L'essentiel Luxembourg n°3181 12 jui 2021
L'essentiel Luxembourg n°3181 12 jui 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3181 de 12 jui 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : les Italiens célèbrent leur triomphe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
essentiel LUNDI 12 JUILLET 2021/LESSENTIEL.LU Sport L'Italie sur le toit de l'Europe FOOTBALL Les Italiens ont remporté l'Euro pour la seconde fois en battant l'Angleterre aux tirs au but hier à Londres (1-1, 3-2 tab). L'Italie a remporté l'Euro en terrassant l'Angleterre chez elle (1-1, 3-2 tab) hier à Londres, gagnant son second titre européen après un demi-siècle d'une longue attente... qui se poursuit pour les Anglais, sevrés de trophée depuis 1966. Succédant au Portugal au palmarès, les Italiens étaient menés sur un but précoce de Luke Shaw (2 e) , mais sont parvenus à égaliser par Leonardo Bonucci (67 e) , ont contenu l'Angleterre en prolongation puis remporté la séance de tirs au but sur un raté de Marcus Rashford puis deux arrêts de Gianluigi Donnarumma devant les jeunes Jadon Sancho et Bukayo Saka. Après avoir été rapidement menés au score, les Italiens ont inversé la tendance pour remporter l'Euro. Ce dénouement est un crève-cœur pour l'Angleterre, qui a cru à la consécration, 55 ans Le triomphe de Donnarumma Gianluigi Donnarumma a stoppé les tirs au but de Sancho et Saka. FOOTBALL Impérial pour détourner deux tirs au but anglais dans un Wembley en fusion, Gianluigi Donnarumma a été le grand monsieur de la finale, et se voit promis, à 22 ans, à un avenir radieux. Déjà décisif pour stopper la tentative d'Alvaro Morata contre l'Espagne, « Gigio » a récidivé devant Jadon Sancho puis Bukayo Saka, remportant son duel à distance face à Jordan Pickford. Les frappes des deux Anglais ont trouvé la main ferme du géant. Quelques secondes plus tôt, il avait déjà bien perturbé la course d'élan de Marcus Rashford, qui a touché le poteau. Le futur Parisien est le héros de ce sacre. après son dernier titre conquis à la Coupe du monde 1966 à domicile, mais a fini par sombrer devant son public désabusé. L'histoire se répète pour le sélectionneur anglais Gareth 22 Southgate, qui a longtemps traîné comme un boulet son propre tir au but raté contre l'Allemagne en demi-finales de l'Euro 1996 et revit une nouvelle désillusion dans ce même exercice, avec la circonstance aggravante d'avoir vu trois de ses remplaçants rater leur tentative. En revanche, c'est une consécration pour l'Italie grâce à la reconstruction patiente opérée par le sélectionneur Roberto Mancini, resté invaincu pour un 34 e match consécutif. Avec lui, la Nazionale a remporté son premier trophée depuis le Mondial 2006, déjà aux tirs au but, effaçant les finales européennes perdues en 2000 et 2012, puis le traumatisme de la non-qualification pour la Coupe du monde 2018. Après un mois d'euphorie, la Squadra Azzurra retrouve le bonheur, et renvoie les Anglais à leur malédiction. Des fans sont entrés sans billet FOOTBALL Des supporters ont forcé des barrières et réussi à s'introduire sans billet à Wembley, selon la police et la société gestionnaire du stade. L'ambiance autour du stade s'était tendue avec des incidents et jets de projectiles.
LUNDI 12 JUILLET 2021/LESSENTIEL.LU Euro 2021 23 Soirée de folie au Luxembourg LUXEMBOURG De Merl à Clausen, des Rotondes à Esch-sur-Alzette, la finale a fait vibrer le Grand-Duché. Un pays en ébullition. Absent des pelouses de l'Euro, le Luxembourg a pourtant vécu une soirée mémorable hier. Et au bout du suspense, ce sont les supporters italiens qui ont pu exulter. Et faire la fête toute la nuit. Dans la rue Mandela d'Eschsur-Alzette, qui avait encore pris des airs de petite Italie, Fabio, de Bergem, était arrivé dès 15 h pour s'assurer une place assise. « À 17 h 30 il n'y en avait plus, dit-il. On était une vingtaine au premier match et maintenant vous voyez combien on est ? ». Des centaines... Andreina et sa famille sont venues de Longwy. « C'est l'endroit où être pour des frontaliers fans de l'Italie ». De l'angoisse sur le but de Shaw (2 e) 4 au délire sur l'égalisation de Bonucci (67 e) , ils sont passés par toutes les émotions. Sans parler des tirs au but. La capitale aussi a vibré, des Rotondes au Britannia Pub de Clausen qui y a cru. Le cœur du Bar national, à Merl, lui, oscillait. Il avait revêtu ses habits d'apparat, azzurri en majorité, mais aussi blanc ciselé de bleu et de rouge côté Three Lions. Résidents de la capitale, Harry, Craig et Callumentonnent un « Sweet Caroline » pour se chauffer les cordes vocales... Et si les supporters neutres ont tendance à soutenir l'Italie, Callum n'en a cure : « No one likes us, but we don't care » (personne ne nous apprécie mais on s'en fiche). Craig s'est insinué en... traître dans le trio. « Je suis irlandais et il est évident que je soutiens l'Italie ». « Nous attendons ça depuis tellement longtemps », répond Harry. Il devra encore patienter. JEAN-FRANÇOIS COLIN ET NICOLAS GRELLIER 1. À Esch, la fête s'annonçait longue hier soir pour les supporters de la Squadra Azzurra. 2. La rue Mandela avait des airs de petite Italie. 3. Au Bar national, à Merl, les Anglais y ont cru. 4. Tandis qu'à Clausen, le Britannia Pub réunissait des dizaines de fans des Three Lions. 5. Mais finalement, ce sont bien les Italiens qui ont fini par triompher. 6. et 7. Et les sourires des supportrices italiennes aux Rotondes étaient radieux. 8. Pour les fans anglais, il faudra patienter. -PHOTOS : VINCENT LESCAUT, NICOLAS GRELLIER, EDITPRESS 1 5 6 7 8 2 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :