L'essentiel Luxembourg n°3155 3 jun 2021
L'essentiel Luxembourg n°3155 3 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3155 de 3 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8,2 Mo

  • Dans ce numéro : les pollueurs traqués à la frontière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI 3 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU Vacciné, testé... le Covid check ouvrira des portes à la mi-juin LUXEMBOURG À partir du 13 juin, le Covid check, qui prouve une vaccination, un test négatif ou une guérison, aidera au retour à la normale. La liberté va revenir peu à peu, grâce au Covid check. Le dispositif en place au Luxembourg à partir du 13 juin constituera une « alternative aux gestes barrières », avance Paulette Lenert, ministre de la Santé. Il prendra la forme d'un QR Code, papier ou digital, uniformisé au niveau européen et donc reconnu dans tous les pays de l'UE, chacun d'eux pouvant lui attribuer des droits différents. Ce « certificat sera délivré dans trois cas de figure », reprend Paulette Lenert  : la vaccination contre le Covid-19 (à partir du jour de la seconde dose, ou quatorze jours après l'injection d'un vaccin unidose), un test (PCR de moins de 72heures ou rapide de 48 heures) ou une guérison de la maladie (valable six mois après le test positif). Le Covid check « devient une réalité, qui permet certaines réouvertures et la reprise de certaines activités », se réjouit le Des boîtes de nuit rouvriront. Premier ministre, Xavier Bettel. Les rassemblements redeviennent possibles jusqu'à 300 personnes, sachant que le Covid check dispensera de masque et de distanciation. L'horeca profitera du sésame (lire ci-contre) À partir du 13 juin, les établissements de l'horeca pourront de nouveau fermer à 1h. Les restaurants auront à l'intérieur le choix entre des tables de quatre sans test ou jusqu'à dix avec test. Les clients vaccinés, testés qui permettra aussi de faire du sport ou des loisirs, sans test. Mais avec des règles si variables, la mise en œuvre et les contrôles s'annoncent difficiles. Le texte sera applicable jusqu'au 15 juillet. JOSEPH GAULIER Jusqu'à dix à table dans les restaurants ou guéris qui pourront présenter leur Covid check valide auront un code vert, qui leur permettra d'accéder aux tables intérieures sans test. Un retour des grandes tablées, sans masque ni distanciation. Où se le procurer ? Le document Covid check sera déposé sur l'espace personnel sur Guichet.lu. Le Centre informatique de l'État génère le QR Code et travaille à une application pour pouvoir le stocker. Lors d'un contrôle, le préposé le lira via une application dédiée. Le Covid check belge sera aussi valable au Luxembourg. Le QR Code sera lisible par une plateforme européenne, afin de pouvoir circuler dans l'UE. Les 6 à 30 ans pas encore vaccinés voulant voyager auront un bon pour un test PCR gratuit. Le Covid check dispensera de test sur place pour manger à dix, à l'intérieur, au restaurant. -PHOTO  : EDITPRESS Dix invités et des boîtes de nuit LUXEMBOURG Couvre-feu à minuit levé, dix invités pour un repas de famille ou suivre l'Euro de foot à la télé, des boîtes de nuit rouvertes et le retour des grands mariages. Les mesures dévoilées hier devraient rendre les rassemblements plus souples, dès le 13 juin. En privé, dix invités seront tolérés à domicile, contre quatre à ce jour. Les rassemblements seront possibles jusqu'à 300 personnes. Sans restrictions jusqu'à dix convives. De 10 à 50, masque et distance restent de mise, mais pas l'obligation d'être assis. De 51 à 300, test sur place, masque et distanciation sont exigés, mais le Covid check en dispense. Le couvre-feu, en vigueur depuis octobre dernier, sera levé à compter du 13 juin. Est-ce un soulagement ? Buki, 27 ans « Je fêterai la fin du couvre-feu avec mes amis. Ça va être bien, car les gens sont vraiment limités encore. Même si je ne suis pas très fêtard ». « Enfin ! On peut revivre normalement, surtout avec l'été qui arrive. Ça va être la totale pour moi, terrasses, restos, barbecues à la maison ». Laurence, 40 ans Sam, 44 ans « C'est bien, mais le couvre-feu ne changeait rien pour moi. J'avais quand même une vie normale. Je pourrai juste voir ma famille plus librement ». Marta 45 ans « C'est encore trop tôt. Beaucoup ne vont pas respecter les distances. Il faudrait le laisser encore six mois pour voir comment le vaccin fonctionne ». Vite lu Du monde en magasin LUXEMBOURG La règle d'une personne par m² va être supprimée dans les commerces. Mais il faudra encore porter le masque. L'interdiction de boire ou de manger dans les galeries commerciales sera aussi levée. L'alcool autorisé au parc LUXEMBOURG L'interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique (parc, places, rues…), qui était d'application depuis fin décembre dernier pour éviter un potentiel non-respect des règles sanitaires, sera levée. 44 nouvelles infections LUXEMBOURG Un nouveau décès a été recensé hier, portant le total à 818 depuis le début de la pandémie. En 24 heures, 44 cas ont été identifiés sur 6 665 tests. seize patients sont à l'hôpital, dont cinq en soins intensifs. Le variant indien gagne du terrain LUXEMBOURG La situation sanitaire s'améliore avec moins de nouveaux cas, d'hospitalisations et davantage de guéris. Mais le variant indien progresse au détriment des autres, passant de 3,8% des échantillons séquencés du 10 au 16mai, à 7,5% ente le 17et le 23mai. Elvis, 38 ans « C'est la liberté, surtout pour nous dans le secteur culturel. Plus besoin de se soucier de l'heure, comme pour voir les amis. On va fêter ça ».
JEUDI 3 JUIN 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Ils préfèrent rester chez eux, en dépit du déconfinement LUXEMBOURG L'allègement des mesures sanitaires ne fait pas que des heureux, certains souffrent du « syndrome de la cabane ». PUB Belle Etoile SHOPPING CENTER Le « syndrome de la cabane » touche de nombreuses personnes. days 03/06 -05/06 La Belle Etoile sera enfête pour vous présenter son nouveau logo etlancer son nouveau site internet www.be.lu Promotions, animations pour les enfants, cadeaux, concours… unévénement ànepas manquer ! belle-etoile.lu -.. Alors que les restrictions Covid s'allègent, certains résidents et frontaliers ne veulent pas sortir de leur cocon. Ils appréhendent le retour au bureau, redoutent d'être invités, ont peur d'être confrontés à la foule. Atteints du « syndrome de la cabane », ils craignent le retour à la vie « d'avant ». « Je n'ai pas peur du virus, mes centres d'intérêt ont juste changé, dit Sabine*, de Steinfort. Je travaille seule et je ne suis plus habituée à la foule. Je préfère inviter des gens, commander sur Internet et mon conjoint se charge des courses. Dehors, la recrudescence d'incivisme me pèse ». « Je ne sortais déjà plus beaucoup, mais ça a empiré avec la crise. J'ai eu peur d'être contaminé, témoigne Daniel, de Pétange. Comme j'ai la chance d'avoir un appartement assez grand, où on peut boire, manger, fumer et écouter tranquillement de la musique, je préfère rester chez moi... ». Alison, d'Hussigny-Godbrange (France), vit mal le déconfinement  : « J'ai fait des crises de panique, d'hyper ventilation, de tétanie, soupire-t-elle. Nous n'avons pas quitté la maison plus de quelques heures depuis Noël 2019 ». Qu'est-ce qui pourrait les convaincre de revenir à la vie « d'avant » ? « Quand il n'y aura plus de masques, tests, queues au magasin... », avance Sabine*. « Lorsque je pourrai à nouveau voyager sans contraintes », insiste Daniel. « La vaccination est la clé pour revenir à un monde plus normal, observe Jessica, de Messancy (Belgique). Mais les codes d'avant ne reviendront pas facilement... ». PASCAL PIATKOWSKI *Le prénom a été modifié Fin du masque à la récréation LUXEMBOURG Les enfants vont bientôt pouvoir respirer à nouveau dans les cours de récréation à partir du 13 juin. Ils ne seront plus contraints d'y porter le masque, a annoncé hier Xavier Bettel. En revanche, il reste obligatoire pour les adultes ainsi qu'à l'intérieur des établissements scolaires. Le pourcentage 46% C'est la proportion de la population à avoir reçu une première dose de vaccin. 8 000 injections sont désormais réalisées par jour. « D'ici fin juillet, nous pourrions avoir vacciné près de 300 000 personnes », indique le Premier ministre. 145 résidents ont pu être invités pour bénéficier des doses résiduelles. Un nouveau logo ça se fête !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :