L'essentiel Luxembourg n°3268 25 nov 2021
L'essentiel Luxembourg n°3268 25 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3268 de 25 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : le gang des Dalton nargue la police.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI 25 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Raccourcir le délai du rappel ? LUXEMBOURG Les Pirates voudraient un rappel gratuit de la vaccination Covid plus rapide. Il est prévu que ce booster, annoncé par le gouvernement, soit injecté six mois après la dernière dose. Or, une étude montre que certains vaccins, en particulier l’AstraZeneca, perdaient en efficacité avant. Si les résultats de l’étude sont confirmés, les députés Pirates demandent à ce que le délai pour les vaccinés avec Astra- Zeneca passe à quatre mois. Chaînes d'infections dans des écoles DUDELANGE Des classes de cycle 2 de l'école Boudersberg de Dudelange et du Centre scolaire Raoul- Follereau, à Rambrouch, ont subi des clusters la semaine passée. Chacune a Des soignants crient en silence LUXEMBOURG Cejeudi,à midi,desblousesblanchesdu paysobserverontuneminute desilencepourappelerla populationàlasolidarité. Mi-novembre, des soignants du Centre hospitalier du Nord (CHdN) avaient lancé un appel à la solidarité. Il se prolongera ce jeudi, à midi, devant les hôpitaux du pays lors d'une « minute de silence des blouses blanches ». Née à l'étranger, l'action s'étend au Luxembourg et doit se répéter toutes les deux semaines. Du CHL aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS), du Centre hospitalier Emile Mayrisch (CHEM) au CHdN, en passant par le Rehazenter, le CGDIS ou la Croix-Rouge... ceux qui affrontent le Covid au quotidien veulent « se faire entendre ». Et que la « majorité silencieuse » le soit aussi. En écho aux Marches blanches qui dénoncent les mesures sanitaires, ils veulent les « défendre » et « promouvoir la Jamais cette année il n'y avait eu autant d'infections. -PHOTO : EDITPRESS été confrontée à six cas de Covid et a été placée en quarantaine. Quatorze élèves et un enseignant issus de deux classes ont par ailleurs été touchés à l'école Chemin Rouge, de Sanem. Devant les hôpitaux et institutions de soins, les soignants observeront à midi une minute de silence. vaccination, unique moyen de nous débarrasser de cette pandémie », dit le Dr Marco Klop, anesthésiste-réanimateur aux HRS. Aux limites de leurs forces, « dans un secteur souffrant d’un manque chronique de ressources humaines », ils veulent « sensibiliser l'opinion sur la situation critique qui se profile ». Car des lits « bloqués » Les aides à l'horeca prolongées LUXEMBOURG Le gouvernement a décidé de prolonger de deux mois deux types d'aides exceptionnelles octroyées à l'horeca, l'événementiel, la culture et le divertissement, ainsi que le tourisme. Ainsi, ces secteurs pourront continuer à bénéficier de l’aide de relance ou de l’aide par le Covid entraîneraient des reports d'interventions. Une « perte de chance » pour des patients qui « pourrait être évitée », insiste-t-il. Pour son homologue du CHdN, Tom Manderscheid, « il s'agit de remercier tous ceux qui participent aux mesures sanitaires, les soutiennent et se font vacciner. Avec 0,8% des Plus de 500 cas et une vague qui se confirme aux coûts non couverts jusqu'au 31décembre2021, « date limite permise par la législation européenne », précise le ministère du Tourisme. Ce dernier ajoute que « cette rallonge pèse pour 95millions d’euros pour l’aide de relance et 164millions pour les coûts non couverts ». infectés qui arrivent aux soins intensifs, on sera sûrement dans lam... d'ici peu. Le travail avec les patients Covid est fatigant, lourd de précautions. On entend "c'est votre job ! ". C'est vrai mais on peut attendre une certaine solidarité face à l'énorme charge de travail. Je fais 50% de plus de gardes à l'hôpital ». NICOLAS MARTIN LUXEMBOURG C'est un chiffre record pour 2021. 556cas positifs au Covid-19 ont été répertoriés hier sur 4780 tests, selon le ministère de la Santé. La hausse des infections se confirme et le taux de positivité a doublé en un jour (11,64% contre 5,46%). 48patients étaient hospitalisés (+9), dont onze en soins intensifs (-2). Du 15 au 21 novembre, 18 088doses de vaccin ont été administrées, dont 2924 premières doses et 11 156rappels. Si 1 897 nouvelles infections ont été recensées, les non-vaccinés avaient plus de deux fois plus de risques d’être infectés que ceux avec un schéma vaccinal complet, qui représentaient 77% des plus de 12ans. À l'hôpital, 20patients sur 39 en soins normaux et quatre sur dix en soins intensifs n’étaient pas vaccinés. 3 320 personnes étaient en isolement (+22%) et 7329 en quarantaine (+82%). Des livraisons sont déjà prévues. Les vaccins pour enfants attendus LUXEMBOURG Alors que le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA) est attendu cette semaine, le Luxembourg se prépare à proposer le vaccin anti-Covid aux 5-11 ans. Le Haut-Commissaire à la protection nationale, Luc Feller, a indiqué à 100,7 que le pays devait recevoir de Pfizer en décembre 18000doses pour enfants, qui représentent un tiers de la dose adulte. Les vaccinations, volontaires, auraient lieu en priorité chez les pédiatres et les médecins. Nouvelle appli face à la fraude LUXEMBOURG Les services informatiques de l'État terminent la nouvelle version de l'application CovidCheck. Elle devrait être disponible aujourd'hui, a indiqué le gouvernement. La mise à jour doit permettre de rendre inefficaces les faux certificats qui circulent.
JEUDI 25 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 « C'est ma faute si papa tape maman ? » LUXEMBOURG Parmi les victimes de violences conjugales, les enfants, qui voient ou entendent les coups à la maison. PUB Belle Etoile SHOPPING CENTER% 01w Ili iir Parfois cibles des coups eux aussi, les enfants sont dans tous les cas des victimes collatérales. En 2020, la police est intervenue 943 fois dans le cadre de violences domestiques, procédant à 278 expulsions de conjoints violents. Une affaire de couple, mais avec, souvent, des enfants au milieu. Parfois cibles des coups eux aussi, et dans tous les cas victimes collatérales. L’an passé, 526 enfants ont été pris en charge par le service PSYea de l’association Femmes en détresse. Un service où six psychologues et une éducatrice pansent les plaies ouvertes. « Chaque enfant réagit différemment en fonction de son âge, sa perception, du climat familial. On préserve leur sécurité tout en débloquant la parole », explique Christophe Cardoso, l’un des psychologues. « C’est ma faute si papa tape maman ? Pourquoi ça nous arrive à nous ? Mon papa va aller MIDNIGHT SHOPPING Animations et musique live à àpartir de 19h *** there ! belle-etoile.lu Black Friday en prison ? »  : les questions des enfants nourrissent l’échange psychologique, base de la reconstruction. « Nous sommes là pour donner des clés à l’enfant », glisse Christophe Cardoso. On l’aide à relativiser quand il se sent responsable, on lui explique quand il est dans le déni. Soigner tous les maux est utopique, mais écouter et rassurer les enfants PROMOS EXCLUSIVES DU VENDREDI 26 AU DIMANCHE 28 NOVEMBRE OUVERT CEDIMANCHE de 10h à19h J Découvrez tous les détails sur be.lu ovieN mg l ! gee 26 NOVEMBRE OUVERT JUSQUE MINUIT sont des leviers que le Luxembourg a renforcés. « Nous suivons un enfant d'un entretien à une dizaine, de deux à six mois. Dans certains cas, plus rares, pendant un an et demi ». Au Grand-Duché, il n’existe pas de profil type de famille concernée par les violences domestiques. « Il y a aussi des enfants qui gèrent cela très bien, note encore Christophe Cardoso. C’est une idée reçue de les imaginer fragiles quand ils arrivent ». Point qui fait débat, dans le cadre d’une expulsion de quatorze jours, le parent violent ne peut pas entrer en contact avec son conjoint, mais peut continuer à voir ses enfants. Toute la difficulté de distinguer le lien physique et le lien affectif. « Pourquoi papa est parti ? », c'est aussi une question qui résonne souvent dans les bureaux de PSYea. NICOLAS CHAUTY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :