L'essentiel Luxembourg n°3162 14 jun 2021
L'essentiel Luxembourg n°3162 14 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3162 de 14 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : les ados pourront se faire vacciner.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Musique LUNDI 14 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU « Quelles sensations lors de ce festival ? » Léa (Fentange) « On est contents de revoir des artistes sur scène. Il n'y a pas trop de monde, on profite de cette chance. Au lieu d'attendre pour une bière, on nous la livre ». Thibaut (Luxembourg) « Je suis venue voir Chaild, c'était super. Ça fait plaisir d'être ici. Ça faisait longtemps. Mon dernier concert remontait à 2019, pour le Sonic Visions ». Le chiffre du jour « C'est agréable. Je suis venu en famille et avec des amis pour Katerine, PR2B. Je suis habitué des concerts, là c'est très bien organisé ». Mathieu (Metz) « J'accompagne une amie. Je connais Chaild et aussi Philippe Katerine de nom. Je sais que ça peut être fun sur scène. Le reste, ce sera de la découverte ». Chloé (Hellange) 19 concerts Sur trois sites différents répartis à travers la ville, à savoir le parc du Galgenberg, le théâtre d'Esch et la Kulturfabrik, les Francofolies d'Esch ont proposé pas moins de 19 concerts entre vendredi et hier, à l'occasion de cette première édition. Retrouver les sensa ESCH-SUR-ALZETTE La toute première édition des Francofolies d'Esch se tenait ce week-end. De bon augure pour la suite, malgré les contraintes sanitaires. Du soleil, de la musique et de la convivialité. Pouvoir profiter de ces moments-là, dans des conditions évidemment encore spéciales, fait du bien, et laisse un peu plus entrer la lumière au bout du tunnel. La première édition des Francofolies d'Esch a pris ses quartiers au parc du Galgenberg ce week-end, mais également au théâtre d'Esch et à la KuFa. Masqué, assis et regroupé jusqu'à quatre personnes maximum, le public ne dépassait pas la jauge de 500 autorisée. Afin de limiter les déplacements, il était possible 1 2 3 ESCH-SUR-ALZETTE Puisqu'il était à nouveau désormais possible de se lever et de danser, le public des Francos, venu en famille (2), ne s'est pas fait prier, aux rythmes hip-hop et R'nB de Chilla (1), au son de la pop métissée de Camelia Jordana (3), aux rythmes électros d'Hervé (4) ou encore aux tubes déjantés de Philippe Katerine (5). -PHOTOS  : VINCENT LESCAUT 4 de commander de quoi se désaltérer depuis sa place. « D'habitude, on attend 20 minutes pour une bière, là on nous la livre ! », s'enthousiasmait un festivalier. L'efficacité de l'organisation était indéniable. « Francos ! Dois-je te montrer ma cuisse pour qu'il y ait un peu plus d'excitation ? », lançait, coquine, Yseult, samedi soir. Il faut admettre qu'après plus d'une année d'hibernation covidienne, il n'était pas évident de retrouver l'ambiance des grands soirs. Peu à peu, les restrictions s'allègent et la silhouette du monde musical d'avant commence à se redessiner. Il faudra encore être patient avant de retrouver la liesse populaire, mais ce redémarrage et cette première édition des Francos sont de bon augure pour la suite. CÉDRIC BOTZUNG 5 Ce redémarrage et cette première édition
LUNDI 14 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU Musique 21 tions aux Francos des Francofolies sont de bon augure pour la suite, malgré les contraintes sanitaires. -PHOTO  : VINCENT LESCAUT PUB Cruella Kinepolis Belval, Luxembourg Au festival, tous les voyants sont au vert D'un site d'accueil préservé à des transports optimisés, en passant par une scénographie durable et une gestion des déchets, les Francofolies d'Esch affichent la volonté d'être un festival durable, à travers des critères écoresponsables. Côté scène, Tellier au théâtre, en toute intimité Au théâtre d'Esch, Sébastien Tellier a offert un moment hors du temps, samedi en fin d'après-midi. Le dandy électro balayait les temps forts de sa riche discographie. Du classique estival « Roche » à la sublime « Ritournelle » en passant par une reprise de la « Dolce Vita », de Christophe, le Français de 46 ans régalait un public clairsemé mais qui ne boudait définitivement pas son plaisir. fait assez rare dans le milieu des festivals pour être souligné, la parité était de mise, avec autant d'artistes féminins que masculins. Samedi, cinq chanteuses étaient ainsi à l'honneur, sur les six artistes à l'affiche au parc du Galgenberg. Samedi, Sébastien Tellier jouait au théâtre d'Esch en mode concert privé. GAGNE tes tickets ! Pour gagner, envoie CRUELLA suivi de tes coordonnées par SMS au64646 (1 € par SMS +frais d’envoi -Service disponible depuis un numéro demobile luxembourgeois) ouparticipe gratuitement sur lessentiel.lu/concours



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :