L'essentiel Luxembourg n°3267 24 nov 2021
L'essentiel Luxembourg n°3267 24 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3267 de 24 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : pas facile la vie de sosie !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MERCREDI 24 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Le don juan luxembourgeois, beau parleur et vrai escroc LUXEMBOURG Un homme de 31 ans a été condamné au Luxembourg et en France pour avoir volé des femmes séduites sur Internet. Opérer en sous-marin pour capter le maximum de proies. C’est ainsi que pourrait être résumé le procédé malicieux d’un Luxembourgeois de 31 ans, aussi séducteur que menteur. L’homme a été condamné jeudi dernier à quinze mois de prison avec sursis et 1 500 euros d’amende par le tribunal de Luxembourg pour avoir volé et escroqué quatre femmes. Le mode opératoire dak envie d'une ronronne L'homme est inscrit sur les sites de rencontre et sur Instagram. Les mesures prolongées en prison SCHRASSIG Le nombre de détenus positifs au Covid à Schrassig est passé à 23, a indiqué hier l'Administration pénitentiaire. Les mesures sanitaires prises début novembre sont prolongées jusqu'au 7décembre inclus. Les activités avec des intervenants externes sont annulées, les visites limitées à deux visiteurs. était bien rodé : draguer des jeunes femmes sur les applications de rencontre, les séduire, puis profiter des moments de tendresse pour photographier leur carte bancaire afin de les voler par la suite. Chambres d’hôtel, voyages, le « Casanova » du Luxembourg a escroqué plus de 4800euros à ses victimes en 2017. Et il n’en était pas à son coup d’essai. Fabien avait déjà été condamné par le tribunal de Strasbourg en septembre à deux ans de prison, dont un avec sursis, et 5 000 euros d’amende pour 36 escroqueries, deux tentatives de vol et 17vols en France entre 2016 et 2019. Il a plaidé la repentance, mais, selon des témoignages, il continuerait d’opérer avec une technique adaptée. « Désormais, il se débrouille pour que la fille paie pour lui, glisse une victime de ses manipulations. C’est un joli garçon et un sacré beau parleur. Un professionnel ! ». « À chaque fois que je le croise, il est avec une fille différente », poursuit une autre jeune femme. Depuis plusieurs jours, des filles qu'il a tenté de séduire font circuler un message d'avertissement sur les réseaux sociaux. Pour que d'autres ne tombent pas dans le piège... THOMAS HOLZER Les bons à 5 euros vont perdurer CovidCheck au marché de Noël ESCH-SUR-ALZETTE Ouvert depuis vendredi, le marché de Noël d'Esch-sur-Alzette, place de l'Hôtel-de-Ville, passe aujourd'hui sous régime Covid- Check, a annoncé la commune hier. Elle justifie la mesure par « l'afflux d'une énorme foule » lors du premier week-end. Deux accès seront proposés à cet Escher Krëschtmoart. Les règles sanitaires et le port du masque restent de mise. Le marché de la capitale (déjà sous CovidCheck) s'adapte aussi : au Knuedler sera proposé un contrôle avec remise du bracelet, qui permettra de limiter les files d'attente sur les différents sites. L'événement a attiré 39000personnes par jour en moyenne ce week-end. Enfin, à Differdange, le cortège de la Saint-Nicolas a été annulé mais pas sa venue au centre-ville. Le marché de Noël d'Esch a été inauguré le week-end dernier. LUXEMBOURG La politique des tests pas chers (5 euros pour les titulaires d’un bon) dans la capitale n’est pas remise en cause. « Nos bons sont valables jusqu’en décembre, à moins que des décisions gouvernementales soient prises, explique la bourgmestre, Lydie Polfer. Mais cela n’a pas l’air d’être le cas ». Le centre de tests et de vaccination va même se déplacer dans un espace plus grand que celui de la Grand-Rue, qui a pratiqué 37628tests depuis mai. Vite lu 159 nouvelles infections LUXEMBOURG 159 cas de Covid-19 ont été recensés hier sur 2 913 tests, mais aucun décès. Le total reste à 862 depuis le début de la pandémie. 49 patients sont à l'hôpital, dont treize en soins intensifs (+3 en 24 heures). Live sur la vaccination LUXEMBOURG Le ministère de la Santé organise demain, à 17 h sur Facebook, un live questions-réponses exclusivement en portugais, dédié à la vaccination contre le Covid-19., urlr.me/hgkZH Les élèves pas listés LUXEMBOURG D'après la loi, le statut vaccinal des élèves n'est connu que des autorités sanitaires, indique le ministre de l'Éducation nationale. Des listes d'élèves vaccinés ne devraient pas exister. Cluster dans une école à Belvaux BELVAUX « Quatorzeinfections - treize élèves et un enseignant - ont été détectées la semaine passée à l'école fondamentale Roudewee, à Belvaux », relate Philippe Kloos, de la Direction de l’enseignement fondamental, région de Sanem. Plusieurs classes sont concernées : « Deux sont en quarantaine "sans dérogation de sortie" et quatre "avec dérogation de sortie" ». Enquêtes sur deux cas de fraude Prison et amende peuvent être encourues en cas de falsification. LUXEMBOURG Le parquet a ouvert des enquêtes sur deux cas de certificats Covid faussés, a indiqué Jean-Claude Schmit, directeur de la Santé, à 100,7. Des informations confirmées par les autorités judiciaires. Le premier cas serait celui d'un agent de santé suspecté d'avoir certifié un test PCR négatif fictif. Le second cas concerne un centre de vaccination où une personne aurait réussi à produire un faux QR Code.
MERCREDI 24 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Un âge maximum pour adopter ? LUXEMBOURG Faut-ilfixerun âgelimitepouradopter,ouun écart maximal avec l'enfant ? Le sujet est à l'étude. PUB 1 Belle Etoile SHOPPING CENTER L’âge moyen des actuels candidats à l'adoption est de 39-40 ans, les enfants arrivent eux au Luxembourg à 30 mois en moyenne. « On cherche des parents pour les enfants, pas des grands-parents ». Chef du service de l’adoption au ministère de l’Éducation nationale de l’enfance et de la jeunesse (MENJE), Suzette Nies admet que la question de l’âge des personnes souhaitant adopter mérite d’être posée. « Nous avons des demandes de personnes vraiment âgées. Cela peut poser problème », confirme une employée d’un organisme d’adoption agréé. Dans le cadre de la réforme de l’adoption, le ministère de la justice a saisi la Commission nationale d’éthique (CNE) à ce sujet. Faut-il créer un âge limite ? À ce jour, la loi n’en prévoit pas. Selon le Code civil, l’adoption peut être demandée par toute personne de plus de 25 ans. Si l’adoption simple ou Animations et musique live à àpartir de 19h *** there ! belle-etoile.lu plénière est demandée par deux conjoints, l’un doit avoir au moins 25ans, l’autre au moins 21ans. L’écart entre l’adoptant et l’adopté doit être, Black Friday MIDNIGHT SHOPPING Dix enfants dans leur famille en 2021 Au Luxembourg, 42 couples et trois célibataires sont en procédure d'adoption. Elle dure en moyenne trois à cinq ans. La crise sanitaire a perturbé les adoptions internationales. En 2020, douze enfants ont pu être recueillis par leur famille. Huit venaient d’Afrique du Sud (3), de Bulgarie (2), du Vietnam (2) et de Corée du Sud (1). Quatre ont été adoptés suite à des accouchements anonymes au Grand-Duché. Jusqu'ici, en 2021, dix ont été accueillis. Trois du Vietnam, deux de Corée du Sud, quatre d'Afrique du Sud et un au niveau national. sauf exception, d'au moins dix ans pour adopter l’enfant de l’autre conjoint, et sinon de quinze ans. L’âge moyen des candidats actuels est de 39- PROMOS EXCLUSIVES 1 OUVERT Iti"V 26 NOVEMBRE OUVERT JUSQUE MINUIT 40 ans. Pour la CNE, « l’objectif premier doit être de donner une famille à un enfant et non l’inverse ». Et même si la parentalité adoptive « intervient souvent plus tard », il importe « de respecter un décalage naturel des générations ». Sans oublier les risques éventuels liés l’adoption tardive (maladies invalidantes, voire décès prématuré, ressources éducatives et pédagogiques…). La CNE préconise « un écart d’âge indicatif entre adopté et adoptant au lieu d'une limite d’âge maximale ». L’Allemagne a retenu 40 ans, la Belgique 45. Une dernière piste, proche du cycle biologique, qui séduit au Luxembourg. Mais pour Suzette Nies, il ne faut pas « un cadre trop rigide pour ne pas devoir refuser des adoptions intrafamiliales ou de fratries ». NICOLAS MARTIN DU VENDREDI 26 AU DIMANCHE 28 NOVEMBRE OUVERT CEDIMANCHE de 10h à19h Découvrez tous les détails sur be.lu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :