L'essentiel Luxembourg n°3137 5 mai 2021
L'essentiel Luxembourg n°3137 5 mai 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3137 de 5 mai 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 47

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : un divorce à plus de 100 milliards.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Cinéma MERCREDI 5 MAI 2021/LESSENTIEL.LU « Nomadland », un mélange uniquee DRAME Grandvainqueurdes derniersOscars, « Nomadland » estuneœuvreaussipoétique qu'humaniste,quimêledrame social,roadmovie,westernet documentaire. « Nomadland » a triomphé lors des derniers Oscars, en remportant trois statuettes. Les ravages de l'abus d'alcool DRAME/COMÉDIE Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d'un psychologue norvégien selon laquelle l'homme aurait dès la naissance un déficit d'alcool dans le sang. Mais la situation devient rapidement hors de contrôle... « Drunk » raconte ainsi la chute en enfer de ces quatre enseignants, emportés par la nébuleuse de l'alcool. « Drunk » De Thomas Vinterberg. Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Maria Bonnevie. En salle. Après l'effondrement économique de la cité ouvrière du Nevada où elle vivait, Fern, interprétée par Frances McDormand, décide de prendre la route à bord de son van aménagé et d'adopter une vie de DRAME Mona n'a que 9 ans quand sa mère décède tragiquement dans un accident de voiture. Lorsque que son père se trouve une nouvelle petite amie, Marie (Wine Dierickx), la jeune fille, sage et obéissante, va donner le meilleur d'ellemême pour que cette nouvelle famille fonctionne. En grandissant, malgré les brimades, Mona devient une jeune artiste talentueuse. Mais toutes ces années passées à refouler ses sentiments l'ont détruite émotionnellement, l'enlisant dans des relations malsaines tant familiales que professionnelles. Mona conserve encore aujourd'hui cette violence somnolant au fond de son âme tel un volcan endormi prêt à jaillir. Elle devra d'abord apprendre à se libérer des autres pour enfin commencer à vivre pour ellemême. Voyage tragi-comique chargé d'émotions et de courage, de pardon et de découverte de soi, « Becoming Mona » (« Kom hier dat ik u kus » en flamand), qui avait été présenté à l'occasion du LuxFilmFest, raconte l'histoire en trois volets du combat de Mona pour se libérer d'une vie vécue au service de l'ego des autres. « Becoming Mona » De Sabine Lubbe Bakker et Niels van Koevorden. Avec Abigail Abraham, Valentijn Dhaenens. En salle. nomade des temps modernes, en rupture avec les standards de la société actuelle. « Nomadland », mélange unique en son genre de road movie, de western, de drame social et documentaire qui suit des Américains âgés vivant sur les routes après avoir tout perdu lors de la crise des « subprimes », a raflé les trois principales récompenses lors des derniers Oscars. Sacrée meilleure réalisatrice, Chloé Zhao a vu « Nomadland » obtenir la récompense suprême du meilleur film, tandis que son premier rôle, Frances McDormand, a reçu l'Oscar de la meilleure actrice, son troisième depuis « Fargo ». Également récompensée pour son rôle de productrice, Frances McDormand a demandé aux spectateurs de regarder le film « sur le plus grand écran possible », et d'un jour, « très bientôt », emmener leurs proches au cinéma pour « regarder tous les films représentés ». « Nomadland » est directement inspiré d'un livre éponyme publié en 2017 par la journaliste américaine Jessica Bruder après avoir séjourné parmi ces nomades aux cheveux gris qui sillonnent les États-Unis dans leurs petits camping-cars, vivotant en- Se libérer des autres afin d'exister Le long métrage mis en scène par les deux cinéastes néerlandais raconte en trois volets l'histoire de Mona (Tanya Zabarylo, à g.).
MERCREDI 5 MAI 2021/LESSENTIEL.LU Cinéma 19 en son genre tre déserts, entraide et petits boulots. Le film de la réalisatrice chinoise Chloé Zhao était donné favori depuis des mois à Hollywood, où il avait déjà raflé de nombreux prix, après avoir été déjà remarqué dans de prestigieux festivals à l'étranger, parmi lesquels le Luxembourg City Film Festival, où il était projeté en ouverture au mois de mars dernier. La pandémie a certes empêché la sortie de nombreuses grosses productions qui auraient pu faire de l'ombre à ce film indépendant, mais la victoire de « Nomadland » aux Oscars n'en est pas moins historique  : il est réalisé par une femme asiatique, la première jamais distinguée dans cette catégorie par l'Académie, et la plupart des comédiens sont des amateurs qui jouent leur propre rôle. « Nomadland » De Chloé Zhao. Avec Frances McDormand, David Strathairn. En salle. Le cri « persan » d'une mère iranienne FICTION/DRAME Signé Mohammad Rasoulof, le scénario de « Son-Mother » alterne, comme le suggère son titre, entre le point de vue de la mère, et celui de son fils, pour décrire la situation inextricable dans laquelle les deux personnages se retrouvent coincés. La documentariste iranienne Mahnaz Mohammadi passe pour la première fois à la fiction. En froid avec le régime, elle pose Un drame féministe puissant. un regard très dur sur la société de son pays. Laquelle condamne cette femme et son enfant pour ce dont ils sont pourtant victimes  : être veuve et orphelin. La cinéaste livre un drame féministe puissant, qui choisit ouvertement de se placer aux côtés des opprimés du patriarcat iranien. « Son-Mother » De Mahnaz Mohammadi. Avec Reza Behbudi, Maryam Boubani, Raha Khodayari, Mahan Nasirinia. En salle. Le film du Belge Olivier Pairoux lorgne vers le cinéma des 80's. Une histoire à vivre en famille AVENTURE Rêveur et surdoué, Jim, 11 ans, vit avec son père Graham destiné à devenir le premier scientifique britannique à se rendre dans l'espace. Mais quand Jim apprend que son père lui a menti et a abandonné sa mission, les repères du petit garçon volent en éclats. Dans sa nouvelle école, le garçon profite d'un concours de jeunes scientifiques pour secrètement construire une montgolfière. « Spaceboy » D'Olivier Pairoux. Avec Jean-Benoît Ugeux, Basile Grunberger. En salle. Une guerre à double tranchant Aida (Jasna Duricic) tente de sauver son mari et ses deux fils, La saga « Harry Potter » déferle sur les écrans FANTASTIQUE Amateurs de l'univers fantastique de « Harry Potter », réjouissez-vous ! À partir de ce mercredi et jusqu'au 11 mai, les sept volets de la saga vont à nouveau envahir le grand écran. Depuis « Harry Potter à l'école des sorciers », sorti en 2001, jusqu'à « Harry Potter et les Reliques de la Mort », apparu en 2011, aucune péripétie du célèbre apprenti-sorcier de Poudlard et de ses comparsess Ron Weasley et Hermione Granger, ainsi que du démoniaque Voldemort n'échappera aux férus de la série. En parallèle, le diptyque des « Fantastic Beasts » (« and Where to find them » et « The Crimes of Grindelwald ») est également à revoir tout au long de cette semaine dans les salles obscures. Le célèbre magicien de Poudlard sera omniprésent sur les écrans. GUERRE Srebrenica, juillet 1995. Modeste professeure d'anglais, Aida (Jasna Duricic) vient d'être réquisitionnée comme interprète auprès des Casques bleus, stationnés aux abords de la ville. Leur camp est débordé  : les habitants viennent y chercher refuge par milliers, terrorisés par l'arrivée imminente de l'armée serbe. Chargée de traduire les consignes et rassurer la foule, Aida est cependant bientôt gagnée par la certitude que le pire est inévitable. Elle prend alors la décision de tout tenter pour sauver son mari et ses deux fils, coincés derrière les grilles du camp. La cinéaste bosniaque Jasmila Zbanic s'est imposée sur la scène internationale dès son premier long métrage « Sarajevo, mon amour » en remportant l'Ours d'or du festival de Berlin en 2006. « Quo vadis, Aida ? » se retrouve cette année aux Oscars, en lice parmi les cinq finalistes dans la catégorie du meilleur film international. « Quo Vadis, Aida ? » De Jasmila Zbanic. Avec Jasna Duricic, Boris Isakovic, Raymond Thiry. En salle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :