L'essentiel Luxembourg n°3204 26 aoû 2021
L'essentiel Luxembourg n°3204 26 aoû 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3204 de 26 aoû 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : pour eux, les vacances sont finies.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI 26 AOÛT 2021/LESSENTIEL.LU 50 millions de plus débloqués Les dégâts des inondations de mi-juillet ont été considérables. « Il ne faut pas penser que nous avons vaincu la pandémie ». C'est par ces mots que le Premier ministre, Xavier Bettel, a débuté sa conférence de presse de rentrée hier, après le Conseil de gouvernement. S'il a souligné « la bonne situation du Luxembourg par rapport à ses voisins » (moins de 1% de tests positifs), le chef du gouvernement s'attend « à une augmentation des cas » au retour des vacances, suivant « la légère hausse » déjà enregistrée au cours des derniers jours. Dans ce contexte, le discours n'a pas changé. Le chef du gouvernement, qui a lui-même été atteint par une forme sérieuse du Covid-19, a appelé la population à se faire vacciner. « 65% des patients aujourd'hui hospitalisés sont des non-vaccinés, et aucun des cinq patients en soins intensifs au Luxembourg n'est vacciné », a-t-il illustré. Le gouvernement 96 des 4 121 personnes testées mardi se sont révélées positives. veut permettre aux personnes de se faire vacciner dans un maximum d'endroits, comme par exemple les galeries marchandes des centres commerciaux. La vaccination obligatoire pour le personnel soignant, en revanche, n'est pas Une centaine de tests positifs LUXEMBOURG Hier, 96nouvelles infections au coronavirus ont été recensées, sur un total de 4121tests PCR réalisés. Par ailleurs, avec 38,4% des contaminations, les voyages à l'étranger deviennent la première source d'infection au Covid-19 au Luxembourg, loin devant le cercle familial (25,2%) et les loisirs (3,1%). Enfin, le nombre de patients pris en charge à l'hôpital reste stable, avec 17personnes en soins normaux (-1) et cinq en soins intensifs (-). Bettel s'attend « à une hausse des cas » au retour des congés LUXEMBOURG À quelques semaines de la rentrée, le Premier ministre a rappelé qu'il faudra « encore vivre avec le coronavirus ». LUXEMBOURG Les 50millions d'euros débloqués par le gouvernement pour réparer les dégâts des inondations de juillet ne suffiront pas. Déjà 49millions ont été demandés par 143habitants d'une trentaine de communes, a indiqué le gouvernement hier. Ce dernier a donc décidé de porter l'enveloppe globale à 100millions d'euros. Xavier Bettel, Premier ministre, a insisté sur la réponse rapide de l'État dans cette crise. Il a aussi mis en avant la responsabilité du changement climatique, affichant son ambition de « limiter le réchauffement pour les prochaines générations ». Sur ce sujet, il espère que les mesures prises récemment « seront efficaces avant 2030 ». « Il faut trouver des possibilités pour produire différemment, mais nous ne pouvons pas tout faire du jour au lendemain et fermer nos entreprises », a-t-il encore lancé. L'impôt spécial Covid n'est toujours pas d'actualité Vite lu Succès du CovidCheck LUXEMBOURG Selon le « Wort », l'appCovidCheck a été téléchargée à 276 000 reprises en deux mois et demi d'existence. Une nouvelle version avait vu le jour le 22 juillet : elle permet d'appliquer les règles de certains autres pays. Les tests se poursuivent LUXEMBOURG La ministre de la Famille, Corinne Cahen, a indiqué que personnels et résidents des structures pour personnes âgées continueront d'être testés régulièrement « jusqu'en décembre ». Le bus repart en tournée LUXEMBOURG/BELVAL Le bus de vaccination fera arrêt demain de 19 à 22 h à « Funum Glacis », à Luxembourg. Dimanche, le véhicule stationnera au Wicki Beach, à Belval, de 17 à 20h., sante.lu LUXEMBOURG Malgré l'augmentation de la dette publique (environ 30% du PIB) liée à la crise, le gouvernement n'envisage toujours pas d'instaurer un impôt spécial Covid. Xavier Bettel, le Premier ministre, a exclu cette possibilité hier, comme l'avaient fait avant lui les autres membres du DP. L'idée vient à l'origine des socialistes du LSAP, partenaire de coalition des libéraux. Pas de moratoire sur les crédits LUXEMBOURG Aucun nouveau moratoire sur les crédits immobiliers, similaire à celui du printemps 2020, ne sera décrété, a assuré hier le gouvernement, en réponse aux députés Mars Di Bartolomeo et Claude Haagen. En pleine crise, un délai de six mois avait été accordé pour aider les personnes en difficulté. Mais les retards de paiements, qui concernent 1,5% des encours des banques luxembourgeoises, n'ont pas augmenté entre septembre 2020 et mars 2021, assure Pierre Gramegna, ministre des Finances. Le Luxembourg « essaie toujours de trouver un équilibre entre libertés et restrictions », dit M. Bettel. envisagée « pour l'instant ». « Nous essayons de convaincre, mais il y a une question de responsabilité ». Aucune mesure supplémentaire n'a été annoncée. Un nouveau texte de loi sera voté mi-septembre. THOMAS HOLZER
JEUDI 26 AOÛT 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 LE GOUVERNEMENT Jean Asselborn veut accueillir décemment les réfugiés. -PHOTO : EDITPRESS Les Afghans peuvent rester au Luxembourg LUXEMBOURG Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, a fait état hier d'exécutions publiques et d'interdictions de travailler pour les femmes ou d'aller à l'école pour les fillettes en Afghanistan. Sur la politique d'asile, le Grand-Duché sera généreux et invite les autres pays européens à faire de même. « Nous ne renvoyons personne en Afghanistan depuis 2015. Les Afghans qui sont ici peuvent rester en trouvant un travail. Cela vaut pour ceux qui n'ont pas obtenu l'asile ». Sans chiffrer les arrivées potentielles, le pays « fera tout son possible » pour accueillir décemment les réfugiés. « Mais dans le cadre du regroupement familial. Le Luxembourg ne peut pas accueillir tout le monde ». La mission d'évacuation accomplie Le retour des algues bleues REMERSCHEN Les eaux de baignade de Remerschen présentent « une prolifération localement importante de cyanobactéries », autrement dit d'algues bleues, indiquait hier l'Administration de la gestion de l'eau. Du coup, une interdiction de baignade et de toute activité nautique est prononcée et entre en vigueur de manière immédiate. Elle ne concerne que les étangs de Remerschen, pour le moment. LUXEMBOURG Pierre Gramegna, ministre des Finances, ne prévoit pas de réindexation du barème de l'impôt sur le revenu, a-t-il indiqué hier au député LUXEMBOURG Les neuf personnes sur la liste du Grand-Duché ont été exfiltrées : sept ont atterri en Belgique, une aux Pays-Bas et une en France. S'y ajoutent une juge afghane condamnée à mort par les talibans avec ses trois enfants et son mari. Quatre membres de son entourage doivent encore arriver. « Je ne veux plus jamais aller en Afghanistan » LUXEMBOURG/KABOUL Dudelangeois d'adoption, Fida, 27ans, faisait partie des personnes exfiltrées de Kaboul. Il raconte. Dans le bus qui le ramenait hier vers le Luxembourg depuis Bruxelles avec quatorze autres exfiltrés, Fida, 27ans, cherchait ses mots. Bouleversé par les épreuves de ces derniers jours à Kaboul. Soulagé aussi d'avoir quitté un enfer où beaucoup de ses proches sont encore. « Je ne veux plus jamais y retourner », lançait-il, la voix fatiguée, dans un français parfait. « C'est dur. Mais on n'a pas le choix ». Afghan, arrivé au Grand-Duché en 2011, où il s'est marié à une Luxembourgeoise et a une fille de 4 ans, le Dudelangeois d'adoption était parti seul, le 1er août, pour revoir sa famille. « À mon départ, il y avait un danger, mais moins grand. J'ai pris le risque pour retrouver mes proches à Kaboul, où la situation semblait plus sûre. Cela a été le contraire. Quand on est au Luxembourg, on Les algues bleues reviennent aux étangs de Remerschen. -PHOTO : AGE Le barème de l'impôt sur le revenu ne sera pas réindexé Fernand Kartheiser. Selon lui, la justice fiscale est mieux assurée depuis la réforme fiscale de 2017 qu'à l'époque où le barème était régulièrement réajusté, jusqu'en 2012. Il estime que la charge fiscale est désormais mieux répartie et repose moins sur les ménages à plus faible revenu. Fida a été soulagé en entrant à l'aéroport de Kaboul. Photos et vidéos de l'attente à Kaboul sur lessentiel.lu. n'imagine pas cela. Tout le monde a peur là-bas ». Son billet retour était pour le 17août. Le 14, les talibans entraient à Kaboul. « On est restés bloqués ». Loin de sa femme et de sa fille, il a vécu l'angoisse et l'horreur. « J'ai passé plusieurs nuits dehors près de l'aéroport. À tout faire pour essayer d'entrer. Tout le monde voulait partir. C'était terrible. Chaque jour, on voyait sept ou huit morts, écrasés par la Mady Schaffner est décédée ECHTERNACH Mady Schaffner, bourgmestre d'Echternach de 1994 à 1998, est morte à 86ans. Fille et petite-fille de bourgmestres de la commune, elle a intégré le conseil communal en 1988, avant d'être la première femme bourgmestre. « L'essentiel » présente à ses proches ses condoléances. foule ». Lundi, arrive un message de l'ambassade de Belgique. Le lendemain à 6h, il monte dans un bus qui rallie l'aéroport. « Je n'ai vraiment été rassuré que quand l'avion a décollé », avoue-t-il. Très marqué, Fida attendait de retrouver enfin sa famille. Il y a quatre mois, il a passé le test de luxembourgeois et aura bientôt la nationalité. Il espère désormais mettre ses proches en sécurité. NICOLAS MARTIN Ivre, un homme menace une passante DIFFERDANGE Un homme ivre a troublé l'ordre public, mardi vers 18h30, rue Emile-Mark, à Differdange. Il a réclamé de l'argent à une passante, en utilisant des menaces verbales. La police a retrouvé l'homme peu après dans un bar, mais celui-ci s'est montré peu coopératif et agité. Il a été placé en cellule de dégrisement et mis à l'amende. Mady Schaffner avait 86 ans.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :