L'essentiel Luxembourg n°3083 17 fév 2021
L'essentiel Luxembourg n°3083 17 fév 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3083 de 17 fév 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Edita SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : la saga a changé le destin d'Abigail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Bande dessinée MERCREDI 17 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU Un chauffeur de taxi manie l'ironie VIE QUOTIDIENNE Michel, taxi parisien, a décidé de ne plus simplement écouter les clients, mais de leur livrer le fond de ses pensées. Aux propos racistes, il répond par l'absurde et se dispute souvent avec les clients. Ce rebelle-né attaque aussi le client qui va à un congrès royaliste, le député qui ne lui revient pas, la responsable de l'environnement dans une grande entreprise. Avec son humour vif et tranchant, il s'en prend à ceux qu'il n'aime pas, notamment quelques célébrités égratignées, qu'il fait La série « Sisco » est terminée THRILLER C'est l'heure de l'épilogue pour la série « Sisco », avec le douzième tome. Les magouilles sur fond de meurtre, de secrets d'État et d'influence russe se poursuivent à un rythme effréné. Sisco a fort à faire dans une histoire bien servie par un scénario haletant et un découpage percutant. « Sisco. Tome 12, Roulette russe ». Benec et Legrain. Le Lombard, 12,45 euros. MON MO, le VAISieniei inee Épv Re-An c+JEz d£ rot Fri42 ! çouai-cr W mou ! t-icre br ! semblant de ne pas bien connaître (Gad Elmaleh, Muriel Robin, Samuel Étienne...). Le jeune lascar qui n'a pas assez d'argent pour le payer est finalement conduit... au point de départ. Mais l'ennemi préféré est l'entreprise Uber. Il vise dans le mille lorsqu'il propose au patron de Google France de lui faire la course gratuite à condition de révéler tous les détails sur sa vie privée. S'il va parfois loin dans les attaques, Michel de La Teigne fait rire par son ton cassant et très sarcastique. « Banquette de veaux ». Michel de La Teigne. Rouquemoute, 20 euros. f011'Vair L'HOMME If I.14, 49 Dialogues amusants entre amis SOCIÉTÉ Mademoiselle Caroline s'est amusée à croquer de nombreuses scènes de la vie quotidienne. Avec de l'humour et du détachement, elle montre « Les potes » en pleines discussions sur des thèmes très variés. Tout y passe  : les repas animés autour d'une bonne table, la copine très naturelle qui manque parfois de pudeur, l'étranger à l'origine de quiproquos, ou encore l'amie qui prétend que se faire tatouer ne fait pas mal... Dans ses petites scènes de quelques pages, le ton de Mademoiselle Caroline est toujours piquant. Les dernières pages sont consacrées à des scénarios autour de la crise du Covid-19, « L'homme de la situation » débute comme une histoire classique, celle d'un jeune professeur apprécié de SAYS QUE t'EST DEVeAL iMPOR-rer D'AVOIR oES FEMMES aux POSTES A RESPoNSAAiLiTÉS, ENTRE NOUS, ÇA A JOUÉ qui a chamboulé les relations entre amis. Le port du masque, les amis complotistes ou encore les bars fermés sont sources de fous rires et d'agacements, comme tout le reste. « Les potes ». Mademoiselle Caroline. Delcourt, 9,95 euros. MADEMOISELLE CAROLINE CAity..Ln D AYLN/UlitS DRD.RAIRU, - LES POTES 1n1,11111.1 Un homme dépassé par ses démons THRILLER « L'hommedelasituation » estunthrillerpsychologique captivantetquidonneàréfléchir. tous qui se voit refuser un avancement de carrière. Manu le vit très mal, surtout que cela s'ajoute à une rupture amoureuse récente. Commence alors une forme de dépression, qui le fait errer jusqu'à un hôtel d'une zone industrielle tenu par une famille où les sept enfants déscolarisés connaissent des difficultés sociales. Au fur et à mesure que Manu s'implique pour aider les enfants, le récit vire dans le fantastique. L'hôtel où il passe ses journées semble de plus en plus étrange, ses résidents encore davantage. Les proches de Manu ne perçoivent pas les mêmes choses que lui. « Les personnages de l'hôtel sont des projections, chacun les voit différemment. Ils représentent des éléments de la personnalité de Manu », explique l'auteure, Lou Lubie. L'album analyse la psychologie humaine. « Je me suis demandé comment un homme qui semble irréprochable pouvait être confronté à ce genre d'angoisses », reprend Lou Lubie. Manu vit un calvaire qui semble finalement moins lié à ses péripéties quotidiennes qu'à ses démons intérieurs. Si l'histoire un brin fantastique est bien sûr imaginée, l'auteure s'est inspirée « de messages reçus après les albums précédents, évoquant des situations de bipolarité ». Malgré la relative complexité des thèmes abordés, l'histoire se lit très bien, grâce à des dialogues efficaces et à un découpage graphique dynamique. Si la première lecture ne permet pas forcément de tout comprendre, la seconde apporte un éclairage nouveau qui rend le récit encore plus intéressant. JOSEPH GAULIER « L'homme de la situation ». Lou Lubie. Dupuis, 19,95 euros.
MERCREDI 17 FÉVRIER 2021/LESSENTIEL.LU People 15 L’actrice a fait ses premiers pas dans « Stranger Things ». La chasse et la pêche le rendent furieux PARIS Interviewé par le Parti animaliste, Éric Antoine, qui est végane, a fait part de son dégoût pour la chasse. « C’est une aberration. Pour quel plaisir ? Pour moi, la quête du pouvoir est souvent une expression de l’impuissance », a-t-il expliqué. Le magicien français de 44 ans s’est aussi souvenu des parties de pêche que son grand-père lui avait fait découvrir, quand il était enfant. « C’était un moment de partage, mais on aurait pu juste se balader en montagne ou cueillir des champignons. Mon grand-père a été éduqué comme ça. Il a voulu transmettre à ses petits-enfants l’idée d’aller pêcher des truites dans les torrents. On les sortait de l’eau et on leur mettait un bon coup de massue sur la gueule. Il y avait une violence qui, en même temps, était éducationnelle », regrette-t-il. Végane, le magicien Éric Antoine soutient la cause animale. « J’ai des parents qui me soutiennent depuis ado » LOS ANGELES Abigail Cowen a explosé grâce à la série « Destin  : La saga Winx », qui fait un véritable carton sur Netflix. Il a suffi de quelques semaines pour que le nom d’Abigail Cowen soit connu. La série « Destin  : La saga Winx » est en effet dans le top 5 des programmes les plus vus sur Netflix, et le compte Instagram de l’actrice est passé de quelques milliers à 2 millions de followers en trois mois. L’Américaine, qui aura 23 ans le 18 mars, se présente. Qui êtes-vous ? Abigail Cowen  : J’ai grandi dans une ferme de Floride avant de m’intéresser à la comédie à l’école. « Stranger Things » est la première grosse série à laquelle j’ai participé dans plusieurs épisodes. J’ai la chance d’avoir des parents qui me soutiennent et qui m’ont aidée à passer des auditions depuis que je suis adolescente. Dans la série, vos parents vous croient dans un pensionnat suisse. Je ne connais pas encore la Suisse, mais je rêve de la découvrir. Mon personnage fait croire ça à ses parents alors qu’elle se cache dans une école secrète réservée aux jeunes fées. Notre série mélange surnaturel et histoires d’adolescents. Ça serait sympa de venir y tourner un épisode si une deuxième saison était confirmée. Ali et Ashlyn sont devenues mères ORLANDO Elles sont les stars de l’équipe américaine de football, championnes du monde 2019, elles ont aujourd’hui un nouveau rôle à jouer et pas des moindres. Ali Krieger (d.), 36 ans et Ashlyn Harris (g.), 35 ans, ont annoncé, dimanche sur Instagram, qu’elles étaient les parents d’une petite Sloane Philips, née le 12 février. Amoureuses en secret, les deux femmes ont mis du temps avant de rendre publique leur relation, par peur que ça leur porte préjudice. Justement, prête pour la saison2 ? Bien sûr. Nous avons terminé le tournage de la première saison fin 2019 à Londres et nous avons dû attendre près d’un an avant de voir enfin les épisodes sur Netflix. J’espère attendre moins longtemps avant la deuxième saison. Vos fans vous surnomment Ginger Queen... J’adore ce surnom. Je suis fière de mes cheveux roux et je ne les changerais pour rien au monde... sauf pour un rôle face à Leonardo DiCaprio qui est mon acteur favori. Quels sont vos rêves d’artiste pour l’avenir ? J’aime chanter et je sais jouer de la musique. Un projet pour associer mes différents talents me plairait donc bien. Le loyer 10 000 euros C’est le loyer mensuel que paie la chroniqueuse de « TPMP » Magali Berdah pour la superbe villa qu’elle loue à Dubaï, l’eldorado des influenceurs. L’information, qui a été révélée dans « Sept à Huit » dimanche sur TF1, a ébahi de nombreux internautes. Pour l’anecdote, celle qui est par ailleurs directrice d’une grande agence d’influenceurs français n’y réside qu’une semaine sur deux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :