L'essentiel Luxembourg n°3158 8 jun 2021
L'essentiel Luxembourg n°3158 8 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3158 de 8 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : les plages s'ouvrent aux vaccinés en Espagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg MARDI 8 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU La distribution d'autotests continue Le ministère du Travail a décidé de prolonger la campagne. Le ministère présente des excuses LUXEMBOURG Alors que les quatre centres de distribution gratuite d'autotests antigéniques aux entreprises ont fermé leurs portes le 29 mai, le ministère du Travail a décidé de prolonger la campagne jusqu'à la fin de cette semaine, mais dans ses propres locaux de la rue Sainte-Zithe. Le but est de satisfaire les retardataires en écoulant quelques lots restants. LUXEMBOURG Après que l'une de ses porte-paroles a demandé au site Reporter de « bien vouloir supprimer » un article sur la réforme de la police, le ministère de la Sécurité intérieure « s'excuse officiellement ». Le message était « mal choisi » car créait « un doute quant au respect du principe de la liberté de la presse », ont reconnu hier le ministre Henri Kox et le Premier ministre, Xavier Bettel. Differdange va aider les sinistrés DIFFERDANGE Suite aux pluies diluviennes de vendredi, des habitants de Differdange ont subi des dégâts dans leurs caves inondées. Selon l'échevine Laura Pregno, « les pompes n'ont pas connu de problèmes », mais « les bassins de rétention n'ont pas suffi ». La commune va « analyser la situation et prendre les mesures adéquates » en accord avec le ministère de l'Environnement et le Syndicat intercommunal pour l'assainissement du bassin de la Chiers (SIACH). La commune collecte depuis hier les objets endommagés et tiendra jeudi (19h) une réunion d'information pour les habitants au HallO. « Les personnes ayant des dommages importants non pris en charge par leur assurance peuvent contacter la commune pour obtenir une aide ». « Il y a des arguments forts pour autoriser le cannabis » LUXEMBOURG La directrice du Centre de prévention des addictions évoque le projet actuel de régulariser la vente de cannabis. La légalisation du cannabis suscite des débats passionnés, mais le Centre national de prévention des addictions (CNA- PA) n'est pas opposé. « Il existe même des arguments forts pour réguler et autoriser le cannabis », explique sa directrice, Elena Bienfait. Au premier rang  : l'assèchement des trafics. « Les jeunes adultes sont orientés vers le marché noir et les autorités n'ont aucun contrôle sur la qualité des produits ». Bien sûr, une légalisation « doit s'accompagner d'un travail de prévention accru, le risque étant que les personnes croient que le cannabis est sans danger », reprend Elena Bienfait. Des mesures sont en train d'être élaborées par le La consommation de cannabis a déjà été autorisée sous différentes formes dans certains pays. Des habitations à Differdange ont subi de très sérieux dégâts. CNAPA, comme la prévention destinée aux parents, ainsi qu'à l'école. Une formation pour les futurs vendeurs pourrait être envisagée. La directrice du CNAPA réfute l'argument selon lequel l'autorisation du cannabis inciterait le public, par esprit de rébellion, à se tourner vers les drogues interdites, plus dures. « Le cannabis n'est pas la drogue d'entrée, ce serait plutôt l'alcool, voire le tabac ». Elle précise que les consommateurs ne sont « pas tous déprimés, ce sont surtout des gens qui recherchent le plaisir ». Le CNAPA participe, avec d'autres, à un groupe de travail sur le cannabis. Elena Bienfait préférerait que cette drogue « soit consommée dans un local ou à domicile », mais pas dans la rue ou dans un parc. Quelle que soit la politique retenue, celle-ci « devra faire l'objet d'évaluations régulières et éventuellement d'adaptations ». JOSEPH GAULIER Vite lu Un avis sur la fusion LUXEMBOURG Les habitants de Grosbous et Wahl devront se prononcer, le 27 juin, pour ou contre la fusion des deux communes lors du référendum. Ce serait la première fusion depuis celle de Rosport et Mompach en 2018. Une réforme critiquée LUXEMBOURG Le projet de réforme des allocations familiales « reste loin des besoins réels », estime le LCGB. Le syndicat déplore que les beaux-enfants des salariés soient exclus de ces prestations sociales. Aliments bien stockés LUXEMBOURG Pour la Journée internationale de la sécurité des aliments, qui a eu lieu hier, un jeu a été lancé pour tester son savoir sur la sécurité alimentaire et la bonne façon de stocker et traiter les aliments., secheriessen.lu
MARDI 8 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 5 Vite lu Il finit contre un arbre ERPELDANGE-SUR-SÛRE Dimanche, peu avant 19 h 30, près des étangs de Mechelsbach, à Erpeldange-sur-Sûre, un automobiliste aurait fait un léger malaise. Il a perdu le contrôle de son véhicule et a fini sa course contre un arbre. Il a été grièvement blessé. Débat sur les carburants LUXEMBOURG L'heure d'actualité à la Chambre des députés cet après-midi sera consacrée à « la flambée du prix des produits pétroliers ». C'est le CSV qui a demandé la tenue de ces discussions avec le gouvernement. Danger pour les chiens VIANDEN La commune de Vianden met en garde les propriétaires de chiens après que des appâts empoisonnés ont été trouvés dans la zone de la Ourpromenade entre les campings Deich et Moulin. En cas de découverte, il faut prévenir la commune ou la police. PUB Retour à la vie normale dans les transports parfois « blindés » Comme le trafic routier depuis quelques semaines, la fréquentation des transports en commun redevient plus normale. -PHOTO  : NOÉMIE KOPPE LUXEMBOURG Alors que le trafic sur les routes a repris, les transports en commun se remplissent eux aussi. 7h33, c'est déjà la cohue à la gare de Luxembourg. À peine sorti du train, on se précipite vers les bus et le tram. À croire que la « vie d'avant » reprend. « Nous comptons près d'un million de passagers par mois depuis septembre sur le réseau national », expliquent les CFL, contre 1,5million par mois avant le Covid. Si les chiffres sur les trains transfrontalier, n'ont pas été communiqués, les frontaliers sont de retour en présentiel, à en croire les passagers. « Je prends le train et le tram tous les matins. Les transports sont blindés », insiste Yasmine, frontalière française. Avec autant de monde, difficile de faire respecter les règles sanitaires. « Au début, on fait attention, puis à un moment donné, on s'assoit sans forcément respecter la règle d'un siège sur deux », avoue-t-elle. Le calme règne encore un peu dans les trains nationaux. Mélissa prend le sien chaque jour à Bascharage  : « Je pense qu'avec le virus, les gens ont encore peur de prendre les transports ». Marco constate lui que les bus se densifient. « On voit qu'on retrouve la normalité, car il y a de plus en plus de monde dans les bus, cela devient difficile de garder ses distances ». NOÉMIE KOPPE Golden Giant Édition limitée pour nos 50ans Offrevalable jusqu’au 28/08/21 inclus.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :