L'essentiel Luxembourg n°3206 30 aoû 2021
L'essentiel Luxembourg n°3206 30 aoû 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3206 de 30 aoû 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : le rêve Messi devient réalité à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg LUNDI 30 AOÛT 2021/LESSENTIEL.LU Vite lu Test avant la reprise LUXEMBOURG Le Large Scale Testing propose des tests PCR gratuits ce lundi à la Cloche d'Or (12 h-18 h), demain place de Paris (10 h-16 h) et mercredi au City Concorde (9 h-15 h). Changement d'adresse LUXEMBOURG Dès mercredi, le Centre de certification test antigénique gratuit déménagera du n°95 au n°70, Grand-Rue, à Luxembourg. Les heures d'ouverture resteront inchangées., pandemie.vdl.lu Delta quasi totalitaire LUXEMBOURG D'après les derniers séquençages des cas positifs, le variant Delta (ou indien) représente 96,7% des contaminations au Covid-19. Le reste vient du variant Gamma (brésilien). Des mesures sont attendues pour la rentrée dans les classes LUXEMBOURG Le ministre présente aujourd'hui aux syndicats ce qu'il prévoit pour la rentrée des écoles. À deux semaines de la rentrée, un dispositif sanitaire spécial a été élaboré. Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, doit le présenter en fin d'après-midi aux syndicats. Ces derniers attendent « de vraies mesures de long terme », indique Patrick Arendt, président du SEW/OGBL. Patrick Remakel, président du SNE/CGFP, estime que les priorités sont « la sécurité de tous et le maintien des cours en présentiel ». Patrick Arendt espère « un plan, notamment pour le fondamental. Un cas particulier, puisque les enfants n'ont pas droit à la vaccination ». En revanche, 87% des enseignants et la moitié des élèves de plus de 12 ans sont totalement vaccinés, a écrit le ministre sur Twitter. « Ce taux élevé montre C'est parti pour le rattrapage Le dispositif (ici l'an dernier) vise à réduire les inégalités scolaires. L'aération des salles de classe se trouve au cœur des préoccupations des syndicats enseignants. LUXEMBOURG C'est déjà l'heure de la rentrée pour certains : c'est aujourd'hui que débutent les cours de rattrapage (Summerschool2021) dispensés par le ministère de l'Éducation nationale. Jusqu'au vendredi 10septembre, les élèves du fondamental pourront se renforcer en mathématiques ou en langues, tandis que les lycéens se verront proposer en plus des cours de sciences. Les cours facultatifs ont été proposés en fin d'année aux élèves les plus en difficulté, mais chacun est libre d'y assister selon son souhait, après inscription. Les retards scolaires se sont aggravés suite à la pandémie, qui a perturbé les cours, note le ministère. L'an dernier, 4800élèves du fondamental et 1100 du secondaire avaient profité des cours estivaux. la responsabilité du personnel », note Patrick Remakel. Il demande l'installation de filtres pour aérer les salles, car « il ne sera pas possible d'ouvrir les fenêtres lorsque les températures baisseront ». « Cela engendrerait des frais, mais ces équipements serviraient encore après la crise, lors des épidémies hivernales », renchérit Patrick Arendt. Sur la forme, les deux syndicalistes reprochent au gouvernement de « ne pas consulter les syndicats, mais juste de les informer des décisions prises ». La Féduse/Enseignement- CGFP réclame que le Covid- Check (vacciné, testé, guéri) s'applique dans le secondaire. Un non-vacciné ou guéri devrait faire trois tests rapides au lycée par semaine ou un PCR certifié (valable 72 heures) organisé hors de l'école. JOSEPH GAULIER Les élus de retour à la Chambre ? LUXEMBOURG Si la situation sanitaire se stabilise, la rentrée des députés en séance plénière, prévue le 12octobre, pourra s'effectuer dans le bâtiment de la rue du Marché-aux-Herbes, a indiqué Fernand Etgen, président de la Chambre, au « Wort ». Les commissions devraient revenir à cet endroit dès septembre. Depuis le début de la crise sanitaire, les activités de la Chambre ont été déplacées au Cercle Cité. Une vague d'infections redoutée LUXEMBOURG Dans son dernier bilan hebdomadaire, la Task Force Covid-19 a indiqué vendredi craindre un rebond du nombre d'infections durant les prochains jours. La semaine actuelle serait même « décisive » sur ce point, selon les chercheurs. Ils redoutent les effets des retours de vacances. La semaine dernière, le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 a eu tendance à La situation pourrait empirer. remonter.
LUNDI 30 AOÛT 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Flashé à 141km/h dans un tunnel LUXEMBOURG Un automobiliste a été contrôle hier matin à 141km/h, au lieu des 90 autorisés dans le tunnel Gousselerbierg, sur l'A7. Un tunnel de 2,6km de long, sur la route du Nord. L'automobiliste a été mis à l'amende, a indiqué la police hier matin. Attaqué sur le « tourisme de l'asile », Wiseler se défend LUXEMBOURG Le président du CSV, critiqué pour avoir employé l'expression « tourisme de l'asile » sur la question afghane, répond. L'A400M parti pour le Mali LUXEMBOURG Après six jours de présence sur les terrains d'évacuation entre le Pakistan et l'Afghanistan, l'avion de l'armée luxembourgeoise A400M est reparti en mission. Un contingent militaire (un sous-officier, un caporal et treize soldats) a décollé vendredi vers le Mali, selon l'État-major des armées. L'objectif est d'assister la France pour contenir les jihadistes au Sahel. Parking à vélos de 1 500 places ? LUXEMBOURG En 2019, les trains CFL ont transporté 263338vélos, contre 197305 un an plus tôt, soit une hausse de 75%, a indiqué le ministre de la Mobilité, François Bausch, au député LSAP Mars Di Bartolomeo. Le ministre note que le nouveau matériel, qui sera en circulation Les CFL ont des projets pour les usagers utilisant le vélo. dès 2023 et 2024, d'augmentera « considérablement la capacité de transport de vélos ». Certains trains permettront ainsi le transport de 24 bicyclettes, contre douze actuellement. Un parking à vélos souterrain, d'une capacité de 1 500 places, est à l'étude pour la gare de Luxembourg. Claude Wiseler veut une réponse européenne sur les réfugiés. « Il n'est pas concevable de créer un tourisme de l'asile ». La phrase du président du CSV, Claude Wiseler, au sujet de la crise afghane vendredi sur RTL, lui a valu ce weekend une salve de critiques. Sur la scène politique et au-delà. Des mots « sortis de leur contexte » et « détournés » avec « mauvaise foi », se défendait-il hier auprès de « L'essentiel ». « Ce que j'ai dit, c'est qu'il faut mettre en place une politique européenne concernant les personnes qui ont été déboutées de leur demande d'asile dans les derniers mois. (...) Les renvoyer est inimaginable », martelait-il. Avant d'ajouter : « Si un pays décide d'accorder Les manifestants estiment que l'avenir est bouché en Afghanistan, mais aussi dans les pays voisins. Un soutien envers les Afghans LUXEMBOURG Entre 150 et 200personnes se sont rassemblées samedi devant la Philharmonie, au Kirchberg, à l'appel de l'ASBL Afghan-Lux Community Outreach. La manifestation, qui s'est déroulée dans le calme, avait notamment pour but de réclamer Vers l'accueil de trois autres familles Parmi les personnes évacuées depuis Kaboul par le Luxembourg la semaine passée, figuraient notamment une famille de nationalité luxembourgeoise, ainsi qu'une juge avec sa famille, et un médecin avec son fils, accueillis sur demande de Médecins sans frontières, a indiqué vendredi le ministère des Affaires étrangères. Le Grand-Duché envisage de recevoir trois autres familles, deux sur demande de l'Union européenne, et une de l'OTAN. au Luxembourg un visa humanitaire pour les personnes en danger et de demander que les pays membres des Nations unies ne reconnaissent pas l'État taliban. « L'Afghanistan vit un enfer depuis 40ans et la situation a empiré ces derniers jours », souligne Farid Azizi, une permission directe de rester, qu'un autre choisit de rouvrir les dossiers ou qu'un autre ne leur accorde pas de statut, cela va obliger ces personnes, dans une situation déjà extrêmement pénible, à se déplacer de pays en pays ». Une position que Claude Wiseler qualifie de « très positive. C'est la même que le gouvernement. M. Asselborn (NDLR : ministre des Affaires étrangères) cherche la même chose : une solution européenne pour que les gens déjà déboutés puissent rester dans des conditions correctes ». L'accueil des réfugiés était vendredi au cœur d'une commission parlementaire. Alors que la Commission européenne propose de réinstaller 30 000 personnes d'Afghanistan en Europe, Jean Asselborn a regretté que trop peu de pays y soient favorables. NICOLAS MARTIN président de l'ASBL. Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, a assuré la semaine dernière que les Afghans présents au Luxembourg pourraient rester au Grand-Duché et trouver un travail, même si leur demande d'asile a été refusée. Esch-sur-Alzette cherche à installer une nouvelle fourrière. Pas de fourrière sur le crassier ESCH-SUR-ALZETTE Envisagé parmi d'autres possibilités par le bourgmestre d'Esch-sur-Alzette, Georges Mischo, la fourrière du Sud ne pourra pas s'installer au crassier Terres Rouges. Le terrain n'est « pas adapté à une circulation régulière de dépanneuses », a indiqué le gouvernement. Il ajoute que l'endroit, un terrain vague, n'est « pas sécurisé », augmentant le risque de vandalisme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :