L'essentiel Luxembourg n°3109 25 mar 2021
L'essentiel Luxembourg n°3109 25 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3109 de 25 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : la fin du système D au déjeuner.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 International JEUDI 25 MARS 2021/LESSENTIEL.LU Venise est méconnaissable. Un drame pour le tourisme italien VENISE Venise en ville fantôme, Portofino, haut lieu de la jetset sur la côte ligure, est désertée, tout comme les rives du lac de Côme  : le tourisme en Italie, cinquième destination mondiale, paie un lourd tribut à la pandémie. La chute du nombre de touristes aura été vertigineuse en 2020  : seulement 25,53 millions de visiteurs étrangers ont posé leurs valises dans la péninsule, contre 65,02 millions en 2019, soit une baisse de plus de 60%. « La situation est dramatique et tout doit être fait pour relancer un secteur aussi vital pour notre pays », a réclamé le président de l'Union italienne des chambres du commerce, Carlo Sangalli. 100 000 entreprises risquent la faillite./a 3ILTÉST COVID E ET DIAGNOSTIC La Belgique durcit les m BRUXELLES Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a annoncé hier un durcissement des mesures dans les commerces et les écoles du pays. Les métiers de contacts non médicaux (coiffeurs notamment) vont de nouveau fermer dès samedi, et les commerces « non essentiels » ne pourront accueillir des clients que sur rendez-vous pendant plusieurs semaines. Dans les autres commerces, il est conseillé de faire ses courses « seul ». La bulle extérieure de dix personnes est elle réduite à seulement quatre. La semaine prochaine, la dernière avant la coupure de quinze jours des vacances de Pâques, seules les écoles maternelles resteront ouvertes, alors que l'enseignement sera pratiqué à distance pour tous BRUXELLES L'UE a décidé de placer sous haute surveillance les exportations de vaccins anti-Covid produits sur son sol, afin d'empêcher la fuite vers d'autres pays, en particulier le En partenariat euee GARES les autres niveaux. « L'objectif est de pouvoir rouvrir pleinement les écoles le 19 avril après les congés », a affirmé M. De Croo. La Belgique est confrontée à une forte remontée des contaminations et des hospitalisations. La circulation du virus n'a jamais été aussi intense « depuis quatre mois », a dit le Premier ministre. Le gouvernement belge s'inquiète en particulier d'un nouveau risque de surcharge des soins intensifs, alors que le nombre de patients Covid dans ces unités a doublé en six semaines (à plus de 600 hier, selon les chiffres officiels). Il a aussi confirmé que les voyages non essentiels hors de Belgique resteraient interdits jusqu'à la fin des vacances de Pâques (soit jusqu'au 18 avril inclus), promettant des contrôles « sensiblement renforcés » aux frontières. Lyon confinée, réunions limitées Les déplacements seront limités à 10 km et des commerces vont fermer. PARIS Les départements de l'Aube, de la Nièvre et du Rhône vont s'ajouter aux seize soumis depuis samedi à des mesures de freinage renforcées pour affronter la nouvelle poussée de l'épidémie de Covid-19, en attendant une accélération de la vaccination. Le taux d'incidence dans le Rhône, et notamment à Lyon, approche la barre des 400, à 383 pour 100 000 habitants. Par ailleurs, les rassemblements de plus de six personnes en extérieur sont désormais interdits sur tout le territoire de l'Hexagone, a annoncé hier soir le ministère de l’Intérieur. Gérald Darmanin a sensibilisé l’ensemble des préfets à cette nouvelle restriction dans un télégramme. « Le virus nous a fait redescendre sur terre », a estimé le gouvernement belge hier. L'UE met les exportations de vaccins sous surveillance Royaume-Uni, des doses nécessaires aux Européens confrontés à la troisième vague de la pandémie. « L'UE fait face à une très grave situation épidémiologique et continue d'exporter des volumes importants vers des pays produisant leurs propres vaccins ou bien où la vaccination est plus avancée », a déclaré le vice-président de l'exécutif européen. Bachelot dans un état stable PARIS Positive au Covid- 19, Roselyne Bachelot a été hospitalisée, mais son « état est stable et n'inspire pas d'inquiétudes », a annoncé hier l'entourage de la ministre de la Culture. « Son médecin a préconisé une surveillance accrue pour les quelques jours à venir ». La ministre de 74 ans avait annoncé samedi sur Twitter avoir été testée positive « à la suite de symptômes respiratoires ». La ministre du Travail Élisabeth Borne est sortie hier de l'hôpital. Vite lu Ça repart en Islande REYKJAVIK L'Islande va à nouveau fermer ses établissements scolaires et réduire la jauge des rassemblements pour contrer une accélération des cas de Covid-19, alors que l'épidémie était pratiquement terminée il y a peu dans l'île nordique. Les piscines, bars, salles de sport et discothèques vont aussi encore fermer. La Pologne dépassée VARSOVIE La Pologne a enregistré hier 29 978 infections au coronavirus au cours des dernières 24 heures, un record depuis le début de la pandémie, le gouvernement envisageant de renforcer rapidement les mesures de lutte contre la pandémie. La Slovaquie en crise BRATISLAVA De nouvelles démissions de ministres ont accru hier la pression pour pousser à la démission le Premier ministre slovaque, Igor Matovic, accusé d'avoir mal géré la crise du coronavirus. La veille, la présidente libérale Zuzana Caputova avait réclamé cette démission.
JEUDI 25 MARS 2021/LESSENTIEL.LU International 9 sures L'incitation 1 euro Toujours sur le front à 97 ans Une banlieue de Pékin, Daxing, forte de 1,8 million d'habitants, a lancé hier une campagne offrant des coupons pour des achats à ceux qui acceptent de se faire vacciner afin d'augmenter le nombre de vaccinations. Des coupons entre 8 (1 euro) et 30 yuans (3,88 euros) valables au supermarché sont distribués à toute personne ayant reçu sa seconde dose de vaccin. Une journée noire pour le Brésil BRASILIA Le Brésil s'enfonce tion d'un premier cas fin février 2020. Le nombre moyen dans une crise sanitaire hors de contrôle, franchissant mardi pour la première fois la barre des 3 000 décès quotidiens dus au Covid-19. Le pays de morts au cours des sept derniers jours a plus que triplé depuis le début de l'année, à 2 364, ce qui en fait le chiffre le de 212 millions d'habitants a plus élevé au monde. Un enregistré 3 251 morts au cours drame qui n'en finit plus pour des dernières le Brésil, 24 heures, selon des chiffres du ministère de la la pandémie deuxième pays le plus endeuillé par Santé, portant de Covid en le total des chiffres absolus derrière décès à 298 676 depuis l'appari- Le cauchemar continue au Brésil. les États- Unis. BUDAPEST Son cabinet, il ne l'a quasiment jamais quitté  : Istvan Kormendi, doyen des médecins hongrois, est né là, a grandi là, est revenu là après avoir survécu à l'Holocauste Merkel change d'avis pour Pâques et demande pardon BERLIN Le durcissement des règles sanitaires à Pâques était critiqué  : la chancelière Angela Merkel a donc tout annulé... La chancelière allemande a reconnu hier une « erreur » personnelle et demandé « pardon » d'avoir tenté d'imposer ces fermetures aux commerces et offices religieux à Pâques. La troisième vague qui touche l'Allemagne vire au chemin de croix pour Merkel, dont le parti est en chute libre dans les sondages, au point de rebattre les cartes à six mois des élections « La situation est très grave », avait prévenu Merkel lundi. Hier, les restrictions ont été annulées. qui marqueront la fin de ses seize années aux commandes de l'Allemagne. Dans une allocution solennelle, la chancelière s'est livrée à un mea culpa. « Une erreur doit être reconnue comme telle et, surtout, elle doit être corrigée », a déclaré Mme Merkel. « Cette erreur est uniquement la mienne », a admis la chancelière, demandant « pardon aux Allemands ». Cette « pause » avait, selon elle, « de bonnes raisons d'être, mais n'était pas réalisable dans un court laps de temps ». Il a donc été décidé de renoncer à la principale décision prise après douze heures de discussions lundi  : mettre le pays sous cloche pour le long week-end de Pâques avec fermeture de tous les commerces et avec des offices religieux organisés par visioconférence. et y soigne toujours des patients. Il a pris sa retraite en 1989, mais, à 97 ans, il reste aux petits soins pour sa clientèle, toujours alerte après 70 ans de métier. Majorque dans le collimateur Les réservations ont explosé, mais pourraient être annulées. BERLIN L'Allemagne envisage d'interdire « provisoirement » certains voyages vers les destinations favorites des Allemands à l'étranger pour renforcer la lutte contre la pandémie de Covid-19, a prévenu le gouvernement. Les réservations pour l'île espagnole de Majorque, traditionnellement très prisée des Allemands, ont fortement augmenté à l'approche de Pâques.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :