L'essentiel Luxembourg n°3088 24 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3088 24 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3088 de 24 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : nouvelle rixe à l'arme blanche entre jeunes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Cinéma MERCREDI 24 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Entre le père et son fils, un vrai choc générationnel DRAME Viggo Mortensen est devant et derrière la caméra pour son second long métrage en tant que réalisateur, « Falling ». John Petersen (Viggo Mortensen) vit en Californie avec son compagnon Eric (Terry DRAME Au milieu des années 70, Alice Lamb(Gemma Arterton), une écrivaine recluse, vit depuis 30 ans au bord de la mer, où elle est considérée comme une sorcière. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle s'était vu confier la garde d'un jeune garçon, Frank (Lucas Bond), venu de Londres, où il n'était plus en sécurité. Alice ne veut pas s'occuper de lui car elle craint que cela n'interfère avec son travail. Elle lui fait croire qu'il n'a nulle part où aller et qu'elle pourra se débarrasser de lui dans une semaine. Se rapprochant malgré tout de Frank, Alice repense à Vera (Gugu Mbatha-Raw), une écrivaine dont elle était tombée amoureuse Chen) ainsi que leur fille adoptive Monica (Gabby Velis), très loin de la vie rurale conservatrice qu'il a quittée voilà des années maintenant. Son père, Willis (Lance Henriksen), un homme obstiné issu d'une époque révolue, vit pour sa part seul dans la ferme isolée où a grandi John. L'esprit de Willis déclinant, John décide de l'emmener avec lui dans l'Ouest, dans l'espoir que sa sœur Sarah (Laura Linney) et lui pourront trouver au vieil homme un foyer plus proche de chez eux. Mais leurs bonnes intentions se heurtent au refus absolu de Willis, qui ne veut pas changer son mode de vie. Pour son second long métrage, Viggo Mortensen, scénariste et réalisateur du film, offre ici un regard révélateur sur un tournant de sa vie d'artiste. « J'ai fini par écrire une histoire père-fils sur une famille fictive ayant des traits communs avec la mienne », avoue le cinéaste. « J'ai la chance d'avoir appris auprès de certains des meilleurs réalisateurs et je me suis efforcé d'appliquer ces leçons pour préparer le tournage et communiquer avec l'équipe », explique Viggo Mortensen, qui a travaillé avec Jane Campion, Peter Jackson ou encore DavidCronenberg. « Les meilleurs réalisateurs comprennent qu'ils ne sont pas seuls à faire le film, mais que ce film constitue l'aboutissement de la contribution de nombreuses personnes, qui dialoguent activement entre elles sur une longue période de temps », ajoute l'acteur et cinéaste américain de 62 ans. Acteur emblématique connu pour ses rôles dans « Aliens » et « Terminator », Lance Henriksen s'empare du rôle complexe de Willis. Celui qui joue souvent des méchants était impatient d'interpréter une figure patriarcale tout en relevant le défi de jouer une personne atteinte de démence. « Falling » De et avec Viggo Mortensen. Avec Lance Henriksen, Terry Chen. Sortie le 24 février. Willis (méd.) n'est pas décidé à suivre les conseils de son fils John (Viggo Mortensen.). Le destin les a réunies quelques années plus tard Alice (Gemma Arterton) va involontairement se rapprocher de Frank (Lucas Bond). pendant ses études. Vera avait finalement quitté Alice à cause de son désir de devenir mère, que cette dernière ne comprenait pas. À la fin de la semaine, Alice change finalement d'avis et décide de garder Frank. Un jour, elle tombe sur des photographies de lui avec sa mère, qui n'est autre que Vera. Au même moment, le garçon apprend le décès de son père et s'enfuit pour retrouver sa mère à Londres. Alice le rattrape et en revenant chez elle, ils tombent sur Vera, qui avait en réalité organisé ces retrouvailles. « Summerland » De Jessica Swale. Avec Gemma Arterton, Gugu Mbatha-Raw, Penelope Wilton. En salle.
MERCREDI 24 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Cinéma 19 L'ivresse va les emporter COMÉDIE Quatre amis décident de mettre en pratique la théorie d'un psychologue norvégien selon laquelle l'homme aurait dès la naissance un déficit d'alcool dans le sang. Avec une rigueur scientifique, chacun relève le défi en espérant tous que leur vie n'en sera que meilleure ! Si dans un premier temps les résultats sont encourageants, la situation devient rapidement hors de contrôle. Le réalisateur Thomas Vinterberg avait remporté le Prix du Jury à Cannes en 1998 pour « Festen ». « Drunk » De Thomas Vinterberg. Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Magnus Millang. En salle. Nouer des liens en Toscane DRAME Jack Foster (Micheál Richardson) divorce de Ruth (Yolanda Kettle). Sa belle-famille a l'intention de vendre la galerie d'art où il travaille. Anéanti, Jack souhaite la racheter en vendant la villa italienne qui appartenait à sa mère décédée et qu'il possède avec son père Robert (Liam Neeson). Père et fils vont se rendre en Toscane où ils trouvent une demeure délabrée. Ils décident alors d'entreprendre des travaux et se lient d'amitié avec les artisans locaux, parmi lesquels Natalia (Valeria Bilello), qui va se rapprocher de Jack. Loin de ses rôles de cogneur, Liam Neeson se voit offrir ici un rôle à contre-emploi dans lequel il rayonne. « Made in Italy » De James D'Arcy. Avec Liam Neeson, Micheál Richardson. En salle. En charge d'une nouvelle enquête THRILLER Un prêtre, interprété par le comédien et producteur indien Mammootty, est doté de compétences extraordinaires pour ce qui est de résoudre les affaires de meurtres. Le voici dans le film de Jofin T. Chacko en charge d'une nouvelle enquête. Sera-t-il une nouvelle fois en mesure de la résoudre ? « The Priest » De Jofin T. Chacko. Avec Mammootty, Manju Warrier. Sortie le 3 mars. Mads Mikkelsen teste ses limites dans le film. Jack (à d.) et son père Robert (à g.) sous le soleil de l'Italie. Il aimerait ne plus subir sa propre vie COMÉDIE Adrien est coincé à un dîner de famille. Il attend que Sonia réponde à son SMS, et mette fin à la « pause » qu'elle lui fait subir depuis un mois. Mais elle ne répond pas. Et pour couronner le tout, voilà que Ludo, son futur beaufrère, lui demande de faire un discours au mariage… L'angoisse d'Adrien va finir par virer à la panique. « Le discours » De Laurent Tirard. Avec Benjamin Lavernhe. Sortie prochaine. Consécration pour les apprenties chanteuses Kate (Kristin Scott Thomas) emmène la joyeuse chorale. COMÉDIE DRAMATIQUE Yorkshire, 2011. Les soldats de la garnison de Flitcroft sont envoyés en mission à l'étranger. Pour tromper leurs angoisses, leurs compagnes décident de créer une chorale. Elle est dirigée par l'austère mais surprenante Kate Barclay, épouse du colonel. Soudées par une envie commune de faire swinguer leur quotidien, Kate, Laura, Annie et les autres porteront leur Singing Club jusqu'au Royal Albert Hall pour un concert inoubliable. Aux manettes de ce « Feel-good movie » britannique, on retrouve Peter Cattaneo, qui est le metteur en scène du film à succès « The Full Monty », en 1997. « The Singing Club » De Peter Cattaneo. Avec Kristin Scott Thomas, Sharon Horgan. En salle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :