L'essentiel Luxembourg n°3101 15 mar 2021
L'essentiel Luxembourg n°3101 15 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3101 de 15 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'interpellation qui enflamme Liège.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg LUNDI 15 MARS 2021/LESSENTIEL.LU Vite lu Les mesures prolongées LUXEMBOURG La loi Covid votée vendredi prolonge les restrictions jusqu'au 2 avril. Cela concerne le couvre-feu entre 23 h et 6h, la fermeture des bars, la limitation du nombre d'invités et des rassemblements, ou encore l'interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique. Henri Grethen regrette LUXEMBOURG Henri Grethen, président des Hospices civils de Luxembourg et ancien ministre, regrette sa vaccination contre le Covid-19, qui a créé la polémique. « Je ne voulais pas resquiller », a- t-il dit au « Tageblatt », après avoir présenté ses excuses. Les visites interrompues ESCH-SUR-ALZETTE Suite à la détection de trois cas de Covid-19 au sein du service d'oncologie sur le site d'Esch-sur-Alzette, le Centre hospitalier Émile-Mayrich (CHEM) a décidé de suspendre, au moins jusqu'au 19 mars, les visites spéciales autorisées dans ce service. Un objectif de plus de 95 000 vaccinations chaque semaine LUXEMBOURG Le Premier ministre veut accélérer la campagne de vaccination. Poussé par l'opposition à s'expliquer, le Premier ministre, Xavier Bettel, a fixé vendredi de nouveaux objectifs, plutôt ambitieux. Le chef du gouvernement vise « au total plus de 95000 personnes vaccinées par semaine », en comptant toutes les structures comme les centres de vaccination ou encore les cabinets médicaux. Xavier Bettel a cependant insisté sur les incertitudes actuelles dans la réception des doses. « Nous vaccinerions deux fois plus au Hall Victor- Hugo si nous avions les doses », a-t-il déploré, après avoir annoncé un retard de livraisons d'AstraZeneca pour les deux semaines à venir. « Celles du deuxième trimestre pourraient aussi être réduites », a indiqué le laboratoire au gouvernement luxembourgeois. Pas de panique avec le vaccin AstraZeneca LUXEMBOURG Un lot de vaccins AstraZeneca a été mis de côté au Grand-Duché, suite au décès d'une infirmière en Autriche, mais « 4 141doses des 4 800 du lot incriminé » avaient déjà été administrées, a reconnu Paulette Lenert, ministre de la Santé, en réponse à la députée Martine Hansen. Pas question pourtant de céder à la panique, les autorités de santé rappelant qu'il ne s'agit que d'appliquer le principe de précaution  : « Au Luxembourg, parmi les personnes vaccinées avec AstraZeneca, aucun cas de thrombose n'a été notifié (...) À ce jour, on ne peut pas conclure que le vaccin d'Astra- Zeneca présente un plus grand risque d'effets indésirables que les deux autres », précise la ministre de la Santé. La campagne de vaccination va accélérer ces prochaines semaines. Le virus fait 14 morts en trois jours LUXEMBOURG Six décès liés au Covid-19 ont été annoncés vendredi soir, puis sept autres samedi et enfin un dernier hier. Depuis le début de la pandémie, 689personnes sont décédées à cause du virus au Luxembourg. Par ailleurs, 177nouveaux tests positifs ont été annoncés hier. La situation reste tendue dans les hôpitaux, avec 118 malades hospitalisés, dont 93 en soins normaux et 25 dans les services de soins intensifs, d'après le dernier bulletin des autorités. Le Portugal est reconnaissant LUXEMBOURG/EVORA Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a remercié hier via Twitter les équipes médicales luxembourgeoises qui ont travaillé à Evora lors de la troisième vague. « Une aide importante et un geste de solidarité européenne que nous n'oublierons pas », a-t-il écrit. Une nouvelle phase de la campagne Les invitations pour la phase 3 de la campagne de vaccination contre le Covid-19 seront envoyées en fin de semaine. Seront concernées les personnes âgées de 70 à 74 ans, en commençant par les plus âgées, ainsi que celles considérées comme « significativement vulnérables ». Les personnes souffrant de certaines formes d'immunodéficience, d'affection respiratoire chronique sévère, de maladie cardiovasculaire sévère ou encore d'obésité morbide et de cirrhose au stade B ou C pourront se faire immuniser. En revanche, le sérum de Pfizer/BioNTech offre « davantage de garanties », avec des livraisons au contraire augmentées. À tel point que la décision a été prise par les autorités de ne plus stocker que 25% des doses de ce vaccin en vue d'une seconde injection, contre 50% jusqu'à présent. « C'est un risque, j'en suis conscient, mais c'est aussi un pas important dans la bonne direction », a déclaré le Premier ministre. L'exécutif compte également sur l'arrivée du vaccin Johnson & Johnson, dont l'utilisation devrait débuter en avril. « Il n'y a qu'une seule dose, pas de rappel, donc cela facilite grandement la logistique », a avancé Xavier Bettel. L'augmentation de la cadence devrait permettre d'immuniser « 30000 personnes de plus que prévu d'ici fin avril ». Soit environ 73000 pour le seul mois d'avril, à peu près autant que depuis le début de la campagne. JOSEPH GAULIER Le dépistage à grande échelle se déroule bien. -PHOTO  : VINCENT LESCAUT Le test à grande échelle est contrôlé LUXEMBOURG Des contrôles sont réalisés à des fréquences d'environ quatorze jours par des experts, afin de vérifier le respect des processus et bonnes pratiques mis en place pour le Large Scale Testing (LST), a affirmé Paulette Lenert, en réponse à une question parlementaire concernant le contrôle qualité du programme. La ministre de la Santé ajoute que « des suivis supplémentaires peuvent être réalisés à la revue du résultat des contrôles » et affirme qu'à ce stade, « aucune non-conformité majeure n'a été détectée ».
LUNDI 15 MARS 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Dégâts limités dus à la météo LUXEMBOURG Les fortes averses conjuguées aux vents violents ont mobilisé les services de secours sur l'ensemble du pays samedi matin. « 30 appels pour des interventions dues aux intempéries » ont été enregistrés entre 7h et 10h45, qu'il s'agisse d'arbres tombés sur la chaussée ou de barrières de chantier renversées, mais « rien d'exceptionnel », précise le CGDIS. « Mon téléphone en panne de batterie ? Inimaginable » LUXEMBOURG Des usagers de GSM ressentent une réelle angoisse à l'idée que leur précieux smartphone tombe en rade. Nous avons tous vécu ce moment. Lorsque la batterie du smartphone passe sous la barre fatidique des 15% d'autonomie et qu'il n'y a aucun moyen de la recharger... Chez certains résidents ou frontaliers, le risque de tomber en panne est synonyme d'angoisse. Cette dépendance extrême au téléphone portable porte même un nom  : la nomophobie. « Quand je vois l'alerte sur mon téléphone, c'est l'horreur, témoigne Daniel, 35 ans. Si mon téléphone s'éteint, j'ai peur de rater un appel décisif ». Une collision a fait un mort et un blessé grave ETTELBRUCK Samedi matin, vers 7h45, deux voitures censées se croiser sont entrées en collision sur la N7 au nord d'Ettelbruck, à proximité du rond-point Fridhaff. Les deux conducteurs étaient les seuls occupants de leurs véhicules respectifs. L'un des deux automobilistes, habitant de Landscheid et âgé d'une quarantaine d'années, a succombé à ses blessures sur les lieux mêmes de l'accident, malgré l'intervention rapide des secours. L'autre est grièvement blessé et a dû être soigné, d'après la police grand-ducale. Celle-ci a précisé hier que ses jours n'étaient pas en danger. Les dégâts matériels sont très importants. Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les circonstances exactes de l'accident, pour l'instant inconnues. Certaines personnes craignent que le GSM s'éteigne soudainement. Céline, 16ans, redoute aussi la panne, car le smartphone, « c'est tout pour moi. Je ne sais pas comment contacter mes amis sans lui ». Pour Cyril, 44ans, se retrouver en panne de batterie est « inimaginable ». Le choc entre les deux voitures censées se croiser sur la N7 a été d'une grande violence. Alors comment se prémunir du risque d'un téléphone qui s'éteint ? Daniel, travailleur frontalier, a acheté un chargeur allume-cigare pour sa voiture et une batterie externe. Le fait de ne pas avoir son chargeur a pu l'amener à prendre des décisions étonnantes. « Cela m'est déjà arrivé de changer un itinéraire ou de repousser un rendez-vous pour aller acheter un chargeur ». L'autonomie est devenue « l'un des critères les plus importants » lors d'un nouvel achat de smartphone. C'est en tous cas ce que constate le magasin Saturn Belval Plaza, qui souligne que les téléphones deviennent de plus en plus performants et riches en fonctions, « sans pour autant que l'autonomie soit améliorée, bien au contraire ». En ce qui concerne les batteries externes, le magasin indique que la demande est restée assez stable, dans la mesure où « les clients ne veulent pas s'encombrer d'un accessoire ». OLIVIER LOYENS Avez-vous la phobie de ne plus avoir de batterie sur votre téléphone portable ? Dami, 29 ans « C'est plus une frustration qu'une peur. Ce n'est pas primordial. S'il s'éteint, ce n'est pas la fin du monde. On peut demander à un passant ». « Oui, c'est comme s'il me manquait quelque chose. S'il y a une urgence, il faut que j'appelle quelqu'un, comme ma mère ». Magedeline, 19 ans Carlos, 22 ans « Non pas du tout. On n'a pas forcément besoin du téléphone pour vivre. On a tout. Je pense que sans téléphone, on arrive à gérer quand même ». 4e- Patrick, 50 ans « Non. Je pourrais sortir sans avoir de batterie, parce que je connais encore un monde sans téléphone. C'est quelque chose qui marche encore ». Getrans annonce un dépôt de bilan WEISWAMPACH La société de transports internationaux Getrans S.A. a annoncé son dépôt de bilan. Après avoir tenté en vain de joindre la direction, le LCGB s'est dit vendredi « très préoccupé par le sort des 132salariés ». Très inquiet, le syndicat chrétien s'interroge également sur « les conséquences liées à cette faillite au niveau de ses fournisseurs et clients ». Un non définitif à l'Émaischen L'édition 2021 de l'Émaischen est annulée à cause du Covid. LUXEMBOURG Cette fois, c'est une certitude  : l'Émaischen cuvée2021 n'aura pas lieu. Le traditionnel événement populaire, prévu le lundi 5 avril, a en effet été définitivement annulé. Une décision prise vendredi par la ville de Luxembourg, « au vu de l'évolution de la pandémie liée au Covid ». Pour rappel, l'édition 2020 avait déjà été annulée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :