L'essentiel Luxembourg n°3096 8 mar 2021
L'essentiel Luxembourg n°3096 8 mar 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3096 de 8 mar 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : engagées pour la journée internationale des droits des femmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Luxembourg LUNDI 8 MARS 2021/LESSENTIEL.LU « L'État ne peut pas tout payer » LUXEMBOURG Si l'Allemagne va proposer un test antigénique gratuit par personne et par semaine, le Luxembourg n'a pas tranché. « On l'a fait pour les masques, car on savait que cela protégeait tout le monde. Il faudra peser le pour et le contre, a dit le Premier ministre Xavier Bettel. L'État a une responsabilité, les citoyens aussi. On ne peut pas dire que l'État paiera tout, car c'est avec les impôts de la population ». Des frontières très surveillées LUXEMBOURG Un durcissement des règles aux frontières allemandes ou françaises ne peut être exclu, a admis Xavier Bettel. « Ce sont des décisions unilatérales. Ce qui est important pour nous, c'est de ne pas être mis devant le fait accompli ». Un retour à plus de normalité est espéré dès le mois d'avril LUXEMBOURG Les mesures Covid ont été prolongées jusqu'au 2 avril. Avant un retour à plus de normalité, espère le Premier ministre. « Si on m'avait dit, il y a un an, qu'on serait toujours là, tous masqués, sans pouvoir sortir au restaurant, dans les lieux culturels... je ne l'aurais pas cru ! Moi aussi, je veux pouvoir me débarrasser de ce masque ! ». Le Premier ministre n'a pas caché sa lassitude vendredi, en annonçant une prolongation de trois semaines des restrictions (fermeture du secteur horeca, couvre-feu). Mais alors à quand un retour à la vie normale au Luxembourg ? « Je ne veux rien promettre », a souligné Xavier Bettel, suspendu au développement des variants. Toutefois, si les chiffres rassurent, « Moi aussi je veux me débarrasser de ce masque », a insisté Bettel. l'ouverture « sous conditions » des bars et restaurants, ou au moins des terrasses, à partir du 2avril va être discutée. Le CHEM est sous pression Les soignants sont incités à se faire vacciner, sans obligation. LUXEMBOURG La hausse des hospitalisations Covid a frappé le Centre hospitalier Émile- Mayrisch (CHEM), à Esch-sur- Alzette. Avec 50 patients Covid, dont huit en soins intensifs, il comptait en fin de semaine dernière près de la moitié du total national. « La chirurgie a été transférée vers un autre bâtiment et les interventions "de convenance" suspendues. Nous sommes encore en phase 2, mais cela peut changer très vite », indiquait le DrSerge Meyer, directeur médical. « La contagiosité a changé avec les variants », poursuivait-il, posant la question d'un allongement de la durée de la quarantaine. « On pourrait être au début d'une tempête, car la vitesse de propagation est différente », constatait-il. Les soignants ont bien adhéré LUXEMBOURG Prioritaire dans la campagne de vaccination, le personnel soignant a plutôt répondu favorablement. Selon le ministère de la Santé, 68% de celui des hôpitaux a accepté. Le chiffre grimpe à 74% pour les pharmaciens. Le choix des médecins libéraux (56%) et du reste du personnel des hôpitaux (52,5%) est plus partagé. Le personnel extrahospitalier de la Copas (Confédération des organismes prestataires d'aides et de soins) a le moins adhéré (50,5%). « J'aimerais que l'on parle de ce virus au passé et que les masques soient dans les livres d'histoire plutôt que dans les LUXEMBOURG Comme vendredi et samedi, le ministère de la Santé a annoncé hier cinq nouveaux décès en lien avec le coronavirus. Depuis le début de l'épidémie, 657personnes sont mortes du Covid-19 au pays, dont 21 depuis mercredi dernier. De plus, 140 personnes ont été testées positives, sur 7841 tests en 24 heures. Le nombre d'hospitalisations grimpe aussi. Selon la Santé, 111personnes étaient hier en soins normaux (106 vendredi) et 21 en soins intensifs (-1 par rapport à vendredi). journaux le matin », a-t-il répondu, rappelant la situation privilégiée du Luxembourg, avec un secteur culturel « pas complètement fermé et la possibilité de faire du sport. La normalité est une notion à géométrie variable ». L'arrivée des beaux jours donne espoir  : « Cela peut aider au niveau sanitaire, car dehors, les risques sont moindres. Mais c'est surtout sur le plan moral que cela va faire du bien », a poursuivi Xavier Bettel, qui a aussi évoqué les effets de la vaccination. « Tout dépend des phases, même si l'acceptation est très grande au Luxembourg. Il faut aussi que les vaccins répondent à tous les variants. C'est le cas aujourd'hui, mais je ne peux pas garantir que dans trois mois, il n'y aura pas un nouveau variant qui sort de nulle part ». THOMAS HOLZER Quinze nouveaux décès en trois jours Comme le nombre de décès, les hospitalisations sont en hausse. Télétravail possible jusqu'en juin LUXEMBOURG Le Luxembourg et la Belgique ont prolongé vendredi leur accord bilatéral sur le télétravail jusqu'au 30juin. Les résidents belges travaillant au Grand-Duché pourront travailler de chez eux pendant cette période, sans risquer de double imposition. Cette disposition avait été prise, comme avec les autres pays frontaliers, au début de la crise sanitaire, pour limiter les déplacements.
LE GOUVERNEMEN DU GRAND-DUCHÉ covidvaccination.lu Helpline Santé 247-65533... pour se protégerles uns lesautres. Anne-Catherine Vervoort 40 ans généraliste Toiaussi, participe !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :