L'essentiel Luxembourg n°3265 22 nov 2021
L'essentiel Luxembourg n°3265 22 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3265 de 22 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : l'ambiance de Noël est de retour à Luxembourg.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Musique LUNDI 22 NOVEMBRE 2021/LESSENTIEL.LU Autres sorties Elbow INDÉ Retrouver la voix de Guy Garvey demeure une sensation réconfortante. Le chanteur anglais à la voix feutrée emmène Elbow sur un neuvième album chaleureux et organique, enregistré dans les conditions du live. « Flying Dream 1 » Disponible (Polydor). Sting POP Après avoir revisité ses classiques sur « My Songs », Sting revient à ses premières amours avec son premier album rock depuis « 57th & 9th » il y a cinq ans. La voix de l’artiste britannique est mise en avant sur ce 15 e o- pus, porté par les singles « If It’s Love » et « Rushing Water ». « The Bridge » Disponible (A&M) Vianney POP Déjà triple disque de platine, « N’attendons pas » bénéficie, alors que le Français est en tournée, d’une réédition qui offre sept titres inédits, dont deux duos avec Ben Mazué et Mentissa, révélée par « The Voice ». « N’attendons pas » (Deluxe) Disponible (Tôt ou tard). Le rappeur a sorti son 4 e opus. La pop de Biolay en pole position POP Il y a un an, il tentait de démarrer sa tournée avec deux concerts par soir, du fait de la Le Français négocie les virages et fonce de succès en succès. jauge autorisée. Cette fois, Benjamin Biolay a pleinement lancé la tournée « Grand Prix », qui fait escale au Grand-Duché. Le neuvième album du chanteur et musicien français, l’un des plus accessibles de sa riche discographie, a rencontré un vif succès dès sa sortie en juin 2020, avec un disque de platine à la clé. Porté par les singles « Comment est ta peine ? » et « Comme une voiture volée ». Benjamin Biolay Ce soir, 21h, à la Rockhal, à Esch-Belval. Entrée : 41 euros. Pluie de stars aux NRJ Music Awards AWARDS La cérémonie faisait son grand retour samedi soir à Cannes en présence d’une jolie brochette de stars. Adele, Ed Sheeran et Coldplay avaient ainsi répondu présent. Ed Sheeran, qui a chanté deux fois, a également remporté deux trophées, à l’instar de Coldplay et Vitaa et Slimane. Enfin, Eva a reçu le trophée de la meilleure artiste francophone. Il remet les pendules à l’heure : à l’aube de ses 40 ans, OrelSan rembobine son passé, colle à l’époque et envisage demain. Parmi sa nouvelle collection de joyaux, on trouve « Manifeste » et « L’odeur de l’essence » dans une veine de chroniques sociales et politiques. « Manifeste » est un morceau de bravoure de sept minutes sur une manifestation qui tourne mal, à la belle écriture cinématographique. Il en parle d’abord comme d’une « pure fiction ». Mais ce sont bien des Au vert pour pouvoir bosser sur son album RAP L’Australien The Kid Laroi a enchaîné les tubes depuis un an. Comme « Stay », classé en 5 e place des titres les plus écoutés au Luxembourg sur Spotify. Conséquence, il a pu s’accorder récemment une semaine de vacances. Le rappeur de 18 ans a profité de cette courte pause pour prendre une décision importante, qu’il a communiquée la semaine passée sur Instagram. « J’ai décidé que je dois m’éloigner de tout pour me concentrer sur le prochain projet : mon premier album. Vous allez me manquer, mais je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire pour que je puisse vous offrir la meilleure musique possible », a-t-il écrit. Pour appuyer sa prise de décision, The Kid Laroi a effacé tout le contenu de son compte Instagram pour ne laisser que son message, qu’il termine avec ces mots : « Je serai bientôt de retour, promis ». Maître du temps, OrelSan peut envisager l’avenir RAP Le rappeur français de 39 ans poursuit sa saga avec « Civilisation », quatrième opus traversé par la question de transmission. The Kid Laroi sera le 13 avril prochain à la Rockhal.fragments de réalité qu’il sculpte. Et puis il y a le premier single sorti, « L’odeur de l’essence », tacle imparable au cocktail polémique/extrémisme/outrance servi dans certains débats autour de la campagne présidentielle. L’apocalypse est là, déjà, entre le suicide d’un professeur de musique qui surgit dans « La quête », tout comme le désastre écologique et l’exploitation humaine en pointillé dans « Baise le monde ». Sa grande question est : « Qu’est-ce que tu vas transmettre à tes enfants ? "Civilisation", c’est la société qui m’entoure et ce que je peux apporter ». « Apprendre à désapprendre », scande-t-il en réponse dans « Civilisation » où transpire aussi l’envie d’une descendance. Musicalement, il laisse déjà un bel héritage. Sur « Dernier verre », il s’offre une collaboration avec Pharrell Williams. Mais l’album n’a pas qu’un côté sombre. Humour et autodérision sont toujours là, comme sur le feu d’artifice « Casseurs Flowters Infinity » avec son complice Gringe. Et le disque s’achève sur une approche constructive de l’avenir. Un opus entre « ombre et lumière », comme il le chante dans le premier et dernier titre, « Shonen » et « Civilisation ». Comme une boucle qui marque l’heure du bilan et des perspectives. OrelSan « Civilisation », disponible (Wagram).
Sur mycar.lu, Lucie atrouvé son électrique, en un clic ! Et toi, tu cherches quoi ? Ab EASY FIND. HAPPY DRIVE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :