
L'essentiel Luxembourg n°3271 30 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3271 de 30 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : le septième ballon d'or de Lionel Messi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI 30 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Les réactions Claude Wiseler, CSV « Le gouvernement a dû réagir à la situation, c'est bien normal. Les passes au travail et dans les loisirs sont logiques, mais j'attends de voir le détail des textes, comment cela s'appliquera dans la vie privée ». Fernand Kartheiser, ADR « Il est inacceptable que l'État continue de s'immiscer dans la vie privée des gens. Nous ouvrons une brèche. De plus, je suis pour la vaccination, mais la pression sur les non-vaccinés devient trop forte ». Myriam Cecchetti, déi Lénk « Nous sommes contre la vaccination forcée, là on s'en rapproche. Nous préférons miser sur l'information. Mais il est vrai que le gouvernement n'avait plus vraiment le choix. Des questions éthiques se posent ». Sven Clement, Pirates « Le gouvernement adopte une réponse répressive, plutôt que de miser sur davantage de tests. Devoir payer pour aller travailler est inacceptable et cela va peser sur les ménages les plus modestes ». LUXEMBOURG « La situation est grave, mais le gouvernement a pris ses responsabilités », ont réagi les syndicats, hier. Nora Back, présidente de l'OGBL, « approuve cette position claire », et « même si elle n'est pas pour l'obligation vaccinale, elle se fie à l'avis des scientifiques ». Patrick Dury, du LCGB, acte « une décision très dure qui affecte notre vie de tous les jours, et qui aboutit à des restrictions pour les personnes La pression va encore monter d'un cran sur les non-vaccinés LUXEMBOURG Les mesures annoncées hier vont obliger les non-vaccinés à se faire tester pour travailler et les priveront d'accès aux loisirs. Il n’est toujours pas question d'obligation vaccinale, mais les mesures annoncées hier ressemblent à un sacré coup de pression. À partir du 15 janvier, l’incitation s’exercera sur le lieu de travail, avec « la mise en place du CovidCheck obligatoire », alors qu’elle n’est que conseillée depuis le 1er novembre, a indiqué Xavier Bettel (DP), Premier ministre. Les salariés devront alors être vaccinés, guéris ou testés négatif. Sachant que la durée de validité des tests devrait être réduite dès cette semaine (48 heures pour les tests PCR, VERNEMEN -r)-DUCHÉ Les syndicats sont optimistes avant la réunion prévue ce mardi. Le CovidCheck sera imposé au travail non vaccinées ». Pour Nora Back, il va falloir que « le gouvernement assume ses décisions ». Et cela dès ce mardi, où une réunion est prévue avec les partenaires sociaux pour « organiser dans le détail le CovidCheck sur le lieu de travail ». « Nous attendons beaucoup de clarifications », glisse Nora Back. « Différentes pistes existent et je pense que l’on pourrait trouver un accord », renchérit Patrick Dury. Xavier Bettel a annoncé un net renforcement du CovidCheck. 24 heures pour les antigéniques), cela fera exploser le budget dépistage des non-vaccinés. Des discussions sont en cours avec les partenaires sociaux (lire ci-dessous), mais Xavier Bettel a prévenu que « s’ils ne soutiennent pas la mesure, ce n’est pas grave, il faudra la faire de toute façon ». Les non-vaccinés ne pourront par ailleurs plus participer « On va devoir jouer à la police » Seuls les vaccinés ou guéris pourront aller au restaurant. Rappel avancé pour AstraZeneca LUXEMBOURG Les personnes ayant reçu deux doses du vaccin d’AstraZeneca se verront proposer une dose de rappel au bout de quatre mois, au lieu de six pour les autres vaccins. La durée reste de LUXEMBOURG Si elle s’attendait à des restrictions, la Fédération Horesca n’était pas enchantée hier de l’annonce de l’instauration du régime 2 G (vacciné ou guéri) dans les cafés, hôtels et restaurants comme dans les autres loisirs. « On aura encore moins de clients », assurait François Koepp, le secrétaire général. Le secteur était aussi perplexe sur l'obligation d'effectuer des contrôles d’identité lors du CovidCheck. « On va devoir jouer à la police », poursuivait-il. Pour l'horesca les efforts demandés doivent s'accompagner d'aides. Avec un retour espéré au régime de juin 2021 concernant les pertes (90% pour les petites entreprises, 75% pour les grandes) et 50% des heures pour le chômage partiel. six mois pour ceux qui ont reçu AstraZeneca puis un autre vaccin. Par ailleurs, la troisième dose reste facultative à ce stade, a précisé le gouvernement, sans exclure un changement dans les semaines à venir. à des loisirs, puisque ces activités seront soumises à la règle « 2G » (vaccinés ou guéris, selon l’abréviation en luxembourgeois). « Les tests ne fonctionneront plus », confirme le Premier ministre. L’application CovidCheck sera actualisée avec deux sections professionnelle et loisirs. Contre les faux passes sanitaires, ou prêtés par un ami, les organisateurs pourront demander une pièce d’identité, sans passer par la police. Sans quoi, l’accès sera refusé. Paulette Lenert, ministre de la Santé, a évoqué « une distribution d’autotests » en décembre. Chaque foyer recevra un bon pour en récupérer cinq. Une grande journée de tests est prévue dans tout le pays, afin d’avoir une idée de la circulation du virus. JOSEPH GAULIER Vite lu Huit nouveaux décès LUXEMBOURG Huit personnes ont succombé au Covid entre vendredi et dimanche. 1 360 résidents ont été testés positifs au cours du week-end. À l'hôpital, 50 patients sont en soins normaux et dix en soins intensifs. Cluster dans un Cipa LUXEMBOURG La Fondation Jean- Pierre Pescatore, un Centre intégré pour personnes âgées de la capitale, connaît un cluster. Huit résidents et un membre du personnel ont été testés positifs. Cafés en infraction DUDELANGE Parmi une centaine de contrôles la semaine passée, la police a relevé des infractions au CovidCheck dans quatre établissements horeca de Mondorf et Dudelange.
Il vous reste encore une vis ? Bienvenue au club. IKEA Family – Les accidents, ça arrive àtout le monde. En tant que membre, vous pouvez échanger tout article endommagé pendant le transport ou l’installation. Rejoignez IKEA Family sur IKEA.be pour profiter de l’assurance Oops et de bien d’autres avantages ! I KEA Inter IKEA Systems B.V. 2021



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :