L'essentiel Luxembourg n°3247 26 oct 2021
L'essentiel Luxembourg n°3247 26 oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3247 de 26 oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : spectaculaire sauvetage sur la Moselle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg MARDI 26 OCTOBRE 2021/LESSENTIEL.LU Les mesures ont grevé le budget LUXEMBOURG Les dépenses de l'État en 2020 ont excédé de 1,3milliard d'euros ce qui était prévu dans le budget définitif, note la Cour des comptes. Cela tient à l'ampleur des mesures de lutte contre la crise du Covid-19, qui ont nécessité des emprunts obligataires. L'institution demande au gouvernement de procéder à un suivi régulier des mesures de soutien, en précisant les montants et la durée de leurs effets. En 2020, l'État avait dû prendre des mesures très coûteuses. Les vaccins remboursés à 100% LUXEMBOURG Le président de la Caisse nationale de santé (CNS), Christian Oberlé, a assuré hier au micro de RTL que les vaccins anti-Covid seraient Vite lu Le Impf-Bus en tournée LUXEMBOURG Annoncé par la ville de Luxembourg pour inciter à la vaccination, le Impf-Bus de la capitale a débuté sa tournée hier. Le bus sera ce mardi au stade Achille-Hammerel. Prochaines dates sur, bit.ly/3baHMHg Pas plus de cas Covid LUXEMBOURG Au total, douze tests positifs au Covid ont été répertoriés dimanche, 154 samedi et 193 vendredi, des chiffres stables par rapport aux semaines précédentes. Le nombre d'hospitalisations augmente, à 27. Les partenaires réunis MONDORF-LES-BAINS Les partenaires sociaux évoqueront demain les défis de l'assurance maladie-maternité, lors d'une quadripartite. Ils débattront de la situation financière, notamment l'impact financier de la crise. bien remboursés à 100%. Pour les patients qui ont vu leur consultation dédommagée à 80%, Christian Oberlé a assuré une compensation rapide. « Les gens en ont marre de cette pandémie, nous aussi » LUXEMBOURG Une vague d'infections est-elle possible cet hiver malgré 75% de vaccinés ? Épidémiologiste à la Direction de la Santé, Joël Mossong explique. « L'essentiel »  : Pourquoi doit-on craindre une vague avec 75% de vaccinés ? Joël Mossong : On sous-estime même sûrement le taux de vaccination. Avec les résidents vaccinés hors du pays (étudiants...) on est peut-être à 20% de non-vaccinés. Cela représente 130 000 personnes. Ce n'est pas négligeable. Si elles ont des contacts, ce peut être le début d'une vague. Doit-on s'y préparer ? Il y a beaucoup d'inconnues (contacts, gestes barrières...). Nous sommes loin des chiffres de l'an passé à la même période, ce qui laisse croire que le vaccin a un fort impact, mais les mesures ne sont pas les mêmes, c'est dur de savoir. Soirées à rallonge en boîte ESCH-BELVAL Une discothèque à Esch-Belval a été prise en flagrant délit de non-respect de l’heure de fermeture, deux soirs de suite, indique la police. Dimanche soir, peu après 1h, l’heure de fermeture a été contrôlée, expliquent les forces de l’ordre. À l'arrivée des Ils réclament des tests gratuits LUXEMBOURG La pétition demandant que les tests PCR au Covid-19 restent gratuits pour les résidents a recueilli hier plus de 4500signatures. Trois pétitions ont aussi dépassé ce seuil : celles demandant la fin des vaccins de type thérapie génique pour les enfants, contre la vaccination obligatoire et un référendum sur la réforme de la Constitution. Joël Mossong trouve des raisons d'être optimiste. -PHOTO : EDITPRESS A-t-on désormais une épidémie de non-vaccinés ? Non, il y a les deux. L'incidence (nouveaux cas sur sept jours pour 100 000 habitants) augmente chez les vaccinés et les non-vaccinés, mais elle reste trois fois plus importante chez les non-vaccinés. Qu'en est-il de l'immunité des vaccinés ? La protection contre l'infection, pas forcément contre les formes sévères, semble baisser dans le temps. Nous n'avons pas encore de données sur la durée, mais l'immunité ne va pas être éternelle. C'est bien de revacciner les personnes âgées et vulnérables. Par ailleurs, beaucoup de gens ont été vaccinés en mai-juin, donc leur agents sur place, plus de 200clients étaient encore présents et les propriétaires n’ont pas fait d'efforts pour fermer la boîte de nuit. La nuit précédente, cette même discothèque n’avait pas d'autorisation de nuit blanche, ce qui a été découvert lors d’un contrôle vers 1h40, poursuit la police. « 100 à 150clients » se trouvaient à l'intérieur. « À la demande des agents, le responsable a immédiatement mis fin à l’événement », soulignent les autorités. Dans les deux cas, un protocole a été établi à l’encontre des propriétaires. Si les signatures sont validées, il y aura un débat à la Chambre. protection reste assez forte. Faut-il une 3 e dose aux soignants, premiers vaccinés ? Il faut réfléchir à ça. On voit dans les maisons de soins un nombre plus élevé d'infections parmi le personnel par rapport aux résidents. C'est plus net chez les non-vaccinés, mais cela ne se limite pas à eux. Y a-t-il des raisons d'être optimiste ? On aura une vague dans le futur, mais son impact sera sans doute inférieur à ce qu'on a vécu. Notre taux de vaccination est supérieur à celui de pays de l'Est qui subissent de fortes vagues. Il faut rester prudent cet hiver. Et se rendre compte que la vaccination ne va pas être le seul moyen de contrôler l'épidémie. Comprenez-vous la montée d'un certain scepticisme ? Les gens en ont marre de cette pandémie, des incertitudes. Nous aussi. Mais nous devons apprendre à vivre avec. RECUEILLI PAR NICOLAS MARTIN
MARDI 26 OCTOBRE 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Coup d'envoi en janvier de cinq ans de chantier sur l'A3 BERCHEM Le début des travaux d'élargissement de l'autoroute A3 est prévu en janvier. Et ils vont durer ! « Il ne manque qu’une autorisation de l’environnement pour la passerelle à gibier près de Zoufftgen ». Les Ponts et Chaussées ont confirmé à « L’essentiel » que « les premiers coups de pelleteuse en vue de l'élargissement à deux fois trois voies de l'autoroute A3 sont prévus en janvier 2022 ». L'énorme projet doit durer cinq ans et coûter 356 millions d’euros. Il a souvent été repoussé depuis 2017. L’an passé, la crise sanitaire avait entraîné un nouveau report. L'objectif d'un achèvement en 2024, espéré par le ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch, ne sera pas tenu et le chantier devrait bien finir en 2027... si les derniers détails se règlent vite. L’autoroute, qui atteint des pics de 90000véhicules par jour (deux sens), est la plus Le taux d'imposition du foncier reste à définir LUXEMBOURG « Il est encore trop tôt pour évoquer des taux précis » sur le futur impôt foncier, car « des analyses approfondies doivent être effectuées », a indiqué hier Taina Bofferding, ministre de l'Intérieur. Cette mesure, qui doit faire l'objet d'un projet de loi d'ici un an, a pour but de limiter la spéculation en taxant les terrains constructibles inutilisés dans L'industrie se porte bien, mais souffre de quelques pénuries. Le chantier débutera après l'aire de Berchem et près de la frontière. les zones d'habitation. Le taux sera « progressif au fil du temps ». La ministre a également précisé que le dépôt du projet de loi pourrait se faire sans que toutes les communes n'aient adopté leurs nouveaux plans d'aménagement général (PAG). Ces derniers constituent cependant « un prérequis indispensable pour établir les bulletins d'impôt foncier ». Une économie « bien orientée » LUXEMBOURG L'économie repart bien après la crise. L'industrie et l'immobilier se tiennent bien, tandis que la construction et les transports enregistrent une reprise significative, ont indiqué hier des représentants du Statec en commission Finances. Seul l'horeca reste en difficulté par rapport à l'avant-crise. Autre bémol : les difficultés de recrutement et les pénuries. LUXEMBOURG Un homme a été abordé par deux inconnus dimanche vers 13h30 sur une aire de jeux de Bonnevoie, dans la capitale. Après une discussion tendue, et alors que le passant s'apprêtait à quitter fréquentée du pays. Son élargissement se fera en cinq phases (lots). En commençant par le tronçon entre l’aire de Berchem et la Croix de Gasperich (lotA) et celui entre la Croix de Bettembourg et la frontière française (lotE). Suivront l’échangeur de Livange (lotB) et enfin l’aménagement de la Croix de Bettembourg (lotD) et du tronçon échangeur de Livange-Croix de Bettembourg (lotC). Durant les travaux, deux voies resteront ouvertes de chaque côté, en utilisant la bande d’arrêt d’urgence. Mais la vitesse sera limitée à 70 km/h. Reste à connaître l’impact sur le trafic des dépassements moins évidents sur des voies rétrécies et d’éventuels accidents sans bande d'arrêt d'urgence. De quoi réjouir, un peu, les défenseurs de la pétition publique qui réclament la fermeture de la troisième voie à hauteur de l’aire de Berchem, qui génère des ralentissements. Mais pas sûr que d’ici cinq ans, il y en ait moins. NICOLAS MARTIN LUXEMBOURG L'enlèvement des arbres doit débuter aujourd'hui pour permettre au tram de ralier le Findel en 2024. Côté Bonnevoie, « les travaux avancent comme prévu » et Luxtram confirme que les rames y arriveront en septembre 2022. Le tram a atteint en octobre, des affluences record jusqu'à 67000passagers par jour. Un chiffre qui était à 56 000 en Les lycéens pourront s'orienter. Une Foire réelle et en distanciel LUXEMBOURG La Foire de l’étudiant se déroule cette semaine à distance et en présentiel. D'hier à demain, la « phase d’exploration » permettra aux futurs étudiants de découvrir en ligne les universités grâce à 217exposants virtuels. Place jeudi et vendredi à des « journées d’interactivité », qui proposent des échanges via Internet. Enfin, l’événement se terminera samedi avec la « journée de rencontre » à la Maison du savoir de Belval. Le tramway circule en semaine et en journée à une fréquence de quatre minutes. -PHOTO : VINCENT LESCAUT Jusqu'à 67 000 personnes par jour dans le tram juin dernier, 40 000 en mars, et 36 000 quand le tram est arrivé à la gare en décembre 2020. Il était tombé en mars 2020 de 34 000 à 1 400 lors du confinement. Un des agresseurs brandit un couteau sur une aire de jeux les lieux, l'un des agresseurs a brandi un couteau et réclamé le sac que portait la victime en bandoulière. Sous la pression, celle-ci a fini par le donner. La police a lancé un appel à témoins.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :