L'essentiel Luxembourg n°3089 25 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3089 25 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3089 de 25 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : accident de voiture pour Tiger Woods.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Luxembourg JEUDI 25 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU La psychothérapie sera bientôt prise en charge par la CNS. Psychothérapie remboursée LUXEMBOURG La Caisse nationale de santé (CNS) prendra bientôt en charge les séances de psychothérapie, a indiqué hier le gouvernement. Une étape importante a été franchie mardi, avec la publication du règlement grand-ducal. Réclamé de longue date par les professionnels du secteur, le remboursement devrait devenir effectif courant 2021. Le gouvernement a donc entendu les psychothérapeutes, qui se sont retrouvés en première ligne lors du confinement. Les pharmaciens feront des tests Covid dès la mi-mars LUXEMBOURG À compter du mois prochain, il sera possible d'être testé par le pharmacien et d'acheter un autotest salivaire. Tester davantage pour freiner les variants. Dans cette logique, l'Allemagne vient d'accorder trois premières autorisations pour des autotests Covid (prélèvement nasal), réalisables par tout un chacun. Ceux à l'essai dans des écoles françaises sont salivaires. Et au Luxembourg ? Les autotests arrivent aussi. Ils devraient être en vente dans les pharmacies dès début mars, annonce le président du syndicat des pharmaciens luxembourgeois, Alain de Bourcy. Mais pour l'heure, la fiabilité des tests salivaires interroge. Le Laboratoire national de santé (LNS) confirme être « en train de tester les tests salivaires antigéniques. Quatre ont été évalués jusqu'à présent, mais pas trop concluants. Nous attendons la réception de Le variant britannique du Covid-19 serait dominant LUXEMBOURG En séquençant 132 tests positifs au Covid-19 réalisés la semaine dernière et censés être représentatifs, les laboratoires ont constaté que 76 d'entre eux, soit 57,6% du total, étaient touchés par le variant britannique, a indiqué hier le gouvernement. À cela s'ajoutent six échantillons positifs au Il s'agira d'abord de tests antigéniques rapides nasopharyngés. variant sud-africain (4,5%), qui circule aussi au Luxembourg et en Grande Région. En revanche, le variant brésilien n'a pas été détecté dans cette analyse. La situation sanitaire se dégrade LUXEMBOURG Durant la semaine du 15 au 21 février, le nombre d'infections au Covid- 19 a progressé de 13,7%, par rapport à la semaine précédente et a concerné 1 249personnes, alors que le nombre de tests a baissé, selon le bilan présenté hier. Le nombre de décès est passé de onze à seize, les victimes ayant en moyenne 80ans. En revanche, la situation est restée quasiment stable dans les hôpitaux, avec 59patients en soins normaux et quinze en soins intensifs, contre 55 et treize une semaine plus tôt. Hier, le bilan a fait état de trois décès de plus, soit 632 depuis le début, et de 324nouvelles Aucune amélioration n'a été constatée la semaine dernière. infections. trois autres kits pour les analyser », admet le LNS. Par ailleurs, et c'était très attendu, les pharmaciens vont pouvoir vous tester, à partir de la mi-mars. Il s'agirait d'abord de tests antigéniques rapides LUXEMBOURG La Suisse a de nouveau déclaré hier le Luxembourg comme zone à risque, à partir du 8 mars. Toute personne se rendant du Grand-Duché en Suisse à partir de cette date devra passer dix nasopharyngés, comme ceux à l'aéroport. Ils sont efficaces à 90% sur les patients symptomatiques et effectués par des professionnels de santé. « Nous serions déjà prêts, assure Alain de Bourcy, mais la procédure reste à affiner »  : de la formation au prélèvement, au mode de signalement des cas positifs en respectant la protection des données... Ces tests devraient se faire sur rendez-vous pour éviter la cohue dans les officines. Voire hors des pharmacies, pour éviter de mêler les candidats aux tests, potentiellement positifs, et les autres clients, parfois âgés. La piste de locaux mis à disposition par les communes est évoquée. Les tests salivaires coûtent une quinzaine d'euros, les tests rapides une dizaine. NICOLAS MARTIN ET SÉVERINE GOFFIN Le local habituellement utilisé par les scouts a été réaménagé. Vaccination à Mondorf et Ettelbruck MONDORF-LES-BAINS Le premier rendez-vous pour la vaccination à Mondorf-les-Bains est fixé aujourd'hui, à 13h. « Je suis certain que tout se passera bien dès le premier jour », indique le bourgmestre SteveReckel. Un accueil, des sens de circulation, du gel et des chaises ont été installés dans le bâtiment des scouts. Un parking a aussi été aménagé. Au départ, deux des dix lignes de vaccination seront en fonction. À plein régime, jusqu'à 1000 vaccins par jour seront possibles. Le centre d'Ettelbruck ouvre aussi aujourd'hui. Quarantaine pour aller en Suisse jours en quarantaine. Cet ordre ne peut être contourné, même avec un test négatif ou la preuve d'une vaccination au coronavirus. Pour rappel, le Luxembourg avait été sorti de cette liste le 21 janvier dernier.
JEUDI 25 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Luxembourg 3 Lumière sur les maladies rares GASPERICH Le château d'eau de Gasperich s'est illuminé dès hier soir aux couleurs du « Rare Disease Day », qui aura lieu dimanche, en présence de la ministre de la Santé, Paulette Lenert, et de Patrick « Je ne me sens pas comme un ambassadeur, mais comme un simple médecin qui affronte, avec ses collègues, la pire crise sanitaire qu'aucun de nous n'ait jamais connue ». Médecin en immuno-allergologie et urgentiste au CHL, le Dr Samuel Luyasu est depuis dimanche à Evora, au centre du Portugal. Après le Dr Modesta Dargeviciute et l'infirmière Filomena Silva Costa, arrivées le 14 février, il a complété avec Monica Almeida Valente, l'équipe Vaccinés trop tôt, la Chambre réagit LUXEMBOURG La vaccination de trois membres du conseil d'administration des Hôpitaux Robert-Schuman contre le Covid-19, en janvier alors qu'ils n'étaient pas prioritaires, fait polémique depuis la semaine dernière. Le débat est monté jusqu'aux députés de la Chambre hier. L'écologiste Josée Lorsché a affirmé que « cela ne correspond pas à la stratégie du gouvernement, car ces personnes ne sont pas en contact avec les patients ». Elle espère « que la lumière sera faite sur cette affaire et qu'il s'agit d'un cas unique ». Toujours du côté de la majorité, Mars Di Bartolomeo insiste sur le fait qu'il ne « s'agit certainement pas d'une tricherie, mais d'une erreur ». L'élu LSAP pense que « si les consignes n'étaient pas claires, les membres du conseil auraient dû se envoyée par le Luxembourg pour aider le Portugal, débordé par l'afflux de patients Covid. Un secours précieux pour un hôpital épuisé. « La pression a baissé », confie la présidente de l'Hopital Esperito Santo d'Evora, Maria Filomena Mendes. « Début janvier nous avions 120 patients Covid. Plus de deux fois plus que le pire renseigner ». Car si les travailleurs du secteur de la santé sont bien considérés comme prioritaires, ce n'est pas le cas des administratifs et des membres des comités de direction. Trois membres du conseil d'administration des Hôpitaux Robert- Schuman ont été vaccinés alors qu'ils n'étaient pas prioritaires. « Ici au Portugal, on regarde le Luxembourg comme un frère » LUXEMBOURG/EVORA Une équipe de quatre soignants du Luxembourg est partie aider un hôpital au Portugal. Goldschmidt, échevin de la ville de Luxembourg. L'action « Light It Up », menée par Eurodis, vise à sensibiliser aux maladies rares. Plusieurs autres bâtiments du pays seront illuminés dans la semaine. Quatre soignants luxembourgeois, deux médecins et deux infirmières, en renfort à l'hôpital d'Evora. scénario planifié. Et 17 en soins intensifs ». De taille moyenne, l'hôpital « n'a pas les ressources humaines des grands. Toute aide est importante. La pression reste forte ». Au total, 225 patients déjà y sont morts du Covid. À ce jour il y a 35 patients Covid et onze en soins intensifs, où œuvrent les Luxembourgeois pour quinze jours. En anglais ou en portugais, ils se sont vite intégrés, confrontés à « des patients très malades et pas très âgés », dit le Dr Luyasu. « J'ai quatre enfants et ma femme a soutenu ma venue ici. Cette mission est l'occasion de montrer à nos enfants quel héritage de l'Europe nous voulons leur laisser ». La présidente retient aussi le symbole. « Nos pays sont proches depuis des décennies. Dans le cadre de la solidarité européenne, le Portugal regarde le Luxembourg avec l'attachement d'un frère. Et les frères sont toujours bien accueillis ». NICOLAS MARTIN Aller à l'hôpital avec un proche ? LUXEMBOURG Une pétition validée hier réclame un assouplissement des règles Covid dans les hôpitaux, pour permettre notamment d'accompagner ou de rendre visite à un patient, en bénéficiant d'un test rapide. D'autres textes réclament le maintien des soins palliatifs à l'hôpital d'Ettelbruck, ou encore une rémunération pour les infirmiers stagiaires et un droit à un bac+3 pour ces mêmes étudiants. Motard blessé grièvement BOUS Une voiture et une moto sont entrées en collision hier, vers 6 h 20, sur la N28, un peu avant la sortie de Bous. En voulant tourner sur la N28, l'automobiliste a, selon la police, percuté le motard qui se dirigeait vers Bous. Les deux conducteurs ont été blessés. Le motard, plus sérieusement touché, a été hospitalisé.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :